Fantasy & Science-fiction

  • Trois États de la côte ouest des États-Unis - la Californie, l'Oregon et l'État de Washington - décident de faire sécession et de construire, dans un isolement total, une société écologique radicale, baptisée Écotopia. Vingt ans après, l'heure est à la reprise des relations diplomatiques entre les deux pays. Pour la première fois, l'Écotopia ouvre ses frontières à un journaliste américain, William Weston. Au fil de ses articles envoyés au Times-Post, Weston décrit tous les aspects de la société écotopienne : les femmes au pouvoir, l'autogestion, la décentralisation, les 20 heures de travail hebdomadaire, le recyclage systématique, la relation passionnée à la nature, etc. Quant à son journal intime, il révèle le parcours initiatique qui est le sien ; d'abord sceptique, voire cynique, William Weston vit une profonde transformation intérieure. Son histoire d'amour intense avec une Écotopienne va le contraindre à choisir entre deux mondes.

  • Les étoiles meurent aussi...Suite à l'explosion de la supernova Briareus Delta, située à 132 années-lumière, la vie humaine est complètement chamboulée sur Terre. Alors que se succèdent tempêtes et typhons, prémices d'une nouvelle ère glaciaire, l'humanité se découvre soudain stérile. Les unes après les autres, les sociétés humaines s'écroulent, victimes de dérives autoritaires autant que d'un effondrement philosophique... Car que faire dans un monde sans avenir, vidé du rire des enfants ?Réfugiés dans le sud de l'Angleterre, Margaret et Calvin survivent tant bien que mal. Jusqu'au jour où ils découvrent une petite communauté isolée où vit Elizabeth, étrange jeune femme issue de la Génération du Crépuscule. Dans cet enfer blanc, vierge de tout espoir, serait-ce elle la clef de la survie ?

    Fils d'un célèbre critique anglais, Richard Cowper - de son vrai nom John Middleton Murry Jr. - a publié une quinzaine de romans et près du double de nouvelles.« Une prose élégante, précise et somptueuse. »Christopher Priest, auteur du roman Le Prestige.

  • Le royaume de Rhovelle représente l'ultime rempart contre l'avancée de l'armée démoniaque, mi-chair mi-machine, du dieu Aska. Au sein de la Rhovelle, une ville : Loered, dite le Verrou du Fleuve, qui contrôle l'accès au fleuve sacré Aÿs. Qui contrôle Loered contrôle le fleuve ; qui contrôle le fleuve contrôle la Rhovelle.
    Mériane, la Messagère du Ciel, a difficilement rassemblé une colonne de ravitaillement à destination de Loered assiégée par les Askalites. Mais une femme, une serfe, une paria, n'a pas voix au chapitre dans un monde d'hommes, fût-elle l'envoyée du grand dieu Wer. Et avant même de défier l'Armée de la Nuit, il lui faudra conquérir le coeur de ses pairs, affrontant d'un même ensemble les préjugés de tout un peuple et les pièges du dieu-démon. Sur la route du Verrou du Fleuve, son mythe s'écrira avant tout dans le sang, la terreur et la peine.

    Lionel Davoust est né en 1978 et habite en Bretagne. Ancien ingénieur halieute, il se consacre maintenant à sa première passion : la littérature.
    Avec Les Dieux Sauvages, il signe une tétralogie de fantasy épique ambitieuse et foisonnante, dans la lignée des oeuvres de George R. R. Martin ou Brandon Sanderson.

  • Mériane est une trappeuse, une paria, une femme. Autant de bonnes raisons d'en vouloir aux Dieux qui ont puni le peuple de la Rhovelle pour les fautes de ses aïeux. Car depuis la chute du glorieux Empire d'Asrethia, le monde est parcouru de zones instables qui provoquent des mutations terrifiantes, les gens ont faim, et une religion austère qui prêche la haine des femmes soutient un système féodal.
    Pourtant, quand les Dieux décident de vider leur querelle par l'intermédiaire des humains, un rôle crucial échoit à Mériane. Pour elle débute une quête qui la verra devenir chef de guerre et incarner l'espoir de tout un peuple.

