• La fille du train

    Paula Hawkins

    Vous ne voyagerez plus jamais comme avant...

    Depuis la banlieue où elle habite, Rachel prend le train deux fois par jour pour aller et revenir de Londres. Chaque jour elle est assise à la même place et chaque jour elle observe une jolie maison. Cette maison, elle la connaît par coeur, elle a même donné un nom à ses occupants qu'elle aperçoit derrière la vitre : Jason et Jess. Un couple qu'elle imagine parfait, heureux, comme Rachel a pu l'être par le passé avec son mari, avant qu'il ne la trompe, avant qu'il ne la quitte. Mais un matin, elle découvre un autre homme que Jason à la fenêtre. Que se passe-t-il ? Jess tromperait-elle son mari ? Quelques jours plus tard, c'est avec stupeur qu'elle découvre la photo de Jess à la une des journaux. La jeune femme, de son vrai nom Megan Hipwell, a mystérieusement disparu...
    Ce thriller exceptionnel connaît un succès incroyable depuis sa sortie. 1er des ventes aux Etats-Unis, en Angleterre et au Canada, traduit en plus de 26 langues, il est en cours d'adaptation cinématographique. Il vous suffit d'ouvrir ce livre et de vous laisser entraîner dans le piège paranoiaque et jubilatoire qu'il vous tend pour comprendre à quel point cette publication fait figure d'évènement.

    1 autre édition :

  • Instantanés de voyages en train alternent dans cet ouvrage avec une réflexion sur la place du train dans nos modes de vie, sur le train comme outil des sociétés modernes et comme perspective d'avenir.
    Qui est-on, quand nous voyageons en train ? Que sont pour nous nos co-voyageurs, que nous ne connaissons pas mais avec lesquels pourtant nous allons partager une certaine intimité ? Quels sont les personnages récurrents rencontrés dans un train ?
    Qu'il soit pris pour partir en vacances ou pour aller travailler, le train offre une suspension du temps dans un espace clos, que chacune et chacun d'entre nous expérimente, plus ou moins régulièrement. Ce livre décortique cette expérience de vie, avec tendresse, intelligence et humour.

    /> David Medioni est journaliste, fondateur et rédacteur en chef de Ernest.

  • Merfer

    China Miéville

    Dans un monde désertique, une seule voie à suivre : celle du chemin de fer. Et aux côtés du capitaine Abacat Naphi, partir en chasse de Moker-Jack, la taupe géante. Merfer. Un monde apocalyptique, désertique, aux océans mourants à cause d'une catastrophe inconnue, à la terre stérile colonisée par les rats-taupes géants creusant sans cesse des tunnels immenses. À sa surface court un réseau de voies ferrées à l'origine indéterminée et à la destination tout aussi mystérieuse. Et sur celles-ci, un train est en marche, mené par la capitaine Abacat Naphi dans une quête jusqu'au-boutiste, cruciale : trouver Moker-Jack, la plus gigantesque des taupes géantes, à la fourrure ivoire, et qui a emporté le bras de Naphi. Désormais, pour la capitaine au verbe haut, la chasse ne pourra prendre fin qu'avec la mort de son ennemi juré. Embarqué dans cette folle aventure pour sa première chasse à la taupe, le jeune Sham assiste fasciné au ballet des harponneurs et aux mises à mort qui font la gloire des uns et l'infortune des autres. Jamais il ne s'est senti autant en vie que lors de cette extraordinaire expédition sur la Merfer. Jusqu'à ce qu'ils s'arrêtent face à ce train naufragé, et que Sham découvre dans l'épave les indices de quelque chose... quelque part... une impossibilité, un mystère qui le conduira bien au-delà de ce pour quoi il avait signé. Bientôt, à bord du train lancé dans sa folle odyssée, poursuivis par les pirates et les pilleurs, ils atteindront la fin de la Merfer, l'extrémité du monde connu...

  • Entre les pommes soufflées, inventées en 1837 à cause du retard du premier convoi de Paris à Saint-Germain et le TGV Est qui va changer les relations européennes en 2007, voici 170 ans de notre histoire. Des voyages pour rêver, un livre pour voyager.0500Qui n'a rêvé de monter à bord de l'Orient-Express, du Transsibérien, du palace sur rails des maharadjahs ou encore de s'embarquer avec Paul Morand, Agatha Christie, Valéry Larbaud et Joseph Kessel?

