Andrei Gratchev

  • Le jour ou l'URSS a disparu

    Andrei Gratchev

    • L'observatoire
    • 24 November 2021

    Il y a trente ans, l'Union soviétique s'écroulait. À présent, que faire de tant de ruines ? Andreï Gratchev a été le dernier porte-parole de Mikhaïl Gorbatchev. C'est lui qui a annoncé le 25 décembre 1991 à la presse internationale et au monde incrédule la fin de l'Union soviétique. Dans ce livre de souvenirs et d'analyse, il revient sur ce moment unique dans l'Histoire, qui fut à la fois une débâcle et un renouveau. Pourquoi la perestroïka de Gorbatchev - la tentative de sauver cet État historique en le modernisant - s'est-elle soldée par un échec cuisant et l'éclatement spectaculaire de l'Empire rouge ? Et Gorbatchev lui-même ne serait-il pas le grand responsable de cette « catastrophe géopolitique », comme l'a qualifié un jour Vladimir Poutine ? Trente ans ont passé : le moment est venu d'enterrer définitivement l'Union soviétique, et de regarder les nouvelles configurations géopolitiques qui s'annoncent. Sans peur, mais sans naïveté non plus.

  • Andreï Gratchev, dernier porte-parole du président de l'URSS Mikhaïl Gorbatchev est un témoin de première main. Acteur et observateur du drame vécu par son pays au XXe siècle, il sait pourquoi et comment la Russie jusqu'à présent n'a jamais réussi à se réconcilier avec le monde.
    Dans ce journal de bord, il raconte à la fois sa vie, l'histoire de son pays, de la Seconde guerre mondiale à ce jour, et réfléchit sur le nouveau monde surgi après l'éclatement de l'URSS et la fin du régime communiste.

  • Un nouvel avant-guerre ?

    Andrei Gratchev

    • Alma editeur
    • 14 September 2017

    La guerre est morte ! Vive la guerre ?... La fin de la Guerre froide et la disparition de l'URSS ont laissé croire que les États-Unis - et ce qu'on appelle encore l'Occident - l'avaient emporté. Pourtant, comme le montre Andreï Gratchev, une guerre mal gagnée, sans sortie honorable pour le vaincu, risque toujours de se rallumer. La résistible ascension de Vladimir Poutine s'inscrit dans un monde très différent de celui de la fin du XXe siècle. La puissance chinoise redessine les fronts de tension en Asie tandis que l'Iran revient sur scène en Orient. Les conflits se multiplient jusqu'aux lisières de l'Europe, notamment en Syrie et en Ukraine. Et voici qu'après les incertitudes de Barak Obama s'affirment les certitudes désordonnées et changeantes de Donald Trump.
    Avec l'art de la synthèse qu'on lui connaît, Andreï Gratchev remet en perspective la nouvelle donne des relations internationales. De Yalta jusqu'à aujourd'hui, on redécouvre des tendances de fond et des lignes de force maquillées ou voilées par les idéologies successives. À l'heure où le national-populisme se réveille aux États-Unis, en Europe et en Russie, la scène s'est élargie : il ne s'agit plus d'un choc Est-Ouest mais d'un affrontement multipolaire dans lequel s'affirment de nouveaux acteurs. Le centre de gravité bouge. « Si la leçon globale du XXe siècle ne sert pas de vaccin, l'immense ouragan pourrait bien se renouveler dans sa totalité. », écrivait Alexandre Soljenitsyne...

  • Le passe de la russie est imprevisible

    Andrei Gratchev

    • Nuvis
    • 19 January 2022

    Andreï Gratchev est un « enfant du dégel », l'un de ces Russes nés sous Staline mais dont la jeunesse se déroule alors que Khrouchtchev relâche la pression. Il évoque avec finesse ces années 1960, quand le rêve de modernisation bouillonnait sous la chape de la Guerre froide. Mais l'espoir d'offrir un contrepoids socialiste à la toute-puissance du capitalisme s'envole bientôt. Voici le temps de Brejnev, l'immobilisme des vieillards, la sclérose totale du Parti... Tout ce à quoi Mikhaïl Gorbatchev et ses proches opposeront leurs grandes espérances. Ce sera la Perestroïka. Avec des scènes dignes d'un roman, Andreï Gratchev s'impose à la fois comme témoin et lucide analyste de ce deuxième dégel.Son enquête se poursuit jusqu'aux crises d'aujourd'hui : comment penser le monde après la disparition des deux blocs ? Quelle alternative - respectueuse de l'homme et de la planète - offrir au capitalisme sauvage dont s'accommodent si parfaitement les régimes autoritaires postcommunistes et/ou nationalistes ? Sous ce récit vif, d'un humour subtil, couve la flamme jamais éteinte d'un grand idéal et d'un enthousiasme qu'aucun revers et aucune déception ne peuvent éteindre. Face à un monde qui se glace à nouveau, Andreï Gratchev appelle de ses voeux un troisième dégel.