    Lionel Davoust est né en 1978 et habite en Bretagne. Ancien ingénieur halieute, il se consacre maintenant à sa première passion : la littérature.
    Avec Les Dieux Sauvages, il signe une trilogie de fantasy épique ambitieuse et foisonnante, dans la lignée des oeuvres de George R. R. Martin ou Brandon Sanderson.

  • XXVIIIe siècle. Mars et Vénus dominent le système solaire, protégeant jalousement leur surface habitable des milliards de naufragés condamnés à errer dans l'espace suite à la destruction de la Terre.
    Quand Mark Slaska, agent des services de renseignement martiens, découvre sur Mercure la preuve que l'Embrun 17, un vaisseau de naufragés à qui Vénus avait refusé l'asile, a pu rejoindre l'étoile Sigma Draconis quatre cents ans plus tôt, une vive stupéfaction s'empare des deux planètes-forteresses : comment un appareil à peine capable de faire la distance Terre-Vénus a-t-il pu parcourir une distance de près de 20 années-lumière, qui plus est, de manière quasi-instantanée ? Existe-t-il une force, dans l'orbite de l'étoile, qui les y aurait invités ?
    Martiens et Vénusiens décident d'organiser une mission conjointe le système de Sigma Draconis. Mais derrière l'entente de façade, les représentants des deux peuples sont bien décidés à découvrir la force mystérieuse qui se cache dans l'orbite de l'étoile, et s'en emparer pour assoir la domination.

    Romain Benassaya est né à Nice en 1984. Après des études de linguistique menées à Paris et l'obtention d'un master, il enseigne le français au Canada, puis en Ouganda, avant de poser ses valises à Bangkok.
    Après les succès d'Arca et de Pyramides, il signe avec Les Naufragés de Velloa un grand roman d'aventures, inspiré par les textes d'auteurs tels que Jack Vance, Dan Simmons ou James S. A. Corey.

  • Dans la Mésopotamie des premiers âges, Shory, une jeune esclave, est vendue à un mystérieux individu nommé Atim, qui lui propose un marché : l'envoyer dans un fort, qu'elle devra protéger, en échange de sa liberté. Elle accepte et rejoint une étrange construction, entourée d'une forêt profonde. Elle y grandit, en compagnie d'autres rescapés, originaires de différentes périodes de l'histoire humaine. Tous ont rencontré Atim et se sont vu confier la mission de protéger le Fort. Ils se surnomment les Vigiles.Après onze années, Lena, une jeune femme originaire du XXIIème siècle, rejoint elle aussi le Fort. Contrairement aux autres Vigiles, elle n'a pas rencontré Atim, et veut à tout prix rentrer chez elle.Shory décide de l'aider. Au-delà de la forêt qui assiège le Fort, elles découvriront les réponses à nombre de leurs questions : où sont-elles vraiment ? Pourquoi le Fort doit-il être protégé ? Et quelle est leur véritable mission ?

    Romain Benassaya est né à Nice en 1984. Après des études de linguistique menées à Paris et l'obtention d'un master, il commence à enseigner le français à l'étranger, au Canada puis en Ouganda, jusqu'à ce qu'il pose ses valises à Bangkok.Depuis toujours passionné de science-fiction, il se lance dans l'écriture de nouvelles et romans.

  • Datant de la grande époque de la SF américaine, L'Aiguille de Costigan, est un roman aventureux qui joue sur le ressort de l'expérience spatio-temporelle en y impliquant tout un groupe qui se retrouve téléporté en une terre lointaine et inhospitalière suite à l'explosion malveillante de l'invention hasardeuse d'un génie. Sa trouvaille : un dispositif en forme d'aiguille qui fait disparaître la main quand on l'y plonge... Agrandissant le procédé, il a permis d'y mettre des hommes tout entiers, découvrant ainsi un monde parallèle. Projetés dans cet ailleurs incompréhensibles, ces Robinsons réunis par le hasard vont tenter d'inventer une nouvelle civilsation avec pour certains l'obsession de revenir. C'est sans compter sur ce qui fait le charme d'une civilisation...

    Jerry Sohl (1913-2002) fait partie de ces brillants seconds couteaux de la SF américaine. Il n'a connu qu'une brève période de créativité dans le domaine romanesque avant de se consacrer avec succès à l'écriture de scénarios, notamment pour Star Trek, Twilight Zone et les séries d'Alfred Hitchcock. On lui doit moins de dix livres dont La révolte des femmes (Gallimard, le rayon fantastique), Soleil de mort, (P. de la Cité) et L'invention du Pr Costigan en 1953 (R.Laffont, 1967 repris en Folio).

