Aymeric Mantoux

  • La crise ? Quelle crise ? Pendant que les uns boivent la tasse, les autres trinquent à coups de premiers crus classés.
    Alors que les turbulences des marchés financiers font vaciller l'économie mondiale, les milliardaires n'ont jamais été aussi nombreux. Certains disposent de fortunes supérieures au PIB de bien des Etats. De l'art contemporain aux chevaux de course, les ultra-riches continuent de s'amuser avec de coûteux joujoux. Sur les marinas, dans les foires d'art internationales, dans les vignobles en France et à l'étranger, les écuries, les champs de course, les châteaux en Sologne et les mas en Provence, l'auteur a mené l'enquête pour comprendre comment et pourquoi ils dépensent leur argent.
    Par-delà les clichés, la réalité est souvent plus complexe. A travers leurs passions, les grandes fortunes se font la guerre jusque dans leur vie privée. Achats de propriétés viticoles pour des raisons fiscales, acquisition d'art pour échapper à l'ISF et passer à la postérité, châteaux entretenus grâce à des niches fiscales... Ces " danseuses " sont-elles toujours sincères ? Quand les grandes fortunes ont déjà tout, à quoi rêvent-elles encore ? Quel est le revers de la médaille de ce monde si fermé ? Bienvenue chez les ultra-riches, où les loisirs ne sont jamais désintéressés et les dépenses toujours des investissements optimisés par des armadas de conseillers fiscaux.

  • La gauche bling-bling

    Aymeric Mantoux

    "Je n'aime pas les riches" a un jour déclaré François Hollande, candidat socialiste à l'élection présidentielle de 2012.

    L'affirmation est osée ! Car Hollande. DSK, Royal, Fabius.
    Lang, Delanoë... la plupart des stars du PS ont pour point commun de s'être, un jour ou l'autre, acquittées de l'ISF, l'impôt sur les grandes fortunes. Comme François Mitterrand, auraient-ils tous le coeur à gauche et le portefeuille à droite ?
    Les dirigeants du principal parti de la gauche française, ainsi que la plupart de leurs compagnons de route, ne sont jamais réellement parvenus à clarifier leur rapport personnel à l'argent.
    Et encore moins leurs conséquences idéologiques.
    C'est l'occasion d'en rire, mais aussi d'y réfléchir. La Gauche bling-bling, première BD-enquête économico-politique;
    Raconte l'histoire des socialistes et de l'argent. L'histoire d'une irrésistible conversion aux valeurs du libéralisme économique, d'une fascination croissante pour les ors du pouvoir et la puissance des médias. De la "gauche caviar" des années Mitterrand à la "gauche Porsche",.
    De la période Strauss-Kahn, ces trente années de politique ont aussi été celles du renoncement aux idéaux de Marx et de Jaurès. Bienvenue dans la Gauche bling-bling, 0 % sexe,100 % pépètes.

  • Ce petit livre illustré est la chronique d'un siècle de grands révolutionnaires. Il se présente sous la forme d'une suite de portraits historiques et décalés de personnages, plus ou moins célèbres, qui ont rêvé de changer le monde. Parfois pour le meilleur, souvent pour le pire, ils ont convaincu et entraîné des millions de citoyens dans leur sillage...

  • En France, la gastronomie est incontournable. Mais ce qui se cache sous les couvercles des marmites n'est guère appétissant et tue à petit feu la cuisine française. Cette enquête nous en dévoile les coulisses : guides corrompus, diktat des géants de l'agroalimentaire et de la grande distribution, collusions entre chefs étoilés et politiques, etc. Ce ne sont que rivalités et jeux de pouvoir ayant pour seul mot d'ordre : toujours plus.
    Alors que la gastronomie française a fait son entrée au patrimoine mondial de l'UNESCO, il est temps de s'intéresser au phénomène du food business dans notre pays.

  • Depuis plus de dix ans, Aymeric Mantoux suit l'évolution de la cuisine de Yannick Alléno. Des sous-sols du restaurant du Scribe, où s'accomplissent dans l'anonymat les petits gestes de la grande cuisine, aux  ors du Meurice qui brillent de ses trois étoiles, il a assisté à l'avènement d'un des plus grands chefs contemporains.