    Un livre raconté par un écrivain qui, comme son arrière-grand-père, ne peut voir partir un train sans être du voyage.0300Qui n'a rêvé de monter à bord de l'Orient-Express, du Transsibérien, du palace sur rails des maharadjahs ou encore de s'embarquer avec Paul Morand, Agatha Christie, Valéry Larbaud et Joseph Kessel?

    Un livre raconté par un écrivain qui, comme son arrière-grand-père, ne peut voir partir un train sans être du voyage.

  • Toute la SNCF racontée pour la première fois dans un seul ouvrage ! En partenariat avec la SNCF
    La compagnie nationale française attise les passions : souvenirs, anecdotes ou critiques, nous avons tous un mot à dire à son sujet. Pourtant, qui connaît vraiment la SNCF ? Qui sait que le train est minoritaire dans ses activités et qu'elle est en réalité le deuxième groupe mondial de transports et logistique ? Reconstruction d'après guerre, désertification des campagnes, développement des villes, révolution numérique... l'histoire de la SNCF est intimement liée à celle du pays. Partez à la découverte d'une entreprise mythique à la fois très française et très internationale : à chaque heure de la journée au moins une personne, quelque part dans le monde, signe un contrat d'embauche avec ce groupe !

  • La SNCF a collaboréétroitement avec les nazis. 150 000 personnes environ ont été déportées, dont 14 000 enfants juifs. Elle a agi de concert avec la police, la gendarmerie, l'administration préfectorale, toutes subordonnées à l'ennemi sur l'ordre de Vichy.

    Le président de la SNCF, nommé dès l'été 1940, a fondé et présidé un organisme qui a spolié et pillé pendant plusieurs mois des commerçants juifs. Le directeur général de la SNCF a traité ses agents résistants de « terroristes » et a incité les cheminots à se dénoncer mutuellement. Pourtant, ces deux dirigeants seront félicités pour leur « résistance », à la Libération, par le Conseil national de la Résistance !



    Mais le peuple cheminot, lui, s'est placé au coeur de la lutte contre l´occupant. Au péril de leur vie, dès 1940, les résistants du rail ont aidé les prisonniers évadés et les Alsaciens-Lorrains à« passer les lignes », puis ils ont secouru les Juifs, les communistes espagnols et tous les déportés. Les agents de la SNCF ont joué un rôle éminent à l'heure de la bataille ultime et donné un formidable coup de main à la libération de notre pays et à la victoire des Alliés. Mais pouvaient-ils tous, tel le héros révélé par ce livre, Léon Bronchart, refuser de conduire un train vers « la nuit et le brouillard », la Shoah, dont la plupart ignoraient l'existence ?

  • Visions

    Fred Griot

    Pour combien d´entre nous le voyage, la déstabilisation des routes, la curiosité des visages, mais surtout la mise à distance de la langue intérieure par rapport à celle qui aide à se confronter au réel immédiat, a été le déclencheur et la passe pour l´écriture ?
    C´est bien ce qu´on lit ici, plutôt qu´un carnet de voyage.
    Fred Griot trouvera son chemin en décomposant les mots, cherchant à fluidifier leur pâte pour mieux se rendre disponible aux arrière bruits, aux éléments cinétiques. Ici, on voit l´amorce de ce travail, comment la langue vient se défaire en heurtant l´obstacle, gardant trace de sa maladresse même, sachant que c´est ici, et seulement ici, qu´elle peut s´ouvrir à l´autre...
    Extraits, notes d´écritures : consulter les manuscrits.