  • Le chant des glaces

    Jean Krug

    Delas est une planète glaciaire dont les ressources, extraites jour et nuit par des milliers de prisonniers, alimentent en eau potable le reste de la galaxie. Mais on y trouve également le cryel, un morceau de glace aux propriétés spéciales que seuls les plus agiles des détenus parviennent à prospecter : les chanteurs.Lorsqu'un jour, l'occasion est donnée à Bliss et Fey, chanteurs insurgés, de se libérer, ils n'hésitent pas une seconde. Accompagnés par Nox, ancien pilote et Jennah, scientifique exilée, ils vont plonger au coeur du plus gigantesque des glaciers. Et dans les méandres de ses galeries obscures, animés par la quête folle d'un cryel parfait, c'est surtout leur propre conscience qu'ils vont explorer. Avec cette question lancinante : « Au fond, quelle liberté ? »

    Sa passion pour la glace a conduit Jean Krug jusqu'aux terres gelées de l'Antarctique, du Groenland et de l'Alaska. À brasser poudreuse, études scientifiques, admiration silencieuse, et tasses de thé brulant. Happé par le virus des pôles, il y retourne chaque année en expédition, comme guide naturaliste, pour arpenter la glace et y présenter ses conférences scientifiques. Quand il rentre chez lui, à Lyon, il écrit. Sur la glace, le climat, la révolte et les temps qui changent.

  • Xemas et Hoas se sont déchirés dans une guerre sanglante. Un traitement révolutionnaire offre un espoir dont pourrait bénéficier l'humanité.À Johannesburg, deux adolescents regardent chaque soir des gynoïdes se jeter dans le vide jusqu'à ce que l'une d'elles les appelle à l'aide.Jay, fou amoureux de Rita, soutient que si elle a un comportement étrange c'est parce qu'un « meurtrier du futur » lui a logé une balle dans le crâne.En Chine, où le pouvoir ne tolère aucune rébellion, un développeur de jeux vidéo et son équipe sont la cible de terrifiantes abeilles tueuses.Une jeune scientifique rencontre une femme dont la repoussante physionomie est liée à sa mémoire absolue.Cinq nouvelles donnent le prétexte à une exploration des dysfonctionnements de nos sociétés.
    />
    Project Itoh, Yûsuke Miyauchi, Toh EnJoe, Taiyô Fujii et Hirotaka Tobi sont les représentants emblématiques de la génération des écrivains japonais de SF publiés à partir de l'an 2000. La Machine à indifférence est déjà parue dans la revue Galaxies. Taiyô Fujii a été découvert par le public français avec Nuage orbital (Atelier Akatombo 2018).

  • Il avait suffi d'une voix pour que tout bascule. Une voix pour que les espoirs de Larry Herdson d'accéder à la Chancellerie se brisent. Et quand son concurrent David Paldor tombe le masque, Larry n'a d'autre choix que de s'enfuir. Mais David Paldor n'est pas le seul à avoir plusieurs visages : dans les tréfonds d'une planète gelée, une civilisation pas si disparue, gardienne d'un obscur dessein, pense tirer les ficelles.Dans cette pièce de théâtre galactique où les traqueurs sont aussi les traqués, Larry deviendra-t-il à son tour le pion dissident ?

    Florestan De Moor est né en 1995 et habite en Bretagne. Après une formation scientifique, il se consacre désormais à sa passion première : les histoires et leur magie. Intéressé par la création sous de multiples formes - littéraires, musicales ou encore vidéoludiques - et attiré tout particulièrement par les genres de l'imaginaire, il met en scène des personnages souvent en quête de sens au coeur de vastes fresques spatiales qui interrogent leur vision de l'univers, de l'humanité et d'eux-mêmes.

