Jean-Henri Fabre

  • Respiration des plantes

    Jean-Henri Fabre

    • Éditions rivages
    • 20 April 2022

    «Respiration des plantes» est extrait des célèbres «Leçons à mon fils sur la botanique» de Fabre. Publiées en 1876, ces leçons représentent encore aujourd'hui une introduction idéale à la botanique pour le grand public.(Emanuele Coccia)
    Préface d'Emanuele Coccia

  • Une ascension au Mont Ventoux

    Jean-Henri Fabre

    • Éditions rivages
    • 5 February 2014

    Au mois d'août 1865, le célèbre naturaliste Jacques-Henri Fabre (1823-1915) organise pour deux de ses amis une ascension du mont Ventoux.

  • Aurore

    Jean-Henri Fabre

    • Collection xix
    • 4 February 2016

    Revenez, disait un jour Aurore s'adressant à ses trois nièces, Augustine, Claire et Marie, revenez en mon esprit, souvenirs de ce bel âge où la curiosité s'éveille, où l'imagination travaille, pleine de riantes illusions. Revenez, ô mes souvenirs de ce temps où le soir, assises en rond sur les foins coupés, au chant monotone des grillons, nous nous racontions des histoires.Un soir c'était le Petit-Poucet. Les oiseaux avaient mangé les miettes de pain répandues à terre pour reconnaître le chemin.Fruit d'une sélection réalisée au sein des fonds de la Bibliothèque nationale de France, Collection XIX a pour ambition de faire découvrir des textes classiques et moins classiques dans les meilleures éditions du XIXe siècle.

  • Maître Paul

    Jean-Henri Fabre

    • Collection xix
    • 16 December 2015

    Entouré de quelques écoliers désireux d'apprendre, maître Paul commença de la sorte ses récits :Une des joies de votre âge est certainement l'insecte, si curieux dans ses manières de vivre, si varié dans ses formes et ses colorations. Vous poursuivez d'une fleur à l'autre le papillon superbe ; vous élevez le hanneton sur un lit de feuilles fraîches ; avec une paille, vous obligez le grillon de quitter son terrier. L'insecte qui vous amuse peut aussi vous instruire.Fruit d'une sélection réalisée au sein des fonds de la Bibliothèque nationale de France, Collection XIX a pour ambition de faire découvrir des textes classiques et moins classiques dans les meilleures éditions du XIXe siècle.

  • Or un soir, à la veillée, ils étaient réunis tous les six. L'oncle Paul lisait dans un grand livre. Il lit toujours, l'oncle Paul, pour se reposer de ses occupations. Il trouve qu'après le travail, rien ne délasse comme la conversation avec un livre, qui nous apprend ce que lés autres ont fait, ont dit, ont pensé de mieux. Il a dans sa chambre, bien rangés sur des planches de sapin, des livres de toute espèce. Il y en a de grands et de petits, avec images et sans images, de non reliés et de reliés, et même dorés sur la tranche.Fruit d'une sélection réalisée au sein des fonds de la Bibliothèque nationale de France, Collection XIX a pour ambition de faire découvrir des textes classiques et moins classiques dans les meilleures éditions du XIXe siècle.

  • Éléments d'histoire naturelle des animaux

    Jean-Henri Fabre

    • Collection xix
    • 11 October 2016

    1. Les petits chats. - C'est toujours un événement pour la maisonnée lorsque la chatte, seule la veille, est retrouvée le lendemain, en un coin du grenier, avec une famille de petits chats, dans une corbeille bourrée de paille. On accourt voir les nouveau-nés. Ils sont quatre, les yeux encore fermés, le nez rose, les oreilles courtes et rondes. Et la chatte doucement ronronne de bonheur en léchant, lavant les mignonnes créatures qui, de la patte, pétrissent la mamelle, pour faire venir le lait.Fruit d'une sélection réalisée au sein des fonds de la Bibliothèque nationale de France, Collection XIX a pour ambition de faire découvrir des textes classiques et moins classiques dans les meilleures éditions du XIXe siècle.

