Littérature traduite

  • Mise en scène

    Danielle Steel

    Après l'échec de ses deux mariages et l'envol de ses grands enfants, Kait, en dépit d'une brillante carrière, décide de prendre du temps pour elle et de donner un nouveau souffle à sa vie. Lorsque le hasard met Zack Winter, un producteur de télévision, sur sa route, l'ancienne journaliste se lance dans l'écriture d'une série inspirée par l'histoire de sa grand-mère, une pionnière de l'émancipation des femmes au courage extraordinaire.

    Des mois durant, Kait la New-Yorkaise va vivre à Los Angeles aux côtés d'une équipe de tournage haute en couleur : un jeune scénariste excentrique, une célèbre actrice touchée par un drame personnel, une diva déchue, une pétillante starlette dont l'ambition dépasse le talent... Tous deviennent peu à peu pour elle une seconde famille, jusqu'à ce que le destin frappe Kait en plein coeur, la mettant face à la plus cruelle épreuve qu'une mère puisse avoir à affronter.

  • Le rhum, de la canne à sucre jusqu'à la dégustation.

    Au même titre que le vin ou le whisky, le rhum est un alcool qui mérite ses lettres de noblesse. Arômes exceptionnels, saveurs délicates... sous la langue, ce fabuleux nectar se laisse déguster comme un grand cru. Et contrairement aux idées reçues, les Caraïbes ne sont pas l'unique lieu de production de ce spiritueux.
    Des Caraïbes à l'Amérique latine en passant par l'Europe et le Japon, les auteurs nous invitent à la découverte des plus grands rhums, connus ou moins classiques, et nous ouvrent les portes des distilleries dont les méthodes de travail se partagent entre tradition et modernité.

  • Le mot Mexique évoque à lui seul une nature sauvage et la civilisation Maya, mais aussi des cactus, des pyramides, des plages frangées de palmiers et un soleil brûlant.
    Des montagnes crevassées où mugissent rivières et cascades traversent le plateau immense et austère qui occupe presque toute la superficie du pays. Ses côtes longent le Pacifique à l'ouest et l'Atlantique à l'est sur plus de 11 000 kilomètres. Des écosystèmes du type déserts et dunes de sable au nord ou jungles subtropicales au sud valent au Mexique une nature d'une diversité phénoménale : il fait partie des 17 pays de mégadiversité biologique. Ses plus de 200 000 espèces végétales et animales représentent environ 12 % de la faune et de la flore de la Terre.

    Ce pays, situé pour sa majeure partie sur le continent nordaméricain, s'étend sur plus de 3 200 km de la frontière avec les États-Unis au nord à la péninsule du Yucatán sur le golfe du Mexique, au sud-est.
    Plus de 120 millions de Mexicains vivent sur ce territoire de 1 964 183 km2. Leurs ancêtres avaient un mode de vie en parfaite adéquation avec cette nature aux multiples visages.

  • Initiation facile à une technique de cuisson douce   La technique de cuisson sous vide permet de cuisiner les viandes, les poissons, les légumes et les fruits de manière incomparable. Les aliments sont conditionnés dans des sacs en plastique hermétiques avant d'être cuits dans un bain-marie à température constante et basse pendant une période prolongée. Les avantages de la cuisson sous vide sont évidents : les vitamines sont préservées, la consistance des aliments est parfaite, les saveurs et les jus, emprisonnés dans leurs sachets de cuisson, libèrent tous leurs arômes et la cuisson est toujours précise.
      Saveurs et santé, la cuisine sous vide vous permet de découvrir les grands principes de la cuisson sous vide ainsi que le matériel nécessaire pour utiliser cette technique. Avec plus de 60 idées de recettes créatives, cet ouvrage constitue une initiation parfaite à cette technique de cuisson synonyme de qualité absolue.

  • L'art de Rome

    Marco Bussagli

    Un nouvel ouvrage sur Rome pourrait sembler superflu, après les fleuves d'encre qui ont déjà coulé sur le sujet.
    Il manquait toutefois, parmi toutes les publications disponibles, un ouvrage agréable à lire, bien que scientifiquement irréprochable, présentant une vaste fresque de cette merveilleuse aventure artistique qu'est Rome.
    En d'autres termes, il n'existait pas de publication capable d'offrir une vue générale tout en soulignant les liens et les différences entre les diverses périodes.

