Editions des Deux Terres

  • L'experte, c'est elle.Le Dr Kay Scarpetta est appelée sur la scène du décès d'une cycliste, par une chaude soirée d'été. Il semblerait que la jeune femme ait été agressée mais les indices sont étranges : des petits éclats de verre sur le corps de la victime et une forte odeur de brûlé.Avant même que le Centre de sciences légales de Cambridge n'ait été officiellement averti de cette affaire, le détective Pete Marino et Benton Wesley, le mari de Scarpetta, agent du FBI, reçoivent des appels, prétendument d'un enquêteur d'Interpol. Mais Scarpetta est convaincue que ces appels sont suspects et sa brillante nièce Lucy soupçonne vite l'oeuvre d'un cyber tyran.Lorsqu'un proche de Scarpetta est assassiné à des centaines de kilomètres au sud, tout suggère qu'il s'agit du même tueur. Confrontée à un danger invisible et redoutable, Scarpetta arrivera-t-elle à surmonter le chaos qui règne ? 
    Dans cette nouvelle enquête haletante, un secret explosif va ravager la famille de Kay Scarpetta dont l'expertise en médecine légale sera mise à l'épreuve comme jamais auparavant...  

  • «  Élégant et émouvant  : une remise en question des idées reçues sur la famille. »The New Yorker
    À quarante ans passés, Kit est un bon père de famille. Pourtant, lui n'a jamais connu l'identité de son père, que sa mère a toujours refusé de révéler. Après avoir perdu son emploi, il est plongé dans l'inertie la plus totale. Sa femme, lasse de cette situation, le convainc que s'il veut se construire un futur, il est temps qu'il fasse la lumière sur ses origines. S'ensuit une quête d'identité, la rencontre avec une famille si longtemps étrangère, mais aussi avec Fenno McLeod, libraire gay new-yorkais, qui l'aidera à lever le voile sur ce père absent. Kit retracera l'histoire de ses parents, sa propre histoire, jusqu'à cette fameuse nuit où brillaient les lucioles.
    Traduit de l'anglais (États-Unis) par  Anne Damour

  • Dakota du Sud, États-Unis. Deux cousins amérindiens, Rick Overlooking Horse et You Choose Watson, liés par le sang et la terre, se retrouvent pourtant en conflit. Lorsque la colère gronde à cause des injustices infligées de tous temps au peuple lakota par le gouvernement fédéral et provoque des divisions tribales et des luttes intestines, les cousins prennent des directions opposées. Rick choisit la voie de la paix ; You Choose, la violence.
     
    Les années passent, et alors que You Choose purge sa peine en prison, Rick se retrouve à élever deux bébés jumeaux, orphelins de naissance, dans sa prairie. Les nourrissons deviennent des adolescents, puis des jeunes adultes, et Rick les immerge dans leur culture ancestrale, racontant des histoires terribles et merveilleuses sur la création du monde. Il affirme que leur place dans l'univers est l'oeuvre de leurs aïeux et de leurs descendants. Mais quand You Choose revient dans la réserve après trois décennies derrière les barreaux, sa rage est intacte et bouleverse à jamais la vie de Rick et des garçons.
     
    En attendant le printemps est un récit magistral qui englobe des générations entières et des espaces géographiques gigantesques. Alexandra Fuller évoque avec poésie, esprit et sagesse le destin des amérindiens dans l'Amérique d'aujourd'hui et les liens qui nous unissent tous.

  • En juin 1944, pendant les alertes aériennes, un groupe d'enfants découvre, dans les vertes prairies d'une banlieue proche de Londres, un réseau de tunnels souterrains. Durant tout l'été, ces tunnels deviennent leur refuge secret. Soixante-dix ans après, ce même quartier est recouvert par des constructions modernes. Des ouvriers du bâtiment font une découverte macabre dans les fondations d'une des maisons  : une boîte à biscuits contenant deux mains, celles d'un homme et d'une femme. Ces restes d'un acte barbare font se réunir les enfants d'autrefois désormais âgés, et vont changer leurs existences à jamais. Les souvenirs reviennent à la surface, les doutes dévorent leurs certitudes et, avec ces mains, d'autres secrets sont déterrés, y compris les secrets de Daphne Jones, celle qui savait tout...
      «  Personne ne peut rivaliser avec Ruth Rendell dès qu'il est question d'obsession, de paranoïa et de coïncidences malheureuses ! »  Stephen King
    Traduit de l'anglais par Johan-Frédérik Hel Guedj 

