Grégory Letort

  • Il a souvent été comparé à Alex Ferguson, mythique entraîneur du club de football de Manchester United. En réalité, il est incomparable : Guy Novès, est le plus grand entraîneur de l'histoire du rugby français. Ailier international consacré avec le Stade Toulousain, il est devenu ensuite un technicien fabuleux, façonnant le palmarès du club de sa vie jusqu'à en faire une référence intouchable : 10 titres de champion de France et quatre victoires en Coupe d'Europe comme entraîneur.

    En 2015, Guy Novès a choisi de relever un dernier défi : conduire le XV de France jusqu'au Mondial 2019 au Japon. Il a été privé de ce rêve en décembre 2017 suite à un licenciement jugé infondé par le tribunal des Prud'hommes.

    Obtenir justice, encore un combat gagné après des mois de travail et de souffrance. Les propositions pour revenir sur un banc n'ont pas cessé et la considération à son égard reste immense, comme en témoignent les mots de Guilhem Guirado, capitaine des Bleus, après le Mondial. Mais l'homme a choisi sur cette ultime victoire d'annoncer en octobre 2019 sa retraite comme entraîneur. La fin d'une histoire racontée par le maître.

  • Thierry Dusautoir vient de passer la main après le plus long règne de l'histoire du XV de France (56 capitanats). Guilhem Guirado, son successeur, devra se montrer à la hauteur pour supporter le lourd héritage du « Dark Destroyer ». S'il a besoin de soutien, il pourra venir consulter dans cet ouvrage les portraits, les souvenirs et les anecdotes de tous ses prestigieux devanciers.

    Tous ces grands joueurs ont bien voulu prendre la pose et évoquer la fierté, la joie, la surprise, le doute, voire la peur, qu'une telle responsabilité peut susciter. Car si le rôle a pris une mesure plus médiatique depuis l'avènement du rugby professionnel, le coeur de la tâche reste le même : donner envie à quinze mecs de vous suivre jusqu'au bout du monde.

    Dusautoir : « Lors de la Coupe du monde 2011, nous étions allés très loin dans les relations humaines. Plus que nos qualités de joueurs de rugby, c'est ce qui nous a aidés à atteindre la finale. Ce jour-là, j'ai un discours dans le vestiaire où je dis à mes coéquipiers réunis en cercle qu'on va emmener les All Blacks chez nous en citant plusieurs clubs, parmi ceux où certains d'entre nous ont débuté le rugby. Nous étions ensemble à l'Eden Park, en finale, loin de chez nous, loin de nos familles. Je voulais faire passer ce message que nous allions jouer comme si nous étions à domicile, devant les gens qui nous ont vu grandir, à l'endroit qui nous a vu naître. »

  • Les projecteurs sont braqués en permanence sur le plus titré des clubs français.
    Et pourtant, ils n'éclairent pas tout. Le Stade Toulousain tient à son intimité. Une part d'ombre sacrée : là résident les secrets. Là se forgent les succès. Pourtant, trois mois durant, les portes se sont ouvertes. Les hommes se sont dévoilés. Voyage au coeur d'un mythe.

empty