Va Press

  • James Bond vous a fait rêver, vous avez suivi les aventures de Jason Boume avec passion, Zero Dark Thirty vous a bluffé et l'expression "Guerre froide" vous rappelle aussi l'ambiance brumeuse et mélancolique d'un vieux film des années soixante... Mais quelle est la réalité historique derrière les grands films d'espionnage ? Quelle est la part de vérité au coeur des mythes qui nous font rêver ? Véritable anthologie où l'on retrouve un large éventail de films des années cinquante à nos jours, ce livre rend aux espions leur part de réalité à la lumière de l'histoire et de l'actualité.
    Il dévoile leurs secrets, même si le mystère reste entier pour certains évènements et protagonistes. De L'affaire Cicéron à The Ryan Initiative, de la Guerre froide au démantèlement des réseaux terroristes, nous entrons par la porte du mythe dans le quotidien brut des agents du renseignement et dans les arcanes des services secrets du monde entier. Un livre indispensable pour tout ceux qui s'intéressent à l'espionnage et au monde des services secrets.

  • Vous voulez apprendre à négocier, à convaincre ou à susciter l'adhésion ?

    Cet ouvrage est fait pour vous. Tout au long de votre vie, que ce soit dans votre environnement professionnel ou privé, vous négociez en permanence, souvent sans le savoir et de manière purement intuitive. Pourtant vous pouvez être beaucoup plus efficace. Des dizaines de méthodes ont été développées. Toutes ont leurs qualités et leurs défauts, mais aucune ne donne une grammaire unique.

    Cet ouvrage, le premier du genre, est le fruit de plusieurs décennies de recherche de l'auteur. Il propose une synthèse des différentes approches de la négociation pour aboutir à une méthode claire et concrète permettant d'orienter les décisions de vos interlocuteurs. Cette méthode, dite de "l'obtenance", basée sur la mise en place d'une relation sereine et coopérative loin des rapports de force, vous permettra de gagner en efficacité pour convaincre.

  • «?C'est par la mer, assurait Jules Michelet, qu'il convient de commencer toute géographie.?» L'actualité des menaces maritimes pesant sur nos économies globalisées, plus que jamais tributaires de la maritimisation des échanges et de nos modes de vie. Terrorisme, piraterie, cybercrime, trafic organisé d'êtres humains, narcotrafic international, trafic illicite de déchets, d'armes ou encore de biens contrefaits, fraudes, pêche illégale, pollution expriment les multiples facettes d'une activité criminelle. En Afrique, comme dans le reste du monde, le domaine maritime est l'élément vital de l'économie et, dans de nombreux cas, un élément central de la sécurité et de la souveraineté alimentaires. La piraterie demeure un problème grave à l'échelle du continent. Alors que beaucoup pensent que la piraterie se poursuit au large des côtes somaliennes et beaucoup pensent qu'elle a été vaincue. Les deux assertions sont fausses. La piraterie est un problème terrestre présentant des symptômes maritimes et, même si les symptômes ont changé, les problèmes persistent. Qu'il s'agisse de contrebande de charbon de bois, de trafic d'armes ou d'attaques contre des navires engagés dans d'autres activités illicites, de nombreux acteurs qui ont commis des actes de piraterie il y a dix ans continuent de commettre des crimes maritimes. Il existe un lien inextricable entre la sécurité maritime, la gouvernance maritime et l'économie maritime. L'insécurité maritime a un coût stratégique et économique (vulnérabilité du commerce mondial, prolifération des réseaux criminels, augmentation des assurances pour les armateurs), mais aussi un coût humain (équipages menacés, populations locales empêchées de vivre du commerce de leur pêche). La coopération dans le domaine de la sécurité maritime constitue donc un élément essentiel du partenariat qu'entretient la France avec les pays riverains du golfe de Guinée, de l'océan Indien comme de l'Indo-Pacifique.

  • "Le stress peut être un compagnon de vie très étonnant." Vous avez des objectifs à atteindre ? Vous vous sentez submergé par une charge mentale dans votre vie domestique et/ou professionnelle ? Ce manuel invite le lecteur à ne plus subir le stress comme un sentiment instinctif vécu comme une fatalité, mais à le transformer en énergie combative et créative, en une force d'adaptation. Il nous amène à en faire les clefs de notre réussite...

