Les commandes sur le site internet sont suspendues jusqu'au : 14/08/2021

Yvette Veyret

  • Atlas numérique optimisé pour une lecture sur tablette. 
    Le format EPUB3 permet de profiter de toutes les fonctionnalités de la lecture interactive : zoom HD sur les cartes, indexation, recherche in texte, navigation hypertextuelle, tables des matières interactives, textes en POP-UP, environnement ergonomique personnalisable.
    100 cartes et infographies pour mieux appréhender les dangers qui menacent les populations et expliquer les moyens mis en oeuvre pour prévenir les catastrophes et réduire leurs impacts.
    - Tempêtes, séismes, inondations, accidents industriels : les réactions des sociétés face à ces phénomènes.
    - Comment la gestion du risque s'organise-t-elle ? Quels en sont les enjeux, les acteurs, les coûts, les obstacles ?
    - L'importance d'une analyse spécifique des risques naturels et technologiques selon les territoires, en métropole et en outre-mer.
    Concilier l'aménagement, développement économique des territoires et la sécurité des individus : tel est l'enjeu, depuis quelques décennies, de la « culture du risque » en France.

  • Extrait
    Introduction
    Le développement durable est une manière de comprendre le monde, de gérer les ressources que celui-ci offre en tenant compte des aspects culturels et de l’histoire des populations concernées. Le développement durable est-il une théorie ou une idéologie pour un monde nouveau ? Est-il un ensemble de grands objectifs à mettre en œuvre pour répondre à des problèmes clairement définis et hiérarchisés concernant la planète ?
    Pléonasme pour les uns, puisque en principe tout développement a pour vocation d’être durable, oxymore pour les autres, selon lesquels existerait une incompatibilité fondamentale entre développement et durabilité, puisque développement recouvre croissance, donc demande de ressources, prélèvements continus… La formule désigne en théorie un trépied alliant l’économie (développement économique), le social (meilleure répartition des richesses, équité) et l’environnement (préserver la planète pour les générations futures).
    La définition la plus couramment admise du développement durable est issue du rapport Brundtland préparatoire à la conférence de Rio de 1992 : « le développement durable est un développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs ». Or, la situation actuelle d’une grande partie de la population de la planète ne satisfait pas à cette définition : la pauvreté caractérise encore plus d’un milliard de personnes sur la planète, dont le niveau d’éducation est très faible et qui subit la malnutrition, n’a pas accès à l’eau potable, pas davantage à l’assainissement.
    Pour beaucoup d’utilisateurs de la notion, le développement durable est synonyme d’écologie, de protection de la nature ; or le développement durable est beaucoup plus que cela.
    Le développement durable tel que défini ne fait pas l’unanimité. Certains rejettent cette notion, mal cernée, portée par un mot-valise aux contours trop vastes, quand d’autres soulignent son intérêt pour penser autrement le monde et modifier nos pratiques. Pour d’autres enfin, le développement durable est essentiellement porteur de financements…



  • Le développement durable est une notion complexe, qui considère l'environnement dans son sens large : ressources, biodiversité, alimentation, santé, risques naturels et technologiques, gestion des déchets...
    Quels sont les nouveaux objectifs - sans cesse précisés - à atteindre et quelles sont les réponses apportées ?

    o Le point sur l'état du monde et ses inégalités : population, ressources, santé, biodiversité, risques, migrations...
    o La multiplication des réponses globales : grandes conférences internationales, législation, adaptation au changement climatique, tourisme durable, commerce équitable...
    o L'inventivité des réponses locales : s'appuyant sur l'exemple français, l'atlas illustre les différentes échelles d'intégration du développement durable dans la gestion de l'environnement.

    Avec plus de 100 cartes et documents originaux, l'atlas propose un éclairage sur la mise en oeuvre d'un développement « durable » pour la planète.

  • La nouvelle édition de cet ouvrage didactique, largement revue et augmentée, présente les thèmes fondamentaux de la géographie d'aujourd'hui. Chaque chapitre est organisé de manière claire et pédagogique : objectifs de connaissance, cours structuré assorti de nombreux encadrés et définitions, éléments essentiels à retenir, notions clés à maîtriser, étude de cas mobilisant des documents variés.
    L'ensemble est complété par la méthodologie des grands outils (carte, SIG, Internet) nécessaires à tout apprenti géographe.
    Un manuel indispensable pour acquérir les bases théoriques et méthodologiques de la discipline ou actualiser ses connaissances.

  • La notion d'environnement est centrale en géographie. Elle ne désigne pas la seule nature, n'est pas synonyme de géographie physique ou d'écologie, mais englobe l'ensemble des relations d'interdépendances entre l'homme, les sociétés et les composantes physiques de la nature. Cet ouvrage présente la manière dont la géographie traite de l'environnement, en s'inscrivant dans les territoires et en prenant en compte les acteurs : quelles sont les relations entre le système naturel et les sociétés ? Comment évaluer l'état de l'environnement et la pression sur l'environnement ? Comment gérer l'environnement au travers de choix d'aménagement ? Un manuel assorti de nombreux exemples empruntés aux pays émergents, développés ou en développement, et d'étude de cas à la fin de chaque chapitre.

  • Pour le géographe, la notion d'environnement désigne les relations d'interdépendance qui existent entre la nature, l'homme et les sociétés. L'étude de ces relations complexes peut être nommée « géo-environnement ».
    Ce livre présente la démarche géo-environnementale en réfléchissant à la notion d'environnement et à son contenu géographique. Son originalité tient à l'affirmation de la place centrale de la société et à la prise en compte de toutes les autres composantes du géosystème. La dimension historique complète cette analyse. Les exemples traitant de l'espace rural, de l'environnement urbain, des nuisances et des risques fournissent une approche concrète sur les acteurs, les réglementations et les enjeux de la gestion de l'espace et de l'aménagement en France.

  • La démarche géographique développée dans cet ouvrage envisage les rapports que les sociétés humaines entretiennent avec l'environnement. Elle situe l'homme au coeur de cette relation, au centre de cette problématique qu'il faut analyser en terme de conflits entre des utilisateurs multiples, en terme d'enjeu et de choix. La réflexion sur l'environnement proposée ici est fort éloignée de la seule analyse de protection de la nature et de la vision parfois passéiste développée par certains « écologistes politiques », elle bannit le catastrophisme systématique trop souvent véhiculé par les médias.

  • L'idée d'une « crise écologique globale » annonçant un désastre planétaire est largement répandue. Les perspectives démographiques - 9,3 milliards d'individus en 2050, plus de 10 milliards en 2100 - font surgir de grandes peurs sociales, environnementales et sanitaires.
    Cet ouvrage propose un regard différent. Les auteurs, tous géographes reconnus, analysent dix grands défis du xxie siècle, en soulignant la capacité de nos sociétés à y répondre par de nouveaux choix politiques, appuyés sur les sciences et les techniques. Nourrir les hommes, partager l'eau, préserver les ressources, rendre les villes vivables, développer les transports... Comment vivre ensemble et construire l'avenir dans un monde que l'on sait fragile ?
    La planète des hommes est un bien commun : à chaque société de trouver le moyen de la respecter.

  • Le traitement du thème des montagnes requiert une synthèse originale faisant appel à de nombreuses branches de la géographie.Cet ouvrage s'articule autour de quatre grands thèmes :- Le statut de la montagne dans les différents discours géographiques ;- Montagnes, pleins et vides (montagnes tropicales principalement) ;- Montagnes, aménagement et développement durable (montagnes de moyennes altitudes notamment) ;- L'environnement en montagne, entre gestion et protection (ressources, contraintes et risques).

empty