Philippe Desbrosses

  • Nous redeviendrons paysans - publié pour la première fois en 1987 - est à l'origine d'une prise de conscience populaire face à une agriculture devenue folle.
    Alors que Philippe Desbrosses craignait de paraître trop alarmiste, sa description préoccupante de la situation agricole était bien en deçà des excès constatés aujourd'hui : mainmise des multinationales sur l'agriculture, impact des pesticides sur la santé, disparition de la biodiversité, scandales de la condition animale dans les élevages industriels.
    Le livre, très documenté et argumenté, dépeint un monde agricole qui court à sa perte et démontre la relation étroite qui existe entre agriculture, environnement et santé. Seul un retour vers une agriculture biologique peut apporter des solutions à la crise persistante que connaît le monde agricole.
    Ce livre prophétique nous oblige, selon l'abbé Pierre, à devenir «l'invité heureux ou le destructeur honteux de la vie de toute la Terre ».

    Ajouter au panier
    En stock
  • Guérir la Terre

    Philippe Desbrosses

    On ne présente plus les auteurs dont les noms, sans cesse à la une de l'actualité, suffisent à évoquer un carrefour entre écologie politique, philosophie et spiritualité. Guérir la terre : une révolution des mentalités qui passe par une autre éducation à la responsabilité de l'homme, que prône chacun des intervenants, interrogé par la journaliste spécialisée Nathalie Calmé.

  • Voici la sixième édition de ce livre, dont la première, en 1987, s'est révélée prophétique. À l'époque, l'auteur craignait que la description préoccupante qu'il brossait de la situation paraisse exagérée au lecteur. Aussi avait-il minimisé certaines évocations, pour ne pas paraître alarmiste. On constate aujourd'hui que sa description était bien en deçà des excès d'une agriculture devenue folle, comme la vache du même nom, dont il n'avait même pas soupçonné l'éventualité. Cet ouvrage traite des grands scandales de la condition animale dans les élevages industriels. Pour les végétaux, ce n'est pas mieux : la plupart des terres cultivées sont totalement « déshabillées » de leur substance fertile ; l'humus est brûlé par les molécules de la chimie de synthèse avec lesquelles on a cru pouvoir remplacer les paysans dans les champs, ce qui est en partie accompli, avec les conséquences que l'on sait. « Il fallait ce livre. Il oblige à voir, il aidera à vouloir les manières de vivre «autres» auxquelles désormais tous sont appelés, en ces temps si nouveaux où l'homme se voit forcé d'être l'invité heureux ou le destructeur honteux de la vie de toute la Terre », affirme l'Abbé Pierre en préface.


  • l'équilibre de la planète menace de se rompre.
    les monocultures industrielles et les produits chimiques frappent la terre d'un mal inexorable, les sols meurent. parallèlement existe une autre réalité inquiétante : la population augmente de manière exponentielle, et avec elle ses besoins. heureusement cette situation de crise sans précédent est génératrice d'idées nouvelles. à l'aube de l'ère post-industrielle, la nature, la campagne, la terre offrent pour qui sait les cultiver des perspectives de renaissance économique durable.
    toute réforme réussie passe par l'intelligence du coeur. ce livre nous incite à redécouvrir l'intelligence verte, l'intelligence du vivant, à préserver et valoriser les ressources naturelles de notre planète, à retrouver une nourriture saine et à offrir aux générations futures un environnement de qualité. le discours tonique de philippe desbrosses porte des idées originales, alternatives et efficaces qui doivent, avant qu'il ne soit trop tard, nous permettre de changer nos comportements.
    alors pourra naître une économie au service de l'homme, dont l'agriculture biologique sera l'un des piliers. nouvelle édition augmentée et réactualisée d'un ouvrage paru au rocher sous le titre : l'intelligence verte, l'agriculture de demain.


  • philippe desbrosses montre ici de manière magistrale comment l'agriculture industrielle met en péril la planète et la santé de ses habitants.
    le système alimentaire moderne exploite la terre sans prendre en compte le subtil équilibre des écosystèmes. il conduit, à plus oú moins long terme, à des tragédies d'ordre écologique, économique et sanitaire. les lois de la vie sont immuables et les lois de la nature en sont les bases. on ne peut les ignorer ou tricher avec elles sans risquer des tragédies, comme des pénuries d'eau ou de nourriture, y compris en europe qui ne doit son abondance éphémère qu'à une ressource en voie de disparition : le pétrole.
    or des solutions existent, une agriculture paysanne, comme l'agriculture biologique, préserve non seulement nos ressources environnementales, mais aussi des emplois durables de proximité, et la qualité de la vie. mais il faut des paysans, plus que des molécules chimiques dans les champs. ce livre est préfacé par jean-pierre coffe qui affirme que l'agriculture biologique est une nécessité politique, une obligation civique, un impératif citoyen.
    c'est une nouvelle édition augmentée et réactualisée d'un ouvrage paru aux éditions du rocher en 1998 sous le même titre.

  • La planète a perdu en trente ans un tiers de ses terres arables. Ce désastre préfigure des tragédies sanitaires et sociales pour l'ensemble des peuples qui n'auront pas su vivre en heureuse harmonie avec leur sol. Partout, de l'Ukraine à la Californie, de l'Alaska au Sahel ou du Mexique à la Chine, la terre disparaît avec ses derniers paysans. Pourtant, seul le milieu rural permettra renaissance économique durable dans une perspective de protection de l'environnement, de préservation des ressources, d'économie d'énergie, de qualité des produits et services, de sécurité, d'innovation, de développement soutenable et, plus généralement, de qualité de vie. Il est urgent de sortir de l'impasse de l'agriculture pétrochimique. Réinventons le métier de paysan, organisons la « révolution verte » de l'agro-écologie. Il est urgent que la Terre redevienne notre « patrie commune ».

  • " le grand mérite de terres d'avenir est non seulement de mieux nous informer sur les ravages de l'agriculture comme de l'élevage industriels, et sur les avantages de l'agriculture biologique.
    il est encore de nous montrer que ce problème nous ouvre d'autres problèmes en chaîne " souligne edgar morin dans sa préface intitulée des terriens au service des terrestres.
    voilà bien un ouvrage " au service des terrestres ", un exemple d'intelligence collective. les trois auteurs d'origines et de cultures très différentes ont associé leurs connaissances, leurs expériences et leurs espérances respectives pour aboutir aux mêmes conclusions : l'homme ne parle que de liberté et pourtant il ne prend jamais la liberté de penser par lui-même.
    il est enfermé dans des schémas mentaux qui l'instrumentalisent. ce livre est subversif, car il aide à s'affranchir des fausses rationalités, des impostures scientifiques, des hypocrisies moralistes, des aberrations de la pensée unique en matière d'agriculture, d'alimentation, de santé et d'environnement.
    en s'appuyant sur les richesses du passé aussi bien que sur les avancées de la technologie moderne, les auteurs avancent leur vision révolutionnaire, une vision d'avant-garde destinée à reconstituer durablement le système immunitaire des régions d'europe.
    leur credo pour le salut de la planète : arrêter la folie de " l'appropriation ". brevets sur le vivant, brevets sur le patrimoine commun, brevets sur la connaissance, brevets partout, brevets sur tout...

empty