S. Zizek

  • "Qu'est-ce qu'un démocrate, je vous prie ? C'est là un mot vague, banal, sans acception précise, un mot en caoutchouc." Cette question, ce jugement sans appel d'Auguste Blanqui datent d'un siècle et demi mais gardent une actualité dont ce livre est un signe. Il ne faut pas s'attendre à y trouver une définition de la démocratie, ni un mode d'emploi et encore moins un verdict pour ou contre. Les huit philosophes qui ont accepté d'y participer n'ont sur le sujet qu'un seul point commun : ils et elles rejettent l'idée que la démocratie consisterait à glisser de temps à autre une enveloppe dans une boîte de plastique transparent. Leurs opinions sont précises dans leurs divergences, voire contradictoires - ce qui était prévu et même souhaité. Il en ressort, pour finir, que tout usé que soit le mot "démocratie", il n'est pas à abandonner à l'ennemi car il continue à servir de pivot autour duquel tournent, depuis Platon, les plus essentielles des controverses sur la politique.

  • Les textes de Mao Tsé-toung, autrefois entre les mains de la jeunesse révoltée du monde entier, sont aujourd'hui difficiles à trouver, sinon presque oubliés. Parmi ceux qui sont présentés dans ce livre, les uns sont célèbres Une étincelle peut mettre le feu à toute la plaine, L'impérialisme américain est un tigre en papier , et d'autres sont plus rares comme Entretien sur des questions de philosophie. Ils dessinent le territoire théorique de la Révolution chinoise et rappellent que Mao, dont il est à la mode de dire le plus de mal possible, reste une grande figure marxiste révolutionnaire.



    Dans sa présentation, Slavoj Z izek montre où se situe la « pensée Mao Tsé-toung », par rapport à Marx, à Lénine, à Staline. Il explique l'erreur de ceux qui condamnent cette pensée comme théoriquement « inadéquate », en régression par rapport au modèle marxien, et aussi de ceux qui estompent la rupture Lénine/Mao. Pour Z izek, ce sont bien des erreurs théoriques qui ont entraîné l'échec de la Révolution culturelle puis la restauration du capitalisme en Chine.
    Un échange final de lettres entre Alain Badiou et Slavoj Z izek montre combien peut être fructueux un dialogue à la fois offensif et amical, argumenté et respectueux. Badiou : « Les descendants contre-révolutionnaires de nos nouveaux philosophes vont hurler, comme ils le font déjà, qu'avec Badiou tu fais la paire des partisans attardés, mais quand même dangereux, d'un communisme sépulcral. Quel autre sens pourrait bien avoir, pour ces chiens de garde de la nouvelle génération, de seulement parler de Mao ? »
    Philosophe et psychanalyste slovène, Slavoj Zizek est professeur invité au département de psychanalyse de l'université Paris VIII. Il enseigne dans plusieurs universités américaines prestigieuses dont Columbia et Princeton

empty