Frédéric Denhez

  • Le bio, la viande, les régimes « sans »... Comment démêler le vrai du faux ?
    Entre les produits bio emballés dans du plastique, les régimes végétariens et véganes qui prennent de plus en plus d'ampleur, et les grandes industries agro-alimentaires qui usent d'un marketing bien ficelé pour revaloriser leurs produits, nous ne savons plus qui croire ni quoi manger.
    Frédéric Denhez, écologue de formation, nous propose sans manichéisme de redécouvrir les coulisses de notre système alimentaire et nous incite à ouvrir les yeux sur les choix que nous faisons, souvent de façon inconsciente ou parce que nous sommes mal informés.
    Comprendre d'où vient ce que nous mangeons, saisir la réalité de la précarité alimentaire, savoir où et comment faire nos courses, réapprendre à apprécier les repas quotidiens... Cet ouvrage nous donne toutes les réponses aux questions que nous devons tous nous poser, afin de prendre des décisions éclairées, cohérentes et assumées sur ce qui se trouve dans notre assiette, sans culpabiliser !
    Un manifeste du bien s'informer pour bien manger !

    Frédéric Denhez a écrit plus de quarante livres. Chroniqueur de l'émission « CO2, mon amour », sur France Inter, désormais au Magazine de la santé sur France 5 et récurrent sur de nombreux médias, il parcourt la France pour animer ou participer à des débats. Depuis quatre ans, il enquête sur le système alimentaire par ses aspects agricoles, environnementaux et socio-économiques.

  • 26 m2, soit l'équivalent d'un studio : voilà la surface de terres fertiles dont la France est amputée chaque seconde, sous la pression du macadam, des zones pavillonnaires et des hypermarchés dont notre pays est champion. Comment une telle situation est-elle possible, alors que nous peinons déjà à nourrir une population mondiale en pleine explosion?
    Pour le savoir, Frédéric Denhez a mené cette enquête corrosive, sillonnant le territoire, sondant les agriculteurs «conventionnels» ou convertis au bio, les maires, les chercheurs... Et ce qu'il a découvert alarme : non seulement le sol se raréfie, mais il ne parvient plus à assurer les services qui le rendent inestimable. La dégradation de ce bien commun, garant de notre alimentation et de nos paysages, appelle à une profonde révolution des mentalités.
    Mais tout espoir n'est pas perdu : revenant au passage sur bon nombre d'idées reçues comme l'intérêt du tout bio ou les bienfaits du «zéro carbone», l'auteur propose une série de solutions à adopter d'urgence pour, enfin, cesser de ruiner notre sol.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Vitrines brisées, vidéos chocs, actions coup de poing, les végans les plus revendicatifs, omniprésents dans les médias, donnent une vision caricaturale de leur mouvement. Très minoritaire, le véganisme bénéficie de la sympathie du public devenu plus sensible à la souffrance animale et aux impacts écologiques de l'élevage intensif.

    Mais qui sont vraiment les végans - et les antispécistes ? Pourquoi s'opposent-ils à la consommation d'animaux ? Quelles sont leurs sources d'inspiration ? Ont-ils une vision politique et sociale du monde ? Une réflexion écologique ? Nutritionnelle ? Quelles relations entretiennent-ils avec les géants de l'industrie agroalimentaire et de la finance ?

    Cet ouvrage, véritable enquête de terrain, nous montre les contradictions d'un mouvement qui se trompe quand il soutient qu'un monde uniquement végétal résoudra les problèmes de l'agriculture, du climat, de la nutrition... Au final, il nous interroge sur notre rapport à la nature et à la vie, mais aussi à nos imaginaires.

