Arts et spectacles

  • Le bateau ivre Nouv.

    Une vague d'attentats islamistes plonge la France dans l'effroi et vient chambouler l'agenda réformiste du nouveau président, Alexandre Ronac, élu par surprise alors qu'il n'appartenait pas au sérail politique.  
    Une surenchère infernale se met en place dans le débat médiatique, pesant sur l'opinion et les responsables politiques, qui s'entredéchirent. Petit à petit, le paysage politico-médiatique se déplace vers l'extrême droite. Comment va réagir Alexandre ? Occuper ce terrain ou faire rempart ? Comment vont se situer les différents protagonistes, ballotés entre convictions, croyances, positionnements tactiques et intérêts à court terme ?
    Décrivant de façon hyperréaliste cet emballement implacable, Pascal Boniface nous entraîne dans un récit captivant où se mêlent situations tragiques, portraits savoureux et rebondissements surprenants.

  • Berlin, 1945. Dans les jardins bombardés de la Chancellerie d'Hitler, les deux chevaux de bronze réalisés par Josef Thorak,  l'un des sculpteurs officiels du Reich, ont disparu.  On les pense détruits. Aucune trace nulle part.
    Amsterdam, 2013. Mandaté pour retrouver ces sculptures qui,  selon un courtier d'art, existeraient encore, Arthur Brand commence  une longue enquête à travers l'Italie, l'Allemagne et la Belgique.  Au cours de ses recherches, il rencontre dirigeants d'organisations louches, anciens nazis, anciens membres du KGB et de la Stasi, néo-nazis, etc. Tous semblent impliqués dans le trafic d'art nazi.
    Ce livre raconte quel stratagème il a imaginé pour faire interpeller  des collectionneurs et marchands plus ou moins véreux  et pour retrouver, quasiment intactes, plusieurs sculptures majeures  du Reich censées détruites à jamais...

  • Avant d'arriver sur nos écrans, une série est le fruit d'un long chemin de création collective. Née d'une idée souvent personnelle, elle s'épanouit dans l'esprit de ses créateurs, se nourrit de leurs accords et désaccords, franchit nombre d'étapes et d'obstacles, jusqu'à sa conclusion. Dans ce livre rare, Pierre Langlais relate chaque épisode de la vie des séries, de la première étincelle à la diffusion de l'ultime épisode, à travers le regard et les témoignages de leurs auteurs. Des confidences intimes et des secrets de fabrication qui nous éclairent sur leur inspiration, leurs recherches, leur plaisir d'écrire, leur routine, leurs joies et déceptions. En un mot, sur tout ce qu'elles et ils affrontent durant le processus de création. Un récit vivant et riche d'enseignements, pour tous les passionnés de séries et celles et ceux qui les imaginent.
    Avec la participation de :  Michaela Coel (I May Destroy You), Bryan Elsley (Skins), Tom Fontana (Oz), Fabrice Gobert (Les Revenants), Fanny Herrero (Dix pour cent), Anne Landois (Engrenages), Ray McKinnon (Rectify), Adam Price (Borgen), Frédéric Rosset (Irresponsable), Shawn Ryan (The Shield), David Simon (Treme), Sally Wainwright (Happy Valley), David Elkaïm, Vincent Poymiro, Rodolphe Tissot et Bruno Nahon (Ainsi  soient-ils).
    Préface de Caroline Proust, comédienne
    Postface de Cathy Verney, scénariste et réalisatrice

  • Suis-je forcément quelqu'un de bien si je préfère Carl-Theodor Dreyer à Patrice Leconte ? Un imbécile si «  Fast and furious  » me plaît davantage que «  Pauline à la plage  » ? Quels sont les critères pour juger de la qualité d'un film ? Comment le goût pour certains films se construit et, surtout, se justifie chez les amateurs et chez les professionnels  ? Pour tenter de répondre à ces questions, l'auteur passe en revue six critères permettant a priori de juger de la qualité d'un film  : l'originalité, la cohérence, le caractère édifiant, le caractère émouvant, la technique et le succès. Mais il insiste surtout sur la subjectivité de tout jugement  : tout dépend en réalité de la façon dont nous «  recevons  » un film et de ce que nous lui «  demandons  ». Les raisons d'aimer le cinéma ou un film en particulier sont ainsi parfois partagées par de vastes communautés, d'autres fois elles ne se rencontrent que chez certains individus. Le tout est de rester lucide sur ces raisons d'aimer, et de s'abstenir d'en faire les fondements d'une prétention à les imposer. A ce titre, l'ouvrage est conçu comme une protestation contre l'intolérance culturelle de notre temps... Nouvelle édition d'un ouvrage publié par les éditions La Dispute en décembre 2002 et mai 2012.

