Les commandes sur le site internet sont suspendues jusqu'au : 14/08/2021

Arts et spectacles

  • Faton est né le 24 juillet 1944. Fils et petit-fils de musiciens. Sept ans d'études d'architecture aux Beaux-Arts de Paris. Membre fondateur de Magma (1969) et ZAO (1973). Il enregistre ses compositions à New York en 1980, jouées par Miroslav Vitous, Jack DeJohnette et Michel Seguin, fait un duo avec Didier Lockwood (1982) et crée Faton Bloom avec Didier Malherbe (1984). Compositeur de musiques de films pour Philippe Garrel, Idrissa Ouedraogo, Laurence Ferreira-Barbosa, Raymond Depardon, il fait aussi des concerts de piano solo et des tournées dans le monde entier. Formation du groupe Faton en 1994, reformation de ZAO en 2004, tournées au Japon et en France et enfin, création du Faton Cahen Quintet avec François Causse en 2008.

  • On pensait avoir tout lu sur Michael Jackson mais avons-nous vraiment fait le tour de son univers ?
    Ce livre retrace la carrière de cet artiste de légende à travers l'histoire à part entière de ses chansons parues en single et le parcours d'un fan autodidacte.
    Du processus créatif entouré de virtuoses jusqu'aux interprétations sur scène, en passant par les vidéos clips, replongez-vous comme il se doit dans ces oeuvres intemporelles qui ont marqué l'histoire de la musique, mais également les souvenirs gravés dans nos inconscients.

  • Antigone Le mythe grec d?Antigone trouve ici une expression forte et originale.
    Une brève tragédie en un acte, martelée de répliques incisives et lourdes de sens, place Antigone devant un choix dramatique : doit-elle se contenter de la vie ordinaire de tout un chacun, ou obéir d?abord aux lois de la cité?
    Mais Antigone ne veut se soumettre qu?aux puissances divines qu?elle sent au fond d?elle-même, et cela lui coûtera la vie.


    Praecor Dialogues satiriques.
    Une ribambelle de petits articles, désopilants et explosifs, croquant à belles dents l?absurdité et le ridicule de nos contemporains.

  • Louise, une actrice qui, suite à un accident de la route, est restée à l'écart des plateaux durant une décennie. Elle n'attend plus qu'une chose : retrouver les projecteurs et les caméras. Un jeune producteur prénommé Jean-François tente de finaliser le dossier financier d'une comédie musicale et offrir à Louise le rôle principal...

  • « On l'appelait la Manet chinoise ». Si on demandait à un Français : connaissez-vous Pan Yu Liang ? Il répondrait sans doute « non ». Et pourtant, cette femme peintre née en 1895, ancienne prostituée, doit tout à la France. Orpheline vendue à un bordel, elle est rachetée par un fonctionnaire des douanes qui lui offre la liberté. Grâce à lui, elle part étudier les Beaux-Arts à Shanghaï puis à Paris. De retour en Chine, elle fait scandale : le public puritain est-il à même d'accepter ses portraits impressionnistes, fauvistes et de femmes nues ? Marie-Laure de Shazer contribue à faire connaître cette héroïne méconnue du XXe siècle.

  • La nature comme un cadre matriciel dans quelques cas d'oeuvres chez Jean Giono et chez Jean-Marie Gustave Le Clézio dispose les contours d'un espace prêt à accueillir l'être qui s'y meut. Qui plus est, comme un réceptacle, la nature est un domaine qui favorise l'évolution dans des conditions optimales où la vie de l'être y est foncièrement partie intégrante. Ainsi se dessine le cadre matriciel aussi bien chez Giono que chez Le Clézio et qui se révèle être un dispositif mis en place pour l'agencement des activités inhérentes à la nature. Au reste, l'ordre de la nature répond à des attentes qui découlent sur un savoir, une réalité répétitive à la faveur de causes semblables. A cet effet, avec la nature comme un cadre matriciel chez ces auteurs, il revient à la surface des données capitales qui la déterminent à travers sa spatialité. Au fil de l'écriture, l'auteur cherche à établir les liens qui unissent la nature aux personnages dans les oeuvres de Giono et Le Clézio. Clair et pertinent, cet ouvrage séduira les universitaires comme les simples amoureux de littérature.

