• Né en Vendée, élevé au Sénégal, études aux États-Unis... Il travaille et son domaine est à la fois le poisson et le monde entier qu'il parcourt inlassablement. Il conserve cependant des ports d'attache, histoire de se ressourcer. Noirmoutier, le Pérou, l'Orégon et son avion qui lui permet de dominer sa terre. De toutes ses expériences de la vie, il écrit pour partager cette « vida intensa » qui est la sienne. Jean Michel Adrien nous emmène dans un merveilleux voyage plein de sentiments, de paysages, de valeurs éternelles. La vie et l'amour sont éternels.

  • Entre océan, Marais, Plaines, forêts et bocages. Dessinant ses arabesques entre l'île de Noirmoutier et l'île d'Yeu, soufflant ses brumes mystérieuses sur nos plaines et au sein de notre bocage, flamboyant au coeur de nos marais et scintillant dans l'écume de l'atlantique... voici la symphonie féérique orchestrée par quarante écrivains au talent immense.

  • - Je crois qu'il serait bon que tu laisses Saumur et que tu reviennes t'installer à Noirmoutier...

    28 avril 1943.
    Cette ligne, extraite d'une lettre que vient de recevoir Camille, la décide : elle va retourner sur l'île de Noirmoutier avec ses deux enfants. Son amie Léa l'approuve :
    - Tes beaux-parents ont besoin de toi et là-bas au moins, tu seras à l'abri des bombardements.
    À l'abri des bombes ? Peut-être, mais surtout à la merci des heures des marées qui règlent invariablement le célèbre Passage du Gois, gardé par l'ennemi.
    Au péril de sa vie, Camille va assurer le ravitaillement si précieux en ces temps si noirs, alors que son François est prisonnier en Allemagne.

    Une histoire vraie, pleine de tendresse et d'amour, vécue par une femme au caractère bien trempé, qui gardera toute sa vie un souvenir impérissable : celui d'avoir vu ces beaux GI's venus de si loin libérer notre pays, un matin de juin 1944.

  • En 1913, Marc Elder succédait à André Savignon au palmarès du prix Goncourt. L'île de Noirmoutier prenait, en quelque sorte, la suite de l'île d'Ouessant en tant qu'héros principal du roman primé...
    Situé au port de l'Herbaudière, face à l'îlot du Pilier, au nord-ouest de l'île de Noirmoutier, Le Peuple de la Mer se présente en trois séquences liées (la Barque, la Femme, la Mer) ; y est mis en scène le petit peuple noirmoutrin des marins, des pêcheurs, des employé(e)s des conserveries ou de l'administration et leur vie quotidienne faite tout à la fois de rudesse et de cruauté, de pauvreté, de dignité et de fierté, de fidélité et d'amour ; où le destin des protagonistes semble inexorablement tout tracé.
    Une plongée quasi ethnologique au coeur de la Vendée maritime transcendée par le talent romanesque de Marc Elder au style à la fois littéraire et populaire, grâce à une connaissance intime et charnelle du pays, de ses gens, de leurs mentalités.
    La présente édition est illustrée des bois gravés de Renefer (édition de 1930).
    Marc Elder (de son vrai nom Marcel Tendron), né à Nantes (1884-1933) ; il fut romancier, historien et, en son temps, conservateur du château des ducs de Bretagne à Nantes.

    3 Autres éditions :

  • Une folle envie

    Serge Le Gall


    Vous n'avez jamais songé à couper les ponts et partir à l'aventure ?
    C'est ce que Paul décide de faire un soir, alors que sa femme vole encore une fois vers New-York pour son travail. Sur un coup de tête, il descend dans la rue, boit un verre dans un bar puis il vole une voiture de luxe qui s'offre à lui.
    Il vient de changer sa vie.
    En compagnie de Clémence, la femme du supérieur de son épouse (parti lui aussi à New York...), ils prennent la route de l'océan. En chemin, ils vont faire plusieurs rencontres et tout ce petit monde se retrouve à festoyer sur l'Île de Noirmoutier jusqu'au bout de la nuit. Jusqu'au moment où un meurtre vient jeter le trouble...

  • Une magnifique histoire d'amour.
    Un portrait de femme inoubliable.
    Un roman feel-good lumineux qui vous rend addictif à la vie.
    « Je m'appelle Anita Moreau, je vis dans un deux pièces à Jersey, au-dessus d'un restaurant Thaï et aujourd'hui c'est mon anniversaire. Je ne vous dirai pas mon âge car il est convenu que les dames le taisent.
    Tout est prêt. Le champagne, la robe. Je me suis offert un parfum. Fortement vanillé. Je vais en asperger mon lit. C'est un rendez-vous exceptionnel. Je ne veux pas le manquer. Je veux réussir mon grand saut. »

    Anita est en colère. Elle se sent flouée. Elle refuse d'être le jouet du destin. Pourtant, la voilà obligée de différer son projet à cause d'un coup de téléphone inattendu.
    La vie, pleine de surprises, joue des tours aux plus méthodiques. Sur la route de Noirmoutier un beau ténébreux croise sa route et elle découvre qu'elle n'y est pas insensible. Pourtant elle refuse ce bouleversement de toutes ses forces. Anita veut se battre pour atteindre son objectif et ne s'aperçoit pas que ses plans ont changé à son insu.
    Et si l'existence n'était pas toujours aussi bien calibrée qu'un haïku, pour le pire, mais parfois aussi pour le meilleur ?