    Car le "bon" stress existe, l'auteur l'a étudié.

    Unique en son genre, Stressateur est le fruit de plusieurs décennies de recherche. Ce guide est à destination de tous, des salariés, du cadre sup. comme de la mère de famille, en passant par l'étudiant. Il s'appliquera à votre vie sociale, personnelle et professionnelle ; il permet d'intervenir sur les causes profondes et les différents facteurs générant le stress.

    Nous subissons tous le stress, autant le mettre à profit !

  • Face à l'essor de l'entrisme islamique en France, désormais combattu par l'État, l'entreprise est la grande absente. Entre temps, l'entrisme s'y développe sans distinction de classe, autant sur les sites industriels que dans les bureaux.

    D'autres priorités se sont imposées aux managers et aux salariés de plus en plus confrontés aux revendications islamiques. Les escarmouches racistes dans les vestiaires, les syndicats manipulés, le refus d'être dirigé par une femme manager, l'éviction des femmes des CSE les laissent sans voix. La hantise d'être catalogué de raciste islamophobe, ou d'une manif islamiste sur le parking pour une banale histoire de voile finit de les tétaniser. Qu'est-ce qui manque ?

    Le droit et la laïcité ne suffisant pas, les acteurs du monde du travail et du sport se retournent vers des approches contre-productives, celles de la complaisance ou celles de la confrontation. Les deux aboutissent à dresser des barrières, à renforcer les clivages en cours entre les communautés, in fine à affaiblir la confiance et la performance des équipes. Que faire?

    Des approches importées des USA sous l'intitulé "Gestion de la diversité" sont véhiculées par les milieux académiques, les Universités, les grandes écoles de gestion. Elles s'avèrent, inadaptées en France, contre-productives, voire dangereuses. Elles finissent par livrer l'entreprise à l'habileté du prosélytisme islamique. Comment sortir de l'impasse ?

    Heureusement, il y a la 3e voie, ni confrontation ni complaisance. Il s'agit de la Voie du Manager, concrète et opérationnelle à propos d'un collectif engagé au bien commun, celle étayée et documentée dans ce Guide. Elle a pour mérite de s'appuyer sur les talents des salariés soucieux de relation de confiance, des managers et des DRH.

    Le préfacier : Jean Kaspar, Consultant en stratégies sociales, est ancien Secrétaire Général de la CFDT.

  • Il ne se passe pas un jour sans qu'un média aborde le sujet de l'intelligence artificielle, aussi appelée IA, pour parler d'une révolution qui bouleverse le quotidien et promet des miracles pour l'avenir des hommes. Si cela est souvent vrai, il ne concerne cependant que la face visible de l'IA.

    Accessible à tous, sans équations ni formules mathématiques, le présent ouvrage met au contraire le projecteur sur des facettes jamais explorées auparavant sur cette technologie. Il explique la géopolitique de l'IA dans le monde et éclaire sous un nouvel angle la guerre économique sino-américaine actuelle. C'est aussi une plongée, pour la première fois en France, dans le plus grand scandale politique de l'histoire contemporaine, l'affaire dite Cambridge Analytica, qui a vu l'élection surprise de Donald Trump ou encore le vote à la faveur du Brexit lors du referendum britannique. L'ouvrage montre ainsi comment la manipulation de l'opinion a grande échelle, en se basant sur des travaux scientifiques sérieux, est désormais possible grâce à deux ingrédients : les données et les algorithmes.

    Enfin, cet ouvrage met en exergue les applications les plus importantes de l'IA, qui ont parfois propulsé des entreprises vers des sommets de monopoles économiques et technologiques. C'est le cas notamment de la plus grande multinationale au monde dont presque personne n'a entendu parler et dont l'histoire est relatée en détail dans ce livre.

  • Entre les années soixante-dix et quatre-vingt, le Tchad s'est avéré être un laboratoire pour la modernisation des services de renseignement français. Cet ouvrage nous plonge dans les territoires d'Afrique subsaharienne, au coeur des intérêts mêlés des puissances occidentales, des guerriers du Tchad et de la Libye. Il pénètre dans les méandres des terribles services intérieurs tchadiens, du SDECE et de la DGSE, voyage dans le Tibesti avec les négociateurs de l'affaire Claustre, analyse la défiance franco-américaine d'alors, combat avec les Tchadiens et les mercenaires en zone désertique...

