Littérature traduite

  • Somme sans précédent, lieu de débat, de critique et de confrontation sans concession, ce livre du journaliste et écrivain américain Ron Rosenbaum est le seul à poser dans toutes ses dimensions » l'énigme Hitler « . Selon lui, toutes les interprétations - historiques, psychologiques, philosophiques, religieuses - « valent la peine d'être examinées, moins pour les vérités qu'elles sont susceptibles d'apporter sur lui que pour les vérités qu'elles révèlent sur les auteurs de ces théories, ainsi que sur les besoins auxquels répondent leurs explications ».
    L'auteur a passé dix ans à exhumer des archives inédites, à examiner toute la littérature sur le sujet, à investiguer tous les terrains du savoir, à visiter les lieux de mémoire, à rencontrer les témoins, à questionner les plus éminents spécialistes de ce domaine (Alan Bullock, Daniel Goldhagen, Georges Steiner, Emil Fackenheim, Claude Lanzmann...).
    Nombre d'historiens ont sacrifié à la tentation de diaboliser Hitler afin de se rassurer. Rosenbaum, lui, a choisi d'explorer l'historiographie et de critiquer de manière systématique les interprétations pour tenter de comprendre comment un banal enfant a pu se transformer en ce criminel le plus sanglant de l'histoire.

  • Tamerlan, les Ottomans, les Moghols, les Mandchous, les Britanniques, les Soviétiques, les Japonais, les Nazis... Tous ces empires, construits dans l'espoir de durer éternellement, étaient finalement destinés à échouer. Mais, selon l'auteur, leur construction et leur expansion ont façonné le monde que nous connaissons aujourd'hui.
    Ce récit magistral remet notamment en question le récit conventionnel de la « montée de l'Occident », montrant que l'ascension européenne n'était ni prédestinée ni linéaire, mais plus probablement une phase transitoire.
    De la mort de Tamerlan en 1405 - dernier des conquérants du monde - à la montée et à la chute des empires européens, en passant par la présence coloniale croissante des Amériques et la résurgence de l'Inde et de la Chine comme puissances économiques mondiales, Après Tamerlan offre une perspective fascinante sur le passé, le présent et le futur de nos civilisations.

  • Comment la France a-t-elle perçu la montée du péril nazi dans les années 1933-1939 ? Cette question a longtemps été négligée par l'historiographie. Les responsables français avaient-ils une perception claire des intentions d'Hitler et de ses capacités militaires ? Ont-ils fait bon usage des rapports de leurs services secrets ? L'historien canadien Peter Jackson a entrepris, le premier, de répondre à cette question-clé dans cet ouvrage qui a fait date dès sa première parution en anglais.
    Il raconte les missions d'espionnage français en territoire allemand et reconstitue la façon dont les services français ont évalué les forces et les menaces allemandes. Il démontre que le travail de ces services était très efficace, avec une évaluation exacte des plans allemands dès avant l'Anschluss ; mais leurs rapports furent le plus souvent négligés par les politiques et les diplomates qui jugeaient Hitler dans la continuité de ses prédécesseurs.
    Ce n'est qu'après Munich que la menace nazie les préoccupa réellement.

  • Depuis la première traduction en français du livre de Thomas et Morgan-Witts en 2008, les études d'histoire économique et financière ont connu un réel regain d'intérêt. Le choc de 2008 consécutif à l'éclatement de la bulle des subprimes a immédiatement ravivé le spectre de 1929, redonnant à la compréhension du " Jeudi noir " une actualité brûlante. De cet événement, présenté par les auteurs du livre comme " la plus grande catastrophe financière de tous les temps " , tout semble avoir été dit et redit : comportements criminels des spéculateurs, économies dévastées, gouvernements dépassés, etc.
    Aucun livre cependant n'a su déployer avec une précision historique égale à celle de Thomas et Morgan-Witts le récit effroyable et passionnant de la crise à l'origine de la Grande Dépression. Histoire événementielle, histoire totale, l'ouvrage des deux auteurs met en avant le déroulement des faits et le comportement des acteurs et témoins du drame. Un travail d'archives monumental et pas moins de 400 entretiens ont été nécessaires pour parvenir à restituer toute la profondeur et la complexité historique de cette page capitale de l'histoire du XXe siècle.