  • La paix n'aura pas duré longtemps.
    De l'autre côté de la mer des tempêtes, sur les terres des Orcs, un homme recrute des mercenaires pour aller se battre... quelque part ; la paie promise dissuade les questions.
    Les Elfes du Pradennad, quant à eux, sont sur le pied de guerre depuis que la pollution de Frontenac, la ville de fer, a touché leur fleuve sacré. Un ultimatum a été lancé, et Reginald Laupos, désormais bras droit du Chancelier, doit réquisitionner ses anciens ennemis, les Nains Kalin et Nockis, afin d'enquêter sur place.
    Enfin, Olangar est la cible d'une série d'attentats : des hommes s'en prennent aux officiels comme aux civils à l'aide de produits très inflammables. Selon la rumeur, ils agiraient pour le compte du Sud, gagné par des relents indépendantistes. Lorsqu'un de ces attentats ébranle son duché, Evyna d'Enguerrand décide de rallier Olangar afin de traquer les responsables. Un Elfe l'accompagne, déterminé à empêcher sa dernière vision de se réaliser : Olangar en flammes...

    Clément Bouhélier est né à Besançon. Ce journaliste de formation a travaillé au Dauphiné Libéré, dans un cabinet où il grattait des discours pour des hommes politiques, puis dirigé une association qui permet à des jeunes de partir en vacances.

  • Lorsque leur vaisseau s'écrase sur Arrhenius, Lenoor et Hummel découvrent une colonie sous-développée, éloignée des grands axes interstellaires, dédaignée par les lignes principales. Une fois guéris, reconnaissants envers les colons, les deux pilotes repartent.
    Mais plus rien n'est comme avant car une idée poursuit désormais Lenoor. Un projet génial autant que dangereux et difficile à mettre en oeuvre : monter une compagnie de transport interstellaire indépendante !
    Ainsi naît la Spire, alliance de rêveurs visionnaires et de casse-cou sans peur, prêts à tout pour relier entre elles les planètes des Confins. Mais son acte de naissance ne s'écrira pas sans heurts : alertées, les grandes compagnies déploieront toute leur puissance pour empêcher son essor. Luttes intestines, ligues et trahisons : un chemin semé d'embûches attend les navis de la Spire, véritables aventuriers des étoiles !

  • Pour la Spire, l'âge d'or a commencé. Ses concurrentes la laissent en paix, et sa puissance ne cesse de grandir. Mais pour les navis travaillant pour elle, c'est une autre affaire.
    La Ligue qui les représente est en charpie. Le fossé se creuse malgré les efforts de Lenoor et d'Hummel, les fondateurs, pour contrer Mathy et son redoutable Buro.
    Sauront-ils résister aux dangers extérieurs qui guettent, sauront-ils conserver l'âme de la compagnie qui lentement se meurt ? Ou n'est-il pas déjà trop tard ?

    Né en 1968, Laurent Genefort a vingt ans lorsque paraît son premier roman dans la mythique collection « Anticipation » du Fleuve Noir. Cinquante ouvrages plus tard, quatre Grands Prix de l'Imaginaire et deux Prix Rosny aîné en poche, il est l'une des figures de proue de la science-fiction française.
    Avec Spire, l'auteur explore son univers des Portes de Vangk et raconte la naissance puis l'expansion d'une compagnie de transport interstellaire dans une grande fresque de space opera.

  • La Spire a grandi. La compagnie de transport, créée par des pilotes indépendants, est devenue une multimondiale, aussi implacable que ses concurrentes. En son sein, deux branches s'affrontent pour prendre le contrôle de la compagnie. Les luttes intestines battent leur plein, les décisions contestables se multiplient.
    Pourtant, dans le Fort - gigantesque château taillé dans un astéroïde où siège la Spire - un rêve demeure vivace chez certains navis : trouver le monde d'origine des Vangk, où auraient été fabriquées les Portes ouvrant sur les étoiles, ce monde mythique qui permettrait à ses découvreurs de s'emparer des secrets quasi divins de l'espèce disparue.
    Réussiront-ils, là où des myriades d'explorateurs échouent depuis plus de mille ans ?
    Et son éventuelle découverte ne risque-t-elle pas de conduire l'humanité à sa perte, si elle tombait entre les mains de la faction expansionniste de la Spire ?

