• La bêtise est avant tout la sienne propre : on est toujours plus bête qu'on ne le voudrait. Mais s'en rendre compte est déjà un moyen de la surmonter. Comment toutefois faire face aussi à la bêtise en groupe ? institutionnelle ? professionnelle ? Celle qui est arrogante et sûre d'elle ? celle qui est véhiculée, divulguée, propagée ?
    En quelques tutoriels efficaces et imparables, François Rollin déjoue les manoeuvres et manipulations de la bêtise, la sienne d'abord, celle des autres, avec un peu moins d'espoir de réussite. En quelques chapitres aussi désopilants que parfaitement sérieux, François Rolin identifie l'ennemi, propose des parades, met au point une méthode. Ces formules font mouche : elles font rire, certes, mais elles contiennent des vérités que ne renieraient pas les meilleurs des philosophes. Ce livre se situe ainsi dans l'esprit des Dictées loufoques du Pr Rollin (éd. La Martinière) mais aussi dans la lignée de l'humour singulier du roi Loth de la série Kaamelott, tout en proposant un véritable diagnostic de la bêtise, dans ses différentes facettes (sottise, balourdise, ignorance, naïveté... ).
    Illustré par Daniel Goossens
    Préfacé par Alexandre Astier

  • Poney flottant

    Isabelle Wery

    FINALISTE PRIX ROSSEL 2019
    Sweetie Horn, autrice à succès, reprend conscience dans le coma. Incapable de communiquer avec le monde extérieur, elle entreprend d'écrire mentalement le récit de ses premières années. Elle se souvient, elle a 10 ans et vit en Angleterre dans la ferme familiale. Très imbue de sa petite personne, elle exige un cheval pour son anniversaire. Mais soudain, voilà que son corps décide de ne plus grandir. On la surnomme Poney. Et ça, ça lui tape sur les nerfs ! Elle fomente sa revanche... Poney flottant est un conte initiatique, un roman audacieux et captivant à l'image de son héroïne. Isabelle Wéry est actrice, metteuse en scène et autrice belge. Née à Liège, elle a étudié le théâtre à l'INSAS à Bruxelles. Parallèlement à son travail d'actrice, elle écrit et crée ses propres spectacles. Son écriture singulière et novatrice s'affirme dans son second roman Marilyn Désossée, publié en 2013 (Maelstrm). Finaliste du Prix Rossel et lauréat de l'European Union Prize for Literature, son livre est traduit dans de nombreux pays. ONLIT Editions publie aujourd'hui son nouveau roman, Poney flottant.
    Coup de coeur de la plateforme des libraires indépendants LIBREL

    "La sensation belge" Emmanuel Kherad - France Inter
    "Un des livres les plus originaux parus ces dernières années. Un énorme coup de coeur" Nicole Debarre - La Première
    "Un trésor" Jean-Claude Vantroyen - Trois étoiles dans Le Soir
    "Débridé et féministe. Un récit où le vivre, l'aimer et le jouir s'emparent de leurs droits à l'aube de l'adolescence." Laurence Bertels - La Libre
    "Un livre feu d'artifice. ça sent le speculoos trempé dans l'éther." Sébastien Ministru - Moustique
    "Suivez Poney et préparez-vous à un fameux voyage" Coup de coeur de Déborah Damblon - France Inter
    "Après Marilyn Turkey (dans Marilyn desossée), Isabelle Wéry ajoute une pensionnaire de choix et de caractère à son grand cirque de trépidants freaks de corps et de vocables. Un roman giboyeux en loopings et scènes de résistance." Anne-Lise Remacle - Focus Vif
    "Un roman (d)étonnant" Paloma de Boismorel - GAEL
    "Un conte initiatique décapant où chaque mot relève du charnel. Une lecture singulière, à la fois déroutante et jouissive". Alienor Debrocq - Trois étoiles dans L'Echo"Je n'ai jamais rien lu qui ressemble à ça. Tellement barré et tellement addictif" Lucile Poulain - PureFm
    "Un livre qui bouscule" David Courier - BX1
    "Complètement déjanté" Pascal Goffaux - Musiq3
    "Funambule des déséquilibres, Isabelle Wéry crève le mur du son, réveille les lettres somnolentes, inoculant aux belles endormies un chant bouillonnant d'énergie." Véronique Bergen - Un coup de coeur Carnet et les Instants
    "On s'y est plongé et on a aimé, happé, le verbe haut et flamboyant" Tropismes Librairie
    "Un texte ébouriffant, déjanté, audacieux, qui explose d'inventivité narrative." Librel
    "Avec une verve poétique, débridée et sans retenue, l'auteur nous embarque dans un roman captivant et original." Mordue_de_lecture
    "Un monologue tout en finesse, un personnage fantasque" Soir Mag
    coup de coeur la librairie La Soupe de l'Espace (Hyères)

