Le Pommier

  • La défense de la langue française provoque toujours chez Michel Serres une montée d'émotion ! Devant l'invasion de l'anglais, il s'indigne : « Aujourd'hui, dans les villes de France, il y a plus de mots anglais que de mots allemands pendant l'Occupation ! » Et pour nous convaincre de la beauté de notre langue, il nous fait goûter aux subtilités et aux délices de cette langue... vivante !
    Et qui évolue : plus de 35 000 mots nouveaux dans la prochaine édition du Dictionnaire !
    Cela faisait longtemps - depuis Du Bellay ? - que n'était parue une si jolie Défense et illustration de la langue française !

  • L'amitié est, depuis bien longtemps, un sujet prisé des philosophes. Pour Aristote, elle est une condition de l'équilibre politique ; pour Platon, elle est nécessaire à l'élévation des âmes. Montaigne disait pour parler de ses liens avec La Boétie : " parce que c'était lui, parce que c'était moi ". Michel Serres, lui aussi, sait de quoi il parle lorsqu'il évoque l'amitié : on se souvient de la complicité intellectuelle qu'il entretenait avec René Girard ou avec Hergé, son " ami de vieillesse ".
    Il l'évoque au travers de ses voyages, de ses rencontres, dans des chroniques aussi diverses que Japon, Vouvoiement ou Belgique. On dit souvent que l'on ne choisit pas sa famille, mais que l'on choisit ses amis. Vraiment ? Voici une réflexion jubilatoire sur l'un des piliers des sociétés humaines.

  • Le bonheur, avec Michel Serres c'est. étonnant, détonnant, réconfortant, intelligent, émouvant. Parfaitement inclassable et « que du bonheur » !

    Loin des sempiternels clichés qu'on lit partout, il nous fait grimper en haut d'un phare, nous plonge dans un sommeil réparateur, nous invite en poésie, nous régale de rires, nous fait marcher en rythme, voyager au Tibet, trinquer à la nouvelle année.

    Amour, amitié, émotions, sensations.des pages qui, doucement, palpitent !

empty