Philippe Zittoun

  • Comment les gouvernements fabriquent-ils des solutions pour répondre aux problèmes de plus en plus insolubles que rencontrent nos sociétés ? Loin de désarmer devant des phénomènes aussi inextricables que l'inégalité, le chômage, la précarité ou encore le réchauffement climatique, les gouvernements multiplient inlassablement les propositions d'actions nouvelles, de réformes ou de transformations. Plus surprenant encore, cette incapacité à résoudre les problèmes, parfois sanctionnée par le vote démocratique et l'alternance, n'aboutit pas pour autant à une remise en cause du système politique lui-même.
    Comment comprendre une telle stabilité politique dans un monde à ce point en désordre ? Philippe Zittoun propose d'examiner le processus de "fabrique des solutions" moins comme un travail expert de résolution de problèmes que comme une activité politique qui participe par sa capacité à définir, propager et imposer une proposition d'une remise en ordre de la société. S'appuyant sur un important travail de recherche sur les politiques publiques et sur plusieurs enquêtes qu'il a lui-même réalisées au cour de ce processus de fabrique, Philippe Zitttoun propose une approche nouvelle de l'action publique qui permet de mieux comprendre l'activité de nos gouvernants, véritables Sisyphes des temps modernes.

  • Un développement durable doit assurer la bonne qualité des éléments essentiels à la vie quotidienne. Les autorités locales sont chargées d'y veiller pour leur territoire. Mais le cadre réglementaire et de plus en plus souvent les outils techniques, sont élaborés au niveau européen. Les consignes semblent parfois difficiles à suivre sur le terrain. L'accord sur les indicateurs à utiliser est souvent obtenu par des voies plus politiques que techniques. La capacité de communiquer les résultats des mesures aux habitants ou aux usagers de la ville, et d'obtenir à partir de là les comportements attendus, reste à prouver. Et pourtant des avancées existent , les grandes villes arrivent à cartographier certaines nuisances, en particulier le bruit et la qualité de l'air. Mais il faut alors qu'elles aient décidé de désigner clairement les coupables, et de braquer sur eux le phare de la mesure. Celle-ci n'a pas toujours alors l'objectivité que souhaiteraient les scientifiques.
    Huit études de cas ont été réalisées dans les villes de Paris (bruit), Lyon (air, bruit), Turin (air), Birmingham (air), Hanovre (air et bruit), Milan (air et bruit), Marseille (air) et coordonnées par Philippe Zittoun chercheur au laboratoire national d'économie des transports à Lyon et à l'Institut d'études politiques de Grenoble. Quelles sont les conditions pour qu'un indicateur puisse être un véritable instrument de pouvoir, puisse légitimer une politique et l'aider à définir ses contours pratiques ?

  • Ce livre montre comment la politique du logement est d'abord le résultat variable et temporaire de compromis et de rapports de pouvoir entre deux coalitions d'acteurs s'appuyant sur des représentations distinctes et défendant des idées très différentes. Rompant avec l'idée d'un changement irrémédiable et linéaire, il analyse au plus près les processus complexes de transformations d'une politique publique controversée.

  • Comment l'État fonctionne-t-il quand il est sous pression? Lorsqu'il est pris en étau entre les intérêts économiques, les mobilisations de citoyens, les conflits internes et les luttes politiques, le tout dans un contexte de connaissances incertaines et d'emballement médiatique? Pourquoi les décisions qu'il prend dans ce type de situation donnent-elles souvent une impression d'incohérence, voire d'instabilité? Y aurait-il un décalage entre les discussions qui se mènent dans les coulisses et les déclarations officielles, ou est-ce plus complexe?Les auteurs s'attaquent à cette boîte noire - la fabrique des politiques publiques - à partir d'un exemple très frappant pour lequel ils ont mené une vaste enquête: l'interdiction du gaz de schiste, votée en 2011 malgré les ambitions des groupes pétroliers et l'opinion des experts, contre l'avis de l'administration, du chef de l'État et même de l'Union européenne.S'appuyant sur des entretiens avec les principaux protagonistes et sur la consultation exclusive des archives gouvernementales, ils décrivent les multiples espaces politico-bureaucratiques, publics et discrets, où a pris place le débat et se sont déployées les batailles argumentaires, toujours indissociables des luttes de pouvoir, sur le sujet. Leur approche pragmatique éclaire d'un jour nouveau la politique en train de se faire.

  • This book considers a range of contemporary approaches to public policy studies.  These approaches are based on a number of theoretical perspectives on decision-making, as well as alternative perspectives on policy instruments and implementation. The range of approaches covered in the volume includes punctuated equilibrium models, the advocacy-coalition framework, multiple streams approaches, institutional analyses, constructivist approaches, behavioural models, and the use of instruments as an approach to public policy.  The volume concludes with a discussion of fundamental issues of democracy in public policy. 

empty