  • Ce livre s'appuie sur l'histoire de l'art, la narratologie, la  sémiologie et la psychanalyse, ainsi que sur de multiples exemples de films, pour présenter l'essentiel des aspects théoriques et esthétiques du cinéma. L'ouvrage s'articule autour de cinq questions, développées en détail à travers cinq chapitres  : la  perception et la forme, le récit, la signification, le dispositif et le  spectateur, l'art. Dans un dernier chapitre, une réflexion plus prospective sur le numérique rappelle que nous vivons une ère hautement évolutive.
    Paru initialement en 1983, ce volume résolument interdisciplinaire a  été, pour des générations d'étudiants, l'un des «  classiques  » des études cinématographiques. Remettant l'ouvrage sur le métier une quarantaine d'années plus tard, les quatre auteurs, théoriciens attentifs à la réalité sociale et vivante du cinéma, l'ont enrichi afin que cette 5e  édition d'Esthétique du film prenne en compte les changements survenus, tant dans le cinéma lui-même que dans son étude. Une référence fondamentale toujours indispensable aujourd'hui.

  • D'un bout à l'autre de la francophonie d'Europe (Belgique,  France et Suisse), les expressions utilisées  pour se saluer, se réjouir, râler ou parler  du temps qu'il fait ne sont pas toujours les mêmes.  La richesse du français de nos régions s'illustre
    par de nombreuses et étonnantes formules.
    Avec humour et sérieux, le linguiste Mathieu Avanzi  a enquêté auprès de milliers de francophones  en vue de cartographier les particularismes régionaux  dont fourmille la langue française.
    Laissez-vous surprendre par un ouvrage illustré  à la fois drôle et pertinent qui vous permettra  d'enrichir vos (!) français !

  • L'analyse de films s'enseigne de l'école à l'université, et se pratique dans des contextes et selon des objectifs très variés. Ce précis vise, non à fixer un cadre rigide ou à établir une «  grille  » standard, mais à donner des repères et des outils. Il propose une méthodologie de l'analyse filmique, du plan unique au film entier, de la séquence aux formes brèves, à travers des éléments de réflexion générale (histoire des formes cinématographiques, outils de narratologie, enjeux de l'interprétation) et des exemples appliqués. Les oeuvres d'Alfred Hitchcock, Vittorio De Sica, Claude Chabrol, Raoul Ruiz et de quelques autres jalonnent le propos de l'ouvrage, dont la vocation est avant tout de donner le goût de l'analyse de films.
    Cette 5e  édition enrichie offre de nouvelles pistes de réflexion sur les adaptations, les films à épisodes et le rôle des personnages dans la narration.

  • Analyse textuelle, art de l'interprétation, esthétique de la réception, tels sont les différents modes d'approche du phénomène théâtral, qui sont dictés à chacun d'eux, tant par la problématique de la période à laquelle ils appartiennent que par leur pratique personnelle, philosophique, littéraire ou scénique.
    Accompagné d'un glossaire, d'une chronologie sur les théoriciens de l'esthétique théâtrale et d'un index des noms d'auteurs, ce livre constitue un outil de référence pour les étudiants de lettres, les candidats aux concours de recrutement, les élèves des cours d'art dramatique et pour tous ceux qui s'intéressent au théâtre.

  • Depuis sa première édition en 1990, cet ouvrage, traduit en plusieurs langues, est devenu un texte de référence pour l'enseignement du son au cinéma. L'auteur y démontre comment une perception (le son) influence l'autre (la vision) et la transforme  : on ne voit pas la même chose quand on entend, on n'entend pas la même chose quand on voit. Cette audio-vision fonctionne essentiellement par projection et contamination réciproques de l'entendu sur le vu, ou bien en creux, par suggestion. C'est donc, au sens technique du mot, un illusionnisme dont le cinéma a su exploiter les mille ressources.
    À la fois théorique, historique et pratique, ce livre décompose le rapport son/image à l'aide d'extraits choisis dans le cinéma classique, de genre et contemporain, puis esquisse une méthode d'observation et d'analyse filmique. 5e  édition enrichie et actualisée.

