Livio Boni

  • Première Section. Freud et l'Inde 1) Livio Boni, Freud et l'Inde : herméneutique d'un itinéraire manqué 2) Erica Davies, La collection orientale de Freud Deuxième Section La psychanalyse dans le monde indien 3) Sudhir Kakar, La psychanalyse au long du Ganges. Entretien avec L.
    4) Jhuma Basak, La transmission de la psychanalyse en Inde Archives 5) Santanu Biswas, Rabindranath Tagore et la pensée freudienne Troisième Section. Multiplicité de l'Inde et transferts culturels 6) Florence Halder, Pluralisme thérapeutique dans l'Inde postcoloniale:le cas des soins psychiatriques à Kanke (Jharkaland), 7) Elizabeth Kaluaratchige, Les fonctions du père dans le bouddhisme:du lien à l'identification 8) Raffaela Cucciniello, Les cliniques indiennes à l'épreuve de la migration, en cours 9) Nisha Kirpalani, De l'entre-deux destructeur à l'aire transitionnelle reconstructrice:la chanson d'un groupe de parole d'Indiens à Paris en cours Quatrième Section. Penser l'Inde avec la psychanalyse 10) Livio Boni, Gandhisme et organisation libidinale de la lutte : trois propositions pour une lecture matérialiste de la non-violence politique.
    11) Charles Malamoud, Freud en sanscrit. Entretien avec Livio Boni Livio Boni (éd.), Erica Davies, Sudhir Kakar, Jhuma Basak, Santanu Biswas, Florence Halder, Elizabeth Kaluaratchige, Raffaela Cucciniello, Nisha Kirpalani, Charles Malamoud.
    Jhuma Basak est psychanalyste à Calcutta et membre de l'Indian Psychoanalytical Association.
    Santanu Biswas est est Associate Professor d'anglais à la Kolkata's Jadavpur University. Il est membre du Comité Academique du Centre for Tagore Studies, ainsi que des comités éditoriaux des revues (Re)-Turn: A Journal of Lacanian Studies, et Clinic/Culture, et auteur de plusieurs articles parus sur des revues internationales.
    Livio Boni, philosophe, docteur en psychopathologie et psychologue clinicien, chercheur associé à l'ERRAPHIS (Equipe de recherche sur les rationalités philosophiques et les savoirs) de l'Université de Toulouse le Mirail est l'auteur d'une vingtaine d'articles parus principalement sur des revues françaises et italiennes.
    Raffaela Cucciniello psychologue et anthropologue, chargée de cours de civilisation du Bengale à l'INALCO (Paris), est par ailleurs autrice du livre sur les temples du Bengale Mythes en terre cuite, Kailash, Paris-Pondichéry, 2006 Erica Davies, ancienne directrice du Freud Museum de Londres, dirige actuellement le Ragged School Museum Florence Halder psychologue, spécialisée en psychologie interculturelle, et prépare actuellement une thèse en anthropologie sur la souffrance psychique en Inde, et exerce comme psychologue clinicienne dans le cadre de la protection de l'Enfance en région parisienne.
    Sudhir Kakar est probablement le plus connu parmi les analystes indiens. Ses ouvrages, traduits en plusieurs langues et souvent accessibles par un large public, ont contribué de façon substantielle à garder ouvert un dialogue entre la culture indienne et la culture européenne. Dernier titre paru en français : Fou et divin, Paris, Seuil, 2010.
    Nisha Kirpalani exerce à Paris comme psychologue clinicienne, thérapeute familiale, formatrice et traductrice. Elle s'intéresse particulièrement aux questions liées à la migration, au trauma et à la topique de l'entre-deux. .
    Elizabeth Kaluaratchige est psychanalyste et psychologue clinicienne, chargée de cours l'Université Paris 7 et l'Université du Maine, Le Mans. Chercheuse de l'Equipe Interne "Corps, Pratiques sociales et Anthropologie Psychanalytique dans le Centre de Recherche Psychanalyse Médecine et Société (CRPMS), Université Paris 7, et dans Pôle de Recherches-Sciences de la Ville, Université Paris 7 .
    Charles Malamoud Linguiste de formation, est aujourd'hui Directeur d'Etudes honoraire des religions de l'Inde à l'École Pratique des Hautes Etudes (EPHE). Son oeuvre et son enseignement de spécialiste reconnu de l'Inde dépassent largement le cercle des indianistes, et ont inspiré le travail d'historiens, de psychologues, d'anthropologues, de sociologues, de psychanalystes. Parmi ses nombreuses publications figurent notamment: Cuire le monde, Rite et pensée dans l'Inde ancienne (1989), Le jumeau solaire (2002), La danse des pierres, Études sur la scène sacrificielle dans l'Inde ancienne (2005), Féminité de la parole, Études sur l'Inde ancienne.

  • S'il n'est plus cautionné par la biologie ou l'anthropologie, comme il l'était à l'apogée de la période coloniale, le racisme est loin d'avoir disparu. Son énigmatique persistance puise ses ruses et ses raisons dans l'inconscient et dans les effets de croyance qui l'accompagnent. Ce livre part à la recherche des traces d'une vie psychique collective héritière d'une histoire largement tributaire des grands partages coloniaux, rendue illisible dans notre actualité postcoloniale.
    Pour s'orienter dans ces voies parfois tortueuses, il a fallu miser sur l'apport sous-estimé d'Octave Mannoni. Philosophe venu tardivement à la psychanalyse, il a évolué pendant un quart de siècle dans les colonies avant d'entamer un processus de « décolonisation de soi » coïncidant avec une tentative de décrire l'envers inconscient de la scène coloniale : sa cruauté mais aussi ses fragilités intimes, donnant à penser leurs effets de longue durée tant chez les anciens colonisés que chez les anciens colonisateurs.
    En redonnant une visibilité à ce trajet, ses échos, ses critiques et ses reprises, les auteurs explorent à partir de la mécanique du démenti les ressorts inconscients du racisme. Se dessine ainsi une histoire mineure de la psychanalyse française, qui avait affaire à la question raciale avant même que Fanon s'en saisisse ouvertement, et que Lacan annonce, une fois le cycle des décolonisations achevé, que « le racisme a bien de l'aveni

empty