    Analyse inédite des arcanes du renseignement français moderne, indispensable pour en cerner l'évolution au fil de l'histoire, ce livre aide également à comprendre la situation dans toute la région subsaharienne et les enjeux sécuritaires actuels.

    "Dans un style enlevé et vivant, l'auteur propose des portraits d'acteurs français, tchadiens et américains du renseignement qu'il croise avec des récits de grands témoins (...) Une invitation au voyage au milieu des grands espaces désertiques sahéliens dans la tête des acteurs des guerres post-coloniales et des décideurs politiques et militaires." Pierre de BOUSQUET.

    Ancien directeur de la DST, ancien coordonnateur national du renseignement, actuel directeur de cabinet du ministre de l'intérieur.

  • En janvier 1959, la guérilla castriste prend le pouvoir à Cuba. En décembre 1989, les forces armées des États-Unis interviennent au Panama contre le gouvernement de Manuel Noriega.

    Entre ces deux dates, le modèle révolutionnaire cubain inspire les guérillas révolutionnaires d'Amérique Latine. Véritable modèle ou repoussoir pour ses ennemis politiques, le régime de Fidel Castro devient ainsi le chef de file de l'action révolutionnaire dans la région.

    Au-delà de ce premier constat, cet ouvrage aborde également l'importance de la réalité locale de chaque pays dans l'émergence et l'évolution des mouvements de guérillas. En effet, les traditions politiques, les crises internes et les caractéristiques locales tendent à produire un paysage révolutionnaire hétérogène dans son ensemble. Les guérillas sont ainsi le produit de l'influence révolutionnaire cubaine et du contexte national dans lequel elles se développent.

    Ce livre présente les situations nationales selon une classification inédite : les Etats révolutionnaires, les dictatures contre-révolutionnaires, les conflits armés, la "Guerre Sale" et les foyers révolutionnaires périphériques. L'impasse progressive dans laquelle se trouve la plupart de ces pays dans les années 1970-1980 contribue à amorcer un changement au cours des décennies suivantes à travers différents processus transitoires.

  • La lutte contre les fakes (infox)... mobilise presse, ONG, législateurs, grands du Net et internautes. Hier on rendait la manipulation responsable de votes irrationnels (Brexit, Trump..) et de pertes de confiance en la démocratie. Aujourd'hui une infodémie - fausses nouvelles, théories complotistes, désinformation d'État - accompagne la pandémie du coronavirus et le chaos qu'elle enclenche. Demain, la post-vérité ?

    Peut-on mesurer l'impact de la falsification ? L'attribuer, la vaincre ? Elle ne passe pas que par les grands médias ; elle se démocratise avec les réseaux sociaux. Le fossé se creuse entre élites pour qui seuls les manipulés ou les délirants doutent de l'évidence des faits et populations (ou populistes) imperméables au discours d'en haut. Un affrontement international par manipulation de l'information se développe. Tandis que chacun trouve en ligne de quoi confirmer ses croyances.

    Le livre pointe les causes technologiques, sociales, culturelles, idéologiques. Il explique les méthodes de repérage du faux, de vérification, de dénonciation et de contre. Il explique les idées et les termes (français et anglais) que nous utilisons. Il nous arme pour un de nos pires défis : falsification, doute et contrôle des esprits.

  • Ce livre a été conçu dans un but pédagogique : Il offre : Une grille de lecture de la révolution en cours. Des méthodes et outils faciles et gratuits. Des axes d'analyses innovants. Il dénonce notamment l'hégémonie des GAFAM (Google, Apple, Facebook, Amazon, Microsoft) : Google est en situation monopolistique dans plusieurs domaines : 92 % des internautes du monde entier passent par Google Search. Android a une part de marché de 80%. Google Analytics ou Youtube sont sans compétiteurs. Il y a un véritable enjeu stratégique à essayer de créer une alternative aux GAFAM. Car qui possède l'information possède la capacité de décision. Il s'adresse à tous les internautes : Il servira autant au chef d'entreprise voulant initier une dynamique d'intelligence économique dans sa société, qu'au cadre voulant optimiser son utilisation personnelle d'internet ou à l'étudiant voulant ajouter une corde à son arc pour réussir ses études. Il servira aussi aux parents qui se demandent comment leurs enfants doivent appréhender internet.