  • Comment les Anglais ont-ils organisé il y a quelques mois la défection d'un haut responsable iranien ? Quel est le rôle des Britanniques dans les projets d'attaque américaine contre l'Iran ? Les attentats-suicides du 7 juillet 2005 dans le métro londonien auraient-ils pu être évités ? Le docteur Kelly, ce microbiologiste impliqué dans des travaux top secret, s'est-il vraiment donné la mort ?

    Pour la première fois, Gordon Thomas ouvre ici les plus grands dossiers des services secrets britanniques et retrace l'histoire des célèbres MI-5 et MI-6.

    Triomphes de la Seconde Guerre mondiale, trahisons sous la guerre froide, combat contre la «bombe génétique» anti-Noirs en Afrique du Sud, lutte contre le terrorisme irlandais et la nébuleuse Al-Qaïda... L'auteur revient longuement sur les victoires et les échecs de ces services qui jouent depuis cent ans un rôle décisif sur la scène internationale.
    Face à la menace, et pour protéger leur pays, jusqu'où peuvent aller ces services secrets ?


    Ouvrage de référence sur les agences de renseignement les plus vieilles du monde, Histoire des services secrets britanniques plonge dans les arcanes du MI-5 et du MI-6 et dresse le portrait de ces hommes et de ces femmes qui agissent dans l'ombre. Un document explosif.


    Spécialiste du renseignement, Gordon Thomas est l'auteur de plus de quarante ouvrages traduits dans le monde entier, dont certains best-sellers comme Histoire secrète du Mossad, Mossad - les nouveaux défis et Les Armes secrètes de la CIA, publiés chez Nouveau Monde éditions.

  • L'art de la guerre

    Sun Zi

    La traduction française de ce premier traité de stratégie au monde, écrit il y a plus de 2 500 ans par le sage Sun Tzu, accompagnée de calligraphies en pleine page. Ce traité militaire dépasse la seule application guerrière et apporte des conseils pour régler ses différents du quotidien, apaiser les tensions psychologiques ou les relations professionnelles.

  • Histoire secrète du Mossad : de 1951 à nos jours.
    Chargé de veiller à la sécurité de l'État d'Israël, le Mossad (Institut des renseignements et des opérations spéciales) a été à l'origine des faits d'espionnage, d'antiterrorisme et d'assassinats parmi les plus saisissants du XXe siècle. Grâce à son accès à des documents confidentiels et à des sources secrètes, Gordon Thomas décrit les activités de renseignement, les opérations clandestines et la lutte antiterroriste du Mossad : la capture d'Adolf Eichmann, l'assassinat systématique des membres de Septembre noir - responsables de la mort des athlètes israéliens aux Jeux olympiques de Munich en 1972 -, mais aussi l'assassinat de Saddam Hussein, la mort de la princesse Diana, le rôle caché des services secrets israéliens dans la guerre en Irak et la traque d'Oussama Ben Laden.

    Mossad : les nouveaux défis.
    Gordon Thomas livre le récit brûlant des combats des services secrets israéliens contre le terrorisme international. Il révèle ce qui sous-tend les bouleversements actuels : affrontements du Mossad contre le MI6 (services secrets anglais), son alliance avec les services secrets chinois pour voler aux États-Unis leurs secrets atomiques, sans oublier son combat contre al-Qaïda en Europe mais aussi en Amérique du Sud.
    Tout en dénonçant les complicités et les transferts de technologie atomique entre la Chine, le Pakistan, la Corée du Nord et l'Iran, le journaliste révèle également les plans secrets israéliens pour détruire les installations nucléaires iraniennes en cas d'échec des négociations diplomatiques.

