Hélène Thiollet

  • Migrants, migrations

    Hélène Thiollet

    Un constat s'impose: les "vérités" des études ont du mal à se frayer un chemin dans les discours politiques, dans le champ médiatique et dans les opinions publiques. Mal informé ou désinformé, le grand public est souvent assailli d'idées reçues tranchées, politisées, qui, armées de chiffre plus ou moins exacts, s'ancrent dans l'imaginaire collectif et offrent un tableau déformé de réalités migratoires complexes.
    A l'heure où l'Europe s'effraie de l'afflux de réfugiés ce livre répond aux 50 questions clés autour des migrants, de l'intégration  et des répercussions politiques et économiques pour la France et l'Europe.

     

  • Les cartes sont un formidable outil pour appréhender la complexité d'un monde en mutations rapides.
    Plus que la simple illustration d'un discours, elles mettent en lumière des formes d'organisation de l'espace, héritée, renouvelée ou improvisée. instruments indispensables du géographe ; elles le sont également de l'aménageur, de l'historien, du géopoliticien et, osons-le, de tout citoyen. chacune des 50 cartes originales proposées est complétée par une fiche qui en éclaire le contenu. la première partie dresse l'inventaire des fondements identitaires de l'espace traité : ces " cartes de l'identité " convoquent aussi bien le milieu naturel, la lente construction des territoires que leur organisation.
    Géographes, historiens, politiques ou institutions ont pensé le territoire. chacune de leurs représentations relève de considérations scientifiques mais, le plus souvent, traduit des projets politiques ou économiques, aboutis ou non. ces " identités des cartes " forment la deuxième partie. enfin, la troisième partie se compose de cartes de synthèse présentant " les enjeux et les défis actuels ". les dimensions économiques, sociales et géopolitiques sont privilégiées.

  • La mort de migrants et de réfugiés tentant d'atteindre les portes de l'Europe par la Méditerranée a mis en évidence les contradictions et la fragilité de l'Europe face aux crises qui touchent le Moyen-Orient et l'Afrique, dans un contexte marqué par une récession économique globale. À travers ses diverses contributions, cet ouvrage rappelle que l'Europe forme, avec la rive sud de la Méditerranée, un espace migratoire régional, où chaque État est pays de départ, d'accueil, de transit, et souvent tout cela à la fois.

    En Méditerranée, trois espaces migratoires se structurent autour de trois types de mobilités : des migrations de travail, des migrations de transit, et des migrations forcées des demandeurs d'asile. L'analyse des pratiques des migrants et des politiques de contrôle de la mobilité dans une région qui constitue l'une des plus grandes lignes de fracture du monde, est au coeur de cet ouvrage.

    En identifiant les éléments de continuité et de rupture, les auteurs interrogent l'évolution des systèmes migratoires sur la longue, moyenne et courte durée, les transformations des formes de mobilité, ainsi que les changements institutionnels, culturels, politiques, économiques et sociaux qui les accompagnent et les déterminent. Ils reviennent sur les effets de frontières, de géographies et d'histoires migratoires, les appartenances et les identités locales, nationales, régionales et transnationales, tout en proposant de dépasser une vision euro-centrée. Un éclairage précieux sur la crise migratoire.

empty