Editions du Rocher

  • Le 13 novembre 2015, des terrasses et restaurants de Paris, la salle de concert du Bataclan et le Stade de France étaient pris pour cibles par trois commandos kamikazes. Ces tueries de masse ont fait 130 morts et des centaines de blessés.Le procès historique qui s'ouvre à Paris le 8 septembre 2021 devra répondre aux questions que se pose toujours la France entière. Qui a commandité, organisé et exécuté ces attentats sans précédents ? Comment des doctrinaires islamistes sont-ils parvenus à enrôler des petits délinquants tout à coup prêts à sacrifier leur vie ? Mais aussi pourquoi nos services de renseignements n'ont-ils pas réussi à déjouer ces projets criminels, alors que la quasi-totalité des auteurs étaient fichés et connus de la justice ? Pourquoi nos forces d'élite ont-elles mis plus de deux heures pour neutraliser le commando du Bataclan ? Et si demain un autre attentat d'envergure se reproduisait, serions-nous mieux équipés pour y faire face ?
    Georges Fenech, ancien juge d'instruction, a présidé la commission d'enquête parlementaire consacrée aux attentats du 13 novembre 2015. Il a déjà publié de nombreux ouvrages, parmi lesquels Gare aux gourous, aux éditions du Rocher.

  • A travers Levka, l'épouse et l'ex-épouse du pope orthodoxe ; Mira, la jeune patronne du magazine La Femme aujourd'hui ; le visage brulé à l'acide de Maria, une jeune femme " punie " ; Sasha, P-DG de Hewlett Packard Bulgarie ; Darina, une brillante chirurgienne de la face ; à travers leurs hommes, qui font irruption à différentes époques..., l'auteur saisit les effets des changements survenus en Bulgarie après la chute du Mur de Berlin : la place occupée par les femmes dans cette société à la croisée des affirmations idéologiques et des périlleuses tentatives des individus à maîtriser leurs destins. Entre les discours officiels et les bouleversements réels, ces femmes de Bulgarie, partagées entre vie professionnelle, épanouissement sensuel et vie familiale, nous embarquent dans l'imaginaire d'une société composée de questionnements anciens et de quêtes contemporaines. Sont-elles si éloignées de nous ? C'est un voyage dans un pays si proche et si lointain à la fois, conté par une douzaine de personnages en des impromptus de vie concrète. Des instantanés pris dans l'objectif d'un verbe vif qui invite dans l'intimité des mots et la tendresse des êtres.

  • Dès 16 ans, dans la tristement célèbre cité Balzac à Vitry-sur-Seine, où se côtoient braqueurs, receleurs et gros dealers, Mohamed Dja-daouadji commence une « carrière » de délinquant, avant de devenir, à 18 ans, un braqueur de banques. Il réussira plusieurs attaques à main armée et croisera les plus grands noms du milieu, notamment un certain Antonio Ferrara, dit « Nino », qui n'est pas encore connu dans les années 90. Mohamed l'initie alors et le forme aux braquos avant que leurs chemins ne se séparent en prison. Mohamed, lui, ne s'enfuira pas et purgera sa peine. Condamné à dix ans de prison, il en passera huit derrière les barreaux. À sa sortie, la réinsertion est douloureuse, et il sombre dans l'alcoolisme avant de se reconstruire.Aujourd'hui Mohamed a 45 ans et, avec ce livre témoignage, il veut raconter son parcours pour donner à réfléchir, dit-il, « à tous ces jeunes qui sont en train de gâcher leur vie », partager son histoire pour les dissuader de commettre les mêmes erreurs.Mohamed Sifaoui est journaliste, écrivain et réalisateur. Il est l'auteur de plusieurs reportages et ouvrages sur les milieux islamistes radicaux.