  • Un début d'incendie, des issues de secours bloquées et c'est une foule entière qui panique à en devenir hystérique. L'homme retrouve son état animal et, face à la mort, le chacun pour soi l'emporte.
    Kathryn Dance, agent spécial et experte en langage du corps, travaille pour le California Bureau of Investigation. Mise à l'écart après avoir laissé s'échapper un chef de gang criminel, elle est sommée d'enquêter sur la tragédie de Solitude Creek, cette salle de concert où une centaine de fans se sont retrouvés piégés et d'où certains n'ont pu sortir vivants. Tout semble laisser penser à un accident, mais Kathryn est persuadée du contraire. Et lorsqu'un événement similaire a lieu quelques jours plus tard, c'est dans une véritable chasse à l'homme que se lance notre enquêtrice.
     
    Jeffery Deaver tisse un thriller puissant, dérangeant, où s'expriment les peurs les plus primitives de l'homme.
     
    Traduit de l'anglais (États-Unis) par Pierre Girard.

  • « Marina Lewycka fait partie, au même titre que Hanif Kureishi, de ces auteurs anglais qui ont une réflexion profondément humaine sur le déracinement... Sa finesse la préserve de nous donner aucune autre leçon que celles de l'humour et de l'amour. »
    Elle
    Berthold Sidebottom, acteur divorcé et au chômage (qui partage son anniversaire avec George Clooney), habite avec sa mère, Lily, et son perroquet, dans un HLM à Londres. Quand Lily meurt subitement, Bertie doit se battre pour garder l'appartement, considéré trop grand pour un seul occupant. Il décide alors d'adopter Inna, une vieille dame d'origine ukrainienne rencontrée à l'hôpital.Londres au XXIe siècle est un lieu riche de langues - que ce soit l'ukrainien, le russe, le swahili ou le jargon managérial de gestionnaires de logement social. Un lieu où les maris désertent les foyers et où les conseillers municipaux sacrifient des cerisaies sur l'autel de nouvelles constructions. Un lieu où la vie, l'amour et la mort côtoient les aléas du monde actuel quand on ne s'appelle pas George Clooney.
    Traduit de l'anglais par Sabine Porte

  • «  Un grand talent  ! »Le Monde  De la Zambie au Wyoming, de la ferme africaine de ses parents aux paysages de l'Ouest américain, Alexandra Fuller revient sur ses vingt années de mariage, alors qu'elles touchent à leur fin. Elle décrit, avec poésie et humour, son déracinement et sa quête d'identité. Elle médite sur la place de l'écriture, qui lui a permis de tenir au fil des tragédies, et de chasser la solitude. Elle trouve refuge auprès de son père, un homme indépendant et courageux. Vivant sans regrets, il se contente toujours du minimum, même après avoir perdu plus que quiconque. Grâce à ses conseils, qui parsèment le livre, l'auteur trouve la force de se reconstruire et de «  partir avant les pluies  ».
    Traduit de l'anglais par  Anne Rabinovitch 

  • «  Par son imagination unique, Ruth Rendell éclaire la psyché humaine.  »P.D. James
    Grace et Andrew, frère et soeur, se sont toujours bien entendus. Lorsqu'ils héritent de la maison de leur grand-mère, il leur paraît naturel d'y emménager ensemble. Mais quand le compagnon d'Andrew s'installe à son tour, la vie dans la maison tourne au conflit. Pour échapper aux tensions, Grace, l'universitaire, se plonge dans un manuscrit du début du XXe siècle, jamais publié en raison de ses thèmes «  subversifs  ». Elle y découvre l'histoire d'un frère et d'une soeur, lui homosexuel, elle mère célibataire, confrontés à la violence du regard de la société. Lorsque la vie des trois colocataires est bouleversée à son tour, au fil de sa lecture, Grace voit se télescoper les époques en un écho glaçant.
    Traduit de l'anglais par  Johan-Frédérik Hel Guedj 