    Si Yannick Alléno, aujourd'hui à la tête d'un empire de dix-sept affaires sur trois continents, a imposé avec force sa cuisine moderne sur la planisphère de la gastronomie, c'est en puisant dans ses racines et la culture de son terroir parisien populaire. Le dessinateur Pascal Rabaté s'est penché sur le destin exceptionnel de ce « môme ». Sans clichés, en privilégiant l'observation, il restitue ici un récit d'une humanité qui ne laissera personne indifférent.

  • Le monde a soif de vin. Jamais dans l'histoire « l'or rouge » n'a été aussi recherché et disputé à travers la planète.
    Instrument de puissance méconnu, le vin contribue au prestige des nations qui le maîtrisent depuis des siècles. Il représente même le dernier domaine d'excellence français.
    Mais la concurrence est rude. Après les Américains qui dominent aujourd'hui le marché, de nouvelles puissances conquérantes ? la Chine, l'Inde ou le Brésil ? apparaissent. Elles achètent et créent des domaines, s'emparent des stocks, et cherchent à prendre le contrôle des cours et du commerce viticoles.
    Les deux auteurs de ce livre sont partis sur les nouvelles routes du vin. Entre Napa Valley et Hong Kong, Espagne, Japon et Chine, émerge une étonnante histoire de la globalisation. Et dans cette véritable guerre économique « liquide », la France n'a pas dit son dernier mot.

    Illustration originale d'après une photo de verre © Ultra. F / Getty Images

  • La gastronomie est une mine de récits passionnants, à la croisée des chemins entre la politique, la littérature, les arts et la société.
    Alors que les battles de « dîners presque parfaits » monopolisent les heures de grande écoute, que les quotidiens consacrent leur « une » à la malbouffe, qu'on classe à l'Unesco la cuisine française recroquevillée sur son terroir et qu'on s'échange entre amis des tuyaux sur le meilleur tripier de France, nos contemporains, dressés sur leurs ergots, ne cessent de ressasser la mythique nappe à carreau et de bégayer le sempiternel guide Michelin. Raison de plus pour mettre les points sur les « i » ! Qui sait que Chirac, avant d'être synonyme de tête de veau ou de fromage de tête, était une sauce à base de lard ? Que l'Angleterre fut pourvue d'un ministère de la Nourriture ? Qui se souvient de ce chimiste français qui proposait dès la fin du XIXe siècle de nourrir la planète de pilules et d'arômes ? Qui a jamais su que Zola mangeait « comme trois romanciers ordinaires » selon son compagnon de table Guy de Maupassant ? Que la critique gastronomique française s'est compromise pendant l'Occupation ?
    Qui connaît la véritable histoire des frites ? De A comme Aubry à Z comme Zorro, de l'origine de l'expression « couper la poire en deux » à la naissance de la franc-maçonnerie dans un restaurant londonien, en passant par la fabuleuse légende du poivre, dégusté comme une sucrerie à la cour de Versailles, la gastronomie est une mine de récits passionnants, à la croisée des chemins entre la politique, la littérature, les arts et la société. Comme le disait Coluche : « Dieu a tout partagé en deux.
    Les riches auront la nourriture, les pauvres de l'appétit. » C'est dire si la gastronomie a à voir avec le politique. Or, peu de gens en connaissent les racines et les évolutions ; et la plupart ignorent les savoureuses anecdotes qui font le lien entre la petite histoire de l'aliment et la grande histoire des hommes. Ce livre est pour eux.

