Matz

  • L'Esprit du jeu

    Matz

    Joueur professionnel, c'est le rêve de beaucoup. Et quand on y arrive, quand on joue dans un grand club, qu'on devient une star, qu'on gagne beaucoup d'argent, comme Lucas, il faut savoir garder la tête sur les épaules. Faire les bons choix, faire attention à son entourage. Et même quand on croit pouvoir tout contrôler, le danger rôde. La fortune, la célébrité excitent les jalousies, les convoitises. Et peuvent pousser à la faute.

  • He used to play a dangerous game, running cash for the mob. Now he calls himself Tango, and he lives in a little village rising like a small island out of the rocky sea of the Andes. He's made a few friends since he arrived, with whom he's got a lot in common: they've all got secrets from their past, and they're not exactly who they say they are. One by one, their secrets are revealed in a storm of violence when old friends come knocking, demanding past debts be paid. High up in the Bolivian hills, a mountain community is once again upended by the arrival of strangers and the troubles they seem to bring with them.

  • For our two fugitives turned sailors, Tango and Mario, the next stop on their voyage around the West Indies is beautiful Curaçao. There they'll meet Charles, a charming Frenchman who's clearly hiding something. The three go on together to Panama City, and it's not long before Charles catches the attention of the American authorities. And they're not the only ones who want to get their hands on this expat on the run... Bullets will fly, with Tango once more caught in the middle.

  • When his past caught up with him in South America, Tango took care of the situation and made a new friend along the way, Mario. The two men leave the desert behind for the open sea, but when Mario grows bored sailing around the Caribbean, they stop on the tiny island where Tango's grandfather lives. What should have been a nice family visit, however, quickly turns into a violent confrontation. Trouble has a way of finding him (or is it the other way around?), but Tango's got a knack for getting out of it. He may be an outlaw, but his sense of justice is sharp. Comfort and convenience are tossed to the wind when it's time for Tango to protect the ones he loves.

  • De laatste condor

    Matz

    • Lombard
    • 11 December 2020

    Tango en Mario verblijven in Argentinië, waar de dagen
    voorbijglijden. Maar deze keer gooit Mario's verleden als
    politieagent roet in het eten. Hij wordt ontvoerd door
    oorlogsmisdadigers op zoek naar wraak. Tango weet dat hij slechts
    over een paar uur beschikt om zijn vriend terug te vinden...

  • Statuesque, alluring and a literal femme fatale ... Felicity Brown,
    former waitress, former call-girl and pretend nurse, nearly caused
    the end of XIII when she murdered for his money the man he believed
    might be his father. But crime doesn't pay in the end, and Felicity
    is forced to flee from the FBI. Thus begins a bloody escape that will
    take the black widow to Costa Verde, into the arms of a dictator and
    in the middle of a revolution that will soon draw in none other than
    ... XIII!

  • Ceux du Chambon : 1939-1944 : l'Histoire vraie de deux frères sauvés par les justes Nouv.

    "Le souvenir du Juste restera pour toujours". Eté 1939, la famille
    Weil passe des vacances joyeuses dans le Morvan, au lac des
    Stettons." Mais les vacances s'étaient mal terminées. Le 3 septembre,
    la France et l'Angleterre avaient déclaré la guerre à l'Allemagne.
    J'avais trois ans : j'étais trop petit pour comprendre ce qu'il se
    passait vraiment et ce que cela signifiait, pour nous et pour le
    monde, je ne savais pas qui était Adolf Hitler et ce qu'il voulait
    faire, mais je voyais bien que mes parents étaient très soucieux..."
    Maurice le père de famille retourne travailler à Lille, tandis que
    Denise emmène les garçons, Etienne et Philippe au Chambon sur Lignon,
    où, paraît-il les enfants seront en sécurité...

  • Tango t.6 ; le fleuve aux trois frontières Nouv.

    Les seules armes que se voyait déterrer Tango, à présent, c'étaient des flèches préincaïques. Mais un coup de fil plus tard, il est temps de ressortir la quincaillerie. Mike est seul à Iguazu, à la frontière entre trois pays, avec une dette d'honneur à régler. Sans se douter que dans l'ombre de sa cible se tapit un homme situé à la frontière des vies passées de son petit-fils. Et que son attachement à l'honneur pourrait bien écrire une conclusion sanglante à leur histoire familiale.

  • Après avoir volé des millions à un cartel de la drogue, John Tango s'est installé dans un village perdu de Bolivie, pensant avoir trouvé le coin idéal pour prendre sa retraite. Mais le hasard fait bien mal les choses, son nouveau voisin et son fils semblent fuir eux aussi un passé compliqué. Quand ces derniers sont attaqués par trois hommes armés, Tango prend leur défense et tue les assaillants. Il l'ignore encore mais il vient d'attirer l'attention de deux puissants groupes armés. Le coin le plus tranquille de la Cordillère des Andes ne va pas le rester longtemps.