  • Obtenir ce que l'on veut, atteindre nos objectifs, convaincre nos interlocuteurs; avoir un comportement ajusté face à n'importe quelle situation grâce à nos soft skills... tels sont les questions auxquelles répond cet ouvrage de développement personnel. Prises en compte aujourd'hui par les entreprises dans leur process de recrutement, les soft skills ou "compétences comportementales" représentent nos aptitudes naturelles à appréhender les situations, telles que l'intelligence relationnelle, la flexibilité, le sens de la communication, la créativité, le caractère... qu'aucun diplôme ne peut octroyer... Ce livre érige l'amélioration de ces compétences en véritable discipline, en apportant la pédagogie nécessaire pour les révéler, les travailler et en faire de véritables forces, que ce soit dans nos études ou notre vie familiale et professionnelle (recrutement, promotion sociale, salaire etc.). Il est à l'usage de l'enseignement supérieur et de la formation professionnelle, des enseignants, des étudiants, des managers, des collaborateurs, des consultants, des formateurs et des mentors. Ce livre est le premier ouvrage du genre à répondre aux nombreuses études qui ont défini les exigences des personnes intéressées par le sujet.

  • La crise de la Covid-19 a mis en lumière les causes profondes de la paralysie de la France et les limites de notre sécurité tant nationale que globale : gestion de crise sanitaire inconséquente, désindustrialisation ; atteintes aux libertés individuelles ; perte de souveraineté sur l'échiquier mondial...

    En comparant notre stratégie de sécurité nationale avec celle des grandes puissances mondiales, les auteurs essaient d'imaginer comment sera la France demain dans le concert des nations avant de terminer par une proposition de réajustement de la politique de sécurité nationale.

    Ils exposent une stratégie innovante pour que la France s'approprie les formats modernes de puissance afin de répondre à ses intérêts vitaux. Faute de quoi, elle sortira de l'Histoire...

  • Dès les débuts des printemps arabes et suite à l'intervention occidentale en Libye pour renverser Kadhafi en 2011, le Kremlin se lança alors dans une politique pro-active. En effet, échaudés par l'affaire libyenne, où les Russes se sont sentis floués, ils vont d'abord en Syrie, soutenir diplomatiquement Assad aux prises avec un soulèvement populaire qui dégénérera très vite en guerre civile. Puis, le 30 septembre 2015, les forces militaires russes interviendront directement dans le conflit syrien. Alors que plusieurs observateurs prédisaient un nouvel Afghanistan pour Moscou et son inévitable échec dans sa politique moyen-orientale, force est de constater qu'il n'en fut rien.

    Aujourd'hui, que cela nous plaise ou non, et par suite de ses succès militaires et diplomatiques en Syrie, la Russie est devenue incontournable. Elle reste le maître du jeu et est même le nouveau "juge de paix" de la région vers qui tous les grands acteurs, Israéliens, Égyptiens, Saoudiens, Iraniens, Turcs et autres, se tournent à présent. Dans Poutine d'Arabie, Roland Lombardi nous explique comment et pourquoi nous en sommes arrivés là...

    Préface de Jean-François Coustillière, Contre-amiral (2S), président d'Euromed-IHEDN.

  • L'espace est un théâtre d'affrontement relativement récent. Sa conquête a commencé en 1957 dans un monde bipolaire où le secret prévalait sur tout et où les doctrines communistes et capitalistes s'affrontaient dans le rationnel de la technologie, mais aussi dans l'irrationnel du mythe.

    Les années 1991-2000, où domine la "coopétition", semblent plus aseptisées. L'arrivée ambitieuse de nouveaux entrants démocratise l'accès à l'espace, entraînant progressivement une complexification des rapports de force.

    Les États accélèrent leur développement technique, ayant compris que la sauvegarde de leur souveraineté s'est significativement déplacée vers la maîtrise de l'espace. Il voit donc l'avènement de programmes publics et privés, véritables bras armés des États. Et son exploitation va devoir faire l'objet d'une régulation juridique de plus en plus complexe.

    L'espace devient un enjeu ultime d'influence. On recourt dorénavant à l'ensemble de l'arsenal de guerre économique moderne. Nouvelles réalités, nouveaux conflits larvés...

    Ce livre s'attache à les décrypter.

