FeniXX réédition numérique (Pocket)

  • "La ligne droite", c'est, pour le géomètre, le plus court chemin d'un point à un autre. Pour le coureur de fond ou de demi-fond, c'est le troncon de la piste où il faut produire le plus grand effort, attaquer puis déborder l'adversaire. Stefan Volker n'est pas seulement un dieu du Stade. Après une brillante performance qui ouvre pour lui la porte à tous les espoirs, il est mobilisé, envoyé sur le front russe et porté disparu. En réalité, blessé et physiquement diminué, il se cache sous un faux nom. Lorsque son ancien entraîneur, Julius Henckel, le retrouve, il vend des journaux à la gare de Munich. Pourtant, Henckel, avec l'aide de sa femme Helga, parviendra à refaire un athlète de cet homme déchu, déchiré. Mais Volker ne croit plus en lui, ne croit plus en rien et c'est tout le drame de La Ligne droite : peut-on, doit-on sauver les hommes malgré eux ? Dans ce livre, Yves Gibeau a su donner toute la mesure de son talent de conteur et de l'extrême sensibilité qui animait déjà ses précédents ouvrages. Un jour, Stefan foulera de nouveau la cendrée et, oublieux de son bras mutilé, tentera de forcer la victoire dans "la ligne droite" pour battre son propre record. Leçon d'affection, de courage et de ténacité. Ce récit sobre et prenant a obtenu le Grand Prix de Littérature sportive en 1957.

  • "Pourquoi Clemenceau ? Peut-être une nostalgie, la nostalgie d'un homme d'État à l'âme ardente et forte comme on en chercherait en vain de nos jours. Ah, on ne s'ennuyait pas avec lui ! Sa langue était terrible, sa plume aussi. C'est de lui que j'ai eu envie de tracer le portrait dans toute sa dimension, y compris dans ses traits les plus exécrables. Il en avait. Intolérant, cruel, impulsif, irascible, un monstre d'orgueil... Personnage hors du commun en une époque tumultueuse où la jeune République commençait à peine à s'enraciner dans la nation, toute sa vie a été un long combat pour la défense de ses idéaux de jeunesse, liberté et justice. (...) Le pays l'a adoré, tandis qu'il le tenait, aux heures sombres de la guerre de 14, à bout de bras ; les femmes l'ont aimé jusqu'à son dernier souffle ; ses contemporains l'ont parfois haï ; le pouvoir lui est venu tard mais, alors, quel usage il en a fait !" Françoise Giroud

  • Dans le miroir d'un café new-yorkais, se reflète le hideux visage d'Harriet, défigurée dans un accident de voiture. En lisant un article du « New York Times », elle apprend qu'à des milliers de kilomètres de là Zelda, une jeune Égyptienne violée, déshonorée et condamnée par ses frères, subit elle aussi le pire des martyres. Qu'ont en commun ces deux tragédies ? Pourquoi ce calvaire lointain émeut-il l'Américaine jusqu'au plus profond de l'âme ? En secret, elle décide de partir à la rencontre de Zelda. Au rendez-vous de la laideur et de la souffrance, ces deux mortes vivantes vont tenter de réapprendre à vivre et à aimer en pleine lumière.

  • Au fil des siècles, l'attitude des hommes face aux maladies collectives s'est transformée. Avec les innovations thérapeutiques du XXe siècle, l'homme pouvait croire qu'il était parvenu à maîtriser les épidémies. Mais l'apparition du sida, les grandes endémies tropicales et la résurgence d'anciens fléaux, tels que le choléra et la tuberculose, mettent toujours sa vigilance à l'épreuve.