  • Christian Soleil rencontre Barbara alors qu'il est adolescent. Pour lui, Barbara restera pendant des années une amie lointaine, une confidente, une femme qui téléphone, une chanteuse qui le reçoit régulièrement dans sa loge et lui parle avec simplicité, générosité et un grand sens de l'humain. Quand il devient journaliste, quelques années plus tard, elle lui accorde des interviews alors qu'elle n'aime pas ce genre d'exercice. Elle s'y prête sans rechigner. La "longue dame brune" perd peu à peu sa voix mais garde sa présence, son charisme et surtout son désir pour la scène et le public. Depuis la mort de la chanteuse, Christian Soleil a réuni ses souvenirs, interviews et notes éparses pour donner un texte juste, attachant et nostalgique, entre témoignage et évocation biographique.

  • Le Corbusier : le nom claque comme une bannière dans le vent au panthéon des architectes du XXe siècle.

    Est-il le plus grand ? Le plus populaire ? Le plus novateur ? Quelle importance ! Sa notoriété le place indubitablement au sommet. Comme de nombreux artistes, et sans doute plus fortement que beaucoup d'entre eux, Le Corbusier est controversé. L'un des plus admirés, il est aussi l'un des plus critiqués, souvent à tort, c'est-à-dire moins pour son oeuvre que pour son influence historique prédominante sur l'architecture de son époque.

  • En octobre 1987, Lino Ventura disparaissait brutalement. Dans l'esprit de centaines et des milliers de cinéphiles de par le monde, on avait le sentiment qu'avec la mort brutale de cet acteur hors norme, rien ne serait plus comme avant. Et effectivement rien ne fut plus comme avant. Un géant du cinéma, irremplaçable, venait de quitter ce monde. Et Lino Ventura ne fut jamais remplacé. Près de trente années après son décès brutal, il subsiste toujours un vide immense dans le cinéma français... Un premier film l'avait particulièrement touché. Le film Touchez pas au grisbi marque les débuts prometteurs au cinéma d'un ancien lutteur.

  • Un soir de réception au château de Pré-La-Haut.
    Une femme est retrouvée morte dans une annexe désaffectée. Lorsque le commissaire Feuillet descend sur la scène de crime, il assiste à un ballet parfaitement orchestré où chaque invité s'échine à brouiller les pistes. Mais, peu à peu, le décor se fissure, le vernis mondain se délite et les acteurs commencent à bredouiller leur texte. Alors, se met à nu la subtile mécanique du leurre.
    La vérité qui progressivement se dévoile, dépasse l'imaginable...

  • Eugenio

    Jean-Lou Glad

    « Eugenio est un vieil homme qui passe ses journées dans un jardin public sur un banc qui est devenu son univers.
    Partagé entre ses visions et la réalité, il lutte contre "l'oubli", cet état qui lui enlève une partie de sa mémoire et l'entraine dans des rêves délirants.
    Une singulière rencontre avec un jeune poète étrange et passionné et une jeune fille attentionnée amènera Eugenio à s'adapter à son imaginaire et retrouver des bribes de son ancienne vie d'artiste. »

  • 1940, l'exode. Trois mondains, habitués à faire la fête et à débiter des futilités, fuient Paris et se réfugient dans la maison de famille de l'un d'entre eux. Là, les attendent trois fantômes particulièrement déjantés et insupportables n'ayant qu'une envie : pourrir la vie de ceux qui viennent les déranger. Heureusement, Marie, la vieille bonne, contrôle la situation.
    Cette comédie, pleine de rebondissements, oscillant entre burlesque et vaudeville, nous donnera enfin l'explication de ce que fait le ciel durant tout ce temps.

  • Michel Allou célèbre le talent des groupes formés par des femmes, du rock indépendant en passant par le punk, le hard, le pop, l'indie et même le glam rock, sans oublier le post rock et d'autres genres plus marginaux. Ce mélomane passionné constitue une liste quasi exhaustive d'une catégorie trop méconnue de l'histoire de la musique. Classés par ordre alphabétiques, les portraits des musiciennes passent en revue les grandes étapes de leur carrière et s'accompagnent d'illustrations des pochettes de disques. Souvent dénigrées par la critique, victimes de discrimination, voire même de persécutions comme au Cachemire, la popularité de ces artistes demeure injustement sujette à caution alors qu'elles méritent qu'on s'y intéresse.