  • Que sait-on de la sexualité de nos ancêtres  ? Leurs comportements sexuels étaient-ils les mêmes que ceux d'aujourd'hui  ? De quelles manières déterminaient-ils l'organisation des sociétés préhistoriques  ? Et surtout, quel rôle a joué la sexualité dans une évolution que l'on s'accorde davantage à expliquer en termes de lutte pour la survie que le désir  ?
    À partir de découvertes archéologiques, Timothy Taylor reconstitue, des origines jusqu'à nos jours, l'évolution des pratiques sexuelles. Que l'on puisse faire remonter si loin la contraception, l'eugénisme ou la prostitution étonnera sans doute. Plus surprenant peut-être le lien que les hommes de la préhistoire semblaient capables d'établir entre leur sexualité et les notions d'extase, de beauté ou d'immortalité. Ou encore que les politiques et les normes régissant nos propres comportements sexuels, de la répartition des rôles entre les sexes au contrôle des naissances, soient si profondément enracinées dans notre préhistoire. Une façon originale de revisiter quatre millions d'années.

  • Ecrits de sa main et terminés quelques semaines avant sa mort, les Mémoires de Douglas MacArthur couvrent un demi-siècle d'histoire au cours duquel il brilla par son génie du commandement et ses dons de stratège. Devenu après la Première Guerre mondiale le plus jeune membre de l'état-major général, il engagea une lutte acharnée pour le maintien d'une force armée aux Etats-Unis, provoquant l'inimitié des isolationnistes et des pacifistes qui voulaient croire que l'Amérique n'avait rien à craindre.
    Après Pearl Harbor et l'invasion des Philippines, il organisa et livra à l'ennemi une action de guérilla qui contribua à retarder les conquêtes japonaises et à permettre aux Etats-Unis de se ressaisir. Nommé Chef Suprême des Opérations dans le Pacifique Sud-Ouest, MacArthur réduisit peu à peu les conquêtes japonaises en reprenant l'offensive avec des moyens réduits. Il reconquit la Nouvelle-Guinée et les Philippines, et reçut la reddition de l'Empire japonais.
    Cet ouvrage nous livre le récit de cette campagne, ponctué de réflexions sur Roosevelt, Churchill, Staline, ainsi que sur les amiraux Nimitz, Halsey et d'autres personnalités de premier plan. MacArthur y exprime son opinion sur l'action communiste dans le monde et ne cache pas son désaccord avec le général Marshall quant à la politique suivie vis-à-vis de la Chine populaire, au moment de la guerre de Corée.
    Ses Mémoires constituent ainsi l'un des témoignages les plus précieux sur la Seconde Guerre mondiale et la politique militaire des Etats-Unis au xxe siècle. Douglas MacArthur (1880-1964) est un général américain et field marshal philippin.

  • Véritable best-seller de l'historiographie américaine dès le XIXe siècle, l'Histoire de la conquête du Mexique est le premier récit complet de la confrontation entre les conquistadors européens et les populations d'Amérique centrale au XVIe siècle. D'une érudition sans faille, William H. Prescott poursuit dans ce deuxième tome la reconstitution minutieuse des étapes qui ont mené à la fin de l'empire aztèque, jusqu'à la mort d'Hernando Cortés en décembre 1547. Son ouvrage, aujourd'hui considéré comme un classique de l'histoire du continent américain, est un des premiers à avoir mis en valeur le génie propre des civilisations précolombiennes.

  • 1932. Dans la salle de bains d'un hôtel bruxellois, un espion français photographie les premiers documents décrivant une nouvelle machine à coder a priori inviolable : Enigma. Une machine que s'apprêtent à adopter les services secrets alle- mands. Quelques mois plus tard, avec l'aide des Français, un groupe de mathématiciens polonais entreprend de percer à jour le fonctionnement complexe de la machine.
    1940. Après la défaite française face aux nazis, les Français et les Polonais transmettent leurs trouvailles aux Britanniques.
    A Bletchley Park se déploie alors une gigantesque entreprise de décodage dont va dépendre l'issue de la guerre.
    1942. Sous le nez des Allemands, à Vichy même, Français et Polonais continuent leurs efforts de décodage. La Gestapo est à leurs trousses et le MI-6 a pour priorité absolue de les exfiltrer. Pendant ce temps dans l'Atlantique, les U-Boote al- lemands mènent une traque dévastatrice contre les navires américains qui ravitaillent la Grande-Bretagne en armes, vivres et marchandises. Si on ne réussit pas très vite à déco- der les messages de la Marine allemande, le Royaume-Uni ne tiendra pas.
    A Bletchley Park, l'un des cerveaux les plus brillants de l'his- toire scientifique, Alan Turing, va apporter une contribution décisive...
    Passionné par l'histoire de son oncle, Dermot Turing a obtenu l'ouverture exceptionnelle des archives de la DGSE française sur Enigma, ainsi que des services britanniques et polonais.
    Pour la première fois, est ici racontée l'histoire complète d'Enigma : celle d'un extraordinaire passage de relais entre espions, scientifiques et militaires de trois pays.

