Exils

  • Papiers N.34

    Papiers

    La revue Papiers propose pour son numéro de rentrée un grand dossier sur les Etats-Unis à la veille de l'élection du président. Avec les entretiens avec les meilleurs écrivains et intellectuels américains. Pour mieux connaître cette Amérique désormais en compétition avec la Chine pour la place de plus grande puissance mondiale.

  • Les alertes du GIEC, les signaux de nombreux observateurs, les dérèglements climatiques de plus en plus nombreux... Malgré tous ces événements, rien n'y fait, nous continuons à vivre comme avant. Comme disait un président de la République (qui ne fit pas grand-chose durant ses deux mandats) : « la planète brûle et nous regardons ailleurs ».
    Il faut croire que notre cerveau n'est pas fait pour prévoir ni anticiper. Nous sommes ainsi faits que nous savons que les menaces sont là, mais que nous préférons vivre l'instant présent.
    Dans ce numéro spécial de Papiers, la revue de France Culture, écologistes, scientifiques et philosophes vous expliquent pourquoi nous n'arrivons pas à bouger nos modes de vie ni nos modes de production. Question de politique bien sûr, mais aussi question de psychologie.
    Également au sommaire :
    - La Bible n'est pas tombée du ciel, une conférence de Thomas Römer, professeur au Collège de France. Ce qu'on sait de l'écriture du texte...
    - L'héritage de Toni Morrison. L'écrivaine noire américaine, prix Nobel, qui vient de mourir, est toujours d'actualité. Notamment par son message sur la tolérance, sur les vertus de la littérature, et par son combat pour les femmes et les minorités.

  • Le système de santé français est excellent pour les maladies du corps, mais est-il aussi bon pour soigner l'âme humaine ? Pourquoi la psychiatrie repose-t-elle toujours sur la chimie ? La psychanalyse a-t-elle encore droit de cité ? Nous publierons des témoignages (« En séance, étapes d'une psychanalyse »), des conférences (les apports des cognitivismes), des polémiques (entre psys et comportementalistes), etc.
    En supplément, « Papiers » publiera une liste inédite des « 30 essais à lire pour comprendre le monde contemporain » choisis par les producteurs de France Culture.

  • Philosophes, critiques d'art, artistes, jardiniers et paysagistes, et même agents de comédiens tentent de répondre à cette difficile question. Nous ne sommes plus à l'ère des Grecs de l'Antiquité pour lequel le Beau ne se pouvait concevoir sans le Vrai et le Bon.
    Nous ne sommes plus à l'époque de l'esthétique du sublime, ni à celle de l'imitation de la Nature... Alors, quoi ? Pourquoi trouvons-nous beau ce visage, ce tableau, ce paysage ?

  • 50 écrivains répondent à la question. Ce questionnaire fait suite en quelque sorte à deux initiatives précédentes, les surréalistes en 1919 demandant « Pourquoi écrivez-vous » à une centaine d'écrivains français, et le journal Libération renouvelant l'expérience en 1988 (auprès de 400 écrivains étrangers et français).
    Une enquête nécessaire alors que le numérique et la vidéo accaparent petits et grands...
    En supplément, « Papiers » fera une liste exclusive des « 30 livres de littérature à lire pour comprendre le monde contemporain ».

  • Des animaux et des hommes : Depuis quand défend-on les animaux ? Les animaux sont-ils des hommes comme les autres ? Les bêtes pensent-elles ? De l'exploitation à la libération ? Le corbeau, plus intelligent que les primates ? La vénération du tigre, etc. Telles sont quelques-unes des questions que posera le prochain dossier de "Papiers". Pour comprendre pourquoi nous sommes si cruels avec nos cousins animaux.
    Egalement au sommaire de ce numéro : La vie sexuelle à Rome et en Grèce. Comment vivaient les hommes et les femmes de l'Antiquité. Ce qui était permis et ce qui était tabou. La place des esclaves. Homosexualité, hétérosexualité, des notions qui n'avaient alors pas de sens, etc. Carl Dreyer, cinéaste de l'espace et du visage. Vampyr (1932), Jour de colère (1943), Ordet (1955) et Gertrud (1964)... Autant de chefs-d'oeuvre qui ont influencé tout le cinéma de la fin du XXe siècle.

empty