Raffaele Simone

  • La Grande Migration est, pour l'auteur, la phase culminante d'un transfert de population vers l'Europe commencé au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, et qui s'est développé en plusieurs vagues.
    La dernière, la plus importante et la plus dramatique, s'est accélérée à partir de 2015, dans le cadre sanglant du terrorisme islamique et des conflits politiques, religieux et économiques qui déchirent l'Afrique du Nord (Libye, Égypte, Algérie) et subsaharienne ainsi que l'Irak, la Syrie, l'Afghanistan et le Pakistan. Des masses de malheureux se sont mises en marche.
    Raffaele Simone entend porter un regard analytique et sans concession sur toutes les conséquences de cette migration vers l'Europe. Un phénomène sans précédent qu'il faut regarder en face sans y être, par principe, ni hostile ni favorable. Raffaele Simone est l'auteur, aux Éditions Gallimard, dans la collection "Le Débat", du Monstre doux (2008), de Pris dans la Toile (2012) et de Si la démocratie fait faillite (2016).

  • Le cycle démocratique, vieux de deux siècles, est-il arrivé à son terme ? On pourrait le penser à en juger par les signes inquiétants que constituent la poussée des populismes, la défiance des citoyens, la montée de l'abstention électorale. Et si la démocratie telle que nous la connaissons se révélait en fin de compte inadaptée aux conditions sociales nouvelles créées par la mondialisation ?

    Telle est l'interrogation que poursuit Raffaele Simone dans ce livre. La démocratie, explique-t-il, repose sur une série de "fictions" - la liberté,
    l'égalité, la souveraineté, la majorité - qui vont contre la 'politique naturelle' à base d'inégalité et de rapports de force. Avons-nous encore les moyens de domestiquer ces données ? Ou bien ne sont-elles pas irrésistiblement ramenées par un ensemble de facteurs qui vont des illusions mêmes produites par les fictions démocratiques aux évolutions du capitalisme et au règne des médias ?
    Vers quel modèle politique ces tendances puissantes nous dirigent-elles ?

empty