Poésie

  • Humeurs vagabondes

    Philippe Rousseau

    Des Humeurs vagabondes... Un vagabondage en soi, un dédale que chacun connaît bien en s'éclairant lui-même, avec ses tableaux, ses visiteurs, ses recoins habituels, ses lieux préférés. Ces humeurs sont les pièces de la mosaïque de vie, plus ou moins originales ou banales, qui se recoupent et se contredisent. Elles sont les couleurs du temps, c'est pourquoi elles nous prennent et nous laissent entre les chemins et les écueils quotidiens. Des voies s'éclairent...

  • Les suppléments d'âme ponctuent l'existence : scènes, paysages, réflexions, portraits... que le poète se remémore. Ils sont pour Philippe Rousseau le moyen de ressaisir l'essence de la vie. Exposés par groupes de cinq, ils révèlent le jeu de l'existence : vie, mort et renaissance.
    Les mystères de la pierre y répondent. La pierre n'est pas fidèle à sa lourde image : elle vit toujours de ses grouillements et parle à l'imagination des esprits vifs ou inquiets. Elle n'est jamais simple ou tranquille, car elle porte comme un destin sa lente transformation sous l'effet du temps et elle accueille les éphémères histoires humaines.

empty