  • 15 décembre 2009, scandale ! Édel Apoula, gardien de but arménien (cherchez l'erreur !) d'origine camerounaise du Paris-Saint-Germain, serait victime du chantage d'un entraîneur, à l'origine de son transfert en Arménie en 2002. " Invité " pour un essai, le jeune garçon (15 ans à l'époque), devenu... arménien, plutôt malgré lui, jouera pour la sélection nationale, perdant toute chance, dés lors, de représenter un jour son pays de naissance, le Cameroun.L'histoire d'Édel finit assez bien, sous les couleurs du PSG. Mais pour un conte de fée, combien de milliers de drames silencieux ? Ils sont des centaines chaque mois, les enfants foot qui embarquent pour le voyage sans retour vers d'illusoires carrières. En Afrique, le football suscite des passions sans bornes : il est le ticket pour l'ascenseur social.Trafic d'identités, chantage, ruines familiales, disparitions, le phénomène a bouleversé la vie de milliers de familles. Un exilé africain sur mille, en moyenne, fait carrière dans le football. Les autres finissent dans les statistiques des associations comme Foot Solidaire ou Manifootball, qui recensent plus de 200 cas de maltraitance et d'escroquerie chaque année.En France, plus de 1 200 cas d'enfants foot et de footballeurs sans papiers ont été identifiés.Négriers du foot explore l'une des zones les plus obscures du sport roi : la traite des jeunes footballeurs originaires d'Afrique. Du départ à l'arrivée, on suit le parcours des sans-papiers du football, et on décrypte les intérêts multiples en jeu.

  • Walter Benjamin est sur le point d'embarquer quand un kamikaze se fait exploser à quelques mètres de lui. Violemment projeté en arrière, il découvre hébété qu'il a perdu une jambe. Nous sommes le 22 mars 2016, il est 7 h 58 à l'aéroport de Bruxelles. Autour de lui, des corps brûlés, un homme décapité... Une scène apocalyptique. Amené à l'hôpital dans un état critique - il a perdu énormément de sang -, les médecins parviendront tout de même à le sauver. Débute alors le récit d'une reconstruction, les longs mois d'hospitalisation, les opérations, la rééducation... Walter doit mener un combat quotidien, contre ses angoisses, ses idées noires, réapprendre à vivre dans ce nouveau corps, s'autoriser à aimer aussi...Un témoignage qui touche par son exemplarité et la capacité de résilience de son auteur.
    Aujourd'hui, Walter Benjamin - qui partait pour Israël ce jour-là voir sa fille - a noué une amitié très forte avec son sauveur Hassan, un musulman. En quête de réponses, il est parti à la rencontre des jeunes de Molenbeek, pour comprendre qui ils sont. Et il se rend régulièrement dans le service où il a été soigné pour insuffler aux patients gravement handicapés l'espoir et l'envie de se battre.

  • Cela fait plus de dix ans que j'ai croisé Vincent pour la première fois. Loin de la course perpétuelle à l'audimat que se livraient les animateurs, il exprimait déjà sa notion de vitesse sur d'autres terrains. Cockpits d'avions de chasse, kiosques de sous-marins nucléaires ou pistes d'accélération, étaient ses décors favoris. Cette mise en danger permanente l'excitait. Depuis rien n'a changé, mais l'homme a mûri ! A l'occasion de l'ultime record du monde qu'il vient de réaliser, il a accepté de jeter un coup d'oeil dans le rétroviseur d'une vie qui l'a propulsé jeune adolescent dans le grand bain médiatique. De rencontres insolites en maîtresses illustres, de mariage éclair en enfant caché, Vincent Perrot dévoile à demi mots les chapitres agités d'une vie privée vécue sans complexe. Au fil des pages, il nous entraîne dans un univers où l'on prend facilement " la grosse tête ", syndrome auquel il n'a jamais succombé malgré sa participation régulière à l'émission du même nom.Il revient à coup d'anecdotes sur ses années TV etradio et nous parle de ses amitiés avec les plus grandes stars comme Liza Minnelli, Johnny, Polnareff ou encore Tom Cruise dont les faces cachées s'éclairent sous le sceau de la confidence.A l'aube de ses quarante ans, l'occasion était trop belle de rétablir la vérité en acceptant de se raconter. Mais il tenait pourtant à être le seul maître d'oeuvre de " ses " mots qui lient le parcours fulgurant d'une vie mouvementée. Il lui fallait pourtant un guide pour tenter de prendre du recul et d'y voir plus clair, j'ai tenu ce rôle. Ce garçon, qui n'est jamais là où on l'attend, est-il vraiment le gendre idéal en fin de compte... ? vous le découvrirez en lisant ce livre... pour ma part, j'ai la réponse ! Didier Audebert

