Littérature générale

  • Au repos sur les routes de l'ailleurs, l'auteur recueille ce qu'il appelle des "textes photos" : une fuite d'instantanés écrits lors des vides professionnels. Sous le couvert de la poésie immédiate, il saisit des situations qui n'ont pu être photographiées : soit l'évènement dure, soit la lumière fait défaut, soit la pudeur l'emporte. En clair, il attrape par écrit au millième de seconde.

  • "[...] C'est dans un état pitoyable que je parvins sur la lagune, il y a plus d'une vingtaine d'années. Le balancement de la gondole m'épargnait les douleurs et les tensions que m'infligeaient mon fauteuil roulant et la voiture. Je crois que c'est la raison pour laquelle je pris racine à Venise. Ni bruit, ni mouches, ni poussière. Un air aussi agréable que la brise. Un soleil qui me réchauffait sans me brûler, une lumière douce et diffuse, qui ne m'éblouissait pas et me permettait de lire sans fatigue, un climat propice à l'oisiveté et qui n'exige rien de vous. Nous aurions donc bien pu, nous aussi, nous laisser aller à l'indolence..."

empty