Généralités sur l'art

  • « Dès le début de sa longue histoire, l'homme se présente comme un élément de la nature. À l'instar de certains oiseaux ou de certains crabes, il entreprend aussitôt la longue collecte d'un bric-à-brac de productions naturelles aux formes bizarres et colorées. Par le choix qu'il en fait, il proclame ces objets «oeuvres d'art» et rêve d'en être l'auteur ».
    Collectionneur dès ses premiers temps, l'homme deviendra ensuite créateur. C'est là une étape spirituelle inédite, spectaculaire : ce comportement d'artiste constitue l'un des caractères sélectifs favorables à l'évolution de l'espèce humaine. Dès son origine, l'homme est, dans tous les sens du terme, un Homo aestheticus. Son histoire se confond avec celle de l'art, que nous raconte ici Michel Lorblanchet, en suivant pas à pas les traces laissées par nos premiers ancêtres...

  • Le 21 juillet 1969, Aldrin et Armstrong posent le pied sur la Lune. Deux hommes et un module. Et un troisième, Collins, resté lui dans le module de commande. On avait des images de la Lune, voici aujourd'hui le texte brut, le dialogue des trois astronautes américains. Pour la première fois, la transcription intégrale, rigoureusement exacte au grésillement près, des paroles échangées entre ces pionniers lunaires est traduite en français. Leur conversation est composée de répliques brèves, techniques, la bonne réussite de l'opération prime. Chaque moment de leur dialogue est mis en correspondance avec l'image qui immortalise les instants de la conquête de l'espace.
    La descente du module lunaire, l'exploration de la surface, des plans divers depuis la salle de contrôle de Houston ou des plans de l'intérieur du vaisseau, ce livre aux nombreuses photographies exceptionnelles puisées dans les archives de la NASA fait revivre l'intensité de des minutes heureuses de la mission Apollo 11.
    Un vrai reportage illustré, agrémenté d'explications qui permettent de voir en direct comment les astronautes ont progressé sur Lune deux heures durant.


  • l'art naît en même temps que l'homme.
    au travers de l'art rupestre, l'homme ose se placer au coeur de l'édifice universel, offrant des images liées à l'émergence des premières cosmogonies, des premiers systèmes de croyances. ces créations marquent une étape spirituelle issue des capacités à établir un rapport bénéfique et positif avec son environnement, à humaniser la nature ; son comportement d'artiste constitue l'un des caractères sélectifs favorables à l'évolution de l'espèce humaine.
    dès son origine, l'homme est, dans tous les sens du terme, un " homo aestheticus ".

empty