  • Son père était le juge Renaud. Surnommé Le Shérif" à Lyon. Face à lui, les truands n'en menaient pas large. Il y laissa la vie, abattu de nuit au cours d'un guet-apens. Voilà plus de trente ans qu'on s'hypnotise sur des détails concernant le juge Renaud, sa personnalité hors norme, ses méthodes non orthodoxes et sa vie privée dans le genre libre. On a également souligné, de façon récurrente, qu'il s'acharnait sur ce fameux "gang des Lyonnais", cherchant à l'inculper, à tort, disait-on, pour une série de hold-up qu'il n'avait pas commis, et plus particulièrement celui de la poste de Strasbourg, casse du siècle à l'époque. Aujourd'hui, non seulement ces hold-up sont clairement revendiqués par ce même gang des Lyonnais, mais ils lui ont valu la gloire médiatique alors que le cinéma a mis à l'écran sa saga "romanesque". Il n'en fallait pas plus à Francis Renaud pour relancer ce projet de toujours qui lui tient tant à coeur : rétablir la mémoire de son père. Dans un style mordant et touchant à la fois, il nous livre ce récit chronologique illustré de souvenirs personnels, où l'affaire est saupoudrée, mais où le fil conducteur est réellement la relation entre son père et lui, et règle au passage ses comptes avec certaines fausses valeurs qui ne font qu'ajouter l'indécence à l'injustice.".

  • oeil en amande, mèche mutine, rire en cascade et joie de vivre, Denise Fabre est cette animatrice soleil qui a rangé au musée de cire la «télé de papa». Loin des vrais-faux contes de fées du vedettariat, elle brille d'une éternelle jeunesse. De TMC aux studios de la Victorine à Nice, sa ville natale, de la vie parisienne dans le sillage de Léon Zitrone au premier 7 d'Or en 1975, elle a toujours été à l'avant-scène autant que dans les coulisses et se pose parmi tes dix Françaises les plus influentes. Ses fous rires, à l'époque de son duo avec Garcimore, l'histoire d'un mariage d'amour, son entrée en politique à la mairie de son cher Nice, le succès de la fameuse tournée Âge tendre et tête de bois et son extraordinaire force de caractère font de son livre un bagage d'optimisme et de bien-être.

  • Enfin, Grégory Coupet sort de son silence. Il ne revient pas seulement sur son tonitruant départ du stage de Tignes, avant la Coupe du monde 2006. Au moment de jeter les gants, le gardien de but international nous livre les grandes émotions et le charivari d'une carrière au sommet. Relations houleuses avec Raymond Domenech, le sélectionneur décavé " des Bleus, duel au quotidien avec Fabien Barthez, influence de Zinédine Zidane en équipe de France... Coupet dévoile ses secrets sur les moeurs du football français... Il revient sur sa formation à l'AS Saint-Etienne et les années galère aux côtés de Laurent Blanc et de Jean-Michel Largué. Il décrypte la réussite de l'Olympique lyonnais, jugeant sans retenue le président Jean-Michel Aulas, son conseiller Bernard Lacombe et ses différents entraîneurs, Jacques Santini, Gérard Houllier, Paul le Guen et Alain Perrin. Souvenirs détaillés, anecdotes et points de vue personnels jalonnent un long voyage en ballon. Coupet n'épargne rien ni personne, et n'occulte pas ses propres blessures ni ses souffrances.".

