Paul-Emile Borduas

  • Refus global

    Paul-Emile Borduas

    • Editions allia
    • 3 February 2022

    6 août 1948, un vent de révolte gronde chez les artistes. Naît ce manifeste, nécessaire pour une époque qui en réclame à grands cris.

    A l'heure du repli sur soi et sur des valeurs conservatrices, son appel est vital, organique. La charge contre la chrétienté n'est en fait qu'un prétexte pour brocarder toutes les institutions qui entravent la liberté de chacune et chacun. Assoiffé de désir P.-E. Borduas saisit au ventre et remue les instincts les plus profonds. C'est le refus de la lourdeur ambiante qui vient brider nos actions et nos pensées. Contre la raison, la passion ouvrira un destin des plus vivants, dans l'excès et la joie. La mesquinerie, les gagne-petit individualistes n'ont plus droit de cité. Seuls siégeront l'allégresse et la fraternité.

    Peintre, sculpteur et professeur, le Canadien Paul-Émile Borduas (1905-1960) a exercé une influence durable au Québec et au Canada avec la parution en 1948 de son manifeste Refus global. Cette publication à 400 exemplaires vaut à Borduas un tollé dans la presse et d'être démis de ses fonctions d'enseignant... Il s'exile quelques années plus tard à New York puis à Paris, où il meurt des suites d'une crise cardiaque.

  • écrits t.1

    Paul-Emile Borduas

    • Les presses de l'université de montréal
    • 26 May 2011

    La carrière du peintre Paul-Émile Borduas a été constamment ponctuée par l'écriture : traités et conférences, manifestes et apologie, propos en direct et en différé.
    Les textes (souvent inédits) qui sont réunis sous le titre Écrits I vont d'une « défense » de la perspective au rejet de la ligne d'horizon, de l'« illustration » de l'art décoratif et de l'artisanat à l'automatisme et à l'expresionnisme abstrait, de la théorie de la transformation continuelle de l'art et de la vie jusqu'à celle de la rupture totale.
    Ce sont en quelque sorte les temps forts de l'accession du Québec à la modernité qui sont reproduits - et parfois produits - par l'oeuvre de Borduas.
    André G. Bourassa est professeur au Département de théâtre, Jean Fisette est professeur au Département d'études littéraires, et Gilles Lapointe est coordonnateur de la Famille des arts à l'Université du Québec à Montréal.

  • écrits II t.1 ; 1923-1953

    Paul-Emile Borduas

    • Les presses de l'université de montréal
    • 26 May 2011

    Le premier volume des Écrits de Borduas rassemble les textes publics ; le second, en deux tomes, se compose des écrits intimes : journal et correspondance. Si le journal, rédigé pendant les études en France (1928-1930), est dénué de toute introspection, les lettres (tome 1 : 1923-1953 ; tome 2 : 1954-1960) vont bien au-delà du documentaire: elles jalonnent le destin personnel du peintre. À travers ces écrits, souvent dictés par les circonstances ou la nécessité, s'accomplit une image de soi de plus en plus complexe et nuancée, où se dessine la voix singulière de Borduas.
    André G. Bourassa a publié, entre autres, Surréalisme et littérature québécoise (1986), et Gilles Lapointe, l'Envol des signes. Borduas et ses lettres (1996). Dans la Bibliothèque du Nouveau Monde, ils ont établi, avec Jean Fisette, l'édition critique de Écrits I de Paul-Émile Borduas.

  • écrits II t.2 ; 1954-1960

    Paul-Emile Borduas

    • Les presses de l'université de montréal
    • 26 May 2011

    Le premier volume des Écrits de Borduas rassemble les textes publics ; le second, en deux tomes, se compose des écrits intimes : journal et correspondance. Si le journal, rédigé pendant les études en France (1928-1930), est dénué de toute introspection, les lettres (tome 1 : 1923-1953 ; tome 2 : 1954-1960) vont bien au-delà du documentaire: elles jalonnent le destin personnel du peintre. À travers ces écrits, souvent dictés par les circonstances ou la nécessité, s'accomplit une image de soi de plus en plus complexe et nuancée, où se dessine la voix singulière de Borduas.
    André G. Bourassa a publié, entre autres, Surréalisme et littérature québécoise (1986), et Gilles Lapointe, l'Envol des signes. Borduas et ses lettres (1996). Dans la Bibliothèque du Nouveau Monde, ils ont établi, avec Jean Fisette, l'édition critique de Écrits I de Paul-Émile Borduas.

  • Dans son huitième numéro, Nouveau Projet consacre son dossier à un sujet crucial: le travail. Tour à tour obligation pesante et passion dévorante, source de joie et d'aliénation, le travail fait partie intégrante de notre vie, et c'est pour en dresser le portrait que nous avons choisi d'en explorer plusieurs facettes.

    Avec, entre autres, des textes sur le travail collaboratif, les métiers qui disparaissent, le renouvèlement du syndicalisme, les modèles
    d'organisation alternatifs, la place du travail dans la vie des moines, le récit de migrants népalais et d'un entrepreneur québécois installé au Vietnam, sans oublier l'aspect philosophique du travail.

empty