Jean Picollec (réédition numérique FeniXX)

  • Chef d'une des plus grandes familles de Bretagne, Alain IX de Rohan joua un rôle prééminent dans la Bretagne du XVe, le "Siècle d'or" de la Bretagne. Avec, en arrière-plan, la Guerre de Cent Ans, ce grand seigneur, petit-fils de Connétable de France et de Chancelier de Bretagne, gendre du Duc de Bretagne et détenteur d'une fortune colossale - le cinquième de la Bretagne lui appartient -, vécut quatre-vingts ans, longévité exceptionnelle pour l'époque. Cette vie est inséparable de la complexe réalité bretonne, tant sur les plans politique, économique, social, que culturel. À travers Alain IX de Rohan, l'on voit vivre cette Bretagne indépendante, maritime et marchande, du paysan au citadin, de la moindre paroisse à la cour ducale.

  • Chef d'une des plus grandes familles de Bretagne, Alain IX de Rohan joua un rôle prééminent dans la Bretagne du XVe, le "Siècle d'or" de la Bretagne. Avec, en arrière-plan, la Guerre de Cent Ans, ce grand seigneur, petit-fils de Connétable de France et de Chancelier de Bretagne, gendre du Duc de Bretagne et détenteur d'une fortune colossale - le cinquième de la Bretagne lui appartient -, vécut quatre-vingts ans, longévité exceptionnelle pour l'époque. Cette vie est inséparable de la complexe réalité bretonne, tant sur les plans politique, économique, social, que culturel. À travers Alain IX de Rohan, l'on voit vivre cette Bretagne indépendante, maritime et marchande, du paysan au citadin, de la moindre paroisse à la cour ducale.

  • Tour à tour chef d'armée bretonne, puis « l'homme le plus haï au monde » par le Duc de Bretagne, général d'Angleterre, puis « boucher des Anglais », connétable de France - il fut le successeur de son compatriote Du Guesclin - puis banni du royaume, voici Olivier de Clisson, une des figures de proue de la guerre de Cent Ans. Comment expliquer et comprendre de telles contradictions ? Pourquoi sa mère lui fait-elle jurer, enfant, haine au Roi de France ? Olivier de Clisson est-il connétable de France ou, en fait et d'abord, chef de parti breton ? Est-il l'un des premiers capitalistes bretons tout en demeurant un grand fauve féodal ? Yvonig Gicquel donne des réponses, étayées sur des faits, des chiffres, mais aussi des anecdotes. Par sa destinée hors du commun, Olivier de Clisson reflète ce qu'est l'indomptable Bretagne, prise géopolitiquement en tenaille entre les deux super-grands de l'époque, l'Angleterre et la France.