  • La question du management humaniste ne devrait pas en être une... Pourtant si elle apparaît aujourd'hui comme une nécessité, elle est loin d'être une réalité dans nombre d'entités.

    C'est ainsi qu'il apparaît nécessaire non seulement d'en préciser les contours, mais surtout d'en montrer la portée et plus encore de proposer au collectif comme à l'individu d'emprunter un des chemins permettant de vivre pleinement dans un tel cadre professionnel quelle que soit sa place : Dirigeant, Manager, Encadrant, Salarié, Agent, Actionnaire, Élu....

    Il semble en effet que le choix qui se présente aujourd'hui à tout responsable est, soit de résister face à la montée de cet appel avec tous les risques qui apparaissent chaque jour davantage non seulement pour les individus, mais aussi pour les organisations, soit de prendre la vague. Celle-ci non seulement enfle davantage chaque jour, mais aussi revient sans cesse frapper une cote plus friable que jamais.

    Cet ouvrage invite, de manière originale et inédite, à un voyage vers le management humaniste. L'auteur en propose une approche nouvelle, très ouverte, créant des interactions, des liens non seulement au sein de l'organisation, quelle qu'elle soit, mais aussi avec la société tout entière.

  • Le XXIe siècle est celui du choc des puissances. L'extension du domaine de la guerre aux nouveaux espaces économiques, virtuels ou cognitifs a ouvert une ère de conflictualité systémique.

    Cette rupture stratégique est encore mal appréhendée en France, où inhibitions et approches idéalistes faussent l'analyse des rapports de force et de leur évolution.

    Spécialiste des problématiques de puissance, Raphaël Chauvancy en définit le concept et le replace au coeur d'une analyse méthodique.

    En remontant le fil des causalités, il éclaire l'arrière-plan des cas concrets dont il illustre sa démonstration. Il s'inscrit ainsi dans le temps long pour proposer une grille de lecture globale et accessible.

    Ouvrage de référence, Les nouveaux visages de la guerre ouvre la voie à une pensée stratégique alternative, adaptée au nouveau monde multipolaire.

  • La France a sans doute atteint son apogée à la veille de la Révolution. Sous Louis XVI, demeuré dans les mémoires le roi faible, elle porte paradoxalement sa puissance à un niveau inégalé.
    Le système diplomatique français neutralise alors l'Europe par un jeu de bascule et d'équilibre qui assure la paix au détriment des ambitions territoriales. Bien équipées et entraînées, les armées du roi garantissent l'ordre international. Reconstituée après les désastres de la guerre de Sept Ans, la marine bouscule quant à elle les Anglais qui découvrent l'amertume de la défaite et apprennent à partager l'empire des mers.
    Le commerce prospère. Les ports de l'Atlantique bruissent d'activité. À la tête de la seconde flotte commerciale du monde, les armateurs de Nantes, Bordeaux et Marseille élargissent les marchés régnicoles. Une proto-industrie prometteuse se développe. Les Français produisent alors plus de fer que l'Angleterre. L'État est endetté, mais la France est riche.
    Elle est aussi influente. Il n'est pas une personne de qualité dans l'ancien et le Nouveau Monde qui ne parle le français, langue de l'esprit assurément, mais aussi de ce badinage qui s'appelle l'art de vivre. Les sociétés scientifiques de Paris participent de plain-pied à la transformation du monde dont les rouages et les principes ouvrent à l'homme des perspectives nouvelles.
    Malgré des zones d'ombre trop connues, une population nombreuse et industrieuse peut alors regarder l'avenir avec confiance. Une vision stratégique à long terme ouvre des voies prometteuses. Inattendu, l'effondrement n'en sera que plus violent.
    Cette étude portant sur la France de Louis XVI jusqu'à la veille de la Révolution ne se contente pas d'explorer les arcanes d'une période charnière et d'en révéler les lignes de force. Elle développe une réflexion sur la notion de puissance ; dégage des principes et des constantes, éclaire notre époque en resituant les évènements et leur causalité dans le temps long. Livre d'histoire, assurément, il est plus encore un ouvrage de stratégie.

  • Depuis sa victoire en novembre 2016, le président américain Donald Trump livre une guerre quotidienne aux médias traditionnels qu'il a érigés en "ennemis du peuple". Il ne cesse de les attaquer au fil de discours qui incitent ses électeurs à la violence physique, mais aussi sur Twitter dans des messages rageurs où il condamne leur supposée malhonnêteté. Trump dénigre et harcèle les journalistes, menace les rédactions de mesures de rétorsion, portant à croire que le premier amendement à la Constitution, qui garantit la liberté de la presse, est en sursis.