    En réalité, écrire sur l'art de Rome veut dire, bien souvent, écrire sur l'art mondial. Cité unique et inimitable, Rome n'a pas seulement joué le rôle incontesté de catalyseur artistique, depuis les merveilles de l'époque impériale jusqu'à la splendeur de l'Ecole de Rome, mais elle a été également un carrefour entre l'Est et l'Ouest aussi bien qu'entre l'Italie du Nord et celle du Sud.
    Au cours de son histoire plus que millénaire, Rome a joué à de nombreuses reprises le rôle de capitale de toute l'Europe. C'est pourquoi un panorama complet et concis (ce n'est pas contradictoire) depuis les origines jusqu'à la fin du XVIIIe siècle, avec une conclusion consacrée au dernier grand exploit de la scène artistique romaine (L'Ecole de Rome) peut permettre d'expliquer la nature et les raisons de cet extraordinaire " happening " historico-artistique. Ainsi, en feuilletant cet ouvrage, fruit de longues années de travail des plus grands spécialistes, le lecteur revivra le processus de stratification culturelle, urbaine et architecturale qui a progressivement conduit Rome de sa position de village à celle de capitale d'un Empire s'étendant sur tout le bassin méditerranéen : siège de la papauté, commune médiévale, gloire de la Renaissance, berceau du Baroque, lieu de naissance du Néo-classicisme.
    Sans l'art de Rome, la culture ne serait que l'ombre d'elle-même : toute l'histoire de Rome est intimement entrelacée avec l'histoire du monde et celle de la pensée artistique occidentale.

  • Le raffinement de la culture japonaise est parfaitement incarné par les estampes. Produites en masse au cours de la période Edo (1615-1868) - très faste sur le plan culturel -, elles étaient destinées à un public populaire. Elles ont connu une vogue fertile en Europe, notamment auprès des peintres français qui se sont largement inspirés de leur style comme de leurs motifs.
    Les célèbres ukiyo-e, ces « images du Monde flottant », une référence aux quartiers de plaisir et de détente des grandes villes japonaises, ont en effet souvent pris pour modèles les prostituées et les acteurs de kabuki. Les estampes jouaient alors un peu le rôle des magazines populaires d'aujourd'hui, offrant à un large public des images de gens beaux et célèbres.
    Toutefois, les estampes ont aussi reproduit les merveilles de la nature (oiseaux, insectes, fleurs), les paysages si typiquement japonais - on pense à la célèbre Vague d'Hokusaï ou à ses Vues du mont Fuji, ou encore les mythes et légendes. La vie quotidienne (jeux d'enfants, scènes de bains, pêche, etc.) n'est pas absente non plus.

  • Connaître les formes élémentaires, maîtriser le croquis préliminaire, apprendre à composer un paysage, étudier les proportions, telles sont certaines des techniques indispensables à découvrir lorsque l'on commence à dessiner.

    Vous trouverez dans cet ouvrage de conception nouvelle, très facile d'accès et abondamment illustré, une méthode en 39 leçons pour devenir un dessinateur amateur accompli.

    Quel que soit le support - fusain, craie, pastel, crayon, graphite - l'expérimentation et la pratique vous permettront de réaliser facilement des dessins dans des genres très différents: natures mortes, paysages urbains, animaux, portraits ou caricatures.

  • Partez à la découverte de l'Océanie à travers cet ouvrage.
    Les chapitres correspondent aux différentes îles constituant les archipels du pacifique sud telles que les îles Marshall, l'île Kosrae, l'île Pohnpei, Chuuk est un des quatre Etats qui forment les Etats fédérés de Mocronésie en Océanie. Il est constitué de plusieurs îles et archipels, il tire son nom du principal d'entre eux, les îles Truk où se situe Weno, la capitale. Vous y trouverez également de superbes photos des fonds marins etc.

  • Thomas Gainsborough (1727-1788) fut l'un des plus importants paysagistes anglais du XVIIIe siècle. Membre de la Royal Academy of Arts, il rechercha le naturel et la vraisemblance dans ses scènes campagnardes et ses portraits de la haute société anglaise. Sa touche légère et impulsive et son amour pour la nature confèrent une dimension poétique incontestable à ses paysages, pourtant si peu reconnus de son vivant.

  • Le palais d'hiver de Saint-Pétersbourg, qui s'élève au bord de la Neva, accueille en son sein le musée de l'Ermitage. Il tient place dans les salles où Catherine II venait régulièrement, à la fin du XVIIIe siècle, entreposer ses nouvelles acquisitions. Classé au patrimoine de l'UNESCO, c'est le plus grand musée du monde en termes d'objets exposés, tant et si bien qu'on parle d' « accrochage pétersbourgeois » pour signifier un accrochage mural particulièrement serré d'oeuvres. Il regorge entre autres d'oeuvres de l'Antiquité et offre aux touristes l'accès à une riche collection de peintures des plus grands artistes classiques européens (Rembrandt, Rubens, Matisse, Gauguin, Vinci, Picasso, etc.). Ses visiteurs peuvent y admirer La Madone Litta de Vinci, ou encore Le Portrait de la dame en bleu de Cézanne.

    Ce livre est une visite guidée au sein des départements de ce gigantesque musée russe.

  • Retoruvez les plus grands maîtres du baroque flamand et hollandais, emmenés par Rubens, Van Dyck et Jordaens. Rubens, inspiré par la Renaissance italienne et notamment par Le Caravage, fonda l'École d'Anvers à son retour d'Italie, qui influença considérablement la production artistique de la région.
    Le livre présente les oeuvres en les classant par leur sujet : villes, paysages, mer, vie quotidienne, portraits, natures mortes, puis mythologie, religion et histoire.

