Ecole Nationale D'administration

  • Ce numéro de la Revue française d'administration publique traite, des transformations de la fonction publique européenne, ainsi que des recompositions de la présence et de l'influence française dans les institutions européennes. Non exclusivement centré sur les capitales de l'Union (Bruxelles, Luxembourg, Strasbourg et Francfort), il retrace le parcours de ceux qui, de François Hollande à Emmanuel Macron, conduisent et gèrent les affaires européennes en France (Paris-Bruxelles). Il revient sur les acteurs du Brexit jusqu'au départ des Britanniques des institutions européennes. Il s'interroge, en conclusion, sur les dirigeants de l'Union jusqu'aux élections de 2024.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Ce dossier de la Revue française d'administration publique, qui réunit des contributions de scientifiques d'horizons disciplinaires différents, d'experts et praticiens de l'administration du secteur de l'enseignement supérieur et de la recherche, se propose d'examiner la nature et le degré de changement de la configuration universitaire à la française, en étudiant tour à tour les transformations de la profession académique, des universités et de leur mode de pilotage par l'Etat, dans un contexte de montée en puissance du modèle d'université globale rationalisée.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Ce dossier thématique de la Revue française d'administration publique aborde certains défis posés par l'action publique. Ainsi, la première partie de ce dossier approche de façon transversale différentes conceptions et pratiques de l'action publique responsable. La seconde partie du numéro aborde la question de l'action publique responsable sous un angle sectoriel. Enfin, ce dossier analyse la question de la responsabilité des organisations publiques comme privées, en s'appuyant sur une combinaison de logiques touchant notamment aux disciplines juridiques, politiques, sociologiques et managériales. Il pose un regard différent sur la responsabilité, son objet, sa portée et ses modalités.

  • Le dossier que propose la revue française d'administration publique présente les résultats d'une enquête collective sur les cabinets ministériels des gouvernements Ayrault et Valls I (mai 2012-août 2014). Il s'inscrit dans la tradition des enquêtes prosopographiques sur les élites gouvernantes tout en renouvelant les questions et les méthodes employées pour y répondre. Un rapide tour d'horizon de ces travaux révèle que ces enquêtes ont permis d'étudier les continuités, les éléments de changement, la diversité des profils selon les ministères et les responsabilités occupées, mais aussi tous les bouleversements que l'Etat a connus ces dernières décennies.

  • La Revue française d'administration publique (RFAP) est une revue scientifique de référence dans les domaines de l'administration et des politiques publiques, en particulier dans leurs dimensions comparées et européennes.

    Elle s'adresse aussi bien à des praticiens du management et de l'administration publique et à des élus qu'à un public académique (droit, science politique, science de gestion, préparation aux concours administratifs).

    Elle publie quatre types de contributions : des articles de fond soumis à un processus d'évaluation externe anonyme et impartiale, dite " en double aveugle ", par au moins deux référents ; des articles faisant le point sur des sujets d'actualité ; des témoignages de praticiens ou des articles mettant en avant un point de vue personnel.
    />

  • Fondé sur des études de cas significatifs, ce dossier explore les dynamiques par lesquelles la gouvernance européenne influe sur la fabrique et la circulation de concepts et d'instruments d'action publique. Il rend ainsi compte du caractère non-linéaire de processus parfois décrits de manière réductrice. Les différentes contributions rassemblées montrent que la formalisation technicienne des instruments de gestion publique s'appréhende moins comme le résultat d'initiatives provenant exclusivement d'organisations internationales, que comme l'effet de la coproduction et de la retraduction par les différents acteurs de ces modèles, par ailleurs loin d'être univoques et monolithiques.

  • Ce dossier thématique de la Revue française d'administration publique (RFAP) met en lumière les crises que traversent les administrations publiques fédérales. Sous des angles différents, les contributions rassemblées dans ce dossier, qui proviennent principalement d'universitaires américains, illustrent l'existence d'une double tension : d'une part plusieurs décennies de remise en cause de certains fondements de l'action publique, et d'autre part l'irruption de l'agenda politique de la présidence Trump.

  • Ce dossier thématique entend combler ces manques, à partir d'une approche de sociologie politique, attentive aux acteurs, aux contextes, aux concurrences au sein de 'État et aux enjeux de pouvoir. Ainsi, les articles rassemblés interrogent aussi bien la diversité des trajectoires des politiques de coordination, que la division du travail administratif qui entoure ces activités.Cet ouvrage propose trois riches témoignages : deux entretiens, très rares, avec deux anciens secrétaires généraux du gouvernement et un troisième, mené avec un ancien membre de cabinets ministériels nous donnent à voir le fonctionnement concret de la coordination du travail gouvernemental.

  • Du projet de Big society de David Cameron en Grande Bretagne, aux social impact bonds aux Etats-Unis ou à quelques expériences communautaires au Québec, le projet d'un remplacement des pouvoirs publics par les associations pour l'exercice de certaines missions est d'actualité. Dans quelle mesure cette tendance est perceptible en France ?

    Ce dossier thématique présente un tour d'horizon des expériences dans les pays étrangers qui met en évidence le brouillage des frontières avec le secteur privé lucratif. Des études de cas dans des secteurs contrastés comme le périscolaire, la protection de la nature et l'accompagnement des handicapés permettent de faire ressortir les nouvelles lignes de partages entre initiatives associatives et commande publique. Ces exemples font également apparaitre une diversification des formes d'emploi, de nouvelles articulations entre travail salarié et bénévole, de même que de nouveaux principes de justification de l'action publique. Globalement ce qui ressort n'est pas tant une logique de substitution qu'un jeu complexe de désengagements et de réengagements de l'Etat vis-à-vis des associations.

  • Ce dossier thématique de la Revue française d'administration publique analyse les effets de la configuration budgétaire sur la gestion des personnels en s'intéressant aux politiques développées dans les communes et les intercommunalités. Comment les communes et les intercommunalités interviennent-elles pour réduire leurs charges de personnel ? Quelles sont les stratégies déployées pour assurer une relative acceptabilité des mesures de rationalisation budgétaire engagées ? Les articles rassemblés dans ce numéro apportent des réponses à ces questionnements.

  • Opposée au secret et à l'opacité de certaines procédures, la transparence est invoquée pour contester le bien-fondé de décisions et questionner la moralité des dirigeants. Les organisations militantes qui interviennent sur les scènes internationale, européenne ou nationale pour réclamer plus de transparence auprès des gouvernements ou d'organisations internationales sont de plus en plus nombreuses. Ainsi, les articles réunis dans ce dossier montrent les différentes formes que prend cette injonction à la transparence. Ils explorent différents espaces de gouvernement (la France, le Québec, les États-Unis, l'Union européenne) et différents secteurs (la fonction publique, la santé, la vie politique, le syndicalisme, la représentation des intérêts) et renvoient ainsi à différents « problèmes » que la transparence est censée résoudre (lobbying, conflits d'intérêt, probité, fraude financière, responsabilité...).

  • La question des données publiques apparaît au coeur des mutations de la société et des transformations de l'action publique, consécutives au processus de numérisation. Désormais, les données publiques occupent une place essentielle dans la nouvelle économie de la donnée en construction, ce qui pose la question de la protection des données personnelles, celle de leur accès et de leur utilisation, et modifie en profondeur les contours de l'Action publique. Ce sont ces différentes questions que la Revue française d'administration publique aborde dans ce dossier.

empty