Des Ronds Dans L'o

  • Etienne Gendrin, jeune dessinateur de BD, rencontre des demandeurs d'asile et des jeunes en difficulté au Foyer du jeune homme de Strasbourg géré par l'Armée du Salut et financé par la Région Alsace. Portraits émouvants de jeunes ayant fui leur pays en guerre pour certains, remplis d'espoir malgré tout.

  • De Hassi Messaoud, en Algérie, au Kenya en passant par la France, quelles que soient les générations, les lieux de vie ou les milieux sociaux, les femmes subissent des violences, voient leurs droits bafoués et souffrent souvent en silence. Pourquoi une femme reste-t-elle avec son compagnon alors qu'elle subit des violences ? Quelles solutions peut-elle trouver ? Toutes les femmes ont-elles les mêmes moyens d'accès à l'IVG ? Quel est l'accueil des filles par les garçons en milieu scolaire ? Dans ces pages, des réflexions, des réponses, des bandes dessinées, beaucoup d'humanisme, des dessins, des photos et un cadeau musical avec Viol au vent, une chanson d'Agnès Bihl en téléchargement légal et gratuit.

  • En France, une femme meurt tous les 2 jours et demi sous les coups de son conjoint, environ 70 000 adolescentes de dix à dix-huit ans sont menacées d'être mariées de force, entre 55 000 et 65 000 fillettes ou femmes sont mutilées ou menacées de l'être. Chaque année dans le monde, 5 000 femmes sont tuées au nom de l'honneur, des centaines de milliers de femmes sont victimes de la traite en vue de la prostitution... Pour que les femmes osent parler, pour briser le silence, pour une prise de conscience et de responsabilité, les artistes, femmes et hommes, se mobilisent pour la défense du droit humain. L'ouvrage bénéficie du soutien d'Amnesty International.

  • En 2012, à Toulouse-Cornebarrieu , l'auteur participe à la campagne « Ouvrez les portes » organisée par Migreurop et Alternative Européenne. Cette campagne vise à obtenir l'accès des journalistes et de la société civile aux centres de rétention pour lesquels nous n'avons pratiquement aucune information, ni sur ce qui s'y passe, ni comment sont traités les migrants, ni sur le respect de leurs droits. Migreurop pose la question de la légitimité même des centres notamment en raison de leur enfermement sans jugement.
    La justice est tellement lente qu'on n'a pas eu le temps de les juger, on les enferme (sur décision administrative) en attendant.

    L'auteur suit l'action durant 12 jours et recueille le témoignage de migrants et d'associations intervenantes. Parmi eux : La ligue des Droits de l'Homme Toulouse, Médecin du monde, Tournefeuille Sans Papier, Cercle des Voisins, Cimade (planète CRA), etc...

  • Derrière chaque catastrophe se cache un drame humain.
    Comment réagirions-nous si, du jour au lendemain, nous étions obligés de laisser derrière nous tout ce que nous possédons ?
    Ce livre raconte les tribulations d'une famille au lendemain de la catastrophe nucléaire de Tchernobyl. Comme de nombreux autres, ces gens furent contraints de quitter leur foyer, persuadés qu'ils seraient de retour au bout de quelques jours. Mais il était déjà trop tard. Un ennemi invisible s'était approprié durablement toutes leurs possessions, leurs maisons, leurs terres.
    Un quart de siècle s'est écoulé depuis le 26 avril 1986, une goutte d'eau comparée à la durée de vie des résidus radioactifs qui se compte en dizaines de milliers d'années. Ceci est un hommage à toutes les victimes de l'énergie nucléaire hors de contrôle.
    Pour que nous n'oublions pas ce qui s'est passé.

    Sans jamais tomber dans le sensationnalisme ou la controverse, Francisco Sánchez et Natacha Bustos observent à distance les mésaventures de personnages qui auraient pu exister, invitant le lecteur à comprendre, explorer, réfléchir aux conséquences aujourd'hui encore dramatiques d'une catastrophe telle que Tchernobyl.

  • Pour les filles qui ne savent comment réagir devant les insultes de grands benêts plus forts en muscles. Pour les garçons chétifs ou émotifs qui se font traiter de femmelettes comme si c'était une injure... Pour ceux qui pensent que la femme est inférieure à l'homme et qui par leur sexisme et leur mépris attisent la violence.

    De "grands hommes" se sont égarés sur ce chemin et s'il est dommage de les réduire à des citations, comment et pourquoi les ignorer ? Ne serait-ce que pour rappeler que nul n'est à l'abri de l'intolérance. Pour que nos filles n'oublient jamais de se dire : "J'entreprendrai et je réussirai."

  • En France et dans le monde, les inégalités entre les femmes et les hommes perdurent. De la sphère politique au monde économique, du milieu professionnel à l'environnement scolaire, des stéréotypes, des expressions sexistes dans le langage, dans les objets, dans les tenues vestimentaires, des conséquences des violences faites aux femmes sur les enfants en passant par la violence économique dans le couple, au droit à l'éducation pour les filles bafoué, les auteurs passent au crible et dénoncent les discriminations et les derniers bastions du système patriarcal.

  • Cette bande dessinée raconte la vie de Mauricio Hora, photographe devenu célèbre grace à ses photos de la favela, et celle des habitants de la première favela du Brésil...

  • Suite des aventures de Justin, journaliste sportif, Ben, footballeur professionnel, Denis, arbitre expérimenté, Johana, épouse d'une star du ballon rond, Ahmed, supporter, et Jean Duplantier, animateur radio de l'émission « Prolongations », qui vivent tous au rythme du feuilleton que sont les résultats de football tout au long de la saison. Mais la passion trop envahissante peut devenir dépendance...

  • Journalistes, footballeurs professionnels, supporters, arbitres, leurs compagnes, tous vivent au rythme des résultats des matches de football tout au long de la saison. Passion partagée par Jean Duplantier, l'animateur radio de l'émission Prolongations.

  • Jacques Stoquart fut un scénariste BD atypique. Refusant d'abord d'y entrer, puis acceptant par amitié, il aura une carrière bousculée. Il nous fait vivre ses rencontres avec des héros imposés. Puis les bizarreries de la création de nouveaux héros. Il comprend, au crépuscule de sa vie, pourquoi son caractère l'a empêché de connaître le succès. Pourquoi l'évolution des connaissances via l'école, le changement des mentalités, ont définitivement démodé certains types de héros autrefois populaires. Il nous dévoile enfin, sans règlements de comptes, bien des aspects peu connus des coulisses de la BD telles qu'il les a fréquentées pendant près de vingt ans. Une prise de recul indispensable à tous les jeunes auteurs de BD et un document très particulier pour les collectionneurs.

empty