  • Tour à tour chef d'armée bretonne, puis « l'homme le plus haï au monde » par le Duc de Bretagne, général d'Angleterre, puis « boucher des Anglais », connétable de France - il fut le successeur de son compatriote Du Guesclin - puis banni du royaume, voici Olivier de Clisson, une des figures de proue de la guerre de Cent Ans. Comment expliquer et comprendre de telles contradictions ? Pourquoi sa mère lui fait-elle jurer, enfant, haine au Roi de France ? Olivier de Clisson est-il connétable de France ou, en fait et d'abord, chef de parti breton ? Est-il l'un des premiers capitalistes bretons tout en demeurant un grand fauve féodal ? Yvonig Gicquel donne des réponses, étayées sur des faits, des chiffres, mais aussi des anecdotes. Par sa destinée hors du commun, Olivier de Clisson reflète ce qu'est l'indomptable Bretagne, prise géopolitiquement en tenaille entre les deux super-grands de l'époque, l'Angleterre et la France.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • En 1627, Milady de Winter a 22 ans. Amoureuse du comte de Wardes, elle fait la connaissance de d'Artagnan, un jeune garde sans fortune, qui abuse d'elle. Milady, blessée moralement, sombre dans une profonde mélancolie. Mais la guerre est allumée à La Rochelle entre la France de Richelieu et l'Angleterre de Buckingham. Milady part en mission outre-Manche. Prisonnière de son beau-frère le baron de Winter, elle retrouve - trop tard - son jeune fils. Elle revient au pays natal. Ses bourreaux l'y attendent, mais rien ne peut plus arriver comme avant parce que Milady a changé... Le cinéma a popularisé les personnages de Milady, Athos, d'Artagnan, de Winter, Buckingham, Richelieu. Ils sont dans Milady, mon amour, vus par Milady, dans un contexte historique aussi précis que possible. Milady, fragile, assoiffée d'amour, sentimentale et même héroïque, est ballottée dans un monde brutal en pleine transformation. À travers les intrigues, c'est sa dignité d'être humain que la jeune femme passionnée revendique.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Un accident d'automobile sur la N 23... Le conducteur tué, le coffre délesté de son contenu : 100 prototypes d'une collection inédite, sur le point d'être lancée par un célèbre fabricant de prêt-à-porter de Cholet pour le bicentenaire de la Révolution. Louis Launay, PDG de l'entreprise, est convaincu d'une fatale machination. Il charge sa dynamique attachée de presse, Claire-Marie Dhong, de mener l'enquête. La jeune eurasienne pénètre dans le quartier chinois de Paris où fonctionnent des ateliers clandestins de confection. Doutant de la probité de son amant, qui semble avoir partie liée avec les contrefacteurs, mais résolue à contrecarrer coûte que coûte leurs desseins, elle se retrouve à Hong-Kong, happée par un engrenage infernal. Sur cette trame originale, l'auteur décrit le milieu fascinant de la mode et lève le voile sur celui de la contrefaçon qui sévit en Asie du Sud-Est. Après Brouillard au pont de Tolbiac, ce roman nous révèle l'autre face d'un monde secret, quoique tout proche, où plane un énigmatique sourire oriental.

  • Complots en France ! Pourquoi des généraux arrivés au faîte des honneurs sont-ils brutalement écartés ? Pourquoi des policiers se retrouvent-ils dans le box des accusés ? Pourquoi des hauts fonctionnaires sont-ils jetés en prison ? Pourquoi des ministres sont-ils atteints ? Qui mettait en péril les frontières du pays ? Qui mettait en danger la vie des soldats français ? Qui attentait aux libertés ? Voici quelques-unes des questions auxquelles répond ce livre en traitant de ces affaires d'espionnage célèbres, mais en général mal connues. Affaires qui ont agité les IVe et Ve Républiques. Affaires qui ont éclaboussé - parfois à tort - des hommes politiques, des généraux, des policiers. Affaires qui ont suscité des controverses et entraîné la prison, l'exil ou la mort. Ces histoires permettent de mieux comprendre l'Histoire de ce dernier demi-siècle.

  • J'ai parfois envie d'organiser une grande fête, une fête somptueuse, il y serait dressé un buffet fabuleux. J'adresserais des invitations aux trépassés que j'ai connus et aimés. Peut-être certains viendraient-ils ?

  • Tout au cours de l'Histoire, il apparaît toujours deux Frances, face à face, qui se haïssent au point souvent de s'entretuer. Rien de tel dans les autres pays européens : ils ont tous connu des conflits internes, mais pas ce perpétuel antagonisme. Le spectacle de la France, par ailleurs, proclame la même absence d'unité, qu'il s'agisse des appartenances historiques de la moitié de ses provinces, des orientations géographiques de ses diverses parties, des cultures populaires qu'on y rencontre, des types humains... Par contre, le système et les institutions politiques que Paris a imposés aux peuples que réunit l'Hexagone depuis les débuts de la monarchie, loin d'exprimer sa diversité fondamentale, sont les plus unifiés du monde et, même quand il est question de décentralisation, l'État fait un tabou de son « une-et-indivisibilité » ! C'est cette conclusion choquante dont Olier Mordrel - l'homme qui a derrière lui soixante ans de lutte pour les libertés bretonnes - découvre les origines et les causes. En arrachant à l'ombre et au silence les réalités vivantes que comprime l'Hexagone, en faisant justice des légendes apologétiques qui prétendent justifier le tabou, il jette sur la France une lumière qui en découvre la vraie nature et autorise l'espoir d'une renaissance que paralysent aujourd'hui les idées stéréotypées et sclérosées. Il faut reléguer aux archives le MYTHE DE L'HEXAGONE et rendre la parole à la diversité, synonyme de vie et de liberté. Ce livre traite du problème et de l'histoire de toutes les contrées de l'Hexagone : de la Flandre à la Guyenne, de la Corse à la Normandie, de la Franche-Comté au Pays Basque, de la Bourgogne au Languedoc, de l'Alsace à la Bretagne, de la Savoie au Pays Toulousain. Au moment où le nouveau pouvoir dit vouloir accepter une véritable régionalisation, ce livre s'adresse à tous les citoyens. Ouvrage de fond et de réflexion, il tombe en pleine actualité.