  • Correspondant de la BBC à Paris pendant les années Mitterrand, Philip Short brosse le portrait d'un homme aux talents et aux défauts exceptionnels, d'un esthète machiavélien qui pendant ses deux mandats a conduit la France dans la modernité.
    Homme de contradictions, François Mitterrand fut à la fois le dirigeant d'un mouvement de résistance décoré par Vichy, un jeune parlementaire conservateur et l'artisan de l'union de la Gauche. Imposant les communistes au gouvernement, il fut le fossoyeur du Parti communiste français. Féroce opposant à De Gaulle et à la constitution de la Ve République, il sut cependant user à merveille du système constitutionnel et s'inscrire dans une forme d'héritage gaullien.
    Tout cela en ayant une vie privée extraordinairement compliquée...
    Biographe réputé, toujours à bonne distance de son sujet, Philip Short apporte de nombreux détails inédits sur les « deux familles » de Mitterrand, ses maîtresses, son rapport ambigu à l'argent et à ses riches amis. Grâce aux archives américaines, britanniques et françaises, il dévoile également de nombreux épisodes jusqu'ici inédits de ses relations avec Reagan, Thatcher, Kohl, Gorbatchev...
    Cette biographie menée d'une plume alerte a été saluée par la presse anglo-saxonne et s'impose déjà comme une référence.

  • Paroles de Lumière éternelle. Le livre de chevet de Gandhi.
    Plus actuelle que jamais, cette nouvelle traduction du chef-d'oeuvre spirituel Bhagavad Gita par Marc Saint Hilaire, est accompagnée de nombreuses portées visant à éclairer le texte pour chacun de nous aujourd'hui. Comme Arjuna (voir le livre), les événements de notre vie actuelle - individuelle et collective - peuvent nous dérouter et même nous inquiéter. Ici, le bien-aimé Krishna nous transmet Son Message transcendant d'Intelligence, d'Amour, de Force et de Paix. Passer de la mort à la Vie dans notre Corps transcendant d'immortalité - l'Être que Je Suis - telle est l'offre magistrale présentée dans ce texte lumineux qui a traversé le temps et l'histoire.

  • Dans la tradition des nobles guerriers japonais « Chanbara » signifie : « le combat à l'épée ».
    Dans un Japon pauvre et féodal, au XVII e siècle, un seigneur condamne à mort son maître épéiste Jubaï Shimada.
    Selon la tradition, son « Khaisakhunin » (son meil- leur élève) doit alors se suicider à sa place ! Mais le seigneur arrête la sentence et demande au jeune guerrier de lui ramener son maître d'arme.
    Dans une nature superbe, l'élève retrouve le fuyard.
    L'épéiste Jubaï Shimada révèle à son disciple pourquoi il ne s'est pas rendu à sa condamnation.
    Leur seigneur est un assassin qui ne respecte pas le code de la chevalerie.
    Accompagné d'un adorable petit vieillard « Ichi », les 3 redoutables guerriers sont bien décidés à défendre « l'honneur des samouraïs » : celui d'une société féodale romantique sur le déclin.
    Un final inattendu attend le lecteur surpris par la trai- trise de l'élève Tetsuo !