  • La Renaissance a vu le monde connu grandir à la dimension de la Terre entière. Après avoir découvert des continents, on a découvert les cultures des hommes qui les peuplaient, on a tenté de comprendre leurs civilisations, on les a mises en rapport avec la civilisation occidentale. Cette aventure intellectuelle commence avec le XVIIIe siècle, quand les philosophes des Lumières apprennent, grâce notamment au modèle de la société chinoise, à considérer d'un regard neuf l'Europe, ses pouvoirs, ses moeurs, ses institutions, ses coutumes, et quand, plus tard, les Romantiques s'appuient sur la culture indienne pour tenter de comprendre les racines et l'histoire de notre civilisation. Les textes rassemblés ici témoignent de cette rencontre intellectuelle entre deux mondes. On trouvera dans cette anthologie : une introduction générale qui montre comment l'Orient a été un modèle critique de l'Occident, avant de servir de fondement à sa quête des origines ; une anthologie de textes résumant l'évolution du regard européen sur la Chine et l'Inde.

  • La mort de leur ami Raouser plonge Papyrus et Théti dans le plus grand désespoir. La déesse Isis décide de leur venir en aide et les entraîne dans le Royaume des Morts. Après de multiples épreuves, ils parviennent devant le Tribunal du jugement des Âmes... Pendant ce temps-là, le traître Chepseska s'apprête à libérer la puissance maléfique du Sphinx Rouge. Une course contre le temps est engagée...

  • Une princesse grignotant son mari, ça n'existe pas, ça n'existe pas. Un garçon incapable de pleurer et une fille ne sachant pas rire, ça n'existe pas, ça n'existe pas. Des enfants tombés aux oubliettes, ça n'existe pas, ça n'existe pas. Et pourquoi pas ?

  • L'évolution scientifique et technologique des deux derniers siècles a généré une société d'exclus n'ayant plus accès à la dignité. Pour Xavier Emmanuelli, l'exclusion engendre tout à la fois une rupture et un chemin d'espérance : l'homme abandonne un vieux monde sans comprendre encore le monde nouveau qui se cherche. Fort de cette réflexion, il nous invite à développer un "humanitaire" qui ne soit pas une solidarité technicienne, mais bien une véritable attention, une compassion. Tant il est vrai que, bien loin de la lutte sociale, les seules forces capables de restructurer l'homme et la société sont la fraternité et l'amour.

  • - Quels sont vos nom, prénom, âge et profession ? - Roumajon Yves, 62 ans, psychiatre. - Vous avez été commis pour examiner l'accusé et procéder à l'examen psychiatrique. Vous jurez de rendre compte de vos recherches et constatations en votre honneur et conscience. Levez la main droite et dites : « Je le jure »... Le docteur Roumajon a passé de longues heures en face de personnages étranges comme Claude Buffet, deux fois assassin, condamné à mort et guillotiné, Patrick Henry, meurtrier d'un enfant, qui sauva sa tête à Troyes après un procès qui divisa la France, Lucien Léger, « l'Étrangleur », Jean-Charles Willoquet, Pierre Goldman, exemple d'une reconversion étonnante. Il a aussi écouté les confidences de centaines de gosses qui peuplent le quartier qui leur est réservé à Fresnes et de ceux qu'il a accueillis dans le centre qu'il a fondé à Vauhallan, près de Paris. A travers ces récits - dont certains sont déchirants -, ce qu'il montre, c'est l'incroyable gâchis qui est fait parce que la société et l'opinion s'en tiennent à des idées toutes faites sur la délinquance juvénile, les rapports de la psychiatrie et de la justice, les peines qui doivent être appliquées, les traitements qui conviennent.

  • Séville, feria d'avril : Pavel, un jeune Français tenté par l'écriture, rencontre un vieil écrivain alcoolique, dont les mains, par on ne sait quel mal mystérieux, sont immobiles depuis un lointain séjour à Cuba. Dans la chaleur de cette ville où, le soir, les femmes dansent le flamenco, débute une relation sans détour entre les deux hommes, qui les mènera sur les gradins de l'arène pour un ultime sacrifice, la dernière corrida.