  • La nourriture est devenue un grand mystère : on ne sait plus d'où elle vient ni comment elle est produite. On aimerait faire confiance, mais chaque jour un nouveau scandale révèle les pratiques peu ragoûtantes de l'agriculture intensive, l'industrie agro-alimentaire et la grande distribution.
    Le bio semble fiable. Pourtant, il n'est pas la solution miracle à nos problèmes. Si nous voulons nous prémunir contre les aberrations qui nous empoisonnent, c'est tout notre système alimentaire qu'il nous faut, collectivement, repenser.
    Ingénieur écologue de formation, Frédéric Denhez, chroniqueur dans l'émission « CO2 mon amour » sur France Inter, s'est lancé dans une vaste enquête. Il a sillonné la France, hors des circuits battus, pour faire entendre la voix des consommateurs et des producteurs, mais aussi celle de spécialistes inattendus de l'alimentation.
    Avec ce livre, qui met en lumière tous les changements en cours, vous aurez toutes les clés pour acheter bon et sain. Vous comprendrez aussi comment favoriser une révolution alimentaire plus que jamais nécessaire.

  • Nous souhaitons tous manger des produits sains, diver- sifiés, goûteux, sans traces de produits chimiques. Mais nous voulons aussi passer moins de temps à faire la cui- sine, préserver le bien-être animal, maintenir le revenu des agriculteurs, protéger les paysages, etc. Et surtout acheter toujours moins cher et si possible en hypermar- ché !
    Au milieu de ces enjeux souvent contradictoires, le bio s'est imposé et ne cesse aujourd'hui de se développer (+ 20 %/ an depuis 5 ans), malgré des prix jusqu'à un tiers supérieur à la moyenne. Mais qu'est-ce que le bio ? Est-il le même quand il est produit en France, en Ukraine, ou en Inde ? Est-il vraiment meilleur pour la santé et pour l'environnement ? Jusqu'où continue-t-on à parler de bio quand il devient industriel pour satis- faire la demande croissante ?
    Le bio doit-il vraiment se résumer à un simple label certifiant la suppression des intrants chimiques ? La marque, la provenance géographique, le goût, l'inscrip- tion dans un terroir, le type de culture, etc. ne doivent- ils pas désormais intégrer le cahier des charges du Bio ?
    Toute l'ambiguïté est là : si l'on veut être « bio », faut-il acheter n'importe quel produit bio, ou bien faut-il s'as- treindre à ne prendre que des produits qui profitent réellement aux paysans, au sol, à la biodiversité ? Fina- lement, un produit bio n'est-il pas d'abord un produit équitable pour ceux et celles qui le font, comme pour les générations futures ?
    L'enjeu est d'importance, alors que le succès du bio se fait aujourd'hui au détriment de son image, qui devient de plus en plus floue aux yeux des consommateurs.

  • Frédéric Denhez, spécialiste des questions environnementales, auteur en 2011 chez Fayard du livre La Dictature du carbone, expose ici ses visions et voeux pour la voiture de demain, ainsi que les modes de mobilité en train d'émerger. Partant de la création du mythe de l'automobile, il questionne les réalités actuelles ainsi que les pistes pour sortir enfin du "tout voiture". Un essai complet autour d'une question cruciale pour l'avenir de nos villes et nos campagnes.

  • Au fil des époques (des Néandertaliens à aujourd'hui), la chasse a perdu sa vocation originelle de subsistance pour devenir une activité de loisirs bien souvent critiquée par des associations et des hommes soucieux d'environnement et d'éthique envers les animaux.
    Cro-Magnon est-il responsable de l'extinction de la grande faune de l'ère Quaternaire ? Quelles ont été les fonctions rituelles et symboliques de la chasse à travers les temps et les civilisations ? Quelle est la différence entre un chasseur et un braconnier ? Pourquoi la chasse aux bébés phoques nous émeut-elle ? La France est-elle le paradis du chasseur ? Respecte-t-elle les directives européennes ? Pourquoi veut-on la peau du loup ? La chasse, est-ce que ça pollue ? Est-ce que ça préserve l'équilibre des écosystèmes ? Est-ce que c'est dangereux ? Et la viande chassée, est-elle vraiment fameuse ?
    Ce texte fait le point pour que l'homme, citoyen et consommateur, trouve des réponses claires et objectives à propos d'une pratique ancestrale dont les motivations ont évolué au cours du temps, et qui ne cesse de susciter les controverses.