  • Conquérir le pouvoir ? Rien de plus simple, pour ceux que favorise la Fortune et qui acceptent d'être des créateurs d'Etats. Mais le conserver, voilà qui exige de la virtus. Car il faut conduire les hommes selon la nécessité d'un temps politique toujours incertain. Dans Le Prince, Nicolas Machiavel (1469-1527) expose cet art de gouverner en brisant les miroirs au prince des temps médiévaux. Il l'écrit en 1513, alors que le retour des Médicis l'éloigne de l'engagement républicain qui fut la passion d'une vie entièrement tournée vers l'action politique.
    Il l'écrit pour parer les coups et comprendre sa défaite. Non pour rêver de cités idéales, mais pour nommer avec exactitude la réalité du pouvoir, cet exercice habile de la domination. Provocateur, drôle parfois, mais toujours surprenant, Le Prince fut écrit en état d'urgence, la traduction de Jacqueline Risset restitue à sa langue son irrésistible vélocité. Car Le Prince file droit jusqu'à nous. Quelle que soit l'idée préconçue que l'on se fasse du "machiavélisme", on le lit toujours au présent.
    Aussi les commentaires que propose ici Patrick Boucheron visent en même temps à resituer le texte dans son temps historique d'incertitude politique et à le donner à lire dans sa capacité d'actualisation. Ce qui s'y joue ? Rien moins que l'idée de Renaissance. Cette édition illustrée tente de reconstituer la culture visuelle du temps de Machiavel. Peinture, sculpture, architecture, mais aussi objets plus ordinaires du cadre de vie princier, choisis et légendés par Antonella Fenech Kroke.
    Tout ici concourt à donner à voir l'éclat d'un moment où le prince se vivait comme le créateur d'un Etat considéré comme une oeuvre d'art.

  • L'amante du pharaon

    Naguib Mahfouz

    Le jeune pharaon, Mérenrê II, s'éprend de Rhodopis, courtisane à la beauté sans égale qui règne sur l'île de Bigeh où elle reçoit quotidiennement dans son palais blanc ses nombreux soupirants.
    La belle, jusque-là demeurée insensible, tombe profondément amoureuse elle aussi. Or, cette passion dévorante détourne le roi de ses devoirs et choque les grands prêtres déjàoffusqués par la volonté du pharaon de confisquer les biens du clergé. La tension monte jusqu'à atteindre son paroxysme lors de la réunion des gouverneurs et des prêtres pendant la fête du Nil, et les personnages se trouvent pris au piège entre devoir et passion, jalousie et fidélité, grandeur d'âme et soumission...

  • Il s'agit de la première édition publique de ce texte traduit par Marc Saint Hilaire.
    Le manuscrit dormait dans une bibliothèque depuis plusieurs années. Préservé dans un cylindre de plomb à travers les siècles, le manuscrit a été rédigé par Galba, un citoyen romain ayant vécu les quatorze premières années de sa vie en Galilée. Galba rapporte sa rencontre, alors qu'il n'avait que douze ans, avec Jésus de Capharnaüm, et comment ce dernier est devenu pour lui un ami.

  • Ce livre remarquable par son contenu est le récit de la rencontre de l'auteur avec des êtres ayant atteint un niveau de conscience et d'accomplissement peu ordinaire, les Maîtres d'Ascension. Cette rencontre a lieu en 1930, sur le Mont Shasta en Californie du Nord. Le récit très détaillé contient aussi une importante somme d'Instructions pratiques : la Présence individualisée du Suprême ; pourquoi les civilisations naissent et disparaissent ; l'Ascension de David Lloyd ; grandeur des premiers Incas ; but ultime de l'Ascension, la Victoire sur la mort, et plus.

  • Voici enfin la première biographie de référence de l'un des derniers "monstres sacrés" du cinéma, et l'un des plus secrets.
    Cet Écossais militant, issu d'un milieu ouvrier et formé par le théâtre britannique, est assez vite devenu pour le monde entier James Bond, le héros le plus lucratif de l'histoire du 7e art. Malgré quelques traversées du désert, il a toujours su revenir au sommet de sa popularité avec de grands films chez Huston (L'homme qui voulut être roi), Annaud (Le Nom de la rose), Spielberg (Indiana Jones et la dernière croisade) ou Gus Van Sant (À la rencontre de Forrester).
    L'âge n'a en rien entamé son statut d'acteur parmi les plus sexy de la planète. S'il a accumulé les conquêtes au début de sa carrière, il semble fidèle depuis plusieurs décennies à sa seconde épouse française Micheline... Fuyant la presse et les médias, il réserve désormais ses quelques apparitions publiques à la cause de l'autonomie écossaise. Pour la première fois, un biographe a pu longuement interroger ses amis d'enfance, son frère Neil, ainsi que de nombreux acteurs et réalisateurs qui ont travaillé avec lui : Michael Caine, Guy Hamilton, Fred Zinnemann, Richard Harris, Roger Moore, etc.
    Il lève ainsi le voile sur de nombreux secrets de tournage, réussites et catastrophes, et sur les aventures de ses débuts, aussi bien avec de jeunes actrices que des stars confirmées comme Lana Turner.

