Patricia Vendramin

  • Y a-t-il vraiment eu en France une dégradation de la valeur travail ? Les jeunes sont-ils aujourd'hui moins bien disposés à l'égard du travail que les autres tranches d'âge ? Qu'en est-il du rapport au travail des différentes générations, des hommes et des femmes, des Français et des Européens ?
    Cet ouvrage présente à la fois une histoire longue de notre rapport au travail et un voyage dans sa diversité et ses transformations. À l'aide des données issues d'entretiens et des enquêtes européennes, il éclaire les attentes que les individus placent sur le travail - attentes de plus en plus expressives, avec l'espoir d'un possible épanouissement par le travail - et la contradiction de plus en plus vive entre ces attentes et les conditions concrètes du travail et de l'emploi.
    Est-il finalement possible de réconcilier l'ethos contemporain du travail, porté notamment par les femmes et les jeunes, et des organisations de plus en plus soumises aux impératifs de rentabilité et de productivité, en proposant un projet européen fondé sur la qualité de l'emploi ?

  • "Boycott du thé anglais à lépoque de la Révolution américaine, boycott qui a donné son nom à ce mode daction (celuidu capitaine Boycott dans lIrlande du xIxe siècle), boycott des bus dAlabama contre la ségrégation raciale dans les années 1960, boycott mondial de lAfrique du Sud de lApartheid ou des produits israéliens aujourdhui : quil soit un moyen de pression idéologique, une arme des pauvres et des exclus ou parfois même un levier utilisé par les puissants, le boycott fait de longue date partie de larsenal protestataire.Cette forme de contestation connaît aujourdhui un regain de popularité, y compris dans sa variante consumériste.Offrant une réponse au sentiment dimpuissance des individus, des ONG, voire des États face à une économie mondialisée, il sinscrit parfaitement dans les formes contemporaines dengagement militant : distancié, par projet, mobilisantdes individus souvent jeunes, en réseau, à l'échelle locale, nationale, mondiale, etc.Quelles sont les conditions de succès dun boycott ?Comment y réagissent les entreprises ou le législateur ?Certains pays, certaines cultures sont-ils plus ouverts à ce type de militantisme ? Une alliance entre consommateurs,citoyens et travailleurs est-elle possible ?Mode daction dune société civile mondialisée et forte de son pouvoir dachat, le boycott pourrait au xxIe siècle savérer aussi déterminant que le fut la grève pour le mouvement ouvrier."

  • This book looks at the history of work and the meanings that are attached to it over time. Taking as its basis a number of international surveys and interviews conducted in Europe, the authors consider the significance of work for Europeans today.Over the years the meaning of work has changed. It has become more highly diversified, and it is today invested with high expectations that conflict with organisational developments and the changing nature of the labour market. The authors use a generational perspective to explore whether it is possible to reconcile the contemporary "ethos" of work, especially with regards to women and young people, with organisations that are increasingly under pressure to be profitable and productive.Reinventing Work in Europe will be of interest to scholars and students in the areas of sociology of work, employment and organizations, labour studies, digital economy, and political economy.    

empty