    FB

  • Wagon

    Jacques Serena

    Jacques Serena, c´est plus qu´une voix, et c´est peut-être cela qui dérange le plus : un territoire fait irruption dans la littérature.
    Celui des fonds de ville, des piaules en étage. Chômage et boulots précaires, hébergements de hasard, et l´intensité de la relation quand on sait, avant même qu´elle se tisse, qu´elle sera forcément provisoire et instable.
    La démarche de Serena, ce n´est pas faire exister littérairement un monde qui, sinon, n´apparaîtrait pas dans la mémoire écrite. Cela, ce n´est pas la tâche de la littérature.
    C´est de rester dans les fondamentaux du récit, produire du temps, organiser (au sens étymologique) la parole. La représentation de l´espace, les masques et les corps qui surgissent, dépendent d´abord de cette relation qui se tisse, qui mêle du temps et de la parole.
    Alors, oui, peut fasciner cette fragilité dite, et la noirceur où cela vous embarque. C´est ce temps sans bords ni frontières, dans l´espace fermé d´une nuit, d´une chambre de hasard, qui conditionne que la parole soit autre, et révèle, sous notre parole commune, le territoire étranger qui nous réouvre au monde.
    Alors se conçoit la pauvreté des éléments que prend et reprend Jacques Séréna, comme, un peu plus loin que Toulon, de l´autre côté de la frontière italienne, que lui - de son vrai nom Gervasio - connaît aussi bien, le déployaient quelques grands artistes comme Mario Merz : arte povera. Art de l´extrême, où la contrainte joue aussi sur les éléments. Jamais vu que dans Serena la bouche, lieu du corps par où s´énonce la parole, ce monologue infini dont il nous confie aujourd´hui une fraction, la bouche donc se nourrisse d´autre chose que de thon et nouilles mal cuites. Tout ici est signe, parce qu´ailleurs est le déploiement essentiel.
    Et radicale aussi l´interrogation sur la forme, sur ce fractionnement : il n´est plus l´heure de héros de légende, via romans à fin heureuse, quand même chaque rentrée littéraire nous servirait jusqu´à plus soif son lot de bluettes périssables.
    Les personnages (la great lady de Plus rien dire sans toi) deviennent allégorie de la littérature elle-même, ou sa parfaite inutilité de rôle dans la précarité terrible que réserve la ville à ses plus fragiles. Alors, dans ce déploiement, les lieux vides, les transitions et translations de bord de côte ou de long d´autoroute, ou de gare à gare, dans ce sud permanent, appellent encore parole, et masques qui la servent. Des masques doux comme James Ensor savait les faire.
    Puis deux radicales nouveautés, ici sur publie.net : voici du récit, voici une histoire, voici un conte, une parole, qui va accaparer votre temps, va produire pour vous son temps de déploiement, et remplacer la réalité du monde. D´une part.
    Et pour nous (merci à Fred Griot et Sarah Cillaire, merci à Jacques Serena qui y a participé), un saut en avant : inventer le lire écran qui donne ici vie à ce texte.

    FB Nombreuses interventions de Jacques Serena sur Internet, voir bio-bibliographie sur site des éditions de Minuit, ici sur remue.net enregistré par moi-même à Dion (merci Robert Cantarella et Philippe Minyana), ou dès 2004, ou plus récemment lors de la nuit remue 2. Et lire aussi Elles en premier toujours chez les amis d´Inventaire/Invention, et aux éditions Argol.
    Ci-dessous, un texte hommage écrit en 2005, pour un dossier des librairies Initiales, à propos de Lendemain de fête, écho du temps où Jacques Serena, après des études de Beaux-Arts, fabriquait et vendait des objets de cuir sur les marchés de la côte d´Azur (il a toujours le matériel, des fois que).

  • « Le front collé à la fenêtre, Frédéric se laissait bercer par le paysage qui défilait sous ses yeux. » Frédéric Bordet, son épouse Myriam et leur petit Théo rentrent de vacances. Lui est comédien de seconde zone, téléfilms, pubs, théât

  • Ce voyageur à bord de l'express qui rallie la capitale à l'extrémité orientale du pays n'est pas comme les autres. Il a soif d'aventure. Aussi quand il apprend que la ville de Taka-Maklan n'est plus desservie depuis trois ans suite à une simple erreur administrative, stupeur et excitation s'en mêlent. Tout cela ne cache-t-il pas un mystère ? Bien vite, sa décision est prise : à 6 h 18, il saute du train en marche, direction les faubourgs de la ville fantôme. Trouvera-t-il là-bas ce qu'il est venu chercher ?