  • - 44%

    Les seigneurs de Bohen

    Estelle Faye

    • Critic
    • 2 March 2017

    « J'avais seize ans quand j'ai quitté la steppe. Mais je ne vais pas vous narrer mon histoire. Je ne vais pas non plus vous relater les exploits de grands seigneurs, de sages conseillers, de splendides princesses et de nobles chevaliers. Je croyais, quand j'étais jeune, que c'était dans ce bois qu'on taillait les héros. Je me trompais.
    Je vais vous narrer les hauts faits de Sainte-Etoile, l'escrimeur errant au passé trouble, persuadé de porter un monstre dans son crâne. De Maëve la morguenne, la sorcière des ports des Havres, qui voulait libérer les océans. De Wenceslas le clerc de notaire, condamné à l'enfer des mines, et qui dans les ténèbres trouva un nouvelle voie... Et de tant d'autres encore, de ceux dont le monde n'attendait rien, et qui pourtant y laissèrent leur empreinte. Leur légende. Et le vent emportera mes mots sur la steppe. Le vent, au-delà, les murmurera dans Bohen. Avec un peu de chance, le monde se souviendra.»

  • Pyramides

    Romain Benassaya

    2182. Les humains, petit à petit, fuient une Terre troublée et sur le déclin. Leur destination ? Sinisyys, une autre planète bleue découverte aux confins du système Eridani.
    Parmi ceux qui rêvent de rejoindre ce nouvel espace, Éric et Johanna. Éric est d'ailleurs le second sur le Sterne III, l'immense vaisseau qui les emporte à travers les étoiles, plongés en biostase pendant deux cents ans.
    Pourtant, le voyage ne se déroule pas comme prévu. Le commandant, Samuel Hassani et Éric sortent du sommeil artificiel avant d'être parvenus à destination. Comble de malheur, le Sterne III semble sujet à une panne mystérieuse.
    Plus étrange encore, leur gigantesque vaisseau, incapable d'une telle prouesse, s'est posé. Mais où ? Et dans quelle inimaginable structure ?

    Romain Benassaya est né à Nice en 1984. Après des études de linguistique menées à Paris et l'obtention d'un master, il commence à enseigner le français à l'étranger, au Canada puis en Ouganda, jusqu'à ce qu'il pose ses valises à Bangkok.
    Depuis toujours passionné de science-fiction, il se lance dans l'écriture de nouvelles et romans. Après le succès d'Arca, il signe un nouveau space opera de premier plan.

  • Depuis des générations, la Grande Fédération de Sirius conduit une guerre acharnée contre Véga, en envoyant au combat... une armée de clones !
    Mais que se passe-t-il lorsque le coordinateur opérationnel de cette armée, Jivane Périch, se surprend à remettre en question sa propre fonction, sa condition, ou encore son honneur ?
    Alors que l'un de ses supérieurs tente de s'approprier ses exploits, Jivane sombre progressivement dans la colère et la haine contre les humains et voit dans cette hiérarchie une cruelle injustice envers son peuple. Partageant ce qu'il ressent avec les siens, les amenant à développer à leur tour lucidité et remise en question, il rassemble les clones et s'apprête à mener la rébellion du siècle, celle qui pourrait les mener à l'indépendance, et surtout, la reconsidération.

    Paul-Jean Hérault est journaliste et écrivain français. Après des études de droit et de journalisme, il se lance dans
    l'écriture de romans, avec au total plus d'une trentaine de livres à son actif. À ses débuts dans l'espionage, il s'oriente par
    la suite vers les romans de science-fiction.

  • Ils ont fui la terre depuis des siècles et fondé une civilisation de l'espace qui évolue dans l'univers sans jamais se fixer sur une planète : les Stelléens, rebelles devenus pacifistes, n'ont qu'un ennemi, puissant et impitoyable, qui les menace avec de plus en plus d'âpreté. C'est dans l'une de leurs cités qu'est recueilli le soldat Tinkar, Terrien tombé dans le vide après la panne de son vaisseau : déconsidéré parce que perçu comme un vulgaire « planétaire », étranger à ce monde qui a inventé une singulière démocratie, il comprend néanmoins que ses connaissances pourraient être d'une utilité cruciale pour ses sauveurs. Au contact de cette civilisation et notamment de quelques femmes intrépides, le militaire rigide va peu à peu laisser poindre en lui une humanité qu'il ignorait. Dans ce roman qui mêle aventures trépidantes, imaginaire flamboyant et réflexion nuancée, Francis Carsac anime un héros déchiré entre aspiration à l'ordre et besoin de liberté : livre d'une époque certes, mais histoire qui résonne encore fortement à nos esprits inquiets. Un classique de la science-fiction française.