    Pour autant, quatre ans plus tard, les grands médias nationaux n'ont pas été terrassés. Ils connaissent au contraire des records de ventes et d'audience en jouant les gardiens de la liberté de la presse, argument éthique et commercial qui a trouvé un écho favorable parmi les opposants à Trump. Ils ont, en outre, renoué avec la tradition du journalisme d'investigation, mus par le devoir d'informer les citoyens dans une Amérique où le président est devenu le premier pourvoyeur de contre-vérités. Ces déconvenues apparaissent comme autant de défaites pour Trump qui poussent à se demander s'il n'aurait pas perdu la guerre qu'il a lui-même initiée.

    Pour Alexis Pichard, l'ambition de l'actuel locataire de la Maison-Blanche ne serait pas tant de vaincre ceux qu'il appelle les "Médias Fake News", mais plutôt de maintenir l'illusion d'une guerre qu'il exploite habilement à des fins politiques et électorales. C'est là ce qu'il entend démontrer au fil d'une analyse d'ampleur qui apporte une compréhension précise des relations complexes et instrumentalisées entre Trump et les médias.

  • Cet essai déconstruit les grands mythes du "penser global", porteurs de faux espoirs. À savoir, cet ordonnancement du monde auquel nous aspirons et qui n'a jamais vraiment existé, les illusions d'une souveraineté européenne que nous recherchons en vain et, enfin, ce "mariage" impossible entre le capitalisme et l'écologie.

    Les auteurs centrent leur propos sur un questionnement majeur : comment réconcilier les peuples avec la mondialisation ? Pour cela, l'ouvrage a l'ambition de décrire le monde des possibles, pour peu que nous reconnaissions la vitalité salutaire de ce qui constitue le socle de nos identités, le cadre rassurant d'États-nations au sein d'une Europe stratège ainsi que la nécessité de réinventer le capitalisme "citoyen" du XXIe siècle, fondé sur une réelle prise en compte du temps long.

    Alors que la pandémie de coronavirus bouscule nos évidences, cet ouvrage vise à éclairer les lecteurs sur les défis majeurs qui s'imposent à toute l'humanité.

    Au moment où les civilisations s'entrechoquent et face aux crises multiples qui traversent le monde, ce livre, dépassant en cela tous les lieux communs, propose de nouveaux horizons souhaitables.

    Après la sidération, il porte un regard raisonné sur l'avenir de la mondialisation, bien au-delà des peurs, des doutes et des controverses confuses sur le "monde d'après".

  • Cet ouvrage constitue le deuxième opus d'une trilogie consacrée à la guerre économique mondiale. Dans une précédente contribution (PENSER LA GUERRE ECONOMIQUE. BREVIAIRE STRATEGIQUE, VA Editions, 2018), l'auteur s'était attelé à théoriser les concepts des conflictualités économiques contemporaines, avant d'extraire les leçons héritées de grands auteurs, sous forme de maximes dûment compilées et chapitrées.
    Après ce premier exercice théorique, ce manuel de survie à la guerre économique - qui en constitue le tome 2 - se veut être radicalement une approche pratique, car si la guerre économique est la lutte des grands de ce monde, elle affecte cependant un tissu économique territorial, constitué de TPE, PME et ETI. Il est donc davantage orienté praxis que doxa. Mais aussi parce que la guerre économique emprunte de nombreux ressorts tirés des lois de la guerre, elle-même largement héritée des armées et des grands penseurs militaires, Von Clausewitz ayant été un précurseur en matière de grande stratégie, il convient d'être en mesure de tirer les enseignements nécessaires, adaptés au terrain économique, pour des conflits parfois davantage localisés, de moindre intensité.
    Une deuxième partie est donc consacrée à la théorie et la pratique des contre-mesures en matière de guérilla économique.

  • Le livre de Nagi Gergi Zeïdan sur l'histoire des Juifs du Liban est une patiente collecte d'informations historiques sur une communauté libanaise qui a été très importante dans le développement du Liban et qui a malheureusement pratiquement disparu au 21e siècle. En 2020, cette ancienne communauté juive était réduite à 29 personnes contre 3500 un siècle auparavant.