  • «  On a rarement vu un sujet aussi sérieux traité de façon aussi réjouissante.  »
    The Economist
     
    Sous prétexte de vouloir rendre officiel leur amour, Marcus et Doro, deux hippies vieillissants, veulent réunir leurs anciens camarades de la communauté dans laquelle ils ont vécu pendant vingt ans. Réunion qui amène les enfants, Oolie-Anna, Clara et Serge, à réévaluer l'idéal de leurs parents. Atteinte de trisomie, Oolie-Anna aimerait bien tenter l'amour libre, comme sa mère. Clara, l'institutrice, rêve de salles de bains impeccables, alors qu'elle s'occupe chaque jour d'enfants défavorisés qui sentent l'urine et la graisse. Serge a complètement rejeté l'utopie des hippies. Trader à la City, alors qu'il dit à ses parents qu'il termine une thèse de mathématiques, il prend de plus en plus de risques sur un marché financier instable. Malgré les différences de moralité et de valeurs entre les générations, c'est parti pour une réunion de traders, hippies et hamsters.
     
    Marina Lewycka est née à la fin de la guerre, de parents ukrainiens, dans un camp de réfugiés à Kiel, en Allemagne. Elle a grandi ensuite en Angleterre et vit à Sheffield. Son premier roman, Une brève histoire du tracteur en Ukraine, a été un best-seller international, lauréat du prix Bollinger de la comédie et sélectionné pour le prix Man Booker. 

  • Par l'auteur du roman culte Les Visages. 
    Arthur Pfefferkorn est un prof de fac aux ambitions littéraires avortées. Il vit dans l'ombre de son plus vieil ami, le célèbre William de Nerval, auteur de policiers au succès international, qui compte même Stephen King parmi ses fans. Pour couronner le tout, William a épousé la belle Carlotta, dont Arthur est épris depuis leur jeunesse. 
    Un jour, William disparaît en mer et Arthur se rapproche alors de la veuve éplorée. La tentation est grande de faire aussi main basse sur le dernier manuscrit - inédit - de son ami. Mais son plagiat va déclencher une série d'événements sinistres, dignes des thrillers les plus terrifiants...
    Un véritable tour de force, cette satire de polar contient tous les codes - espionnage, romance et suspense - auxquels l'auteur tord le cou avec un plaisir évident.
    Traduit de l'anglais (États-Unis) par Julie Sibony

  • «  Une menace latente à chaque page, comme dans les meilleurs Hitchcock... un thriller habile et sinueux qui vous prend par surprise comme une lame jaillie dans l'obscurité.  »The Daily Mail  Tout va mal dans la vie de Joseph Geist. Il est fauché, sa thèse de philosophie patine depuis des lustres et sa petite amie vient de le mettre à la porte. Alors qu'il frôle le désespoir, une annonce dans un journal retient son attention  : «  Cherche quelqu'un pour heures de conversation  ». Un boulot de rêve pour Joseph  ! Parler, c'est ce qu'il fait le mieux et Alma Spielmann s'avère l'employeuse idéale  : vieille dame raffinée, érudite et généreuse qui l'invite même à loger dans sa somptueuse demeure. Seule ombre au tableau, Eric, son neveu bien aimé, un jeune homme paumé, énigmatique et manipulateur que Joseph prend en grippe instantanément. Pourtant, il est loin de se douter des conséquences néfastes que les manigances d'Eric auront sur le restant de ses jours.
    Traduit de l'anglais (États-Unis) par Julie Sibony 