  • La mégalomanie et les caprices des élus, les sièges d'administration pharaoniques, les politiques de communication ruineuses : c'est la partie visible de la gabegie des vingt-six conseils régionaux. Chaque année, 10 pour cent de leur budget, soit presque 3 milliards d'euros, sortent pour rien de la poche du contribuable. En examinant les grands postes de dépense de ces conseils (transports ferroviaires, entretien des lycées et formation professionnelle), les auteurs ont voulu savoir, à l'heure des élections régionales de mars 2010, si les habitants de ces régions en avaient pour leur argent. Diagnostic : le gaspillage est colossal, qu'il s'agisse par exemple du ramassage des ordures ménagères, de la réalisation de tramways les plus chers du monde - au détriment des réseaux de métro en souffrance - ou de la mise en circulation de nombre de TER qui pourraient être remplacés à bien meilleur cout par des autobus fréquents et rapides. La cause principale de ce grand " gaspi " ? L'organisation actuelle des institutions qui, entre " mille-feuille " administratif et esprit jacobin, est à l'origine de déperditions considérables.

  • «Cet homme est fou.» «Voyou de la République.» «Est-il vraiment si nul ?» «Il abaisse la France.» «Une tache sur notre drapeau.» Tels sont quelques-uns des propos que l'on entend en boucle dans le monde politico-médiatique depuis qu'un certain Nicolas Sarkozy a été élu président de la République. L'acharnement en politique n'est pas nouveau. Force est pourtant d'admettre que l'on n'a depuis longtemps jamais vu et entendu tant de haine concentrée sur un seul homme. Sarko, ce pelé, ce galeux d'où nous viendraient tous les maux. Ne l'a-t-on pas comparé, à gauche, à Hitler ou à Bernard Madoff ? Et à droite, à un Français qui ne serait pas de souche ? En fait, si Sarkozy suscite autant de réactions aussi allergiques et épidermiques, c'est qu'il n'a cessé de tenter, parfois avec maladresse et désordre, de réveiller une France endormie depuis près de quarante ans par des gouvernements de gauche et de droite qui n'avaient qu'un seul souci : toujours céder aux mécontents. Sarkozy sera le dernier monarque républicain. Il délégitime définitivement la fonction. Il rompt avec l'hypocrisie institutionnalisée. Désormais, pour nous autres citoyens, qu'on s'en réjouisse ou qu'on le déplore : «Ni Dieu, ni César, ni tribun». Sarkozy, inconsciemment ou non, a nommé les maux et nettoyé «au karcher» les mythes d'une France qui ne sait plus depuis longtemps où sont ses repères, ses valeurs et son identité. D'où sa mise à mort. Ce livre se veut feuille de température de la France et de l'Europe, avec Sarko pour thermomètre. Chacun sait : quand on a de la fièvre, on accuse d'abord celui-ci. André Bercoff, journaliste et écrivain, a vu le jour à Beyrouth. Il revient dans sa ville natale, les souvenirs et le réel l'assaillent. Le Liban paisible connaît une nouvelle fois la guerre.

  • Savez-vous quels sont les clubs sud-africains les plus populaires ? Pourquoi la star italienne Gianluigi Buffon a-t-il prénommé son fils Thomas ? A quel âge Roger Mitla a-t-il marqué son dernier but au Mondial 1994 ? Quel joueur compte plus de 170 sélections en équipe nationale ? Pour quels pays jouent les Hirondelles et les Fauves du Bas-Oubangui ? Quelle est la première nation africaine vainqueur d'un match de Coupe du monde ? De A comme Afrique du Sud " (premier pays du continent à organiser une Coupe du monde) à z comme " Zinedine Zidane " (conseiller officieux de l'équipe d'Algérie), le Dico fou du foot africain vous offre une plongée inédite dans un univers aussi passionnant que méconnu.".

  • Après le succès de Paga à nu, Laurent Paganelli prolonge la partie avec Le bétisier Paga. Spécialiste des dribbles déroutants, des attaques percutantes et des tirs à la limite du hors-jeu, Paga n'a pas la langue dans sa poche. Consultant-vedette de Canal +, il le prouve lors de chaque retransmission télé. Quatre-vingt-dix minutes de match ne lui suffisant pas pour exprimer toute sa verve, ce fin observateur des moeurs du football d'aujourd'hui joue les prolongations à travers plus de 300 petites phrases, aphorismes, jeux de mots et commentaires drôles, percutants, provocateurs et souvent pleins de finesse. Extraits... C'est à force de changer de club que les footballeurs se sont mis au golf. Si les miracles existaient, Lourdes jouerait en Ligue 1. Quand un joueur connaît une traversée du désert, il est temps pour lui de se mettre au beach-soccer. C'est parce qu'ils portent malle survêtement que certains présidents de club prennent des entraîneurs. Il y a bien des écrivains qui parlent foot, alors je peux bien me permettre d'écrire un livre.