  • Auteur, interprète, mélodiste, Daniel Barrois a réuni ici des textes de chansons, des extraits de son nouveau spectacle, plus proche du théâtre, et quelques inédits.

    « Mais qu'on soit solitaire Amants ou légitimes Y'a toujours un p'tit air Dont on connait la rime [.] »

  • Des lettres qui, mises bout à bout, forment des mots qui forment des phrases, pour mettre en forme des idées, des images sorties de l'imagination volatile, fertile de l'auteure, attirée par l'évasion et le désir de liberté !

    « Poèmes », « nouvelles », « pièces de théâtre », « one woman show », autant de mots pour partager et communiquer avec vous...

  • Dans cette étude publiée en deux tomes, l'auteur examine, dans le volume I, la voix et l'art du ténor Caruso sur le plan physique, linguistique, phonétique, psycho-physiologique et esthétique. Le volume II est consacré aux enregistrements du grand ténor parthénopéen et se réclame des mêmes critères.
    Chaque partie est illustrée de nombreux documents (photos, sonagrammes, comptes rendus, lettres de Caruso) et se termine par un index des noms.

  • L'essentiel de cet ouvrage est entièrement consacré à Lutumba«Simaro», l'une des figures emblématiques de l'histoire de la musique congolaise moderne. On ne le répétera jamais assez à quel point ces mondes pleins de mélodies, de poésies et de personnages mythiques occupent une place considérable dans l'art bantou et ont une part déterminante dans l'évolution de la Rumba dite «Odemba».
    Poète, philosophe, guitariste-accompagnateur, compositeur, mais surtout arrangeur, Lutumba est aussi auteur de thèmes. C'est en effet dans le domaine de l'écriture qu'à surtout éclaté le talent de Lutumba, dans la recherche de sonorisées, de formes originales et de prétextes thématiques extrêmement frais et personnels.

  • « Eddy Mitchell a évolué avec intelligence tout en restant fidèle à son style.
    Eddy Mitchell s´est toujours entouré d´excellents musiciens tant sur disque que sur scène.
    Eddy Mitchell n´a jamais eu recours aux scandales ou aux effets tapageurs pour se maintenir en haut de l´affiche.
    Eddy Mitchell est un auteur; il signe de son vrai nom, Claude Moine, la plupart des textes de ses chansons.
    Eddy Mitchell est un acteur (cinéma et théâtre).
    Eddy Mitchell est un dessinateur (sa vocation première, il possède un indéniable bon coup de crayon).

    Eddy Mitchell est un artiste complet dont je suis « fan » depuis près de 50 ans. » Alain Magerotte.

  • J'aimerais partager avec vous mon expertise en vous offrant Les Clefs de ma penderie souhaitant qu'elles vous ouvrent quelques portes sur la manière d'agencer votre garde-robe. Que vous soyez du genre féminin ou masculin, les principes de base demeurent les mêmes. Mon but est de vous éveiller à l'élégance sans avoir à dépenser inutilement votre argent.

    Par l'analyse de votre morphologie, des couleurs qui vous conviennent le mieux, selon votre mode de vie, vous apprendrez à enrichir votre penderie sans vous appauvrir.

    Coco Chanel disait : « La vie est trop courte pour s'habiller triste. » Mais la fantaisie ne doit pas se faire impulsive. Combien de vêtements achetés au nom de la mode, sous l'élan d'une impulsion, pendent tristement dans un placard surpeuplé ?

  • Cet ouvrage regroupe les résumés de 49 pièces de théâtre tunisiennes pour enfants publiées à Tunis entre 1966 et 1974 dans Irfen, première revue tunisienne pour enfants.
    Si utiles, ces résumés pour connaître en bonne partie à la fois les auteurs dominants de ce genre littéraire d'une part, et la thématique de ce pan de l'histoire du théâtre pour enfants tunisien d'autre part.

empty