Points

  • Introduction à l'économie
    Cet ouvrage " classique " (prescrit depuis plus de 25 ans, du lycée à la faculté), propose une initiation à la microéconomie (comportements individuels et fonctionnement des marchés) et à la macroéconomie (problèmes au niveau de l'économie nationale : crises, chômage, inflation...). Cette 4e édition a été largement réécrite et développée, en particulier pour présenter les grands courants de pensée et évoquer les débats suscités par certaines questions. Elle vise ainsi à mieux répondre à la nécessité d'un enseignement pluraliste de l'économie.
    Jacques Généreux
    Pendant près de 20 ans titulaire des cours d'initiation à l'économie à Sciences Po, il enseigne désormais l'histoire de la pensée économique. Ses manuels et ouvrages d'initiation sont des best-sellers. Par ailleurs, il travaille à la déconstruction des idéologies et des contresens qui sous-tendent parfois le discours économique et politique (Les Vraies lois de l'économie, 2005, La Déconnomie, 2016 ) et à la refondation de ce discours sur des bases anthropologiques solides (La Dissociété, 2006, L'Autre société, 2009, La Grande Régression, 2010, tous réédités en " Points Économie ").

  • La monnaie
    Organisé comme un manuel classique, cet ouvrage aborde successivement les fonctions de la monnaie, les mécanismes de la création monétaire, les principales théories, la conduite de la politique monétaire par les banques centrales, la régulation du système et des pratiques bancaires, le système monétaire international. Mais c'est le premier d'un genre nouveau, puisqu'il assume une approche critique de l'enseignement abstrait et néolibéral de ces questions, qui domine aujourd'hui les facultés. Il s'inscrit dans le sillage de Marx, Mauss, Keynes et Polanyi. Au-delà de la " technique " (au demeurant présentée avec pédagogie), il montre comment la monnaie est au cœur des des crises récurrentes du capitalisme. Il invite ainsi les citoyens à s'emparer des questions monétaires.
    Les Économistes atterrés
    Ils s'opposent au diktat de l'économie néolibérale à l'œuvre aujourd'hui et éclairent le débat public sur la possibilité et la nécessité d'autres politiques. Leur Manifeste publié en 2010 (Les Liens qui libèrent) a rencontré un grand succès en France et à l'international.

  • Trop d'ouvrages traitent déjà de la GRH d'un point de vue théorique et apportent à chaque problème des solutions générales, alors que la GRH est par essence une discipline pratique dont l'usage doit s'adapter en permanence à des entreprises particulières

  • Les caractéristiques d'un système fiscal sont plus que jamais la marque distinctive d'une politique économique nationale. La détermination des modalités de l'impôt reste en Europe le seul véritable domaine de souveraineté nationale dans une Union européenne où les autres instruments sont, soit confiés à des institutions supranationales (taux de change de l'euro et taux d'intérêt), soit étroitement encadrés («Pacte de stabilité» pour les dépenses publiques). Pour éclairer le débat public suscité par les choix fiscaux, l'auteur dresse un état des lieux comparatif dans l'ensemble des grands pays industriels, et propose ensuite une analyse économique rigoureuse de la question du système d'imposition optimal, c'est-à-dire celui qui tente de concilier les exigences de l'efficacité et celles de l'équité. Une fois armé de ces outils descriptifs et théoriques, le lecteur peut aborder les principaux enjeux contemporains liés aux choix fiscaux : la redistribution par l'impôt et les inégalités ; l'impact du système fiscal sur l'emploi et la compétitivité ; les problèmes spécifiques de la fiscalité locale ; le risque de concurrence fiscale des nations et les tentatives de coordination internationale dans une économie mondialisée.

empty