  • Vous ne voyagerez plus jamais comme avant...Depuis la banlieue où elle habite, Rachel prend le train deux fois par jour pour aller et revenir de Londres. Chaque jour elle est assise à la même place et chaque jour elle observe une jolie maison. Cette maison, elle la connaît par coeur, elle a même donné un nom à ses occupants qu'elle aperçoit derrière la vitre : Jason et Jess. Un couple qu'elle imagine parfait, heureux, comme Rachel a pu l'être par le passé avec son mari, avant qu'il ne la trompe, avant qu'il ne la quitte. Mais un matin, elle découvre un autre homme que Jason à la fenêtre. Que se passe-t-il ? Jess tromperait-elle son mari ? Quelques jours plus tard, c'est avec stupeur qu'elle découvre la photo de Jess à la une des journaux. La jeune femme, de son vrai nom Megan Hipwell, a mystérieusement disparu...
    Ce thriller exceptionnel connaît un succès incroyable depuis sa sortie. 1er des ventes aux Etats-Unis, en Angleterre et au Canada, traduit en plus de 26 langues, il est en cours d'adaptation cinématographique. Il vous suffit d'ouvrir ce livre et de vous laisser entraîner dans le piège paranoiaque et jubilatoire qu'il vous tend pour comprendre à quel point cette publication fait figure d'évènement.

  • Passé dechiré

    Georges Neyrac

    Un train suit le trajet Lyon-Nantes, long, très long. Au fil des heures, une étrange résonance va s´établir entre deux voyageurs, un homme et une femme assis non loin l´un de l´autre. Un échange insolite naît peu à peu au travers de pages qu´elle écrit sans relâche et qu´il voudrait bien lire. Fragments d´aveu, ces brouillons de vie le hantent et l´accompagnent vers un retour sur son propre passé. Ces deux êtres, déchirés par leurs blessures cachées, réussiront-ils à se rejoindre ?

  • Drôle d'anniversaire pour le TGV ! La France célèbrera le 22 septembre 2011 les 30 ans de la première ligne à grande vitesse (Paris-Lyon). Une réussite qui cache une catastrophe.
    Retards de trains qui se multiplient, voies qui se dégradent et deviennent dangereuses... Aujourd´hui les clients n´en finissent pas de payer la facture du TGV dont se sont entichés nos élus.
    Avec la crise, il n´y a plus d´argent dans les caisses publiques pour faire tourner le système ferroviaire. Lequel est asphyxié par une dette de 30 milliards d´euros héritée en grande partie du développement du TGV.
    Un train construit par Alstom qui coûte si cher que seuls les Français en veulent. Au grand dam de Nicolas Sarkozy qui ne parvient pas à le vendre à l´Arabie Saoudite, aux États-Unis ou au Brésil.
    Résultat, celui qui durant des années a incarné la religion de la grande vitesse en sacrifiant les trains de banlieue, le médiatique Guillaume Pepy, veut faire machine arrière. Le patron de la SNCF prépare la suppression d´une bonne centaine de TGV déficitaires.
    Plus incroyable encore, RFF le propriétaire des voies, et la SNCF, veulent détricoter ce qu´il reste du fameux Grenelle de l´environnement. Il faut dire que pour satisfaire le lobby du BTP et être populaire auprès des élus locaux, Jean-Louis Borloo leur a promis la lune : construire 2000 kilomètres supplémentaires de nouvelles voies TGV dans les années qui viennent. La facture de 80 milliards d´euros conduirait assurément à une faillite à grande vitesse.
    La campagne présidentielle n´étant pas propice à regarder la réalité avec lucidité, l´après 2012 s´annonce douloureux.

  • La fabuleuse épopée du chemin de fer !

    Le 27 septembre 1981, le premier TGV commercial circulait à 260Km/h entre Paris et Lyon, permettant à la SNCF de changer de siècle avant l'heure ! Mais pour rendre possible cet exploit technologique, de nombreux efforts de recherche seront menés entre 1870 et 1970, un " siècle " durant lequel les ingénieurs des compagnies privées, puis de la SNCF, n'auront cessé de perfectionner ce fabuleux outil qu'est le " chemin de fer ", en le faisant passer de la traction vapeur à la grande vitesse. Des voitures à impériale aux trains Corail, en passant par les trains de banlieue, les TEE et les TGV, ce livre vous invite à (re)vivre l'étonnante histoire des chemins de fer. En voiture s'il vous plait... et attention au départ ! Revivez les exploits des " dévorants ", des machines à vapeur et des cheminots travaillant dans les " coulisses " du rail, apprenez comment circule un train.
    Lorsque vous refermerez ce livre, le " fonctionnement du rail " n'aura plus aucun secret pour vous !
    Découvrez, entre autres :
    L'histoire des chemins de fer Français Le train, de la vapeur au TGV Les grandes innovations qui ont fait le succès du train Le matériel roulant, voitures et locomotives

empty