  • D'ouest en est : les ambitions eurasiennes de Vladimir Poutine

    Andrei Gratchev

    • La découverte
    • 5 September 2013

    Cet article d'Andrei Gratchev est extrait de la livraison 2013-2014 de L'état du monde, Puissances d'hier et de demain.
    Cet article d'Andrei Gratchev est extrait de la livraison 2013-2014 de L'état du monde, Puissances d'hier et de demain. La livraison 2014 de L'état du monde se penche sur la dynamique des puissances mondiales. Contrairement à bien des prévisions, la victoire de l'Occident dans la guerre froide n'a pas débouché sur une longue période de domination américaine. Si les États-Unis restent à bien des égards le pivot des équilibres géopolitiques mondiaux, la puissance américaine est confrontée des concurrences nouvelles. Un constat qui s'applique également aux autres puissances occidentales, en particulier européennes, profondément secouées par la crise économique. Cette évolution structurelle s'accompagne de la montée en puissance de nouveaux mouvements sociaux, revendicatifs ou révolutionnaires, qui bouleversent directement ou indirectement les fondements de l'ordre international hérité de l'après-guerre froide.

  • La fin de la guerre froide marque une grande rupture dans l´histoire contemporaine. Victoire des États-Unis, piège de la coexistence pacifique, les grandes lignes sont tracées. Mais pour Andreï Gratchev, conseiller et dernier porte-parole de Mikhaïl Gorbatchev, les origines de ce bouleversement historique restent mal comprises. Les visions occidentalo-centrées ont tendance à minimiser ce qui s´est passé au sein du système soviétique : les fissures qui sont apparues dans le monolithe, la vision démocratique, moderne et sincère de Mikhaïl Gorbatchev qui a conçu cette rupture avec le soviétisme. En s´appuyant sur des témoignages exclusifs des principaux dirigeants de l´URSS, Andreï Gratchev reconstitue ce chaînon manquant. Il révèle ces débats internes, ces luttes ou ces décisions restées secrètes qui ont conduit au retrait des Soviétiques d´Afghanistan, à la chute du mur de Berlin, l´implosion du pacte du Varsovie et de l´URSS elle-même. Cette confession à plusieurs voix, sincère et documentée, se dégage une autre vision de l´implosion de l´URSS qui nous permet aussi de mieux comprendre la Russie post-soviétique, et de réfléchir à sa place dans la mondialisation. « Un livre passionnant qui remet Gorbatchev à sa vraie place » Hubert Védrine

  • Le mystere gorbatchev

    Andrei Gratchev

    • Rocher
    • 28 November 2001

    Qui est Mikhaïl Gorbatchev ? La réponse semble évidente : l'homme qui, en changeant son pays, a transformé le monde.
    Pour les uns, il est le " fossoyeur " d'un grand empire et du rêve communiste. Pour les autres, il est le prophète du socialisme à visage humain. Adulé par les uns, conspué par d'autres, il a marqué d'une empreinte indélébile la fin du XXe siècle. Mais il s'agit avant tout de percer le mystère, celui qui a fait de ce petit campagnard né dans une province arriérée, un grand homme d'Etat, comparé de son vivant à Kennedy, Churchill ou de Gaulle ; qui a permis à cet apparatchik modèle, élevé au sein d'un régime totalitaire déshumanisant, de devenir un authentique démocrate, un dissident de l'intérieur.
    En suivant pas à pas l'itinéraire de cet homme hors du commun, des plaines de la Russie du sud aux palais du Kremlin, de l'université de Moscou et de son mariage avec Raïssa, qui changea son existence, au putsch d'août 1991 et à l'effondrement de l'Union soviétique qu'il voulut jusqu'au bout préserver, Andreï Gratchev nous fait découvrir les différentes " vies " d'un Gorbatchev insoupçonné, avec ses peurs et ses faiblesses, ses erreurs et ses incertitudes mais aussi sa détermination à changer son pays pour lui permettre de réintégrer le " fleuve de l'histoire mondiale ".

empty