  • « Un artiste comme lui serait digne de ne jamais mourir. » C'est ainsi qu'Erasme évoquait le grand Albrecht Dürer (1471-1528). Artiste, intellectuel, théoricien de l'art, Dürer assure la transition du Moyen Âge à la Renaissance dans les pays Nord. Il développe de nouvelles conceptions esthétiques et techniques inspirées de ses voyages en Italie. Son oeuvre graphique foisonnante, composée de gravures et de dessins au réalisme saisissant, lui assure sa renommée et l'élève au rang de maître.

  • Guatemala

    Sabine Von Kienlin

    Le Guatemala est un pays extraordinaire et plein de couleurs. Ses paysages variés sont à couper le souffle : forêts tropicales, plages de sable fin, villages montagneux... Les habitants descendent directement des mayas; la culture amérindienne est encore bien présente. Les indiens, qui représentent un peu plus de la moitié de la population ont conservé leurs traditions, leur folklore ainsi que leurs coutumes. Etape incontournable, la visite du site archéologique Tikal, enfoui au coeur de la forêt. N'oubliez pas d'aller voir également l'un des plus beaux lacs du monde, Atitlán, entouré de volcans qui ne vous laisserons pas indifférent.

  • Parmi tous les monuments architecturaux qui font de Rome la ville la plus riche et la plus fascinante du monde, les palais occupent une position très privilégiée au côté des églises et des vestiges les plus imposants de l'Antiquité.

    Une telle profusion de palais, privés pour la plupart, s'explique en premier lieu par la présence du Saint-Siège dont le souverain suprême fut longtemps choisi parmi les membres des grandes dynasties italiennes qui célébrèrent leur ascension en édifiant d'admirables palais.

    D'autres facteurs, historique et économique pour la plupart, contribuèrent à la construction de ces grandioses palais, auxquels travaillèrent les architectes les plus prestigieux (Bramante, Michel-Ange, Sangallo, Le Bernin, Ponzio, Borromini, Fontana) et les peintres les plus célèbres de leur génération : les Carrache, Reni, le Guerchin, Pierre de Cortone, Salviati, sans oublier cette pépinière de décorateurs bolonais qui, deux siècles durant, firent leur apprentissage dans la Rome pontificale.

    Ces palais ont conservé une bonne part de leurs décors et de leurs ameublements originels grâce à l'institution de fedecommesso (fidéi commis) qui obligeait le propriétaire à garder en totalité et sur place les richesses artistiques amassées au fil des siècles. C'est à cette heureuse disposition que nous devons la sauvegarde de ce fabuleux patrimoine comportant des oeuvres de Raphaël, Titien, Corrège, Tintoret, Véronèse, Carrache, Caravage, Reni, Guerchin, Rubens, Van Dyck et de tant d'autres maîtres des écoles italiennes et étrangères, sans parler des antiquités classiques qui sont présentes dans toutes les collections.

  • C'est à Basildon , en 1977, dans l'Essex, que deux adolescents, Vince Clarke et Andrew Fletcher, décident de créer un groupe et de baser leur musique sur un seul et même instrument, le synthétiseur. Un an plus tard vient s'ajouter à leur groupe un nouveau membre, Martin L. Gore. Ensemble, ils fondent le groupe Composition of Sound. Dave Grahan les rejoint en 1980, repéré lors d'une audition alors que ni Gore ni Clarke ne se voient comme chanteur principal. Il est la voix que le trio recherchait. Ce dernier est d'ailleurs à l'origine du nouveau nom du groupe inspiré par un magazine français: Depeche Mode. Après avoir signé un contrat avec le Label Mute, ils sortent en 1981 l'album Speak and spell. Grâce à leur tube mythique I just can't get enough, Depeche Mode remporte un franc succès dans le monde entier . L'album fait un triomphe. Le second album Some great reward reste lui aussi mémorable. Depuis, le succès ne s'est pas démenti. Depeche Mode revient en 2013 avec un nouvel album, Delta Machine. Le groupe enchaîne avec une tournée mondiale.

    Retracez à travers cet ouvrage leur carrière fulgurante.

  • L'étude de la culture artistique andalouse permet de retracer une grande partie de l'histoire de la Méditerranée et de l'Occident européen. Carrefour de civilisations, lieu d'échange, d'influences opposées et complémentaires, l'Andalousie a aussi su forger et exporter des caractères qui lui sont propres.

    Longtemps principale province de l'Empire romain, le territoire andalou fut partagé, au Moyen Âge, entre Wisigoths et Byzantins. A l'époque moderne, la Renaissance impériale fit éclore un véritable printemps italianisant dans le sud de l'Espagne. Et sous Charles Quint, Grenade et Séville devinrent des villes privilégiées. La Contre-Réforme ne réussit pas à mettre un frein au dynamisme du XVIe siècle et le baroque andalou adapta la culture au rituel religieux.

    Cette créativité s'est maintenue durant les XIXe et XXe siècles, culminant avec l'Exposition universelle de 1992 à Séville. Ainsi, malgré les vicissitudes de l'histoire, la culture andalouse est-elle parvenue à conserver un patrimoine incroyablement riche et varié. Par de nombreux aspects, son héritage exceptionnel se révèle absolument unique dans l'Occident européen.

empty