    Une histoire complète.

  • Suite à l'affaire Muller, Tango a été repéré par la DEA. L'agence fédérale le dénonce anonymement à ses anciens commanditaires, afin de piéger ces derniers. En parcourant l'Équateur, Tango et Mario espéraient pouvoir profiter de leur voyage... Mais l'épisode touristique sera de courte durée, les deux amis seront bientôt au coeur d'un affrontement dantesque.

  • Tango et Mario se sont installés en Argentine où ils coulent des jours paisibles. Mais cette fois c'est le passé de flic de Mario qui refait surface. Il est enlevé par d'anciens criminels de guerre résolus à se venger. Tango le sait, il n'a que quelques heures devant lui pour retrouver son ami...

  • Certains ont le don d'attirer la violence où qu'ils aillent. John Tango est de ceux-là. Après avoir survécu de peu à l'enfer de la Cordillère des Andes, il a repris la mer pour rendre visite à son grand-père sur sa petite île des Bahamas. Mais l'île est convoitée par la mafia locale. Les vacances seront de courte durée...

  • Tango et Mario ont décidé de quitter les Bahamas et de poursuivre leur périple. Après une escale, ils découvrent un passager clandestin dans leur bateau. Muller est un homme d'affaire français en fuite. Pour Tango, impossible d'abandonner à son sort un camarade d'infortune. Mais Mario est plus méfiant : il a compris que la présence de Muller signait le retour des ennuis à grande échelle.

  • La démocratie, la justice, tous les grands principes qui sonnent bien et qui réconfortent les honnêtes gens sont bien fragiles face à la corruption, la cupidité, la violence et le clientélisme.
    Dans ce nouvel opus, le Tueur se retrouve au centre d'un combat qui l'emmène bien plus loin qu'on ne l'aurait cru au premier abord. Et quand ceux qui sont censés être les garants de l'ordre social dérapent, plus rien n'est sous contrôle.

  • Lorsqu'il s'est fait cueillir par la DGSE en Patagonie, le Tueur n'a eu que deux options. Suivre le mouvement ou finir squelette nettoyé par les urubus, au fond de la pampa. Et se sauver la peau implique souvent des compromis. Une planque au Havre, une couverture de cadre dynamique, la vie de bureau dans toute sa splendeur... Mais les communautés urbaines françaises se révèlent finalement des terrains d'intervention tout aussi musclés que ceux qu'il a eu l'habitude de « nettoyés » quand il bossait à son compte.

  • "Nous avons besoin de toutes les forces que nous pouvons trouver,
    Cheikh. Et puis, les mécréants ne se méfient pas des femmes. N'est-ce
    pas toi qui m'as dit qu'il fallait utiliser les point s faibles de
    nos ennemis ?"

  • Marseille, tournant du XXe siècle. Alexandre Jacob démarre son parcours hors du commun en embarquant comme mousse à 11 ans. Après plusieurs années autour du globe, il est contraint par sa santé de rester à terre, où ses prises de positions anarchistes lui coûteront son métier et sa place dans la société. Il monte alors le gang des travailleurs de la nuit, volant aux riches, en signant d'un mot d'esprit et sans violence. Son destin l'amènera ensuite entre autres au bagne de Cayenne, où il apprendra le droit pour défendre ses co-détenus et mieux tenir tête aux juges plus tard....Un homme dont on ne peut s'empêcher de penser qu'il aurait pu, s'il était mieux né, s'il avait eu sa chance, s'il avait pu faire des études, connaître un tout autre destin.

  • Matz et Rossi ont fort à faire pour suivre les belles et longues jambes de Felicity Brown dans ce tome 9 de XIII Mystery ! Le lecteur assiste, fasciné, à un road-movie à travers le sud des États-Unis, de la petite ville de Southburg en Alabama jusqu'au Costa Verde, en passant par Los Angeles. Toujours aussi redoutable, la belle se joue des agents du FBI. Felicity Brown, Fran Black ou encore Felicidad Moreno au bras du dictateur Ortiz : XIII n'est manifestement pas le seul à avoir plusieurs identités...

  • Long feu est l'autobiographie d'un tueur professionnel. Un homme solitaire et froid, méthodique et consciencieux, qui ne s'embarrasse pas de scrupules ni de regrets. Alors qu'il guette sa prochaine victime, nous partageons ses pensées, nous apprenons à le connaître, nous découvrons sa vie à travers de nombreux flash-back. Plus l'attente dure et plus il s'énerve, il nous entraîne dans des abîmes de violence, jusqu'à l'explosion finale. Mais les cartes seraient-elles truquées ? Gare aux éclaboussures...