  • Depuis sa première édition il y a 25  ans, l'Analyse des films est devenu un classique des études cinématographiques.  Après avoir défini l'activité analytique, l'ouvrage présente successivement l'analyse du fait narratif et du récit, l'analyse plastique et sonore, et enfin le rapport à l'histoire. Jacques  Aumont et Michel  Marie y démontrent que l'analyse prend tout son sens si elle débouche sur une réflexion générale, qui dépasse le cas particulier de l'oeuvre étudiée. Ils se sont efforcés de décrire et de commenter les meilleures analyses publiées en français et dans d'autres langues, et d'en retenir les acquis méthodologiques. Les divers outils d'analyse sont illustrés à l'aide de tableaux, de schémas ou de photogrammes, et portent sur des films puisés dans toute l'histoire du cinéma. Cette quatrième édition enrichie d'exemples récents  de l'Analyse des films est plus que jamais «  une bible et un sésame  » pour tous les étudiants en cinéma et les cinéphiles.

  • L'analyse des spectacles : théâtre, mime, danse, cinéma Nouv.

    Redonner au spectateur confiance en son propre regard, une confiance qu'il n'aurait jamais dû perdre, telle est l'ambition de ce parcours à travers les spectacles et quelques manières de les contempler. Théâtre parlé, mime, danse, danse-théâtre, performance, cinéma et média audiovisuels : comment les analyser, notamment lorsqu'ils se combinent en des oeuvres hybrides ? Comment distinguer leurs composantes : jeu de l'acteur, voix, musique, espace, temps, costumes, éclairages, etc. ?
    L'analyse et l'interprétation se placent résolument du point de vue psychologique, sociologique, anthropologique et interculturel du récepteur. Le spectateur est encouragé à revoir sa façon de décoder un spectacle. Les études théâtrales s'associent aux Performances Studies pour mieux évaluer les productions postmodernes et postdramatiques, pour réfléchir sur les moyens de créer ou de recevoir un spectacle. L'exemple des Marchands (2006), de Joël Pommerat, nous offre l'occasion d'observer les nouvelles identités du spectateur. Tout est possible, ou presque.

  • Dans un film de fiction, un documentaire ou une série, le montage est l'étape ultime de l'écriture cinématographique, avec laquelle l'oeuvre peut prendre (ou perdre...) tout son sens. Cet ouvrage lui est consacré. Il présente dans une première partie les grandes étapes du montage, puis dans une deuxième ses principes techniques et méthodologiques. Il évoque ensuite dans une troisième partie ses principes esthétiques avant d'aborder ses  spécificités en fonction de la nature de l'oeuvre (fiction, documentaire ou série). Des photogrammes de films illustrent le propos. L'ouvrage s'adresse aux étudiants en cinéma, des filières littéraires et techniques.

  • Depuis la première édition de cet ouvrage, la muséologie s'est imposée comme discipline académique et comme formation professionnelle à part entière.
    L'ambition de cette nouvelle édition est à la fois de rendre compte des développements récents des techniques muséographiques, et de couvrir le large éventail des points de vue portés sur le musée, en accueillant le regard d'experts à travers des "Cartes blanches" (François Mairesse, Dominique Poulot, Yves Bergeron, Didier Rykner, Nathalie Dist, Xavier Rolland, Jean Nouvel...).

  • Cet essai est consacré à la question de la couleur, en elle-même et dans les arts visuels. Il aborde le sujet sous différents angles  : scientifique (description du processus physique, perception par l'oeil et effets biologiques), historique (perception et symbolisme de la couleur à travers les âges), psychologique (l'imaginaire de la couleur) et esthétique (harmonie des couleurs, monochrome...) en invoquant tous les arts visuels  : peinture, cinéma et photographie. Un essai savant, écrit par un spécialiste des arts visuels, qui a connu une précédente édition en 1994 (en rupture depuis plusieurs années).
     

  • Nous avons tous des images de l'Ouest américain en tête. De sa conquête à la ruée vers l'or, des immenses paysages de la Vallée de la mort au pont de San Francisco, de Buffalo Bill à Geronimo, des westerns de John Wayne à Quentin Tarantino... l'Ouest est très tôt devenu un mythe, une fabrique à rêves comme l'incarne Hollywood.
    Jacques Portes nous invite dans ce livre à aller au-delà de la légende en nous racontant l'histoire, ou plutôt les histoires de l'Ouest. Elles commencent il y a bien longtemps avec les premiers habitants du continent ; elles ont nourri autant d'espoirs que de désillusions ; elles conservent une part de mystère et d'inconnu.
    La réalité de l'Ouest que nous fait découvrir l'auteur est bien moins caricaturale que tous ces symboles en forme d'images d'Épinal qui perdurent encore dans notre imaginaire.