  • Quand Émile, Juliette, Côme, Félix et Lucie acceptent de devenir servants de messe, ils ne se doutent pas de ce qui les attend : des découvertes, de bonnes rigolades, mais aussi de drôles d'aventures !
    Une série de vols de santons vient en effet semer le trouble à la paroisse. Qui cherche donc à perturber le calme de la petite communauté ? Nos cinq héros sont bien décidés à démasquer le coupable...

    Une collection pleine d'humour et de suspense destinée aux 8-12 ans, pour en savoir plus sur le rôle de servant de messe, le sens de la messe et de la prière, à travers le plaisir de la lecture.

  • Max Corneloup, auteur de romans-feuilletons, vient d´aménager au 5, rue de la Doulce Belette. Pile en face de chez lui, Eugène Fluche, artiste peintre collé à sa fenêtre, l´observe à longueur de journée. Exaspéré, Max se met à espionner les moindres gestes d´Eugène et consigne le tout dans son journal intime. Pour entretenir ce climat de méfiance, il y a la concierge, Madame Brichon, un cinéaste fou, Monsieur Zamora, un auteur de romans érotiques, Lazare Montagnac, un chien, Hector, et d´autres personnages hauts en couleur...

    L´inquiétude gagne. Au premier cadavre suspect, le commissaire Taneuse, un drôle de zigue, est dépêché sur les lieux. Qui se cache derrière cette affaire ? À qui profite le crime ?
    Prenez soin du chien est un vrai film ! L´idée de l´auteur : mettre en place une structure fragmentaire permettant une succession de séquences courtes ; privilégier un récit à rebondissements ; travailler une écriture « visuelle » dans l´évocation des décors, la caractérisation des personnages, la vivacité des dialogues. Résultat : la dimension ludique est omniprésente. J. M. Erre ne nous laisse aucun répit. Comme dans un jeu de piste ou un labyrinthe, chacun cherchera les réponses, hésitera, tâtonnera, entre rire et dérision, jusqu´à l´épilogue.

  • Le jour où ses jumeaux quittent la maison pour entrer à l'université, Eva se met au lit... et elle y reste. Depuis dix-sept ans que le train de la vie l'entraîne dans une course effrénée, elle a envie de hurler : « Stop ! Je veux descendre ! ». Voilà enfin l'occasion. Son mari, Brian, astronome empêtré dans une liaison extra-conjugale peu satisfaisante, est contrarié. Qui lui préparera son dîner ? Eva ne cherche qu'à attirer l'attention, prétend-il. Mais la rumeur se répand et des admirateurs par centaines, voyant dans le geste d'Eva une forme de protestation, se pressent sous la fenêtre de sa chambre, tandis que son nouvel ami, Alexander, l'homme-à-tout-faire, lui apporte du thé, des toasts, et une sollicitude inattendue. Depuis les confins de son lit, Eva va trouver le sens de la vie, rien de moins !Pour faire comme Eva, les éditions Charleston lancent une grande campagne pour la Journée de la Femme : "Le 8 mars, je passe ma journée au lit" ! Découvrez cette campagne sur le site officiel des éditions Charleston : www.editionscharleston.fr !

  • Depuis l'affaire du vol de santons à la paroisse, les servants de messe s'ennuient. Pas la moindre enquête à se mettre sous la dent.
    Jusqu'au jour où Félix trouve un mystérieux chien devant l'église. Il n'en faut pas plus pour piquer la curiosité de nos 5 amis ! À qui appartient ce chien ? Pourquoi l'avoir abandonné ? Ils sont bien décidés à le découvrir.
    Une collection pleine d'humour et de suspense destinée aux 8-12 ans, pour en savoir plus sur le rôle de servant de messe, le sens de la messe et de la prière, à travers le plaisir de la lecture.

  • Le 18 mars 2020. On dénombre 243 nouveaux patients positifs en Belgique.