  • Frédéric denhez, titulaire d'un dess en ingénierie de l'environnement, est écrivain et journaliste scientifique. il est notamment l'auteur de l' atlas du réchauffement climatique, éditions autrement, de les pollutions invisibles et la nature, combien ça coûte ?, éditions delachaux et niestlé. il dirige également la collection bulles de science, edp sciences.

  • Après une explication du climat de la Terre, de ses acteurs, de ses mécanismes et de son évolution au cours du temps, un exposé des phénomènes et des causes du réchauffement de la planète illustré de modèles et de scénarios scientifiques à l'étude. Des recommandations en matière de comportement individuel et collectif. Le dernier chapitre est consacré à la France en 2100. Prix Ptolémée 2005.

  • Une fresque magnifiquement illustrée retraçant l'histoire de la classe ouvrière, ses mutations, les conflits et les luttes, les avancées sociales, mais aussi le quotidien de ces hommes et de ces femmes : la dureté de la vie, le travail physique et répétitif. De la naissance du mouvement ouvrier à nos jours, l'auteur nous invite, à travers de superbes photographies, à revisiter cette partie de notre histoire, encore bien présente aujourd'hui.

  • Depuis environ un quart de siècle, certains génomes de végétaux et animaux sont modifiés par transgénèse pour plusieurs raisons : amélioration de l'espèce (goût, valeur nutritive, conservation) et des rendements, limitation de l'emploi de pesticides, meilleure résistance aux maladies, etc. Mais la réalité est plus contrastée. On s'oppose en effet au sein des communautés scientifique, médiatique et politique sur la dangerosité des OGM.Où sont les OGM en France ? Et dans le monde ? Y a t-il des OGM dans mon assiette ? Comment les repérer ? Pourquoi modifier le vivant ? Quels sont les risques ? Pour moi ? Pour l'environnement ? Pour tout le monde du vivant ? Pourquoi les OGM déclenchent-ils tant de bruits et de fureur ?Ce texte fait le point pour que l'homme, citoyen et consommateur, comprenne le pourquoi du comment des OGM et aborde le débat sans dramatiser à outrance pour une réflexion plus constructive.

  • La Martinique... Escalader la montagne Pelée, découvrir l'histoire de Saint-Pierre, mettre le cap sur les îlets du François à bord d'une yole, se régaler d'une langouste grillée, explorer la mangrove en kayak, déguster un rhum dans une distillerie artisanale, se baigner dans une crique idyllique... À vous de choisir!

    Pratique Des centaines d'adresses authentiques choisies par nos auteurs-voyageurs.

    Culturel Les clés pour comprendre la destination.

    À la carte Des itinéraires sur mesure et des sélections thématiques pour personnaliser votre séjour.

    ... avec GEOGUIDE Une journée inoubliable à Fort-de-France Les plus belles plages pour lézarder au soleil ou s'adonner à des activités Des astuces pour les adeptes de l'écotourisme Des escapades à la Dominique et à Sainte-Lucie.
    />

  • Oui, un monde meilleur est possible ! Une alimentation saine, une industrie sobre, une agriculture durable, une large part d'énergies renouvelables, une biodiversité préservée, etc. : après la Cop21 et alors que les prochaines élections présidentielles s'annoncent, il est grand temps pour tout un chacun, citoyen, acteur de terrain, élu, de s'engager à son échelle et de faire enfin bouger les lignes.Mais comment ? C'est pour le savoir que les auteurs, hérauts d'une France plus verte, ont mené l'enquête et identifié dix grands chantiers, accompagnés d'autant de mesures à notre portée. Au fil des pages, ils nous livrent leur vision d'un pays remodelé, adapté aux profonds changements en cours. Une France de citoyens consommateurs de leur propre énergie, conscients que l'eau, la terre, les paysages sont des biens communs, et leur bulletin de vote une arme redoutable. Une France où l'usage se substitue à la propriété, où l'on dépense cent aujourd'hui pour ne pas en dilapider dix mille demain. Une France où il fait bon respirer, manger, aimer - bref, une France plus belle !