  • Outil indispensable pour l'étudiant en cinéma et audiovisuel ou le cinéphile, ce lexique définit près de 600 termes clés du cinéma employés par les spécialistes dans différents domaines. Les entrées sont illustrées d'exemples de films puisés dans l'histoire du 7e art et accompagnées de termes corrélatifs afin de permettre au lecteur de compléter ses connaissances. Cette 5e édition actualisée propose une trentaine de nouveaux articles, portant notamment sur le récit et le scénario.
    De la description du film aux notions théoriques de base en esthétique et narratologie, sans oublier la technique, les genres et les grands courants cinématographiques, découvrez tout le vocabulaire du cinéma.

  • Actualisé à l'occasion de cette nouvelle édition, ce livre est une synthèse originale et passionnante des savoirs contemporains sur l'image, moyen d'expression et de communication, et plus profondément, manifestation de la pensée.
    Les grands problèmes que pose l'image sont développés autour de six  approches successives  : l'image est un phénomène perceptif (physiologie de la perception), mais aussi l'objet d'un regard de la part d'un sujet spectateur (psychologie)  ; elle établit un rapport avec ce spectateur par l'intermédiaire d'un médium et d'un dispositif spécifique (sociologie, médiologie)  ; elle peut être utilisée à plusieurs fins et a des valeurs variables (anthropologie)  ; son importance sociale a connu de grands moments de mutation (histoire)  ; enfin, elle a des pouvoirs propres, qui la distinguent du langage et des autres manifestations symboliques humaines (esthétique).
    Toutes les images - faites à la main ou produites automatiquement, immobiles ou mouvantes - sont prises en considération dans cette enquête où l'auteur s'est efforcé de n'oublier aucune théorie, aucune approche, et qui prend en compte les développements les plus récents.

  • Cet ouvrage pédagogique propose une synthèse des théories et débats actuels en urbanisme et aménagement. Ces champs en plein renouvellement connaissent une importante recomposition en s'ouvrant notamment sur de nouveaux objets et terrains et produisant des analyses à des échelles nouvelles. Parallèlement, la question urbaine est devenue incontournable dans de nombreuses disciplines, de plus en plus variées. Enfin les bouleversements politiques et socio-économiques contribuent à transformer l'action et les pratiques opérationnelles (participation, développement durable, approches par projet...). Ces tendances sont autant de nouveaux fronts d'enseignement pour lesquels étudiants et enseignants ne disposent pas de ressources structurées et synthétiques. Cet ouvrage a pour ambition de combler ce manque, et de les aider à aborder ces thèmes émergents.

  • Cet ouvrage a pour ambition de former les étudiants et les professionnels aux enjeux de la planification urbaine. Il permet de  comprendre l'origine de cette pratique notamment par la présentation de ses principales évolutions : projet de transformation sociale de la Révolution industrielle, planification très rigide des «  Trente Glorieuses  », remise en cause et refondations depuis les années 1980 autour de démarches plus stratégiques. Il présente ensuite le contexte juridique et institutionnel de la pratique de la planification en France, en situant l'expérience française à l'échelle internationale. Il analyse enfin les effets de la planification sur le devenir des villes sur la base de nombreux exemples concrets, avant de proposer un état des lieux des principaux débats relatifs à la planification (place du citoyen, rôle des experts, données à mobiliser...).