    Elle s'appelle Léa. Il s'appelle Antoine.


    Un rendez-vous Tinder en urgence avant la fermeture du pays.


    Leur histoire ne devait durer qu'une nuit.


    Hier matin, ils ne se connaissaient pas.


    Ils sont aujourd'hui confinés.


    Et il n'y a déjà plus, entre eux, de distance de sécurité.





    Conçu sur la base du jeu du cadavre exquis, « L'injuste destin du Pangolin » est le journal d'une époque, écrit jour après jour par cinq auteurs sous la forme d'un feuilleton quotidien pour l'émission de radio de La Première « Entrez Sans Frapper ».





    Ceci est une fiction dans laquelle vous pourrez revivre, jour après jour, les évènements vécus par toute une population. Une histoire d'amour, aux temps du corona.

  • Le chat qui réside à la bibliothèque d'Édimbourg n'est pas comme les autres : c'est un grand penseur. Vous en trouverez la preuve dans son regard vif et rusé, dans ses moustaches courbées avec dédain et dans son profond intérêt pour les livres.
    Ceci est le récit de ses aventures. Suivez Bibliocat lorsqu'il décide de quitter son confortable fauteuil afin d'explorer le vaste monde. Partez à la rencontre de ses cousins Biblio Chat et London Tom.
    Retenez-votre souffle tandis qu'il croise le chemin du furtif Flaque Cat et du terrifiant Chien noir.
    Enfin, ceci est le récit de sa quête de sens dans un monde qui en manque cruellement. Mais Bibliocat n'oublie pas pour autant les humains. Car il nous a finement observés et il pense que nous avons beaucoup de choses à apprendre !
    « Un ouvrage tendre et drôle qui vous fait découvrir le monde à travers les yeux d'un chat. » - The Shelter of Books
    « Humoristique et plein d'esprit, ce livre est unique en son genre ! » - Swirl and Thread

  • Décidément, le sort s'acharne sur Gisèle ! Coup sur coup, elle perd son mari, rate son suicide en sauvant un adolescent d'une mort prématurée et se retrouve aux prises avec un homme d'affaires véreux. Pour quelle raison Yves Leduc s'intéresse-t-il à ce petit coin de Bretagne et pourquoi est-il prêt à tout pour faire main basse sur le manoir de Gisèle ? Qu'est devenue Charlotte, l'enfant qui l'accompagne lors de la signature de l'acte de vente et qui s'est volatilisée ? S'agit-il d'une fugue ? A-t-elle été enlevée par l'ami fidèle de Gisèle, le vieil Ulrich ? Se forme alors un trio improbable composé d'Alex, l'adolescent suicidaire, de Fred, une publicitaire maladroite, et de la vieille Simone, une vendeuse de laine revêche, tous fermement décidés, à aider Gisèle. Mais pour retrouver Charlotte et Ulrich, l'aide des mémés tricoteuses, spécialistes en cambriolage et championnes d'arts martiaux ne sera pas superflue !

  • Ce que David aime ? Faire du vélo, regarder le foot... et rien d'autre. Alors imaginez l'encombrant fardeau lorsque, bien malgré lui, il hérite d'une librairie ! Il lui faut la vendre au plus vite, pour reprendre le cours de son existence. Et tant pis s'il doit mettre tout le monde à la porte, y compris la belle libraire aux yeux verts... Sa vie devient un roman tout en rebondissements, auquel il espère bien mettre un terme rapidement.
    Journaliste pour La Tribune-le Progrès dans des rédactions aussi diverses que le service des sports, les faits divers ou la justice, Jean-Yves Moulin a relaté pendant des décennies petites et grandes histoires, belles, drôles ou dramatiques. Écrire un livre, ne pas s'éloigner des mots, lui est apparu comme une évidence.

  • Là où ça fait mal

    Edgar Kosma

    Par l'auteur de Comment le chat de mon ex est devenu mon ex-chat C'est l'histoire d'un type qui fait une série de rêves, tous plus bizarres les uns que les autres, au cours desquels il perd chaque fois un doigt. Et à la fin, comme dans toute bonne histoire, il y a une mauvaise chute. Entre mécanique absurde poussée à l'extrême et récit fantastique, Edgar Kosma nous revient avec un roman plein d'humour illustré avec talent par Romain Renard. Edgar Kosma écrit des romans, des nouvelles et est aussi le scénariste de la série BD Le Belge dont trois tomes sont déjà parus chez Delcourt. Romain Renard est l'auteur de la saga BD Melvile au Lombard.