    « Alice Quinn nous émeut et nous séduit avec l'histoire d'un amour interdit, l'histoire d'une seconde chance. Avec une infinie tendresse, elle donne vie à des personnages d'une justesse désarmante. Un livre qui donne envie d'aimer. » Claire Saim, du blog onirik.com

    Alice Quinn est l'auteure de « Rosie Maldonne », une série de comédies policières, et de polars historiques. Avec « Brille, tant que tu vis », elle vous transporte dans un remarquable portrait de femme, un feel-good triomphant, tissé d'émotions.

  • Si toute personne dont la profession côtoie le droit et la justice, connaît évidemment le nom d'Edouard Dalloz, ce n'est pas le cas, forcément, pour Noirmoutier. En 1871, fuyant le siège et la Commune de Paris, l'ancien député du Jura, se réfugie à Pornic, en Loire-Atlantique. De là, comme beaucoup d'autres Parisiens en tourisme « forcé », il décide de prendre part à une excursion en bateau vers l'île de Noirmoutier depuis Pornic.
    Cette fantaisie humoristique (dixit son auteur), publiée en 1881, n'avait jamais été rééditée à ce jour. Voici donc un récit de voyage, à l'aube du tourisme à Noirmoutier ou Noirmoutiers (comme on avait pris l'habitude de l'écrire au XIXe siècle), bien symptomatique de son époque.
    Edouard Dalloz (1826-1886), avocat, fut député du Jura sous le Second Empire. Après la guerre de 1870 contre la Prusse, il initiera ses célèbres éditions annotées des divers Codes (civil, pénal, de commerce, etc).



  • Le jour se lève. L'homme nu se dit qu'il n'en verra pas la fin.
    Son corps lui fait mal.
    Il est enchaîné à l'une des piles du pont. Son ravisseur encagoulé lui fait face. Il voudrait monnayer sa liberté.
    Et surtout sa vie...
    À quelques jours d'intervalle, deux meurtres sont commis dans l'île de Noirmoutier. Deux assassinats semblables mis en scène avec un luxe de détails comme des tableaux macabres.
    Secte, truand pervers ou serial killer, qui en est l'auteur ?
    Le commissaire Landowski a décidé de s'inviter à la fête du crime. Il a enfin l'occasion rêvée pour donner un bon coup de pied dans la fourmilière. Depuis le temps qu'il attend son heure pour régler ses comptes !
    De Montrouge à Noirmoutier, en passant par Fromentine, La Barre des Monts et autres lieux de Vendée, le célèbre flic s'attache à une enquête comme il les aime...
    Mais il n'est pas au bout de ses surprises.
    Et vous non plus !



  • NB : Le fichier EPUB est disponible uniquement en version "MISE EN PAGE FIXE".


    Une petite histoire pour une des grandes îles du littoral atlantique et plus particulièrement de la Vendée (l'ancien Bas-Poitou).
    Associé au célèbre photographe Jules Robuchon, le Dr Viaud-Grand-Marais, passionné par cette île, avait entrepris cette monographie historique qui nous mène des origines anciennes jusqu'au XIXe siècle. Abondamment illustré de gravures, et agrémenté des photos d'époque de J. Robuchon, voilà un ouvrage agréable et instructif pour connaître encore mieux cette île attachante.
    Ambroise Viaud-Grand-Marais, né à Challans (1833-1913), docteur en médecine, a laissé de nombreuses contributions médicales dont Etudes médicales sur les serpents de Vendée et de Loire Inférieure (1860), mais il est plus connu pour ses Guides du voyageur sur les îles de Noirmoutier et d'Yeu, classiques parmi les guides, et qui sont régulièrement réédités depuis plus d'un siècle !

  • I l faut relire les mémoires de Théodore Botrel pour comprendre le barde errant qu'il fut depuis son enfance bretonne à Saint-Méen-le-Grand, chez sa grand-mère "Fanchon" ; sa précaire existence à Paris où il rejoint ses parents, ses débuts au théâtre à 16 ans, ses premières chansons à 18 ans. Son engagement de cinq ans dans l'armée puis son travail à la Compagnie des Chemins de fer (PLM) ; enfin le succès de « La Paimpolaise », créée en 1895. Et, dès lors, une incommensurable gloire, à nulle autre pareille, jusqu'à sa mort en 1925.
    Théodore Botrel, né en 1868 à Dinan, en Pays gallo (non-bretonnant), mort à Pont-Aven en 1925, laisse, pour l'essentiel, une oeuvre de chansons qui connut un incroyable retentissement dans la première moitié du XXe siècle. Oublié et vilipendé, dans la deuxième moitié du siècle, il mérite pourtant, cent ans après, d'être redécouvert et - une fois replacé dans son contexte historique -, apprécié à une plus juste valeur.

    1 autre édition :

empty