  • Qui n'a pas rêvé de couper brusquement les ponts et de vivre une autre vie, sous une autre identité ? Ce rêve, Gilles Guézennec, 36 ans, le réalise avec le concours (in)espéré d'un candidat au suicide, Yvon Courcoux. En fait, Guézennec-Courcoux est la proie d'une idée fixe : venger sa fille Lauriane, disparue dans des circonstances dramatiques. Mais a-t-il vraiment bien choisi sa nouvelle identité ? Le quiproquo, qu'il voulait neutre et commode, se révèle plein d'embûches, tour à tour cocasses et tragiques. A Paris, il fait la connaissance d'Emma, une jeune laborantine aussi séduisante que fantasque, en même temps qu'il retrouve la trace du meurtrier de sa fille. Nouvelles surprises, nouveaux ennuis pour Guézennec qui se trouve pris à son propre piège : un casse-tête infernal... au dénouement plutôt inattendu. Ce roman au rythme rapide est teinté d'émotion et, plus encore, d'humour.

  • La feuille d'impôts de Chaban-Delmas, les dossiers scandaleux d'Aranda, le permis de construire de Barre sur la Côte d'Azur, les diamants de Bokassa et la famille Giscard d'Estaing, l'affaire Boulin, entre autres, ont violemment secoué la France profonde de ces dernières années. Un responsable principal : le Canard Enchaîné, célèbre « hebdomadaire satirique paraissant le mercredi » depuis plus d'un demi-siècle. Ses journalistes ne sont pas ce qu'on peut appeler des « vedettes ». Qui sont donc ces trente-quatre presque-inconnus qui démolissent les réputations les plus solides et font trembler le pouvoir jusqu'au sommet de l'État ? Leur succès est-il dû au blocage de l'information pratiqué par le pouvoir ou au goût du scandale du public ? Comment obtiennent-ils leurs informations confidentielles ou secrètes ? Toutes ces questions, beaucoup de gens se les posent et les Autorités ont tenté d'y répondre par tous les moyens. L'affaire des micros du Canard est connue. Mais qui savait qu'un épais dossier de police était consacré à ces journalistes et surtout à ces informateurs (clandestins) ? Qui en avait connaissance ? Voici donc le dossier intégral que la police a constitué pour répondre à ces questions. Un dossier que beaucoup auraient voulu ne pas voir paraître. Un dossier inédit qui provoquera remous et réactions...

  • Juin 1944. Le débarquement en Normandie. Aussitôt, l'insurrection des maquis, encadrés par des parachutistes des Forces Françaises Libres, se déclenche. Dans le centre de la Bretagne, se constitue un des plus importants d'entre eux : celui de Saint-Marcel. Les informations qui circulent, contradictoires, déformées, en demi-teintes, ne modifient pas - ou peu - le comportement de la population préoccupée par les travaux de la terre. Si l'on s'interroge sur la réalité et le sens des combats dans les environs, on s'inquiète davantage pour la moisson menacée par la sécheresse et les rigueurs du couvre-feu. Indifférence, ignorance, incompréhension, anxiété, espoir se manifestent et se mêlent face aux parachutages, à la création du maquis, l'installation d'une garnison allemande, les morts, la répression, le reflux allemand... OEuvre où l'imagination et les fait historiques se confondent, ce roman se veut une vision différente de ce que les manuels nous ont appris, une vision où l'on ressent « le chagrin et la pitié ».