  • Aristocrate désargentée, Dragonette de Sermoafort "monte à la capitale" après avoir enterré son volage de mari qui l´a ruinée. Pour gagner sa vie, elle va faire des ménages. Au hasard des petites annonces, Dragonette va dénicher ses futurs employeurs : une psychiatre dépressive, une joggeuse milliardaire, une intermittente du sexe, un thanatopracteur intempérant, un couple de charcutiers, chevaliers de la rillette, et bien d´autres. Sans tabous ni complexes, résolument optimiste, aimée de tous, elle va traverser avec bonheur et légèreté les aventures les plus burlesques et vivre les situations les plus improbables.

  • Innocent,e (adjectif et nom commun) : Qui ne fait pas de mal. Qui n'est pas coupable. Qui ignore le mal. Naïf. Personne innocente. Simple d'esprit.

    Non coupables, fous, irresponsables, ingénus, ils ont tous un alibi valable : ils étaient victimes d'eux-mêmes au moment des faits. Ce sont des choses qui arrivent et dont on parle à travers ces quinze instantanés d'histoires, parfois sombres, souvent cyniques, mais toujours à l'humour ravageur.
    On y croise des enfants, des vieux qui jouent, un clochard, une caissière de péage et un requin-marteau. Mais aussi des guest stars telles que Thierry Rolland, Dieu, la maman de Jacky du Club Dorothée ou le Hollandais qui a gagné à l'Alpe d'Huez un jour. A noter que le policier des Village People a décliné l'invitation.

  • Narré sur un ton badin, ce récit souvent hilarant nous entraîne aux confins de l'absurde. Jérôme Motta, consultant « en esbroufe », ramasse le chapeau d'un passant qui vient de s'envoler. Son geste, en apparence anodin, l'entraîne dans une série de mésaventures désastreuses. S'est-il, par ce simple réflexe, mis en danger ?

  • À la fin de ce livre, Arnaud Modat meurt par balles sur le parvis de la cathédrale Notre-Dame de Strasbourg, sous le regard insolent de Christine Angot. Il est vrai que cela avait plutôt mal commencé... Au cours de la première nouvelle, en effet, cet habile narrateur est prié de restituer dans les plus brefs délais l'ouvrage Destins Yaourt (Édika, collection La Pléiade) à la médiathèque Olympes de Gouges. La trajectoire reliant ces événements dramatiques, bien qu'elle semble d'une limpidité d'eau en bouteille, se révélera pourtant périlleuse et haletante. Entre les deux, l'auteur (à peine grimé) n'ira pas visiter le château de Phalsbourg avec ses parents, offrira une flûte de Pan à son fils roux, négociera avec un téléprospecteur la conservation au congélateur de l'orteil de son épouse, sera touché en D4 (la colonne vertébrale, pas le porte-avions), tapera à suivre, vieillira sur un plongeoir de cinq mètres, enseignera le conditionnel à un enfant de trois ans et demi dont la mère est alcoolique, achètera un calendrier à un gothique, et vendra sa femme sur eBay.
    Lui, l'enfant du rock, tirera sa révérence sur un ultime slow, la tête posée sur l'épaule confortable de la démence. Et il mourra donc par balles sur le parvis de la cathédrale Notre-Dame de Strasbourg, sous le regard insolent de Christine Angot.

  • "Adam est un beau jeune homme orphelin et fortuné qui a décidé de vouer sa vie au bonheur des femmes, de toutes les femmes, ou du moins du plus grand nombre d'entre elles.
    Il passe ainsi une journée avec chacune de ses conquêtes, lui offrant un sourire d'un jour. Mais sa dernière conquête, Maria-Antonetta, fait appel à son père, un cruel bandit corse, pour ramener son amoureux auprès d'elle. Adam parviendra-t-il à échapper aux sbires lancés à sa poursuite ?"

  • Quand Wan et Ted, amis et partenaires au sein d´une agence de détectives, sont embauchés par une sublime blonde pour résoudre une affaire de chantage à la vidéo compromettante, ils sont loin de se douter que l´ange évanescent est chargé de leur faire vivre un enfer.


    Accusés de meurtres, pourchassés par la police, et pire encore, ils vont devoir survivre au jeu du chat et de la souris imposé par leur redoutable adversaire.


