Arts et spectacles

  • Au coeur du conflit franco-anglais et des rivalités entre rois de France et grands vassaux, le comté puis duché d'Alençon - entre 1370 et 1560 - joue au niveau national un rôle qui n'avait pas été le sien auparavant et qu'il n'a jamais retrouvé par la suite. L'activité créatrice, jusque-là assez marginale, s'en trouve stimulée.
    Au coeur du conflit franco-anglais et des rivalités entre rois de France et grands vassaux, le comté puis duché d'Alençon - entre 1370 et 1560 - joue au niveau national un rôle qui n'avait pas été le sien auparavant et qu'il n'a jamais retrouvé par la suite. L'activité créatrice, jusque-là assez marginale, s'en trouve stimulée.
    L'ouvrage proposé par Jacques Dubois, qui renoue avec la tradition ancienne des dictionnaires d'artistes, nous offre un répertoire de quelque 550 noms, réunissant métiers du livre, de l'orfèvrerie, du bâtiment, de la sculpture, de la peinture et du textile. Son originalité tient à l'exhaustivité des notices prosopographiques, qui ne se limitent pas au catalogue des travaux des artistes et artisans d'Alençon, mais dépeignent la carrière et l'activité professionnelle de ces derniers ainsi que leur environnement familial et social. L'ensemble est enrichi d'une étude synthétique relative au milieu de la construction et de la commande artistique ainsi que d'un appareil de pièces justificatives comprenant des documents inédits et un inventaire des constructions civiles. Le résultat offre un tableau riche et novateur des milieux artistiques et de la construction jusqu'alors complètement oubliés pour Alençon, pourtant capitale d'apanage.

  • Un manoir à pan de bois posé dans la campagne près de Rouen, la nostalgique propriété de la décoratrice Madeleine Castaing le château de la manufacture de Baccarat en Lorraine, un authentique château de famille dans le Limousin, une propriété en Sologne dont le décor puise aux sources du goût Napoléon III, une merveilleuse bastide provençale, le château de Roger Vivier dans le Périgord...
    Le photographe Roland Beaufre et le journaliste Jacques Dubois invitent à la découverte de châteaux de charme où l'on vit " comme dans des maisons ". Meublés dans l'esprit médiéval ou dans le style des Lumières, résolument XIXe siècle ou très contemporain, ils sont des modèles de goût et témoignent de l'appropriation d'un lieu par des hommes et des femmes passionnés et amoureux de belles demeures.

  • The aim of this book is to introduce the reader to the flowering of the arts in Britain over roughly two centuries (1660-1840). After the Restoration of the Stuarts the creativeness of artists was stimulated as a new world of ideas gradually opened up with the works of Locke and Newton. During the Georgian age, the classical theory of art was increasingly challenged, as the new psychology emphasised individual responses to beauty. Britain then decisively contributed to the science of aesthetics which developed throughout enlightened Europe. Meanwhile the status of artists improved as they became less dependent on an exclusive set of connoisseurs and were now patronised by a broader public. Later in the century the formation of the Royal Academy finally set the stamp of professionalism on the more socially ambitious artists, eventually fostering the emergence of an artistic "establishment". It is therefore a varied and shifting artistic scene we have attempted to highlight in this collection of primary sources. The texts have been arranged in thematic chapters, each preceded with an introduction and bibliography, but not encumbered with notes or comments that might preclude a free and active interpretation. This anthology also includes a background chronology and short biographical notices.

    This collection seeks to establish the fundamental relationship between learning and teaching: the material and references such as archives, public information, speeches, interviews and documented evidence usually utilised by researchers.

empty