• Dans le Liban de la fin du XIXe siècle, un homme doit fuir son village. Repartant de rien, Wakim Nassar fonde une famille nombreuse et crée des plantations d'orangers au centre desquelles il fait bâtir la Grande Maison. Il devient ainsi un notable prospère et craint. Ce roman est l'histoire haute en couleur de l'ascension, de la grandeur et de la décadence du clan Nassar. En toile de fond défile une partie de l'histoire du pays, de l'Empire ottoman au mandat français. Un destin libanais. Né à Beyrouth en 1960, Charif Majdalani a 15 ans lorsqu'éclate la guerre civile. À 20 ans, il part en France et fait ses études de lettres à Aix-en-Provence. Il dirige aujourd'hui le département de lettres françaises de l'université Saint-Joseph de Beyrouth. Histoire de la grande maison est son premier roman.

  • Mille-feuilles littéraire, conçu comme un assemblage de papiers retrouvés, de notes et de notices, La grande musique retrace lhistoire de John Sutherland, qui a passé sa vie dans le nord des Highlands écossaises. Un matin, il senfuit de la grande « maison grise » familiale, avec sa petite-fille. Pourquoi un tel acte ? Cest au fil dun récit polyphonique que lon en découvre les raisons, qui senracinent dans une histoire familiale mouvementée. Un récit qui emprunte le rythme de la grande musique écossaise traditionnelle, la Piobaireachd entièrement jouée à la cornemuse, caractérisée par son développement en mouvements successifs.

    « La grande musique est un paysage à part entière ; une uvre cousue de fragments, rassemblés sur une journée, amassés de manière à jeter leur lumière sur les territoires antérieurs, environnants et à venir Envoûtant et puissant. » DBC Pierre « La Grande Musique cherche à donner une voix à la sombre solitude des Highlands écossais en forgeant une prose qui se veut léquivalent de la plus noble forme de la musique traditionnelle de cornemuse Une réussite remarquable. » Gabriel Josipovici « Il est ardu décrire sur la musique [mais] le résultat est un chef-duvre. Gunn résout le problème en écrivant non pas sur la musique mais, par une étrange et méticuleuse magie, dans la musique. [] Je ne connais pas de livre qui soit aussi original, enchanteur et enchanté. » The Independent

empty