Maud Quessard

  • Quel rôle les États-Unis ont-ils joué dans les guerres de l'information depuis la guerre froide ? Quelles stratégies d'influence ont-ils mises en oeuvre pour favoriser leurs objectifs de politique étrangère ?

    Cet ouvrage apporte un éclairage inédit sur le rôle de la diplomatie publique au sein de la fabrique de la politique étrangère américaine. Outre la description de son fonctionnement institutionnel à Washington, il propose une analyse de l'évolution des stratégies mises en oeuvre dans les "zones critiques" à l'Ouest et à l'Est dans l'Europe de la guerre froide. Au-delà du "siècle américain", Maud Quessard analyse la transition vers une nouvelle ère, un monde "post-américain". Elle aborde l'impact des attentats du 11 septembre qui remet en cause le rapport au monde des Etats-Unis et annonce, sous les administrations Bush puis Obama, une "nouvelle diplomatie publique" associant le secteur privé, la société civile et les grandes entreprises. A l'ère numérique, elle aborde les enjeux et les difficultés de s'adapter aux menaces protéiformes du XXIe siècle et à s'inscrire durablement dans des stratégies de smart power, subtil dosage de hard. et soft power.

    Avec une préface de Serge Ricard.

  • Depuis la révolution numérique, les conflits géopolitiques se déploient dans des espaces virtuels dont la nature est en constante évolution. Qu'ils soient démocratiques ou autoritaires, les Etats adaptent leur stratégie de puissance de façon à mieux maîtriser les effets de la propagation instantanée de l'information, ainsi que ses nouvelles possibilités de manipulation. Certains utilisent le cyber et les médias pour porter atteinte à la souveraineté de leurs adversaires et perturber le fonctionnement de leur société et de leurs infrastructures de défense.
    Cet ouvrage étudie les trois dimensions qui caractérisent les guerres de l'information. Il explore le fonctionnement technique des conflits informationnels (couches basses de l'Internet, ciblage et amplification). Il examine ensuite les stratégies de plusieurs acteurs-clef de la scène internationale (Chine, Russie, Etats-Unis, Grande Bretagne, France, Japon), mais aussi d'Etats pivots (Iran, Israël) et de pays relativement isolés (Corée du Nord, Qatar).
    Enfin, il s'interroge sur les réponses juridiques et institutionnelles apportées pour répondre à la désinformation et réguler ces nouveaux espaces de conflictualité.

  • - 13%

    This volume examines the evolution of US foreign policy since Donald Trump's accession to the presidency and the strategic challenges confronting the United States in a changing geopolitical environment. Trump has delivered on his promises to break with past policies and this has, for the most part, revealed a policy of retrenchment that has jeopardized US alliances. The book focuses on the current state and future of transatlantic relations, on Washington's policy in the Middle East and Africa, on the administration's use of the economic weapon in international relations, but also on the American response to the return of great power competition in the face of an assertive China and resurgent Russia. The contributions gather the inputs of a transatlantic community of scholars combining academics, think-tank fellows, former policy-makers and administration officials from both sides of the Atlantic.

empty