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Né à Donges, en Loire-Atlantique, le 24 février 1936, Jean Hervoche, après avoir vécu à Quimper, habite Rennes. Fait de la photographie depuis l'adolescence, avec une approche constante de la Bretagne et du littoral Expositions personnelles : - Lannion : 2e Salon d'auteurs, décembre 1978. - Rennes : Hôtel de Ville, juin/juillet 1980 dans le cadre du Festival « Les Tombées de la Nuit ». - Le Mans : 2e Festival de l'image, octobre 1980. - Rennes : Musée de Bretagne, février, mars, avril 1981. - Rennes : novembre 1982, 5es rencontres photographiques. - Quimper : Musée des Beaux-Arts, mai 1983 : exposition des oeuvres acquises par la direction régionale des Affaires Culturelles, pour le Fonds d'art contemporain. Expositions collectives : À Rennes de 1977 à 1980.

  • Voici l'autobiographie d'un jeune Marseillais, qui dans les dernières années de l'Occupation et durant les années troubles qui suivirent, entame son ascension dans "les affaires", de Monte Carlo à Marseille, via Genève. Tout y passe : jeux, contrebande, vente de faux (vrais) et de vrais (faux). En ces temps de pénurie, l'auteur « s'occupe » aussi de chocolat, de pastis ou de bananes. Il y a de l'Arsène Lupin, du gentleman cambrioleur dans ce document qui nous conte une foule d'histoires brèves, percutantes et souvent drôles où le plus filou n'est pas toujours celui qu'on pense. L'auteur nous montre que l'on peut être honnête dans la malhonnêteté, si on fait preuve de discernement quant au choix de son terrain de chasse et d'ingéniosité dans l'art de mener ses affaires. Voici des aventures, sans aucune trace de sang, illégales sans doute mais ô combien passionnantes !

  • Avec ces brefs récits, Anne de Tourville nous dépeint les gens de son pays, la côte nord de la Bretagne. Vous les suivrez sur mer, de Chine au Cap Horn, de Saint-Pierre-et-Miquelon à Guyaquil. Vous apprendrez à les connaître en les voyant vivre et agir. Vous découvrirez leur attitude devant la vie, l'amitié, l'amour, le malheur et la mort. Vous saurez que ce sont des gens fiers et loyaux, pour qui l'honneur n'est pas un vain mot. L'auteur, dans un très beau style, nous offre des textes toniques qui nous redonnent confiance en l'Homme. Anne de Tourville, un écrivain à redécouvrir.

  • De Vincent Auriol à Valéry Giscard d'Estaing, cinq présidents de la République en trente-cinq années. Voilà ce que retiendront les manuels d'Histoire de France. Et pourtant... Élysée : sens interdit révèle, pour la première fois, les intrigues et les trahisons qui ont barré la route du septennat présidentiel à des candidats potentiels ou déclarés. Élysée : sens interdit dévoile dans leurs moindres détails les cabales souvent montées de toutes pièces qui interdirent l'Élysée à certains favoris ou outsiders. Pourquoi Félix Gouin fut-il impliqué dans l'affaire des vins ? Joseph Laniel fut lâché par les siens : pour quelles raisons ? Quelles étaient les rumeurs propagées autour d'Antoine Pinay ? Quel rôle ont-elles joué dans sa décision ? Comment les socialistes offrirent-ils en 1958 à de Gaulle une élection de rêve ? Qui a trahi Alain Poher ? Comment Georges Pompidou recueillit-il des ralliements aussi décisifs qu'inattendus ? Quel fut le jeu de Jacques Chaban-Delmas ? Comment manoeuvra Valéry Giscard d'Estaing ? Michel Rocard est-il tombé dans un piège ? Fut-il tendu par François Mitterrand ? Voici quelques-unes des questions auxquelles répond Jean Renaud-Groison en étayant ses affirmations sur des documents et des témoignages souvent de première main. L'auteur a su être vivant et passionnant tout en restant toujours sérieux. C'est le vrai roman des élections présidentielles.

