Christian Oyarbide

  • La réussite est-elle une affaire de "méchants" ? Mortel Management dissèque les luttes internes et le harcèlement moral qui pourrissent les relations dans les entreprises. Sous couvert d'enquête policière, Christian Oyarbide nous offre une radioscopie cruelle de la direction et de la gestion des entreprises.

    Un groupe de cadres, en séminaire de management à Arcachon, s'offre une promenade en bateau. L'embarcation est prise dans la tempête. Le marin met tout le monde à l'abri. Deux d'entre eux tardent à s'exécuter et tombent à la mer. Accident ? Altercation ? Pire ? Qui est responsable ? Qui est coupable ?

    Riche d'enseignements pour qui veut faire carrière, doté d'un humour caustique et d'un sens de la phrase qui font mouche, ce polar nous entraîne de rebondissement en rebondissement, au coeur du monde impitoyable, mais tellement humain, des directions d'entreprises.

  • Le malaise au travail n'est plus, massivement, lié à la pénibilité physique mais à la « pression psychologique ».
    Le roman met l'accent sur la dépossession de l'individualité : la négation de l'être humain en ce qu'il a de spécifique, de singulier, sous la pression des normes, des standards, des contrôles, des mesures, prive celui-ci de toute possibilité de réalisation dans le travail. Plus grave, les théories rejettent sur celui qui peine à se plier à leurs prescriptions, qui se laisse aller à ses émotions, qui ne répond aux canons de la modernité managériale, la responsabilité de son inadaptation.
    Bien entendu, les organisations aident les déviants à se conformer au modèle à grand renfort de coaching, de séminaires, de méthodes, de recettes... C'est la constatation de son écart avec ce modèle qui provoque la souffrance de l'individu. Le roman met en scène une entreprise, paradigme d'idéal managérial, située dans le Berry. Une entreprise où tout est normé, y compris le bonjour et le café du matin.
    Cette entreprise est victime d'une agression de souris qui dérègle la belle mécanique avec une facilité déconcertante. Une ex flic, à peine remise d'une cure de désintox, est chargée de l'enquête. Elle va, très vite, en arriver à cette interrogation : et si ce combat berrichon n'était que la face émergée d'une lutte plus globale entre l'irréductible singularité des humains et une tentative mondiale de les normaliser pour les mettre au service d'un pouvoir occulte ? Les fils du complot ne sont pas totalement imaginaires et font référence à des faits réels à l'oeuvre dans l'économie mondiale.
    Cette thèse appuyée sur l'expérience de l'auteur, dirigeant depuis plusieurs années d'entreprises financières.

  • Desse(i)ns

    Christian Oyarbide

    Des destins, des desseins, des dessins... Un recueil de nouvelles tendres, noires, drôles, sensuelles. Avant tout profondément humaines... À savourer dans le balancement d'un train, dans l'intervalle d'un voyage.

  • Où l'on comprendra comment peut finir une chasse à l'homme dans les bois au Truc-Vert, pourquoi un rorqual s'échoue sur les plages du Cap-Ferret, à qui appartiennent les restes d'un cercueil découvert au bord de l'eau ou comment un débitant de tabac accomplit le geste qui sauve.

    Michel Poux est né en rouergue en 1957. Il est aujourd'hui consultant en ressources humaines. Il est déjà auteur de La branloire pérenne (Elytis 2002) roman sociologique et de Week-end à Schizoland (Elytis 2005).
    Christian Oyarbide est un amoureux du bassin d'Arcachon. Il y a déjà consacré plusieurs ouvrages. Il est auteur de Cap-Ferret lumières complices, Atlantique(s) et Bordeaux vengeance océane

  • Depuis des années, des successions de réformes, prétendument techniques, remettent insidieusement en cause, par petites touches, les principes de notre protection sociale, hérités de l'immédiat après-guerre. Fidèle à sa vocation, le Cercle Vivienne ouvre le débat sur l'avenir de ce qui constitue, encore aujourd'hui, le socle de la démocratie sociale à la française. Cet ouvrage à voix multiples, délibérément centré sur le pilier maladie de la Sécurité sociale, propose tout d'abord des rappels historiques et des vues de l'étranger ; ensuite le Cercle Vivienne a souhaité donner la parole à des dirigeants majeurs d'organismes complémentaires de toutes les familles (paritaires, mutualistes, assureurs). Dans la lignée du précédent (Système de santé : aux grands mots les grands remèdes), le livre se conclut par des scénarios prospectifs appuyés sur les tensions qui traversent, aujourd'hui, notre système de protection sociale.

empty