  • «  Délicieusement shocking  !  »Pleine Vie
    À Hexam Place, rue chic de Londres aux maisons géorgiennes, employeurs et employés vivent en étant persuadés que les petites affaires des uns n'ont aucun secret pour les autres. Dex, le jardinier, doit être un idiot asocial pour vénérer autant son téléphone et les voix qui en sortent. Henry, le chauffeur, se fait de toute évidence exploiter par son employeur qu'il attend des heures dans sa voiture, tout en étant l'amant de la femme et de la fille de ce dernier. Quant à Montserrat, la jeune fille au pair, elle a certainement une aventure avec l'acteur de série qui s'invite chez elle à des heures indues. Mais lorsque ce dernier disparaît, il en va de même des certitudes de tous  : à Hexam Place, la mort accidentelle et la folie pathologique se côtoient à tous les étages.
    Traduit de l'anglais par  Johan-Frédérik Hel Guedj 

  • « Ce roman, à l'humour so british, trépidant comme un film de série, est une joyeuse pépite. »
    Le Monde des Livres
     
    Georgie a le moral en berne  : son mari vient de la quitter et elle a pris du retard pour rendre ses articles à la revue Les Adhésifs dans le monde moderne. Mais quand elle rencontre Mrs Shapiro, une vieille émigrée juive excentrique qui fourrage dans sa benne à ordures, une solide amitié se noue. Peu après, Mrs Shapiro est admise à l'hôpital et Georgie, attachée à sa nouvelle amie, prend en charge sa grande bâtisse en ruine. Flanquée de sept chats malodorants, de trois artisans incompétents et de deux agents immobiliers véreux, elle découvre le passé de Mrs Shapiro et de sa maison. Elle se rend compte combien les êtres humains sont soumis aux lois chimiques de l'adhésion, et combien ils sont accrochés les uns aux autres par des liens qui se tissent tout au long de la vie.
     
    Marina Lewycka est née à la fin de la guerre, de parents ukrainiens, dans un camp de réfugiés à Kiel, en Allemagne. Elle a grandi ensuite en Angleterre et vit à Sheffield. Son premier roman, Une brève histoire du tracteur en Ukraine, a été un best-seller international, lauréat du prix Bollinger de la comédie et sélectionné pour le prix Man Booker. 
     

  • « Un portrait exubérant de sénilité, de luxure et d'avidité... un petit bijou ! »
    The Economist
     
    Quand leur père Nikolaï, veuf depuis peu, leur annonce qu'il compte se remarier avec Valentina, Vera et Nadezhda comprennent qu'il va leur falloir oublier leurs vieilles rivalités pour voler à son secours. Car Valentina a cinquante ans de moins que lui, des ogives nucléaires en guise de poitrine, et un certain penchant pour les plats surgelés ! Mais surtout, elle est prête à tout pour assouvir sa quête du luxe à l'occidentale. Tandis que Nikolaï poursuit tant bien que mal son chef-d'oeuvre - une grande histoire du tracteur et de son rôle dans le progrès de l'humanité - les deux soeurs passent à l'action. Commence alors une bataille épique pour déloger l'intruse aux dessous de satin vert, sur fond de secrets de famille.
     
    Marina Lewycka est née à la fin de la guerre, de parents ukrainiens, dans un camp de réfugiés à Kiel, en Allemagne. Elle a grandi ensuite en Angleterre et vit à Sheffield. Son premier roman, Une brève histoire du tracteur en Ukraine, a été un best-seller international, lauréat du prix Bollinger de la comédie et sélectionné pour le prix Man Booker. 

  • « Un roman à énigme féroce ! »Les Echos 
    Une enquête de Wexford
    L'impossible s'est produit  : l'inspecteur Wexford a pris sa retraite  ! Or, une rencontre fortuite avec une ancienne connaissance, le commissaire Ede, va bouleverser ses plans. Les corps de deux femmes et d'un homme ont été découverts dans la cave à charbon d'une belle maison de St John's Wood à Londres. Rien ne permet de les identifier, mais on a trouvé dans la veste de l'homme des bijoux d'une valeur de quarante mille livres. Intrigué, Wexford accepte d'aider le commissaire Ede, tout en menant une enquête parallèle sur le maniaque qui a attaqué sa fille en plein jour. Il est loin de se douter des périls qu'il va affronter une fois la cave à charbon vidée.
    Traduit de l'anglais par Isabelle Maillet