    Francis CARSAC (1919-1981), de son vrai nom François Bordes, est une légende de la SF. Après un long séjour en Indochine, il entreprend des études de géologie, imposant son nom dans le domaine de la paléontologie en dirigeant un des plus grands centres de recherche sur la préhistoire. Il entame jeune une carrière d'écrivain de science-fiction : plus de 20 nouvelles et 6 romans parmi lesquels Ceux de nulle part, Terre en fuite et Pour patrie l'espace, rivalisant avec les grands noms américains.

  • Le sang des immortels

    Laurent Genefort

    • Critic
    • 5 October 2017

    Ils étaient quatre : Affer Samsara, un mercenaire, Nemrod Loxmith, un chasseur fortuné, Joker Mehen, un ancien prêtre, et Liaren Teafor, une anthropologue. Quatre aventuriers venus sur ma planète pour traquer le Drac, cet être légendaire dont le sang, dit-on, offrirait l'immortalité. Quatre individualités prêts s'entretuer à la moindre altercation. Quatre chasseurs... et moi, leur guide, qui prendrait bien la poudre d'escampette si la prime promise n'était pas si alléchante...
    Mais pour réussir notre expédition, il nous faudra affronter la Mareselva, la forêt qui ne fait qu'un avec l'océan, et ses secrets : les rebelles autonomistes, une faune sauvage, une flore hostile et, peut-être, le Drac.

    Laurent Genefort, né en 1968, se consacre à la littérature de science-fiction et de Fantasy depuis l'âge de vingt ans. Il est alors le plus jeune auteur du Fleuve Noir et écrira dans la mythique collection « Anticipation » une vingtaine de romans de SF. À son départ du Fleuve Noir, il inaugure le premier volet d'un livre-univers avec la parution du cycle d'Omale considéré depuis comme l'un des plus grands cycles de la science-fiction française.

  • Capitale songe

    Lucien Raphmaj

    Imaginez un monde dans lequel le sommeil a disparu, dans lequel les rêves sont devenu une ressource à exploiter. Sur l'île de Capitale S., alors que l'enquête portant sur cette disparition du sommeil nous entraine dans les bas-fonds d'un monde dystopique, l'insomnie a franchi un nouveau stade, la révolte gronde, et une nouvelle drogue menace de faire disparaître tous les êtres vivants.Avec Capitale Songe, Lucien Raphmaj nous offre un premier roman très ambitieux mêlant des scènes d'action percutantes à une réflexion philosophique riche et acérée sur notre rapport au sommeil et au travail. Servi par une plume somptueuse et hallucinée, son univers puissant et créatif l'inscrit d'emblée dans le sillage d'Antoine Volodine et d'Alain Damasio.

    Lucien Raphmaj est né en 1985, il vit à Paris et travaille dans le monde du livre. Il est l'auteur d'une oeuvre multidisciplinaire comprenant notamment un essai littéraire consacré à Blanchot et Volodine et collabore à de nombreux projets culturels tels que des films, expositions. Il participe, en tant que critique, à la revue culturelle en ligne Diacritik et tient un blog consacré à la littérature contemporaine (https://lucienraphmaj.wordpress.com/). Capitale Songe est son premier roman.

  • Jarid Moray est un médiateur. C'est lui que les grandes compagnies envoient pour régler les troubles politiques majeurs dans les mondes reculés.Première destination : Muspellsheim, dans le système Pelé, une boule de lave éruptive et de gaz mortels ; un enfer, littéralement. D'autant que les gouverneurs de la colonie ont depuis quelque temps la fâcheuse habitude de se faire assassiner. Et les factions indépendantistes, non contentes de s'entretuer, commencent à poser de sérieux problèmes...Deuxième destination : Favor et Dunaskite, deux planètes jumelles reliées par un tube artificiel, l'une des dix merveilles de l'univers, qui permet la production de l'ambrozia ; une plante très recherchée, source de richesse. Mais voilà que des attentats se succèdent et que le spectre d'une guerre ouverte menace de bouleverser ce précaire équilibre...