  • Un jeune mousse ramène sur son cargo une chienne errante et affamée. Même s'il est un bon bougre, le capitaine annonce au garçon qu'il faudra la débarquer avant le départ. Mais le mousse en décide autrement et cache la chienne dans la cale. En pleine traversée, elle se met à hurler à la mort. Elle sent venir la tempête.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Lagardère, enfant trouvé, un peu voyou, déserteur, voit sa vie basculer pour avoir voulu connaître le secret qui rend invincible le jeune Duc de Nevers. Lagardère va devenir chevalier, proscrit, exilé, puis reviendra en vengeur triomphant après avoir découvert l'amitié, l'honneur et enfin, l'amour...

  • Les échangistes, les proxénètes, la traite des blanches... Une fois de plus, Maurice Vincent nous invite à le suivre dans le monde caché du vice, du sadisme, de la perversion. Etrange et fascinant itinéraire, où l'on découvre à chaque pas de nouvelles dépravations... Et pourtant, tout cela est rigoureusement authentique ! Maurice Vincent, pendant vingt ans, a occupé tous les postes de la fameuse Brigade mondaine. C'est dire qu'il a été mêlé aux affaires les plus étonnantes et les plus sordides. Ces affaires, il les reconstitue dans leur vérité qui dépasse souvent, dans ce domaine, la fiction ! À travers les « parties carrées » organisées dans la capitale, la prostitution de luxe, les spectacles pornographiques sophistiqués, le commerce des femmes et des hommes, c'est à une véritable descente aux enfers qu'il convie le lecteur.

  • Il y a en France 3 millions de sourds. La planète des sourds tout entière représente 130 millions d'individus. Un continent silencieux, invisible, que nous ignorons. Par peur, par gêne, par méconnaissance profonde... Jean Grémion a appris le langage des sourds, a vécu avec eux. Il nous propose un voyage d'initiation qui témoigne à la fois de la tragédie des sourds dans le passé, de l'oppression physique et morale insupportable dont ils sont encore victimes aujourd'hui et aussi de l'extrême richesse de leur univers. L'étude de leur monde ouvre une réflexion passionnante sur les comportements, les religions, les arts, les langages. Leur langue gestuelle est l'un des trésors de l'humanité. Dans nos sociétés de communication, les entendants ont tout à apprendre de ceux qui parlent avec leur corps.

  • Le 1er mai 1993, Pierre Bérégovoy se suicide au bord du canal de Nevers. La nouvelle pétrifie les Français. L'ex-Premier ministre a-t-il été victime de l'acharnement des médias et des juges ? Ou était-il à la veille de subir de redoutables révélations ? Trois jours plus tard, François Mitterrand accuse : "On a jeté l'honneur de cet homme aux chiens." Charles Villeneuve a reconstitué pour nous, au terme d'une minutieuse enquête, la chronologie et les raisons cachées d'un acte qui bouleversa la France. François Mitterrand, Patrice Pelat, Jack Lang, des proches de Bérégovoy, des ministres, des hauts fonctionnaires, des journalistes, des magistrats sont les acteurs des événements fidèlement transcrits ici. Au lecteur de juger.