  • «  Parsemée de grands élans d'humour noir, une histoire agile, tendue et troublante  ! »Veja
      Téo, étudiant en médecine légale, passe le plus clair de son temps au laboratoire de la faculté à disséquer des cadavres. Il sort peu et ne s'intéresse pas aux femmes, jusqu'au soir où il rencontre Clarice. Ils n'ont qu'un bref échange, mais la jeune femme l'obsède et Téo commence à la suivre. Lorsqu'il apprend qu'elle s'apprête à partir plusieurs mois, il ne voit qu'une solution pour éviter la séparation  : la kidnapper, la droguer et la séquestrer loin de tout. Une fois à sa merci, il aura le temps de lui prouver qu'ils sont faits l'un pour l'autre. Et il s'assurera que rien ni personne ne vienne entraver leurs jours parfaits.
    Traduit de portugais (Brésil) par  François Rosso 
     

  • Découvrez l'univers de l'enquêtrice philosophe Isabel Dalhousie, avec cette nouvelle inédite exclusivement disponible en ebook !
    Le livre : 
    L'été d'Isabel Dalhousie se déroule paisiblement à Édimbourg, entre son travail à la Revue d'éthique appliquée et le temps consacré à son mari Jamie et leur petit Charlie. Mais une innocente rencontre au café avec une toute nouvelle connaissance, le philosophe George MacLeod, va venir troubler ce quotidien serein et mettre sa réputation en danger. Animée de son amour inépuisable pour la vérité, Isabel bouscule les apparences et découvre qu'un simple café réserve bien des surprises.                     
    L'auteur : 
    Alexander McCall Smith est internationalement connu pour avoir créé le personnage de la première femme détective du Botswana, Mma Precious Ramotswe. Ressortissant britannique né au Zimbabwe, il a été professeur de droit appliqué à la médecine et membre du Comité international de bioéthique à l'Unesco avant de se consacrer à la littérature. Alexander McCall Smith a reçu de nombreux prix et a été nommé meilleur auteur de l'année par les British Book Awards en 2004. En 2007, il a reçu le titre de commandeur de l'Empire britannique (CBE) pour services rendus à la littérature. Quand il n'écrit pas, il fait partie de l'Orchestre épouvantable. Ses romans sont traduits dans quarante-cinq langues. Il vit aujourd'hui à Édimbourg, en Écosse.

  • « Imaginez la rencontre dans la compagne anglaise des Pieds Nickelés, des Monty Python et d'une poignée de jeunes immigrés venus des quatre coins de la planète, et vous aurez une petite idée de ce qui se trame dans cette comédie aigre-douce.  »
    Lire
     
    Deux caravanes sont garées dans un champ plein de fraises, une pour les hommes et l'autre pour les femmes. Les cueilleurs viennent de partout  :  Irina, tout juste débarquée du car de Kiev, qui refuse de parler à Andriy, simple fils de mineur  ; Yola, la voluptueuse chef d'équipe et sa nièce Marta  ; et Tomasz, affublé de baskets nauséabondes. La vie des immigrants devient un vrai koshmar quand le gangster russe Vulk s'entiche d'Irina et l'enlève, obligeant Andriy, qui n'est absolument et certainement pas amoureux de cette belle fille hautaine, à voler à son secours. Le danger de l'incompréhension guette le groupe et c'est sous la menace des fermiers exploitants, des contremaîtres armés, et de la paperasserie interminable, qu'ils s'embarquent pour un long périple, jusqu'à ce que leurs chemins se séparent.
     
    Marina Lewycka est née à la fin de la guerre, de parents ukrainiens, dans un camp de réfugiés à Kiel, en Allemagne. Elle a grandi ensuite en Angleterre et vit à Sheffield. Son premier roman, Une brève histoire du tracteur en Ukraine, a été un best-seller international, lauréat du prix Bollinger de la comédie et sélectionné pour le prix Man Booker. 
     

empty