Xavier Pasquini

  • À la recherche d'un refuge dans une vérité révélée et confortable, de nombreux individus, déçus par les religions établies et les idéologies politiques, se tournent vers les sectes. Aujourd'hui, elles sont plus d'un millier à vivre et prospérer sur notre territoire. En Europe occidentale, les gouvernements font preuve, face au phénomène, d'un immobilisme révélateur et de leur impuissance. En Europe de l'Est, la situation se dégrade. Profitant de la dynamique des mouvements de libération, les sectes s'implantent au nom de la liberté. Aux États-Unis, véritable patrie des sectes (elles bénéficient d'exonération fiscale), l'utilisation du système atteint un tel niveau, grâce au cynisme des uns et à la crédulité des autres, que le télévangélisme, son illustration la plus parfaite, est devenu un scandale national. Actuellement, elles ont élargi leur champ d'action aux individus bien implantés dans la société, comme les cadres d'entreprise. Pour atteindre ce nouvel objectif, financièrement juteux, elles ont perfectionné leurs méthodes et amélioré leur image de marque. La métamorphose est en train de devenir un succès retentissant. Il ne s'écoule pas de semaine sans son lot d'informations. Aux faits divers sordides succèdent les prétendues performances commerciales réalisées grâce à des techniques irrationnelles, parapsychologiques ou mystiques.

  • La feuille d'impôts de Chaban-Delmas, les dossiers scandaleux d'Aranda, le permis de construire de Barre sur la Côte d'Azur, les diamants de Bokassa et la famille Giscard d'Estaing, l'affaire Boulin, entre autres, ont violemment secoué la France profonde de ces dernières années. Un responsable principal : le Canard Enchaîné, célèbre « hebdomadaire satirique paraissant le mercredi » depuis plus d'un demi-siècle. Ses journalistes ne sont pas ce qu'on peut appeler des « vedettes ». Qui sont donc ces trente-quatre presque-inconnus qui démolissent les réputations les plus solides et font trembler le pouvoir jusqu'au sommet de l'État ? Leur succès est-il dû au blocage de l'information pratiqué par le pouvoir ou au goût du scandale du public ? Comment obtiennent-ils leurs informations confidentielles ou secrètes ? Toutes ces questions, beaucoup de gens se les posent et les Autorités ont tenté d'y répondre par tous les moyens. L'affaire des micros du Canard est connue. Mais qui savait qu'un épais dossier de police était consacré à ces journalistes et surtout à ces informateurs (clandestins) ? Qui en avait connaissance ? Voici donc le dossier intégral que la police a constitué pour répondre à ces questions. Un dossier que beaucoup auraient voulu ne pas voir paraître. Un dossier inédit qui provoquera remous et réactions...

empty