  • Frédéric Denhez nous met en garde : les pires pollutions sont souvent celles qui demeurent invisibles, celles qui s'installent durablement dans les organismes vivants et les écosystèmes, jusqu'à en modifier les fonctionnements les plus intimes et provoquer des désordres douloureux (allergies, diabète, maladies neurodégénératives, retards cognitifs, cancers, etc.).Qui sont-elles ? Elles portent des noms bizarres comme ces toxiques que sont les PCB, les pesticides organochlorés (le DDT), les dioxines - tous bannis depuis une décennie et que l'on retrouve en moins grande quantité dans le sang, génération après génération. On voit apparaître et grossir aujourd'hui d'autres molécules toxiques tel le bisphénol A, des molécules antitaches, des composés de parfums d'ambiance, des antimoisissures comme les parabens... des produits qui sont beaucoup moins faciles à pister que leurs prédécesseurs.Où sont-elles ? Partout. Dans l'air - il s'avère que le lieu d'exposition le plus toxique pour l'homme est sa propre maison -, dans l'eau, les aliments, les produits ménagers, les vêtements.Comment agissent-elles ? Comme une tumeur, pendant longtemps discrètement, et puis soudain avec violence.Notre paysage chimique a été bouleversé en cinq ans. Il est plus inquiétant encore. D'où la nécessité pour cette seconde édition d'enquêter de nouveau et de réécrire en profondeur Les Pollutions invisibles, paru en 2005 chez Delachaux et Niestlé.

  • À force de prélever les ressources naturelles à un taux très supérieur à leur taux de renouvellement, à force d'exporter des volumes tels de déchets que la nature ne peut les recycler, nous avons sérieusement dénaturé les écosystèmes. L'économie mondiale, privilégiant une augmentation croissante de la production, est la principale responsable de la dégradation de notre planète. La question se pose donc aujourd'hui de modifier notre modèle économique. Les résistances sont innombrables, mais une sorte de consensus semble rassembler la plupart des économistes : seul évaluer le prix de la nature permettra de la préserver. La nature devrait être considérée comme une épargne dont les intérêts seuls devraient être prélevés pour la production. Ce livre se propose de comprendre comment et pourquoi l'économie s'est brutalement désolidariser de la nature, de présenter des méthodes utilisées pour tenter de réintégrer l'écologie dans l'économie - ou plutôt l'inverse, c'est-à-dire pour donner une valeur à la nature selon les méthodes des assureurs, la méthode des « services rendus » popularisée par l'ONU, et celles inventées pour rentabiliser la biodiversité. Enfin, l'auteur réfléchit aux pistes qui permettraient de « renaturer » l'économie, c'est-à-dire l'homme.

  • Les pires pollutions sont souvent celles qui demeurent invisibles, mais nous préférons le plus souvent nous détourner des suspects gênants que sont métaux lourds, solvants, polluants organiques persistants, perturbateurs endocriniens, etc. Frédéric Denhez fait le point ce qui doit vraiment nous inquiéter et sur les alternatives possibles pour réduire ces pollutions.

  • Qu'est-ce que l'énergie nucléaire ? Quelle est son histoire ? Qui utilise la technologie nucléaire dans le monde et dans quelles proportions ? Pour quoi faire ? Quels sont les risques réels de cette industrie civile et militaire ? Doit-on envisager d'autres alternatives énergétiques pour demain ? Le nucléaire, n'est-ce qu'une affaire d'énergie ? Le nucléaire, est-ce l'affaire de tout un chacun ? Peut-on troquer le nucléaire contre des énergies renouvelables ? Peut-il y avoir un débat démocratique autour du nucléaire ?...
    Ce texte fait le point de manière objective pour que l'homme, citoyen et consommateur, comprenne les enjeux du nucléaire et aborde le débat sans dramatiser à outrance pour une réflexion plus constructive.

