William Genieys

  • L'Affordable Care Act de 2010 a permis à vingt millions de citoyens américains de bénéficier d'une couverture maladie. Réforme la plus ambitieuse en matière de santé depuis les années 1960 aux États-Unis, l'Obamacare est aussi une réussite politique. Même Donald Trump n'est pas parvenu à la faire abroger.
    Ce succès tient au travail de fond, à l'abri des regards, d'un petit groupe de « gardiens des politiques de santé », habitués de longue date aux arcanes washingtoniennes et fins connaisseurs des rouages du système de santé américain. En périphérie du pouvoir sous la présidence de George Bush Jr. puis au sein de l'administration fédérale sous celle de Barack Obama, ces insiders échaudés par l'échec de la réforme Clinton au début des années 1990 ont usé de leurs ressources politiques pour faire évoluer un système devenu obsolète. S'ils n'ont pu mettre en place une couverture universelle, du moins ont-ils accru les capacités de régulation de l'État fédéral dans le domaine de la santé, créant par là-même la possibilité de futures améliorations.
    L'enquête de William Genieys met au jour le rôle de ces nouvelles élites politiques américaines qui oeuvrent pour que l'État fédéral soit au service non pas des lobbyistes, mais de l'intérêt général.

  • Cette synthèse inédite mobilise les savoirs et démarches des sciences sociales (histoire, sociologie, science politique, anthropologie.) pour comprendre l'émergence de la problématique des élites dans les sociétés occidentales. Elle questionne les processus de leur institutionnalisation et leurs effets dans la vie sociale et politique. Ce manuel tente de se dégager de l'opposition masse-élite pour saisir les nouvelles formes de l'élitisme et montrer que le politique se construit sur et avec les élites.

  • Qui gouverne dans les politiques de Défense ? Les transformations de la guerre changent-elles la façon dont les États se préparent à la mener ?
    La France, pays producteur et exportateur d'équipements militaires, semble se désintéresser du sujet. Cette étude de science politique,
    en prenant en compte la riche littérature anglo-saxonne sur ce thème relance ces questions selon deux axes : le complexe militaro-industriel et
    la politique bureaucratique.

    L'ouvrage répond à ces problématiques en alliant deux approches :
    la sociologie politique et les politiques publiques. La transformation des représentations élitaires aux sommets de l'État est alors centrale.
    Ainsi, l'âge d'or de la Direction générale de l'armement (DGA) et des tout-puissants ingénieurs généraux de l'armement semble être en pleine mutation.

    L'analyse de deux politiques d'armement autour du char Leclerc et de l'Airbus militaire (l'A400M) est révélatrice de ce changement. Ces deux analyses de cas, les premières du genre, s'appuient sur une cinquantaine d'interviews d'acteurs français et anglais qui ont conduit les programmes. Elles nous délivrent une vue d'ensemble unique sur les politiques de l'armement depuis une trentaine d'années. En outre, cet ouvrage nous permet de mesurer les problématiques émergentes dans le cadre de la future Europe de la Défense.



  • Que se passe-t-il derrière les autorités formelles du pouvoir (président et ministres) ? Comment et par qui sont définis les nouveaux programmes de politiques publiques ? Telles sont les interrogations qui guident cette enquête menée au coeur des processus de prise de décision, et centrée sur le rôle des hauts fonctionnaires et membres des cabinets ministériels. William Genieys avance la thèse de l'émergence d'une élite des politiques de l'État. Fortement institutionnalisés et très spécialisés, ces groupes d'acteurs observés dans les secteurs de la défense et de la protection sociale sont mobilisés autour de leur vision des politiques publiques et agissent pour sauvegarder "le" modèle de la sécurité sociale ou encore de la défense à la française. Cinquante ans après la dénonciation des méfaits de L'Élite du pouvoir sur le bon fonctionnement de la démocratie américaine par Charles Wright Mills, cet ouvrage ouvre à nouveau le débat. À contre-courant des thèses dominantes sur la "fin de l'État" dans le cadre de la mondialisation de l'économie et de la construction européenne, l'élite des politiques est en passe de redonner l'avantage institutionnel à l'État.

  • Que sont les régimes politiques ? Comment changent-ils ? Entre le totalitarisme et la démocratie, y a-t-il un espace pour d'autres types de régimes politiques ? Telles sont les questions auxquelles Juan Linz a essayé de répondre sa vie durant. Les concepts de fascisme, régimes autoritaires, relations civils-militaires, élites politiques, bureaucratie, gouvernance démocratique, politiques nationalistes sont ici mobilisés à l'épreuve de nouveaux terrains.

  • Monde imaginaire fait de légendes et de mystères, terre d'histoire aux paysages somptueux, le Pays Cathare existe-t-il vraiment ? Il a en effet été imaginé dans le cadre d'une stratégie de développement du département de l'Aude et comporte une dimension symbolique efficace auprès des visiteurs. Ce livre se propose d'analyser les logiques politiques et sociales à l'oeuvre dans la construction du Pays Cathare, fiction historique au service d'un programme de développement local.

empty