  • Que reste-t'il aujourd'hui du conflit du Golfe ? Des images et des questions. Ce livre, qui n'est pas un recueil de photos, offre des réponses. Outre le récit chronologique de l'ensemble des événements et une série de portraits des grands acteurs du conflit au travers de leurs déclarations-clés et de leurs décisions, il constitue la première analyse de cette guerre "chirurgicale" qui a changé les données géopolitiques de la planète. Jean-Paul Croizé et Thierry d'Athis ont vécu, heure par heure, cette "guerre des étoiles" avant la lettre. Ils font de nombreuses révélations sur les phases secrètes - ou encore inavouées - des combats, et sur la manière dont ils ont été menés : technologies sophistiquées, totale décentralisation du commandement, préparation des combats à l'aide de satellites-espions. En laminant la doctrine de guerre soviétique dont s'inspirait Saddam Hussein, ce "premier conflit du XXIe siècle" a ramené les États-Unis au rang de première puissance militaire mondiale.

  • "Des amours" est l'histoire d'un amour entre une jeune journaliste française et un Allemand vivant en Italie. Scandées par les grands événements de l'époque, retour de De Gaulle en 58, putsch des Généraux en 61, mort de Kennedy en 63 et Mai 68, voici les différentes étapes de la liaison entre les deux personnages : la rencontre, le rapprochement à l'occasion de l'assassinat de celle qui les a présentés, la séparation et les retrouvailles qui leur prouvent que leurs destins sont définitivement séparés. Pour découvrir la clef de leur échec, l'auteur fait un flash back à l'époque où le héros combattait sur le Front de l'Est, durant la Deuxième Guerre mondiale. C'est une histoire d'amour qui n'arrive pas à s'épanouir, qui s'étiole et donc meurt dans une tristesse tendre.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Une série d'histoires qui, un jour ou l'autre, peuvent nous arriver. Notre vie semble toute tracée et à certaines heures monotone ; mais voici qu'un événement surgit, perturbant l'ordre des choses... Un hasard, un pas hors du chemin, et la vie la plus simple se transforme en tissu d'aventures tristes ou drôles. Tel est le fil conducteur de ces nouvelles où la fiction fait corps avec la réalité. Joignant le modernisme du décor à un certain parfum « rétro », les histoires où nous entraîne Jeanine Huas vont du suspense policier au fantastique, de la dérision grinçante à la tendresse. On saute de l'une à l'autre, attiré par l'imprévisibilité du dénouement. Un trait pourtant les relie : le vrai héros, caché mais présent, est le hasard, ce maître de nos destinées qui, brusquement, révèle la vérité des êtres, noue et dénoue les drames et, parfois aussi, bienveillant, scelle un bonheur inattendu.

  • « Allô ! Je suis bien chez Monsieur Raban ? » Un appel téléphonique anonyme, un matin, peut suffire pour que soudain tout bascule. Faute d'écouter l'étrange conseil de son mystérieux correspondant, le héros de ce livre perd successivement son emploi, sa femme, sa maison - tout ce qui meublait d'ordinaire sa banale existence. Et jusqu'à sa propre identité. Du jour au lendemain, il se trouve transfiguré par une aventure insolite, entraîné en un lieu bizarre et au milieu de personnages singuliers. Mais qui est donc le deus ex-machina de la machination dont il devient le jouet ? Qui en tire les ficelles en ne parlant jamais qu'au bout du fil ? Et dans quel but ? Les réponses à ces questions ne se tissent qu'au fil d'un récit à « suspens » dont la trame entrecroise sans lenteur ni fausse littérature l'action et la réflexion. Une odyssée à la Chandler dans une atmosphère de Kafka, où l'auteur défie les modes du roman pour interpeller le grand livre du monde, le fracas des média et le coeur des lecteurs.

empty