    Le but de ce livre est de sauvegarder les archives perdues, oubliées et ignorées relatives à leur présence historique au Liban.

    Le titre du livre fait référence à Abraham, en voici la raison : dans la Genèse au chapitre 14 : 14 de la Bible, Abraham a sauvé son frère à Dan. Cet endroit se trouvait historiquement dans la province de Marjayoun au Sud du Liban.

    Dans les Évangiles, on lit que Jésus est passé avec sa mère à Sidon où il y avait un quartier juif avec sa synagogue et son cimetière, ce qui conforte, s'il était nécessaire, l'ancienneté de la présence des Juifs au Liban.

    Ce livre, le premier du genre à effectuer des recherches aussi fouillées sur cette communauté, s'adresse à tous les publics soucieux de connaître leurs origines. Beaucoup de Libanais de la diaspora y retrouveront leurs racines et de nombreux souvenirs inédits.

  • Après l'école des nouveaux "espions", "Soft Powers" poursuit le voyage sur Les sentiers de la guerre économique. Ce récit, d'abord personnel, d'une aventure collective entre mythes et réalités, faux-semblants et non-dits, propose un voyage initiatique, tire des enseignements de nombreux cas vécus ou observés, et propose des pistes de réflexion sur le soft power comme clé de voûte de la nouvelle guerre économique systémique. Il invite à explorer les stratégies d'influence des États, des entreprises ou des ONG, en les replaçant sur les échiquiers invisibles de la mondialisation. Plus que jamais, le pouvoir gère, avec une subtilité extrême, le désordre qu'il prend en charge par des systèmes de communication, des normes, des stratégies ouvertes... et des dominations masquées et déguisées.
    />
    "Soft Powers" dévoile ainsi le dessous des cartes de l'influence, présente ses acteurs et décrypte ses méthodes, jusqu'à initier une véritable réflexion sur le sens de ce pouvoir feutré qui enveloppe de toute part. Il questionne également la posture de la France et de l'Europe, prises en étau entre deux hyperpuissances, et invite à réapprendre à observer le réel pour en finir avec les dénis de réalité ou la déconstruction permanente qui nous conduisent de défaite en défaite. La longue marche sur les sentiers de la guerre économique est donc encore loin d'être terminée !

    Les échiquiers invisibles. Métro, Louvre, Tour Eiffel. Bas les masques ! Idées- Action. Small World ! "Open Society", really ? Transparence internationale. Vert Pacifique. La Compagnie française des Pétroles. La guerre pour, par et contre l'information. La guerre des labos. Une petite pilule rose. Des barbouzes sur le campus. La course aux étoiles. "Visit US !" La Nouvelle-France. Lobby or not lobby ? Agilité ou paralysie...

  • C'est un état de fait inéluctable, la grande majorité des savoirs de l'humanité est à la portée de tous, tout le temps, sous réserve d'avoir de la batterie et du réseau. Notre société vit une véritable révolution anthropologique où le numérique transforme nos manières de vivre et par conséquent, nos modes de penser. Les armées n'y échappent pas.

    Il y a une centaine d'années, Lyautey estimait que celui qui n'est que militaire n'est qu'un mauvais militaire, que celui qui n'est que professeur n'est qu'un mauvais professeur, que celui qui n'est qu'industriel n'est qu'un mauvais industriel. Selon lui, l'homme complet, celui qui veut remplir sa pleine destinée et être digne de mener des hommes, être un chef en un mot, doit avoir ses lanternes ouvertes sur tout ce qui fait l'honneur de l'humanité. C'est encore une autre dimension que d'ajouter à l'ère numérique ces changements générationnels qui engendrent des jeunes moins "denses" devant l'adversité, mais dont la vision stratégique demeure pertinente. L'officier moderne n'a pas d'autre choix que de s'adapter s'il veut commander ces soldats nouveaux.

    Alternant témoignages, expériences vécues, outils à s'approprier et notions sociologiques, cet ouvrage s'adresse aux officiers, sous-officiers, hommes du rang, mais également à ceux qui managent et qui souhaitent porter un regard sur le soldat d'aujourd'hui, sur ce que pourrait-être l'officier nouveau et sur la rencontre entre ces deux étrangers, dans un but commun partagé.

empty