  • Rien, a priori, ne semblait réunir le grand fauve de la politique et le chanteur à succès de «La Plage aux romantiques». C'est le hasard, une rencontre en tournée (mais pas électorale) qui a rapproché à jamais le grand bourgeois de Charente au destin d'homme d'État et le gamin corse dans un orphelinat... Quand il avait le «blues», Mitterrand sifflotait «Les Neiges du Kilimandjaro». Puis il appelait Pascal Danel et celui-ci descendait vers Latche, la propriété basque du futur président. Loin de la politique, mais déjà dans le sillage du candidat à l'Élysée, dans les années 1970, puis après les élections, en 1981, Pascal Danel a partagé, côté privé, la vie d'un personnage hors d'atteinte qui masquait ses émotions en public. Pascal Danel - François Mitterrand une secrète amitié

  • La France, première puissance mondiale en... 2058. Provocation ? Utopie ? Il est vrai que l'on nous rebat les oreilles avec le déclin de notre pays et l'essor prodigieux des économies émergentes du continent asiatique. Et pourtant, comme l'expliquent les auteurs de France-sur-Mer, un empire oublié..., la France ne se réduit pas à l'Hexagone. Elle dispose du deuxième domaine maritime mondial. Elle s'étend sur trois océans et quatre continents ! Avec cet empire maritime et ses savoir-faire, notre pays a le potentiel pour répondre avec succès aux trois grands défis du siècle : la pénurie en eau potable, l'alimentation problématique de 9 milliards d'êtres humains et la question récurrente des ressources énergétiques. Ce livre démontre comment la maîtrise et l'exploitation raisonnée des océans constituent une formidable chance pour l'humanité... Et un véritable projet de développement pour la France de métropole et d'outre-mer. Le quiz final permettra de tester vos connaissances. Philippe Folliot, 46 ans, est député du Tarn, apparenté Nouveau Centre, vice-président de la Commission de la défense et des forces armées. Conseiller municipal de Castres, ce gaulliste social au parcours atypique a été le plus jeune maire de France en 1989. Xavier Louy, 62 ans, est connu pour avoir dirigé le Tour de France. Il a débuté au cabinet du Premier ministre Jacques Chaban-Delmas, a été maire adjoint de Sarlat (Dordogne) et est aujourd'hui P-DG de la société XLco..., spécialisée dans le conseil en développement local.

  • Élections présidentielles, octobre 2009 : l'Union de la Gauche ("Front large") présente José Mujica pour conduire le nouvel Uruguay ! Situation inédite. En effet, derrière la figure emblématique, ne se cache pas - bien au contraire - l'ancien leader des Tupamaros, le mouvement évolutionnaire des années 1960... Un ex-guérillero, passé des armes aux urnes ! Certes le Mouvement de libération nationale (MLN)-Tupamaros, utilisait plus la ruse que la violence, mais renoncer à la lutte armée - après avoir été écrasé par l'armée - pour se transformer en mouvement politique légal, met en relief un esprit de résistance inédit... Aucune guérilla des années 1960 en Amérique du Sud n'ayant survécu à sa déroute. En Mujica, 74 ans, homme de la terre, oeuvrant pour de profondes réformes sans renier son passé de clandestin, il y a quelque chose du président brésilien Lula. Un souffle nouveau sur l'Uruguay.Alain Labrousse, sociologue et journaliste, a publié des ouvrages sur la géopolitique internationale des drogues, le "réveil" des mouvements indiens en Amérique du Sud et les guérillas de ce continent. Il a vécu en Uruguay entre 1965 et 1970 en pleine émergence du mouvement des Tupamaros. Depuis 1985, année de la chute de la dictature militaire, il s'est rendu régulièrement en Uruguay, témoin privilégié de la conversion des anciens dirigeants guérilleros aux luttes démocratiques.