  • Le changement climatique est en marche, il s'accélère. si on est loin de pouvoir mesurer précisément toutes les conséquences de ce phénomène mondial, une chose est sûre, il n'épargnera pas la ';douce'; france, dont le climat tempéré et les microclimats heureux ne seront peut-être bientôt que des souvenirs nostalgiques. des bouleversements plus forts que ce que nous imaginons sont à envisager ? mais tout se tournera-t-il vers le pire ? le changement fera-t-il des heureux ?
    Frédéric denhez, journaliste scientifique, a mené l'enquête... prospective. se rangeant aux hypothèses les plus probables, se gardant de tout alarmisme, il nous dresse le tableau d'une france remodelée par le changement climatique et son impact sur la nature, faune et flore, sur l'économie comme sur les détails de la vie quotidienne.

  • Rencontre avec des ecolos remarquables. le terrain au quotidien Nouv.

  • Après avoir fait un constat alarmant sur l'état des sols français (résultats de l'urbanisation, infiltration de divers produits, etc.), l'auteur revient sur bon nombre d'idées reçues et propose une série de solutions concrètes pour poursuivre une révolution agricole déjà en marche.

  • 101 faits et idées reçues sur le corps humain Nos ongles poussent-ils après la mort ? Marie-Antoinette vit-elle ses cheveux blanchir la nuit précédant son exécution ? La masturbation rend-elle sourd ? Pourquoi notre peau se ride-t-elle dans le bain ?
    Le lecteur trouvera dans ce livre 101 réponses sur les propriétés étonnantes de la " machine humaine ". Des plus saugrenues (" Peut-on naître noir de parents blancs ? ", " Peut-on réellement mourir de rire ? ") aux plus sérieuses (" Une greffe de tête sera-t-elle un jour possible ? ", " Pourquoi les Touaregs boivent-ils du thé brûlant ? "), chacune est traitée avec une totale rigueur scientifique et bénéficie des dernières avancées de la recherche médicale.
    Une découverte amusante des mystères de notre corps et une forme d'initiation à l'investigation scientifique.

  • Gallimard et GEO associent leur savoir-faire pour créer cette nouvelle collection de guides. Des informations culturelles et pratiques, agrémentées de photos. Une sélection rigoureuse et originale d'adresses (hôtels, restaurants, bars, shopping, etc.) et d'activités, pour voyager l'esprit libre et goûter le plaisir de voyager: les adresses, authentiques, reflètent la culture des habitants d'un lieu.
    Différentes façons de visiter un pays ou une région en fonction du budget, de la personnalité et des envies du voyageur (adresses pour tous les goûts, à tous les coûts) Géoguide apporte un supplément d'âme au voyage.

  • Le matin du 8 mai 1902, Saint-Pierre, située au nord de la Martinique, est soufflée en 90 secondes par l'éruption du volcan qui domine la ville, la montagne Pelée. Quelques jours auparavant, des signes avant-coureurs (fumerolles, pluie de fines cendres tombant sur la ville, éclairs sur le cratère, désagréables odeurs de soufre) avaient alerté certains habitants qui s'étaient alors réfugiés sur les hauteurs ou s'étaient embarqués pour d'autres destinations. C'est ce qui va leur permettre d'échapper à la nuée ardente faite de gaz enflammés, de cendres et de blocs incandescents qui, après s'être répartie à une vitesse foudroyante tout autour du volcan, détruit en quelques secondes la ville et les navires en rade. Vingt-huit mille personnes y trouvent la mort ; seuls deux hommes survivent, dont un prisonnier « protégé » dans un cachot à demi enterré de la prison.

empty