Ab Irato

  • L'échaudée N.8

    Collectif

    Très fortement graphique, mais ne détestant pas les longs textes, de réflexions ou littéraires, cette revue est animée et publiée par des amoureux de la critique sociale, de la poésie, de la création et de l'utopie. Certains auteurs publiés sévissaient déjà au sein de la revue Oiseau-tempête. Sa devise est cet aphorisme de Lichtenberg : "Quand l'histoire d'un Roi n'a pas été brûlée, je n'ai pas envie de la lire."

  • Très visuelle, publiant des textes d'auteurs qui se croisent dans les paysages de la dissidence, L'Échaudée publie des passionnés de critique sociale, de poésie, de comix et d'utopie, dont certains sévissaient déjà au sein de la revue Oiseau-Tempête.

    Un aphorisme de Lichtenberg résume le ton de la revue : « En Cochinchine, lorsque quelqu'un dit doji (j'ai faim), les gens courent comme s'il y avait le feu pour lui apporter à manger. Dans bien des régions d'Allemagne, un besogneux pourrait dire : «J'ai faim», cela lui serait à peu près aussi utile que s'il disait doji. »

  • Mêlant textes et graphisme, cette revue s'inscrit à la croisée de la critique sociale, de la poésie et de l'utopie. Elle est animée et publiée par des amoureux de la critique, de la poésie, de l'utopie, dont certains sévissaient déjà au sein de la revue Oiseau-tempête. Parution : semestrielle - Genre : critique sociale - Thèmes : utopie, poésie, comix.

  • Mêlant textes et graphisme, cette revue s'inscrit à la croisée de la critique sociale, de la poésie et de l'utopie. Elle est animée et publie des amoureux de la critique, de la poésie, de l'utopie, dont certains sévissaient déjà au sein de la revue Oiseau tempête.

  • L'échaudée N.10

    Collectif

    Revue de contre-culture et de critique sociale, l'Échaudée s'intéresse dans sa dixième livraison : aux mémoires de l'anarchiste Emma Goldman (nouvelle édition parue chez l'Échappée, entretien avec les traductrices), aux Black blocs...

    Avec des contributions de Manuel Anceau, Julien Bal, Alfred Jarry, Claude Guillon, Alain Joubert. Le cabinet des curiosités imagées s'étoffe avec Cornelia Eichhorn, Balthazar Kaplan, Eve Mairot, LL de Mars, Benjamin Monti et Barthélémy Schwartz, entre autres...

  • Mêlant textes et graphisme, cette revue s'inscrit à la croisée de la critique sociale, de la poésie et de l'utopie. Elle est animée et publiée par des amoureux de la critique, de la poésie, de l'utopie, dont certains sévissaient déjà au sein de la revue Oiseau-tempête.

  • L'échaudée N.3

    Collectif

    Mêlant textes et graphisme, cette revue s'inscrit à la croisée de la critique sociale, de la poésie et de l'utopie. Elle est animée et publie des amoureux de la critique, de la poésie, de l'utopie, dont certains sévissaient déjà au sein de la revue Oiseau tempête. Au sommaire de ce troisième numéro, des compositions d'Anne Van der Linden, des histoires en deux images de Stéphane Goarnisson, un entretien avec Daniel Blanchard autour de poésie et révolution, Comme une enfilade de portes battantes par Amaredine Mudejar, Le compotier aux trois pommes d'Alain Joubert, un essai sur Saint-Simon d'Americo Nunes, etc.

empty