Sciences sociales / Société

  • Ce journal retrace trois semaines de la vie du romancier, atteint du sida. À lhôpital, il sinterroge : comment rester digne lorsque lon assiste à la lente dégradation de son corps ? Écrire contre la souffrance, bien sûr. Mais aussi contre la logique hospitalière : refusant dêtre à demi-nu sous une blouse transparente, cest en costume de ville que lécrivain se rend au bloc opératoire.

    Hervé Guibert, né à Paris en 1955, est mort du sida en 1991. Photographe, journaliste, scénariste et écrivain, il laisse derrière lui une trentaine douvrages. Il réalisa un film sur ses derniers jours, La Pudeur ou lImpudeur, diffusé peu après son décès.

empty