  • Aujourd'hui, auteurs, producteurs, distributeurs et parfois même diffuseurs font appel aux  script-docteurs  dont le rôle est de perfectionner un scénario. Les scripts-docteurs sont le plus souvent des scénaristes reconnus (Jean-Claude Carrière), des réalisateurs confirmés (Claude Sautet, Francis Veber), des dramaturges (Yves Lavandier, Linda Seger), voire des acteurs (Carrie Fisher). Il s'agit d'un métier qui exige une connaissance parfaite et approfondie de la dramaturgie, de la psychologie et la connaissance de quelques techniques essentielles. 
    Cet ouvrage présente les différentes étapes du «  script-doctoring  » en exploitant jusqu'au bout l'analogie médicale  : consultation, auscultation, symptômes, diagnostic, prescription, opération. Il permettra à son lecteur de découvrir et de mettre en application les techniques du scipt-docteur, afin de procéder à l'analyse et à l'amélioration de n'importe quel scénario, y compris le sien. Un exemple de script-doctoring de scénario est présenté tout au long du livre dans des encarts «  En pratique  ». Un livre notamment indispensable à tous les apprentis scénaristes qui souhaitent faire de leurs écrits de véritables scénarios professionnels, pour le cinéma comme pour la télévision.

  • "Comment écrire un scénario ?" est la question que se pose tout néophyte intéressé par cette écriture spécifique qui participe à l'élaboration d'un film.
    Texte écrit en vue d'être filmé, oeuvre par définition invisible, le scénario se prête à une analyse rigoureuse déclinée ici à travers cinq grands axes : l'intrigue, le personnage, le conflit, la structure et la mise en page. Au-delà de règles prescriptives, cet ouvrage tente d'apporter au lecteur une compréhension cohérente de ces fondements du scénario.
    S'appuyant sur des exemples de films appartenant pour la plupart au cinéma populaire contemporain, ce livre explore les fonctions dramaturgiques, les principes et les traditions qui viennent nourrir l'écriture scénaristique.

  • Le spectacle cinématographique est né un soir de décembre 1895. Puis très vite se développa l'industrie du cinéma, bien avant que celui-ci ne soit consacré en tant qu'art. L'histoire du cinéma français est donc à la fois celle d'un divertissement populaire, d'une industrie et d'un art.
    Pour tenter d'en rendre compte, ce livre retrace les grandes lignes de feu de l'aventure du « septième art » évoquant la création des studios de production et les réalisateurs majeurs, de Méliès à Pialat ou Garrel, de L'Herbier à Bresson ou Godard en passant par Vigo, Clair ou Renoir. C'est dans ce foisonnement des oeuvres que s'écrit une histoire possible du cinéma français.
    Enrichie d'illustrations, cette 4e édition propose également un nouveau chapitre consacré au jeune cinéma français.

  • Écrire un scénario nécessite beaucoup d'imagination, un peu de patience et la connaissance d'un minimum de techniques et de règles. Ce petit livre synthétique et pratique présente l'essentiel des techniques de l'écriture d'un scénario. Chacune d'elles est présentées dans une chronologie qui forme un tout méthodologique que le lecteur pourra suivre pas à pas, de l'idée de départ à la mise au point finale du scénario, en passant par l'élaboration de la structure, l'utilisation des ressorts narratifs, la création des personnages... Un exemple de création/rédaction de scénario est présenté tout au long du livre pour illustrer la théorie. L'ouvrage s'accompagne en outre de photogrammes de films et de schémas de synthèse. Il se termine par quelques pages consacrées à la mise en forme du scénario et à la démarche du scénariste en vue de faire adapter son travail.

  • Figure de la Nouvelle Vague, François Truffaut est l'un des cinéastes français les plus populaires et étudiés, toutes générations confondues, tant en France qu'à l'étranger.
    Cet ouvrage conjugue à la fois une analyse globale de l'oeuvre de François Truffaut et un portrait de l'homme et du cinéaste, en s'appuyant sur l'analyse fine de ses 21 films majeurs :chaque analyse  situe le film dans la carrière de Truffaut, évoque son scénario, le choix des acteurs, ses thèmes majeurs... L'étude détaillée d'une séquence révélatrice du film enrichit chaque analyse.21  films qui sont autant de «  carnets intimes  » du cinéaste dans lesquels il écrira sur sa vie en langage codé : ses origines familiales, son enfance, l'amour, la mort, le succès...Cette étude chronologique de son travail permettra de mettre en lumière les spécificités de son oeuvre : l'économie des signes, la rapidité du récit, sa façon de mettre le spectateur au centre de sa recherche, ses stratégies de mise en scène, l'influence de Chaplin et de Hitchcock, une maîtrise sans cesse raffinée du langage non-verbal,  ses recherches sur les cadrages et les nuances chromatiques, l'efficacité du montage et des ponctuations musicales impeccablement orchestrées...
    Un livre qui permettra aux lecteurs de (re)découvrir François Truffaut, l'homme et son cinéma.

empty