  • Issu d'une famille modeste et rejetant le luxe et l'apparat, l'Italien Albino Luciani n'était pas un pape comme les autres. Les cardinaux qui l'élirent pensaient trouver en lui un pape de transition, qui se montrerait accommodant avec les diverses tendances de l'Église romaine. Au lieu de quoi ils héritèrent d'un chef travailleur insatiable, curieux de tout et insensible aux pressions, par ailleurs peu soucieux des conventions et des apparences, mais bien décidé à remettre de l'ordre dans les affaires de l'Église.
    Dans les années 1970, le Vatican était devenu le centre de toutes les combinazioni de la Mafia qui y blanchissait son argent, de la loge maçonnique P2 qui y déployait ses filets, de la Banco Ambrosiano et de l'Institut pour les oeuvres de la Religion qui y faisaient fructifier des fonds d'origine plus ou moins sacrée. Le banquier Roberto Calvi, que l'on retrouvera « suicidé » en juin 1982 à Londres, le politicien Licio Gelli, bientôt emprisonné en Suisse avant de s'évader, Monseigneur Marcinkus, le trouble ministre des finances du Vatican. Tous avaient beaucoup à perdre en ce mois de septembre 1978 si le pape décidait d'exposer leurs turpitudes et de mettre fin aux arrangements conclus sous le règne de son prédécesseur Paul VI. La mort d'Albino Luciani fut-elle naturelle ? Certainement pas, affirme le journaliste David Yallop, qui a mené l'enquête, mise à jour pour cette édition. Autopsie refusée par le cardinal Villot concluant de façon précipitée à un arrêt du coeur, embaumement réalisé en un temps record par des embaumeurs convoqués avant la découverte du corps, archives et effets personnels du pape escamotés, et bien d'autres révélations troublantes viennent contredire les thèses officielles. Trente ans après, David Yallop poursuit son enquête qui se lit comme un roman policier, mais dans laquelle tout est hélas vérifié. Les successeurs de Jean-Paul Ier ont-ils tiré les leçons du scandale que le pape s'apprêtait à dévoiler ? Ou le système a-t-il perduré ?

  • En 2002, à 19 ans, Azad a été enrôlé dans l'armée iranienne où on l'a obligé à se battre contre son propre peuple, les Kurdes. Il a déserté pour fuir au Royaume-Uni, où il a obte- nu la nationalité britannique. Plus de dix ans plus tard, de retour au Moyen-Orient, Azad a repris les armes, mais cette fois pour se battre aux côtés des siens.
    C'est ainsi qu'en 2014, après 24 jours d'entraînement comme tireur d'élite, Azad est devenu l'un des 17 snipers volontaires déployés par l'armée kurde lorsque Daech s'est emparé de la ville de Kobané, dans le Rojava, la nouvelle région autonome des Kurdes. Largement en sous-nombre, les Kurdes ne pouvaient gagner qu'en éliminant les jiha- distes un par un. Azad en a abattu plus d'une centaine : il est devenu leur bête noire.
    Dans Sniper, il raconte ses neuf mois de batailles san- glantes mais victorieuses contre Daech. Et le prix à payer pour vaincre les islamistes : les conséquences physiques et psychologiques de la guerre, la mort de ses amis les plus proches, les centaines de volontaires tombés au com- bat. Des sacrifices qui ont permis de sauver non seulement une ville, mais aussi tout un peuple et ses terres. Quand Kobané a été libérée, Daech ne s'en est jamais complète- ment remis.
    Tour à tour bouleversant et impressionnant, toujours capti- vant, Sniper raconte comment quelques milliers d'hommes et de femmes ont réussi l'impossible en concrétisant leur rêve de liberté.