  • Ce récit nous fait pénétrer dans le monde de la piraterie moderne au large de la Somalie, pays de non-droit, en guerre depuis bientôt vingt ans. Les 15 000 navires qui empruntent le golfe d'Aden et le canal de Suez, où transitent le commerce et le pétrole destinés à l'Europe, sont devenus la proie des bandits des mers. Ce livre révèle les secrets des opérations commandos des Forces spéciales qui ont libéré les trois voiliers et les otages français captifs des flibustiers. Il nous raconte les attaques contre les thoniers bretons. Un récit haletant. Avec les nageurs de combat mais aussi dans le centre des opérations enfoui à Paris sous le ministère de la Défense et à l'Elysée où se tiennent les réunions de crise autour de Nicolas Sarkozy. L'auteur a échappé à une embuscade. Un de ses gardes du corps a été blessé par les pirates durant la fusillade. Un texte passionnant qui nous amène dans leur repaire de la Corne de l'Afrique.

  • Faut-il s'arrêter de respirer pour éviter de mourir ? La pollution de l'air réduit l'espérance de vie ; elle provoque des cancers et des maladies cardio-vasculaires, décuple les crises d'asthme chez l'enfant et chez l'adulte, provoque des milliers de cas de bronchiolite. Responsable des problèmes de fertilité masculine et de stérilité féminine, la pollution de l'air pourrait même être responsable de la fin de l'humanité ! En France, l'air est pollué par une " mixture" de substances qui ne font pas toutes l'objet d'une réglementation. Si le CO2 a baissé de 9 % ces dernières années, en revanche, d'autres polluants, dopés par la croissance du trafic aérien et routier, sont en pleine expansion. Les particules fines émises par le diesel, les plus nocives, ne font même pas l'objet d'une réglementation. Et que dire des taux de pollution dans le métro et le RER parisiens qui dépassent presque six fois les normes tolérées ! Etrangement, alors qu'il s'agit d'un véritable scandale sanitaire qui concerne tout le monde - nous pouvons choisir de manger bio, mais nous ne pouvons pas sélectionner l'air que nous respirons -, les politiques sont absents du débat. Dénonçant avec force ce scandale de santé publique, Franck Laval demande une série de mesures draconiennes pour que les Français, et plus largement les terriens, soient enfin informés et... protégés.

  • OPA hostiles, délocalisations, pillage technologique, dumping fiscal et social, déstabilisations, la guerre économique, guerre sans images et sans visage, se joue sur tous les théâtres et selon tous les modes : entre entreprises, entre États, au sein des organisations internationales. Avec une intensité et une brutalité jamais atteintes, le plus souvent soigneusement dissimulées.Bernard Carayon décrit avec passion et lucidité les outils et les méthodes dont la France et l'Europe doivent se doter sans complexes. Soulignant la tentation du repli qui pèse sur nos États, il plaide en faveur de la paix économique, portée par une Europe puissance.

  • Avec son rythme annuel, d'une durée de trois semaines, des dizaines de milliers de kilomètres couverts par plus de 5000 géants de la route et chantés par autant de journalistes, suiveurs, chroniqueurs, écrivains ou dessinateurs, le Tour, épreuve de démesure, d'excellence et de folie, en a suscité des bourdes, des zizanies, des délires, des extrapolations, des dérapages, des quiproquos, des bavures ! De Robert Chapatte à Gérard Holtz, du président Valéry Giscard d'Estaing à Antoine Blondin ou Lance Armstrong, cette moisson surprenante et savoureuse n'oublie ni le dopage ni le maillot jaune. Elle prolonge encore la magie du Tour, car le Tour est unique.

  • " Qu'est-ce qu'elle fait maman ? ", paroles innocentes, mais graves, d'une petite fille. Petite fille dont la mère est différente, atteinte d'une terrible maladie dégénérative. Ce récit répond à la question. Il mêle détresse, tendresse, amour et douceur. Une bulle intime, pudique et réaliste qui relate de manière poignante des anecdotes quotidiennes, des projections et les rapports complices entre une petite fille et sa mère qui lutte pour faire face malgré la souffrance. C'est aussi l'histoire de regards croisés, de maladresses, de compassion presque désarmante. Elle aborde le regard culpabilisant des autres sur la différence et nous interpelle sur la place des parents handicapés, extraordinaires, dans notre société. Au-delà des tourments, une formidable leçon de vie. Et d'espérance.