    Né en 1968, Laurent Genefort a vingt ans lorsque paraît son premier texte dans la mythique collection « Anticipation » du Fleuve Noir. Cinquante ouvrages plus tard, quatre Grands Prix de l'Imaginaire et autant de Prix Rosny aîné en poche, il est l'une des figures de proue de la science-fiction française.

  • La guerre entre les dieux sauvages fait rage. La forteresse de Rhovelle, Loered, est isolée ; Mériane, la Messagère du Ciel, l'espoir du peuple, dispose d'une armée qu'elle ne peut déployer. Ganner fait route librement vers Ker Vasthrion, où gît un pouvoir qui offrira à Aska la domination totale. Wer est en train de perdre, et dans les hautes sphères du pouvoir, les hommes se raccrochent à l'espoir insensé que la vertu les sauvera.
    L'union des provinces et l'ultime résistance contre l'envahisseur démoniaque doit venir d'un symbole fort. Face à la main-mise du clergé sur le pouvoir, il faut un nouveau roi à la Rhovelle. Parallèlement, l'étau se resserre autour de Mériane : quitte à tout perdre, l'Église de Wer ne saurait accepter qu'une femme la sauve. Trahie par ses alliés, rongée par l'usage prolongé de son armure de l'Ancien Temps, la Messagère du Ciel se voit glisser inexorablement dans les ténèbres. Mais au fond de l'abysse l'attend la clé pour mettre un terme définitif à la guerre.
    La vraie nature de Dieu.

    Lionel Davoust est né en 1978 et habite en Bretagne. Ancien ingénieur halieute, il se consacre maintenant à sa première passion : la littérature.
    Avec Les Dieux Sauvages, il signe une pentalogie de fantasy épique ambitieuse et foisonnante, dans la lignée des oeuvres de George R. R. Martin ou Brandon Sanderson.

  • Sept cents ans après la victoire d'Hitler, le Saint Empire germanique a soumis la moitié du monde à l'idéologie nazie. La nouvelle société, empreinte de mythologie et d'ignorance, repose sur une stricte hiérarchie : les chevaliers et les nazis en occupent le sommet, tandis que les étrangers servent de main d'oeuvre servile et les femmes, uniquement des tinées à la perpétuation de la race, sont réduites à l'état animal. Lorsqu'Alfred, mécanicien anglais en pèlerinage en Allemagne, est impliqué dans une rixe, il est conduit devant le chevalier von Hess, gouverneur du comté. Séduit par sa personnalité, von Hess ne tarde pas à lui révéler un secret qui le bouleverse. Mais la connaissance a un prix : celui du sang.Inconnue du public français, Katharine Burdekin (1896-1963) est l'une des rares écrivains britanniques à dénoncer, aux travers de romans d'anticipation, l'idéologie phallocrate de l'Angleterre des années 1930. Swastika Night, dont c'est ici la première traduction en français, fut publié en 1937 sous le pseudonyme de Murray Constantine. Peu après Le Meilleur des mondes d'Aldous Huxley et bien avant le célèbre 1984 de George Orwell, cette dystopie sur l'anéantissement de l'individu, aux accents féministes, demeure étrangement prémonitoire.

  • Des femmes-serpents massacrées, voilà ce que contemple l'exorciste Johnny Kwan. Bientôt, un enregistrement vidéo lui révèle le visage de l'assassin - un visage qu'il connait bien : ce redoutable adversaire a tué son mentor et failli avoir sa peau à plusieurs reprises.
    Néanmoins, l'enquêteur ne peut s'abandonner à la vengeance. Il doit retrouver, pour le compte de la Triade du Dragon florissant, un inestimable oeuf de jade destiné à faire éclore un dragon. S'il veut encore déjouer les plans des Hmong, Johnny devra à nouveau se dépasser...

    Né en 1977, Romain d'Huissier est depuis longtemps passionné par la Chine, notamment sa mythologie et sa culture populaire. Source d'inspiration pour une grande partie de ses gammes de jeu de rôle et ses romans, l'Empire du Milieu mythique et actuel est à nouveau l'écrin de la trilogie Les Chroniques de l'Étrange.

empty