  • Les histoires drôles de Mina et André Guillois ont été recueillies sur place, en U.R.S.S. et dans les démocraties populaires. Émanation du petit peuple ou de l'intelligentsia, elles attestent que l'humour, tel qu'on le pratique au-delà du rideau de fer, est une arme redoutable contre la sottise bureaucratique, le cynisme de la police, l'incompétence des responsables. À leur manière, ces anecdotes, ces devinettes sont comme l'envers de l'histoire officielle, une revanche de l'esprit populaire sur l'incommensurable lourdeur des apparatchiks et autres fonctionnaires en place. Plus féroces que les histoires belges... Plus rapides que les histoires suisses... Drôle de cocos c'est Pierre Dac au pays des Soviets.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Lorsqu'un des meilleurs journalistes français s'entretient à bâtons rompus avec un des plus grands avocats du barreau parisien, la discussion prend souvent un tour inattendu. Qui juge vraiment en cour d'assises ? Les jurés, le président, les journalistes ? Quel est le rôle d'un magistrat instructeur ? Une enquête de police peut-elle réellement influencer une décision de justice ? Quel est le rôle d'un avocat : doit-il prendre parti, peut-il défendre des criminels éhontés sans se compromettre ? Tout au long de ce voyage on découvre avec rage ou avec dépit que la justice est aussi une institution humaine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Riches, les Européens auraient tout pour être heureux. Pour la première fois de leur histoire, deux générations consécutives n'ont connu ni la guerre ni la faim. Pourtant, le Vieux Continent, et particulièrement la France, est devenu la plus triste usine à chômeurs et la plus terrible machine à exclure la jeunesse. On dit : le chômage est inéluctable. Faux ! On dit : le progrès technique écrase l'homme. Faux ! Un livre pour contredire cette vision pessimiste, fondée sur des raisonnements inexacts, et proposer des solutions d'avenir à l'Europe rose : privatiser des HLM pour les jeunes défavorisés, un programme nataliste européen, les 35 heures en priorité pour les jeunes parents, un regard nouveau sur les femmes actives, un revenu citoyen pour tous, la retraite à 70 ans, une politique macro-économique européenne plus rapide et plus accommodante... Des graphiques surprenants pour démontrer et convaincre.

  • Les OVNI sont-ils la manifestation d'une intelligence extra-terrestre ? Ce n'est pas impossible. Jean-Claude Bourret, rédacteur en chef adjoint de TF1, apporte de nouveaux témoignages fantastiques. Notamment l'affaire du caporal de l'armée chilienne enlevé par un OVNI sous les yeux de ses soldats, le 25 avril 1977. Révélation également sur des analyses de débris d'OVNI récupérés en France et sur des traces de radio-activité relevées par la Gendarmerie sur les lieux d'un atterrissage. Enfin, Jean-Claude Bourret fait le point de la recherche aux États-Unis et en France pour tenter de trouver les réponses à ces inquiétantes questions : que nous veulent les OVNI ? D'où viennent-ils ? Depuis quand nous visitent-ils ? Pourquoi ne prennent-ils pas contact avec nous ? La Science face aux extra-terrestres est l'oeuvre d'un journaliste qui poursuit avec passion une enquête fantastique dont la dimension est à l'échelle de la science contemporaine.

  • Paris, 1er novembre 1337. Edouard III d'Angleterre adresse un message à Philippe VI, roi de France : c'est la guerre. La même nuit, dans un château de Bretagne, les hurlements des loups annoncent une naissance hors du commun. Le destin de François de Vivraie traversera le siècle de la guerre de Cent Ans. Batailles et tournois, châteaux et alcôves sont le décor de ce roman foisonnant d'aventures. Son héros, parfait chevalier, amoureux passionné, brille de toute la magie du Moyen Âge.

  • En matière d'atteintes à la moralité publique, les policiers de la Brigade des moeurs n'ont que l'embarras du choix. S'ils traquent toujours les proxénètes et contrôlent la prostitution, ils découvrent chaque jour de nouveaux "exploits" dans l'éventail des délits qu'ils sont chargés de réprimer. De la baby-sitter, obligée de faire le trottoir pour subvenir aux besoins de son employeur, à la princesse italienne, débaucheuse de lycéens pubères, ils interviennent maintenant dans des milieux qui leur étaient jusqu'alors très fermés. De Lille à Menton, de Paimpol à Marseille, ils sont sans cesse sollicités par de braves gens qui s'effarouchent de la libéralisation du sexe. Car la luxure n'est plus l'apanage de Paris et des grandes villes comme Lyon et Marseille. Elle a gagné la province et parfois de simples bourgades. Tous ces dossiers en témoignent.

empty