  • À la fin du premier tome (Long feu), on avait laissé le Tueur dans l'avion, en cavale, destination Cayenne. On le retrouve au Vénézuela, au soleil. Il s'est refait, il a récupéré ; il est même accompagné d'une fille superbe avec laquelle il semble se la couler douce. Il apprend de la bouche d'un autochtone qu'un Gringo est arrivé dans le coin. Pour le Tueur, ça sent mauvais : très vite, il s'aperçoit que le type en question le surveille. Il s'agit de Laporte, un flic qui avait commencé à prendre le Tueur en filature à Paris ...

    On est toujours sur la trace du Tueur, à "écouter" son monologue, à s'habituer à sa logique implacable de solitaire et on a tout de suite envie, en refermant ce deuxième tome, de connaître la suite de son histoire. On se prendrait presque de sympathie pour lui.

  • Le bout de la route : voici le volume final de la grande saga du Tueur. Cuba, Argentine, Chili... Marqué par la mort de son vieux comparse colombien Mariano, le Tueur s'abandonne à l'introspection au fil de quelques semaines d'errance en Amérique Latine, au hasard de ses impulsions. Jouer le jeu de la légalité et s'investir davantage aux côtés de son associé Haywood dans la compagnie pétrolière cubaine Petroleo Futuro Internacional ? Tenter de se faire oublier une bonne fois pour toutes au coeur de la forêt, avec sa compagne et son fils ? Il n'aura finalement pas l'occasion de ruminer très longtemps son nihilisme radical. Rattrapé par son passé violent dans la capitale chilienne, en la personne de deux agents secrets français, ce solitaire absolu n'aura d'autre choix que de poursuivre le chemin qu'il s'est lui-même tracé bien des années auparavant, en choisissant une fois pour toutes l'indépendance et l'anonymat sans retour, les armes à la main...

  • Le Tueur a repris du service. Mais l'élimination (judicieuse) d'un agent de la C.I.A. présente un inconvénient : attirer l'attention. Haywood, l'associé du Tueur dans la compagnie pétrolière Petroleo Futuro Internacional, conseille à ce dernier de se faire discret et d'oublier temporairement leur ami commun Mariano, trop préoccupé par sa nouvelle carrière politique en Colombie... Et de fait, lorsqu'il croise Mariano à Bogota, le Tueur sent bien que leur relation a changé. À commencer par l'ingrédient indispensable lorsqu'on partage tant de secrets gênants : la confiance. Par la suite, suivi par des inconnus en Martinique puis à La Barbade, le Tueur va pouvoir vérifier que son intuition était juste. Mais pas de la façon dont il l'imaginait : Mariano, son garde du corps éliminé, a soudainement disparu...

  • Impossible pour Le Tueur de couler des jours tranquilles. Et pourtant, après sa dernière étape à Paris, il aspirait à un peu de calme (cf. "Le Tueur" T2). Malgré toutes les précautions qu'il n'a cessé de prendre le voilà pieds et poings liés, au moins pour un moment ; obligé d'acquitter une drôle de dette contractée - Ah!, s'il avait su... - envers un gros ponte de la Mafia colombienne. Le Parrain sait à qui il a affaire. Le Tueur pourra lui rendre de bons et loyaux services. Le Tueur, quant à lui, peut se permettre d'accepter de nouveaux contrats : ses conditions sont respectées. Ce n'est pas parce qu'il change de patron qu'il change ses principes. Et puis comme ça, il peut continuer à voyager, à mettre de côté des sommes substantielles. En gardant le contrôle, en restant toujours seul, même quand il est bien accompagné. Le Tueur change de patron, pas de principes. Rester vigilant, ne pas attirer l'attention, s'adapter, peu importe le commanditaire puisque le boulot reste le même. Mais cette dette, elle n'était pas prévue au programme...

    Ici encore les auteurs font preuve d'une maestria à couper le souffle. Toujours des mises en page qui impressionnent par leur dynamisme, des couleurs rutilantes, des ambiances oppressantes à souhait, des dialogues - et les longs monologues silencieux, in peto, du Tueur! - d'une extrême précision, comme les tirs de leur personnage. Une bande dessinée pour un public averti et amateur de films noirs.

  • Notre "héros" a retrouvé la trace des commanditaires qui avaient essayé de l'éliminer, lui et sa compagne en Amérique du Sud. Il est plus que temps de régler ses comptes avec ces bourgeois de la bonne société parisienne, enrichis par le trafic de drogue. Ses ennemis ont peut-être le bras long, mais ça ne les mettra pas à l'abri de la vengeance du Tueur.

empty