  • Qui est vraiment Ariel Sharon ? Est-ce le général intrépide à mèche blonde qui traversa le canal de Suez. Est-ce le chef de guerre résolu, jugulant ses adversaires ou un homme de paix ? Ou encore le Sharon dernière manière, le " de Gaulle israélien " qui trancha le noeud gordien de Gaza, révolutionna la vie politique de son pays en créant son parti avec son ancien adversaire Shimon Peres. Le visionnaire qui, en changeant Israël, chercha à aider l'ensemble du Moyen-Orient à se métamorphoser lui aussi... Michel Gurfinkiel mène l'enquête, bouscule les idées reçues, dévoile des secrets à demi enfouis : la première " ouverture à gauche " de Sharon en 1976, le complot d'une partie de l'administration Reagan contre Israël en 1982, le pacte avec Ehud Barak en 2000... A la lumière de ses rencontres avec Sharon et de témoignages inédits, il reconstitue, page après page, la philosophie politique et géopolitique de Sharon, fondée sur trois exigences : enracinement, sécurité stratégique, refus de tout dogmatisme. Il dévoile les convergences, de plus en plus nettes, entre le destin d'Israël et celui de l'Occident ou des pays musulmans libres, face au djihadisme, à Al-Qaida ou au Hamas. Un document exceptionnel sur un destin exceptionnel.

  • Le 22 novembre 2005, celle qu'Helmut Kohl appelait Das Mädchen - " la gamine " - est devenue chancelière à cinquante et un ans. Une étape cruciale dans l'itinéraire hors du commun d'Angela Merkel, première femme à diriger l'Allemagne. Physicienne originaire de l'ex-Allemagne de l'Est, fille aimée d'un pasteur luthérien, croyante, divorcée, remariée et sans enfant, son profil tranche par rapport à l'image plutôt conservatrice de la CDU, le parti qu'elle dirige depuis six ans. Sa facilité à comprendre les grands défis du XXIe siècle et une grande intelligence des situations expliquent son ascension politique exceptionnelle. Un an tout juste après l'arrivée au pouvoir d'Angela Merkel et quelques semaines avant qu'elle ne prenne la présidence de l'Union européenne et du G8, ce livre permet de dessiner le portrait d'une femme de tête et, à travers elle, les transformations de l'Allemagne d'aujourd'hui.

  • Le 15 janvier 1934, l'Émeraude, l'avion qui ramenait Pierre Pasquier, gouverneur général d'Indochine, de Saigon jusqu'au Bourget, s'écrase en pleine nuit au-dessus du Morvan, à quelques encablures seulement de sa destination finale. Problème mécanique, sabotage de la concurrence ou attentat dirigé contre Pierre Pasquier ? La tragédie ne sera jamais éclaircie. Reste un indice troublant : quelques heures auparavant, alors que Y Émeraude fait escale à Lyon, Maurice Noguès souhaite remettre le départ jusqu'au lendemain matin en raison d'une mauvaise météo. Mais l'équipage reçoit l'ordre mystérieux de repartir sans délai... Au fil d'une fascinante enquête exhumant rapports d'enquête, presse, témoignages et débats parlementaires, Michèle Kahn interroge les responsabilités et nous fait survoler l'aventure d'une conquête aérienne à haut risque, suspendue aux folles visées de la puissance coloniale française dans un contexte historique complexe. L'occasion de réhabiliter alors la figure légendaire de Maurice Noguès, pilote d'exception, père de l'Émeraude et surtout fondateur de l'illustre ligne Paris-Saïgon. Michèle Kahn est écrivain. Elle est notamment l'auteur de Shanghaï-la-juive (Le Rocher), du Roman de Séville (Le Rocher) et de Cacao (Bibliophane).

empty