  • Physique

    Jean-Henri Fabre

    • Collection xix
    • 30 June 2016

    L'air. - La voûte bleue du ciel. - Exploration de l'atmosphère. - Malaise ressenti à de grandes hauteurs. - Abaissement de la température. - Teinte sombre de l'espace. - Aspect de la Terre, vue de l'espace. - La voûte bleue n'est qu'une illusion. - Le véritable ciel. - Le rayon de soleil et la poussière. - Cause de l'obscurité des espaces célestes. - Rôle de l'atmosphère dans l'illumination de la Terre. - Crépuscule. - Rôle de l'atmosphère dans la température de la Terre.Fruit d'une sélection réalisée au sein des fonds de la Bibliothèque nationale de France, Collection XIX a pour ambition de faire découvrir des textes classiques et moins classiques dans les meilleures éditions du XIXe siècle.

  • Le Ciel

    Jean-Henri Fabre

    • Collection xix
    • 23 May 2016

    L'arpentage du ciel et la géométrie, 1. - L'angle, 2. - Perpendiculaire et oblique, 3. - Angle aigu, angle obtus, angle droit. 3. - Circonférence, rayon, diamètre, arc, 4. - Graduation de la circonférence, 4. - Le rapporteur, 5. - Mesure d'un angle, 5. - Le graphomètre, 5. - Somme des angles extérieurs d'un polygone, 6. - Démonstration expérimentale et démonstration théorique. 6. - Le triangle, 7. - Somme de ses trois angles, 7. - Expérience et démonstration, 7.Fruit d'une sélection réalisée au sein des fonds de la Bibliothèque nationale de France, Collection XIX a pour ambition de faire découvrir des textes classiques et moins classiques dans les meilleures éditions du XIXe siècle.

  • Le maître et le marteau

    Henri Fabre

    • Editions l'harmattan
    • 12 October 2015

    1942, année sombre de l'occupation de la France par les Allemands. Isaac Roth, juif, français, est maintenu dans son poste de professeur d'Université grâce à certaines lois préservant les juifs Anciens combattants. Décidé à une "résistance passive", il ignore que sa plus jeune fille, Sarah, et son fils, Joshua, sont entrés dans un groupe de résistants. Joshua est arrêté par la gestapo. La solidarité, l'honnêteté, la morale face à la délation, aux préjugés, à la corruption, vont constituer les forces actives pour vivre le drame familial.

  • L'héritière

    Henri Fabre

    • Editions l'harmattan
    • 12 October 2015

    1913, à Montpellier et à Paris. Période où fleurissent les manifestations féministes, où l'éducation bourgeoise évolue, où la culture est bouleversée par de nouveaux styles de peinture, de musique, d'architecture. Un monde nouveau... avant la Grande guerre. Raymond, chef d'entreprise florissante souhaite que l'on prenne sa relève à la direction. Sa succession met en cause la gestion du capital et ses héritiers naturels, ses trois fils. Mais lequel choisir sans spolier les autres ?