  • Le personnage principal est une femme japonaise qui, après avoir perdu son père et sa mère, est au bord du suicide.
    On retrouve Ichi, le personnage emblématique du vieux samouraï vagabond (sorte de Jedi...) représentant l'esprit chevaleresque du Japon médiéval, la quête de la vérité, le retour à la nature et la pureté des éléments.
    Notre vieil homme se désespère que dans ce bas monde, justement, la sagesse laisse place à la folie...
    « Justice et liberté sont les choses les plus impor- tantes à préserver. » C'est ce qu'il raconte à la jeune fille : une histoire... pour l'amadouer et l'amener chez une maîtresse-femme. Sa spécialité ? Former des geishas à l'art du combat.
    Mais après son initiation, la belle jeune fille respecte- ra-t-elle son enseignement ou voudra-t-elle assouvir sa redoutable vengeance ?!...
    Spectaculaire et sensuelle, en s'inspirant des grands classiques du cinéma de sabre, cette deuxième histoire de Chanbara, rend hommage aux derniers Samouraïs d'un Japon féodal en décomposition.
    Magique.
    Une BD tout public. Pour les amateurs de manga « réaliste » et les passionnés de culture japonaise.

  • En réparant une antenne, deux jeunes radioastronomes détectent un bruit de fond, omniprésent. À ce moment débute une enquête qui les conduit à remonter un demi-siècle d'histoire, en suivant les traces de scientifiques fameux comme Einstein et Hubble, mais aussi moins connus, tels Lemaître, de Gamow, Hoyle. Chacun a entrevu une partie de la solution, mais aucun n'a su reconstituer l'image entière. Mais aujourd'hui, un «simple» ronflement capté à travers les étoiles dissimule peut-être la réponse à une des plus grandes questions que se pose l'humanité : quand et comment notre monde a-t-il commencé ? Préface d'Etienne KLEIN, directeur de recherches au CEA, chroniqueur sur France culture, auteur de plusieurs ouvrages de vulgarisation à succès. Dernier paru : Le Monde selon Etienne Klein (Équateurs/France culture, 2014).  Astrophysicien, professeur à l'Université de Rome Tor Vergata, Amedeo Balbi a travaillé à Berkeley, en Californie, avec George Smoot, et au Jet Propulsion Laboratory à Pasadena. Il a publié La Musique du Big Bang (Springer, 2007) et Deuxième étoile à droite (De Agostini, 2010). Depuis 2006, il a son propre blog : seguitissimo. Rossano Piccioni est dessinateur de BD et illustrateur. En 2000, il cofonde l'école de BD de l'Adriatique et la revue Denti, deux pépinières de jeunes talents de la BD italienne.

  • La mafia à Hollywood

    Tim Adler

    Pour la première fois, un ouvrage dévoile les liaisons dangereuses entre l'industrie du cinéma américain et la Mafia.
    Dès la Prohibition, les gangs rackettent aussi bien les exploitants de salles que les studios. Après une résistance toute symbolique, les grands Moguls accueillent à bras ouverts les Al Capone, Lucky Luciano ou plus tard Sam Giancana dans la jet set hollywoodienne. Ainsi débute une fascination réciproque, qui va influencer le film "mafieux" nourri aux meilleures sources, de Scarface au Parrain.
    De Joe Kennedy, le père de JFK, amant de Gloria Swanson et propriétaire du studio RKO, aux stars du grand écran, ce livre révèle les amitiés des "parrains", qui s'aventurent parfois dans la production. On y apprend bien des "secrets de famille", tels que le meurtre par Lana Turner de son gangster d'amant ou le financement par une famille mafieuse du premier grand succès du porno, Gorge profonde...
    On croisera ici des acteurs dont la carrière a été soutenue par la Mafia : Frank Sinatra, Dean Martin ou Steven Seagal. Mais aussi des stars mêlées, malgré elles, à des agissements frauduleux, comme Kim Novak, maîtresse de Sammy Davis Jr, ou Marilyn Monroe surveillée par le FBI. Dans les années 1970 et 1980, plusieurs studios comme Warner ou Universal continuent à entretenir des liens avec la Mafia.
    Et, dans les années 1990, le financier Giancarlo Parretti rachète la MGM avec des fonds d'origine mafieuse et l'aide du Crédit lyonnais... Désormais plus discrète, la Mafia reste cinéphile !

empty