    Pour prouver leur innocence et contrecarrer les plans du génie du crime désiran t les mener à leur perte, ils vont devoir replonger, à contrecoeur, dans leur passé commun et leurs passés individuels.


    Quelle que soit l´issue de l´histoire, une chose est sure, personne n´en ressortira indemne.

  • La main a la pate Nouv.

    Prix Ann Bannon de la Golden Crown Literary Society
    Finaliste du Prix Lambda
    Amour, humour, marmots et... petits gâteaux !

    Avery King se sent bien dans sa peau de célibataire sans enfant : elle aime son métier, son chien Stephen (King), sa grand-mère, la pâtisserie et croiser la très désirable directrice de son agence bancaire. Lorsque son amie Maddie lui demande de la remplacer à la tête de l'équipe des poussins de tee-ball, elle accepte à contrecoeur, persuadée qu'elle ne sait pas s'y prendre avec les enfants... jusqu'à sa rencontre avec Max, 6 ans.
    Le destin va la surprendre sur plusieurs fronts, mais aussi remettre en question nombre de ses certitudes sur elle-même.
    C'est sa propre histoire que raconte ici Avery, avec humour, tendresse, amour et... petits gâteaux.

    « Le rythme de ce livre est parfait, il laisse le temps au lecteur de s'attacher aux personnages, tout en lui donnant envie d'enchaîner les pages. Un roman débordant d'humour, de bouleversements, de larmes, de joie, d'amour, d'espoir. » P. Bigelow, Lambda Literary

  • Que se passe-t-il lorsque l'inconnu s'invite dans votre vie ?


    Dépassé par sa vie professionnelle, oscillant entre une hypocondrie qui l'étouffe et une vie sentimentale chaotique, Benoît navigue à vue. Le jour où la délicatesse d'une coïncidence vient chambouler son quotidien, il comprend qu'il ne faut jamais défier les desseins du hasard.





    Histoire de trajectoires qui se percutent ou expérience de réinsertion émotionnelle,

    La solitude d'une goutte de pluie

    est avant tout le récit d'une rencontre où s'entrelacent un scorpion fataliste, un lampadaire philosophe et


    une adolescente gothique, tisseuse des fils du destin.

  • Hadrien Lapousterle a tout pour être heureux : il adore son job d'éditeur aux éditions Galvani, file le parfait amour avec la douce Raphaëlle tandis que son ex-chef psychopathe améliore l'ordinaire des poissons au large des côtes bretonnes. Seulement voilà, sa nouvelle boss se montre un peu trop sensible à son charme. Sans compter les stagiaires qui sèment le chaos dans l'open space. Enfin, une série d'incidents inquiétants vient menacer la réputation de la maison d'édition. L'infâme Grégoire Delahousse serait-il revenu d'entre les morts pour prendre sa revanche ? Hadrien et ses alliés parviendront-ils à vaincre cet ennemi de l'ombre ?

    Après la comédie "Sale temps pour les grenouilles", la confrérie de l'Orient-Express reprend du service pour lutter contre le harcèlement et le burn-out au bureau.

  • Roman introspectif, journal initiatique d'un quadra à la dérive, ping pong entre hommes et femmes, La perspective du primate est tout cela à la fois, mais est avant tout un roman qui mènera son héros de l'Indonésie aux Etats-Unis, en passant par Aix-en-Provence et le Mexique à travers nombre d'aventures rocambolesques.
    Deuxième roman de Jean-Fabien à l'humour décapant, ce livre ne laissera pas vos zygomatiques indemnes !



  • NB : Le fichier EPUB est disponible uniquement en version "MISE EN PAGE FIXE".