  • Des sourires et des hommes

    Henri Fabre-Colbert

    • Fenixx réédition numérique (presses du languedoc)
    • 13 March 2020

    Voilà des années que Fabre-Colbert s'indigne, dénonce, invective... On connaît ses luttes en faveur de la viticulture languedocienne, ses campagnes généreuses pour la défense du pays natal. On se souvient de son journal L'écho des Corbières, qu'il mit, des années durant, au service des Comités d'action viticole et qu'il anima, avec quelques amis, de sa plume fougueuse. Qui n'a encore en mémoire son ouvrage "Le défi occitan", passionné et généreux, qui s'insurgeait contre l'utilisation du pays occitan et de sa population à des fins bassement touristiques ? L'année dernière, il faisait paraître un livre de souvenirs sur la résistance : "La foire aux hommes", livre tragique et truculent, animé du feu de l'authenticité et de la révolte. Mais, depuis maintenant quatre ans, Fabre-Colbert publie une chronique hebdomadaire dans Midi Libre : « Des sourires et des hommes ». Ces billets, dont nous publions aujourd'hui un choix significatif, constituent un véritable feu d'artifice qui fuse dans tous les coins. L'amour, la guerre, le gaspillage, l'égoïsme, la société de consommation, la jactance, la politicaillerie, les salauds, les c..., les cocus, les vacanciers... tout y passe ou presque... Et cela, dans une langue violente, ironique, décapante, qui sait allier dénonciation et humour, qui retrouve la gouaille populaire et le bon sens paysan pour asséner quelques vérités toujours bonnes à dire et, hélas ! trop rarement énoncées. Certes, l'outrance est souvent de mise et la caricature de règle, mais ce sont là les lois du genre. Et puis Henri Fabre-Colbert, qui manie si bien le brûlot et le pamphlet, sait trouver des élans émouvants pour évoquer les vieux, les victimes et les laissés pour compte, mais aussi pour saluer tous ceux en qui il voit l'espoir, frère jumeau de la diatribe.

  • Des sourires et des hommes

    Henri Fabre-Colbert

    • Fenixx réédition numérique (presses du languedoc)
    • 13 March 2020

    Voilà des années que Fabre-Colbert s'indigne, dénonce, invective... On connaît ses luttes en faveur de la viticulture languedocienne, ses campagnes généreuses pour la défense du pays natal. On se souvient de son journal L'écho des Corbières, qu'il mit, des années durant, au service des Comités d'action viticole et qu'il anima, avec quelques amis, de sa plume fougueuse. Qui n'a encore en mémoire son ouvrage "Le défi occitan", passionné et généreux, qui s'insurgeait contre l'utilisation du pays occitan et de sa population à des fins bassement touristiques ? L'année dernière, il faisait paraître un livre de souvenirs sur la résistance : "La foire aux hommes", livre tragique et truculent, animé du feu de l'authenticité et de la révolte. Mais, depuis maintenant quatre ans, Fabre-Colbert publie une chronique hebdomadaire dans Midi Libre : « Des sourires et des hommes ». Ces billets, dont nous publions aujourd'hui un choix significatif, constituent un véritable feu d'artifice qui fuse dans tous les coins. L'amour, la guerre, le gaspillage, l'égoïsme, la société de consommation, la jactance, la politicaillerie, les salauds, les c..., les cocus, les vacanciers... tout y passe ou presque... Et cela, dans une langue violente, ironique, décapante, qui sait allier dénonciation et humour, qui retrouve la gouaille populaire et le bon sens paysan pour asséner quelques vérités toujours bonnes à dire et, hélas ! trop rarement énoncées. Certes, l'outrance est souvent de mise et la caricature de règle, mais ce sont là les lois du genre. Et puis Henri Fabre-Colbert, qui manie si bien le brûlot et le pamphlet, sait trouver des élans émouvants pour évoquer les vieux, les victimes et les laissés pour compte, mais aussi pour saluer tous ceux en qui il voit l'espoir, frère jumeau de la diatribe.

  • Ce second livre d'étude sur l'instinct et les moeurs des insectes, est tout aussi passionnant que le premier.

  • Jean-Henri Fabre est non seulement un grand entomologiste, mais aussi un magnifique «vulgarisateur», au meilleur sens du terme. Avec lui, l'homme ne s'efface pas devant le scientifique, il est toujours présent. Il nous entraîne, tout au long des 10 volumes de ses souvenirs, dans la passionnante découverte du monde inconnu des insectes.

  • Jean-Henri Fabre est non seulement un grand entomologiste, mais aussi un magnifique «vulgarisateur», au meilleur sens du terme. Avec lui, l'homme ne s'efface pas devant le scientifique, il est toujours présent. Il nous entraîne, tout au long des 10 volumes de ses souvenirs, dans la passionnante découverte du monde inconnu des insectes.