  • C'est par un simple coup de fil que Georges Mirliton, le tout-puissant patron du très rouge et très gastronomique guide Mirliton, apprend qu'il est viré.
    Désireux de laver cet affront, il entreprend d'écrire ses Mémoires et attaque donc un tour de France au pays des trois étoiles. Là, ce qui devait être une voluptueuse tournée des grands ducs va virer au cauchemar... Vous pensiez tout connaître de la gastronomie française ? C'était sans compter sur cette BD-pamphlet où la fiction n'est jamais très loin de la réalité. Grands chefs, critiques, les personnages de cet album, sous couvert de caricature, en disent long sur les pratiques de la grande cuisine.
    Volontiers satiriques et impertinents, les dialogues racontent les guerres d'ego, les dessous-de-tables et le "melting-popote" pas toujours très ragoûtants, du food business.

  • Avant-propos de Bernard Ceysson Préface, Aymeric Mantoux Un entretien entre Claude Viallat et Michel Nuridsany La Démesure des corps : Claude Viallat en ses taureaux, Matthieu Léglise Des reproductions d'oeuvres tauromachiques de 1956 à 2020 Annexes (biographie, bibliographie)

  • "L'argent pourrit les gens, tel est mon sentiment", chantait Joey Starr avec son groupe de rap NTM. Et s'il pourrissait également la vie politique, y compris à gauche ? Il se pourrait bien que l'argent soit une fois de plus fatal au Parti Socialiste en cette année 2012...
    Cette BD-enquête, la première du genre, raconte l'histoire de la gauche et de son rapport à l'argent en France. De la gauche mitterrandienne, la gauche "caviar", jusqu'à la gauche strausskanienne, une véritable gauche "bling-bling", nous avons assisté au renoncement des idéaux de Marx et de Jaurès.
    La BD politique la plus insolente de la Présidentielle 2012 !

  • Rony Brauman . Édith Cresson .  Alain Deloche  Olivier de Schutter . Marek Halter  Basile Kamir . Peter Kassovitz . Général Morillon Jean-Christophe Rufin  . Yves Simon . Bernard Tapie.     Qui connaît Bernard Kouchner ? Le docteur, comme ses amis l´appellent, a déjà connu plusieurs vies : il fut tour à tour, médecin, journaliste à Actuel, humanitaire, scénariste, diplomate et plusieurs fois ministre.  Personnalité politique préférée des Français depuis de nombreuses années, l´actuel ministre des Affaires étrangères reste pourtant mystérieux. Du Biafra à la Birmanie, du Kosovo au quai d´Orsay, bien malin qui pourrait réduire Bernard Kouchner à un qualificatif, un trait de caractère. Charmeur et cassant, autoritaire et libéral, diplomate de haute volée et compagnon enthousiaste et chaleureux, homme de gauche dans un gouvernement de droite : les paradoxes ne manquent pas.  Pour comprendre l´imprévisible docteur Kouchner, qui mieux que ceux qui l´ont côtoyé sur le terrain ?  De Marek Halter à Jean-Christophe Rufin, de Rony Brauman à Bernard Tapie et Édith Cresson ou Yves Simon, ils sont politiques, humanitaires, écrivains, réalisateurs ou copains de toujours et ils ont en commun d´avoir bien connu Bernard Kouchner à des moments décisifs de sa vie. À travers de longs entretiens, ces témoins privilégiés dressent un portrait original, sensible et informé.   Ni complaisant ni virulent, l´ouvrage, dans un genre biographique original, apporte un éclairage inédit et incisif sur une personnalité incroyablement complexe.

  • Ces derniers mois, la compagne de François Hollande a fait irruption sur le devant de la scène politique, surprenant jusqu'aux caciques socialistes. Elle s'est même imposée en tête des sondages pour la présidentielle devant Nicolas Sarkozy.
    Les socialistes se découvrent une héritière insoupçonnée de Mitterrand, la droite une adversaire redoutable. Une femme que les dinosaures politiques ont d'abord cru bon de railler avant d'y réfléchir à deux fois...
    Sur Ségolène Royal - déjà vingt-cinq ans d'expérience politique, à l'ombre ou non de son compagnon François Hollande - le livre présente des révélations : sur son milieu familial, sur son action et son image de marque dans le Poitou, sur son organisation pour la présidentielle (plus structurée qu'on ne le dit), sur son ambition démesurée qui ne date pas d'hier.
    Quel est son véritable programme

empty