Arnaud Sébileau

  • Pour rester un véliplanchiste compétitif et « dans le vent », il ne suffit pas d'acheter les derniers nés des produits : il faut surtout concéder du temps pour actualiser sans cesse ses savoirs et sa culture du domaine. Construite autour de la problématique de la discordance temporelle entre l'offre et la demande, ce livre ne se restreint pas à celle d'un sport : il permet de comprendre comment, dans les classes dominantes, les produits culturels sont érigés en « mode » et comment ils deviennent désuets.

    Avec le soutien de l'institut de formation en Éducation physique et en sport d'Angers (ifepsa), et du réseau régional pluridisciplinaire « Recherche et sport en Pays de la Loire ».

  • Associés à une demande croissante en matière de « loisirs », de « tourisme sportif », de « plein air », les « sports de nature » sont l'objet d'initiatives et d'actions publiques qui visent à en promouvoir et à en maîtriser la diffusion sur les territoires. Qui s'empare de ces problématiques et qui les constitue comme telles ? Comment le font-ils ? Enfin, quels sont les potentielles incidences et les effets de leurs propositions et décisions ? Destiné à tous ceux qui, à la fois, souhaitent s'inspirer d'actions existantes et se doter d'un recul réflexif sur les enjeux et effets de la problématisation publique des « sports de nature », cet ouvrage concilie analyses universitaires (sociologues, historiens, géographes, juristes) et visions des experts de la définition et de la mise en oeuvre des politiques en matière d'usages récréatifs de nature. Cette double approche qui, tout à la fois, rend compte des dernières avancées institutionnelles et politiques de l'action publique en faveur des « sports de nature » et propose d'en saisir les conditions sociales et historiques de possibilité, permet à qui en fait l'effort de concilier lectures croyante et distanciée de ce qu'est ou devrait être une politique « sportive » et « territoriale » éclairée.

empty