  • Jean-Henri Fabre est non seulement un grand entomologiste, mais aussi un magnifique «vulgarisateur», au meilleur sens du terme. Avec lui, l'homme ne s'efface pas devant le scientifique, il est toujours présent. Il nous entraîne, tout au long des 10 volumes de ses souvenirs, dans la passionnante découverte du monde inconnu des insectes.

  • Jean-Henri Fabre est non seulement un grand entomologiste, mais aussi un magnifique «vulgarisateur», au meilleur sens du terme. Avec lui, l'homme ne s'efface pas devant le scientifique, il est toujours présent. Il nous entraîne, tout au long des 10 volumes de ses souvenirs, dans la passionnante découverte du monde inconnu des insectes.

  • Jean-Henri Fabre est non seulement un grand entomologiste, mais aussi un magnifique «vulgarisateur», au meilleur sens du terme. Avec lui, l'homme ne s'efface pas devant le scientifique, il est toujours présent. Il nous entraîne, tout au long des 10 volumes de ses souvenirs, dans la passionnante découverte du monde inconnu des insectes.

  • Ce sixième volume, comme les précédents, est une étude scientifique du plus haut intérêt sur divers insectes, agrémentée de passages sur les idées et l'histoire de l'auteur, fort intéressants, en particulier celui sur sa jeunesse et son éducation campagnarde auprès d'un instituteur «fleurant bon le foin». La démarche de l'auteur y est, comme à chaque fois, explicitée avec une clarté remarquable. On suit parfaitement son cheminement intellectuel, ses questionnements, ses idées d'expérimentations avortées ou réussies. Et même ses impasses. On remarquera particulièrement ses chapitres lumineux sur les aptitudes urticantes de certaines chenilles. Et tout lecteur devrait compatir avec l'auteur s'infligeant, sans précaution ni retenue, des cataplasmes d'«essence» de chenille pour comprendre si toutes sont urticantes et pourquoi elles le sont.

  • Jean-Henri Fabre est non seulement un grand entomologiste, mais aussi un magnifique «vulgarisateur», au meilleur sens du terme. Avec lui, l'homme ne s'efface pas devant le scientifique, il est toujours présent. Il nous entraîne, tout au long des 10 volumes de ses souvenirs, dans la passionnante découverte du monde inconnu des insectes.

  • Jean-Henri Fabre est non seulement un grand entomologiste, mais aussi un magnifique «vulgarisateur», au meilleur sens du terme. Avec lui, l'homme ne s'efface pas devant le scientifique, il est toujours présent. Il nous entraîne, tout au long des 10 volumes de ses souvenirs, dans la passionnante découverte du monde inconnu des insectes.

  • Jean-Henri Fabre est non seulement un grand entomologiste, mais aussi un magnifique «vulgarisateur», au meilleur sens du terme. Avec lui, l'homme ne s'efface pas devant le scientifique, il est toujours présent. Il nous entraîne, tout au long des 10 volumes de ses souvenirs, dans la passionnante découverte du monde inconnu des insectes.

  • La foire aux hommes

    Henri Fabre-Colbert

    • Fenixx réédition numérique (inc malet)
    • 12 November 2019

    Vous allez rire, hurler de rire, à chaque page de ce livre... mais allez donc savoir pourquoi, la dernière page tournée, vous vous retrouverez avec des larmes dans les yeux... C'est le talent des véritables écrivains, que de savoir faire du rire, la politesse de leur désespoir. Publié jadis en édition confidentielle, ce livre avait été salué comme un chef d'oeuvre par ceux qui l'eurent en mains. Une langue tragique et saugrenue, du Céline matiné de San-Antonio (avant la lettre). Une prodigieuse coulée verbale, charriant dans son tumulte et ses outrances une humanité cocasse, dérisoire et démesurée, perdue dans le grand fracas de l'histoire.

empty