    Qui, en Médoc, en Bordelais, en Bazadais, en Réolais n'a pas au moins entendu ces deux premiers vers : Lo vint-e-dus octobre après ager vrenhat, M'arribèt un cosin en abit de sordat ? Et combien nombreux encore étaient ceux capables de réciter de mémoire des tirades entières de son oeuvre qui en arrivait presque à s'assimiler à des contes populaires tant elle porte en elle l'âme profonde du peuple gascon ! Car sous la bonne humeur et les gaillardises du texte affleure toujours une certaine tristesse. Mais là, on rit du malheur du monde pour mieux l'exorciser ! C'est bien là le génie même du Gascon !
    Des oeuvres gasconnes de Mèste Verdié, on décompte pas moins de 31 éditions diverses au XIXe siècle, encore 4 (complètes) au XXe siècle et 25 ans après la dernière édition du XXe siècle, voici la première du XXIe siècle ! Avec la notice définitive de Léon Bonnet (reprise de l'édition de 1921), sur Jean-Antoine Verdié, son temps, sa vie, ses oeuvres, sa langue.
    La présente édition illustrée propose une mise en graphie occitane respectueuse du texte ainsi qu'en vis-à-vis, une traduction littérale en français.
    Jean-Antoine Verdié (1779-1820) est le poète populaire bordelais par excellence. Fils de boulanger, « insouciant et nonchalant, bretteur et riboteur, mais bel homme, d'une voix agréable et séduisante avec une facilité de parole remarquable. Sans cesse flânant à travers les rues soit pour y vendre les gâteaux paternels soit pour servir les journaux et les périodiques du jour ». Sa vocation bohème de poète des rues était toute trouvée... Verdié fut aussi de tous les métiers : boulanger, raccommodeur de paniers, infirmier-major hospitalier, marchand, enfin tambour de grenadiers de la Garde nationale où sa verve gasconne lui attire rapidement une grande popularité. Et desempui aqueth temps, a far das vèrs gascons passi tots mos moments... De nouveau vannier puis employé à l'octroi, il continue de publier ses oeuvres et lance même une revue La Corne d'Aboundance per une societat de poètes gascouns en 1819. Peut-être victime d'une vengeance de ses nombreux détracteurs - c'est un royaliste acharné -, il décède le 26 juillet 1820, frappé à mort à l'aide d'une peau d'anguille remplie de sable pressé, dit même la tradition...

  • Le livre Max de Kool, célibataire trentenaire, passionné de philosophie, mène une existence nomade consacrée à Descartes et Nietzsche, ses deux auteurs de prédilection, et à l´écriture d´un essai en préparation depuis des années sur le sublime chez Kant. Le hasard de ses pérégrinations le conduit à Genève où il fait la rencontre de Blandina Blandinova, top-modèle russe de renommée internationale. Sans l´avoir voulu, il se retrouve dans son lit. L´idylle dure peu car Max, quoique rationaliste, ne peut maîtriser une dangereuse pulsion : quand il entend une chanson de Julio Iglesias, il devient violent. Et la pauvre Blandina se retrouve au tapis pour avoir écouté « Vous, les femmes ». Piteux, il part à la montagne faire le point sur sa vie, ses amours et ses colères. À 2 000 mètres d´altitude, unique client d´un hôtel abandonné, il voit sa retraite perturbée par l´arrivée d´étudiants en marketing, venus avec leurs professeurs fêter la fin de l´année. Gala chic ou teuf techno ? Faut-il autoriser les drogues et le strip-tease ? Une gendarmette mystique, adepte de Madame Guyon et du quiétisme, tente de prêcher la paix, l´oraison du coeur et la dissolution de l´ego. Rien de plus opposé à la philosophie de Max. Pour lui, le salut est en haut, dans le ciel des Idées. L´harmonie des styles, des musiques et des générations est pourtant en passe de se réaliser quand retentit la voix de Julio Iglesias. Victime de ses démons, Max gâche la fête par un acte inqualifiable. Et si le salut était dans la chute ? Au petit matin, Max plonge tête la première dans le vide. La résurrection est en vue.


    L'auteur Agrégé de philosophie, Frédéric Pagès est journaliste au Canard enchaîné. Il a notamment publié, sous le pseudonyme de Botul, La Vie sexuelle d´Emmanuel Kant et Nietzsche et le démon de midi (Mille et une nuits). L´Idiot de la Sorbonne, son premier roman, est paru en 2007 chez Libella-Maren Sell.

  • Je travaille de nuit comme correcteur de presse dans un grand journal régional.

    Ils m´ont mis à la Correction mais mon vrai métier, c´est ouvrier typographe. Dans quelques mois je pars en retraite, c´est pas trop tôt ; ça fait quinze ans que je corrige les faire-part que saisissent les clavistes d´à côté, de vraies gourdes qui font plein de fautes exprès pour m´énerver.

    À travers les tribulations de Victor, vieux garçon un peu décalé, ce roman plein d´humour rend hommage aux ouvriers du livre.

empty