Fabrice Lhomme

  • Qui est Renaud Van Ruymbeke Quelle personnalité se dissimule derrière ce visage austère, désormais familier du grand public ? Quels ressorts animent cet homme devenu, au fil des ans, une figure de la vie publique hexagonale ? En réponse à ces questions - et à tant d'autres -, le plus célèbre magistrat du pays, celui qui incarne presque physiquement la fonction de juge d'instruction, a accepté, pour la première fois, de se confier longuement. L'occasion de revisiter, avec lui, les enquêtes les plus sensibles qu'il a eu à instruire ces trente dernières années dossiers Boulin, Urba, Dickinson, Elf, frégates de Taiwan et, bien sûr, Clearstream et son fameux corbeau, qui ont failli causer sa perte... Autant d'affaires d'Etat que Van Ruymbeke, depuis toujours, semble aimanter. Comme si, à chaque fois, cet esprit libre, devenu le symbole de la lutte contre le blanchiment, les paradis fiscaux et la corruption internationale, devait se confronter au pouvoir en place et déjouer les pièges qui lui sont tendus. A la fois détesté et jalousé dans sa corporation, très apprécié des avocats, redouté des politiques, Renaud Van Ruymbeke, qui revendique l'originalité de ses méthodes, est incontestablement un magistrat atypique. Outre des confidences de celui que ses collègues surnomment " VR ", cet ouvrage s'est nourri de multiples témoignages - pas toujours favorables à l'intéressé -, qui éclairent d'un jour nouveau son parcours extraordinaire. Au fil de ce récit, ponctué de révélations et d'anecdotes inédites, se dessine le portrait d'un juge hors norme, d'un homme attachant aussi, qui s'apprête à tourner une page importante de sa vie en quittant l'instruction. La fin d'une carrière, peut-être. Le début d'un destin, sans doute.

  • En l'espace de quelques années, une série d'affaires ont gravement détérioré les relations entre la France et la Côte d'Ivoire. La France qui joue un jeu ambigu avec le président Laurent Gbagbo depuis l'accession de ce dernier au pouvoir, en 2000, se retrouve piégée par les développements judiciaires inattendus de plusieurs dossiers sensibles. L'ouvrage va détailler les dessous de ces affaires, basés sur des documents (issus de procédures judiciaires, mais aussi des services secrets, notamment) et des témoignages inédits (Laurent Gbagbo, l'homme d'affaires Robert Montoya, la juge d'instruction Brigitte Raynaud...).

  • Tout a commencé par un banal contrôle routier, un matin de juillet 1998...
    En saisissant un stock impressionnant de produits dopants dans la voiture d'un soigneur belge, un certain Willy Voet, quatre douaniers provoquent un séisme comme le monde du sport en a rarement connu. A travers " l'affaire Festina ", la justice met fin en quelques mois à des dizaines d'années d'hypocrisie et de non-dits. Les amateurs de cyclisme vont découvrir avec effroi que le cancer du dopage a rongé leur sport préféré, au point d'entacher, sans doute définitivement, l'image et la crédibilité du Tour de France.
    Fabrice Lhomme dévoile les secrets de l'enquête judiciaire.
    S'appuyant sur des documents et des témoignages inédits, il en révèle de nombreux épisodes méconnus et en éclaire les " étapes " essentielles : depuis les gardes à vue des stars du cyclisme jusqu'à la mise en examen de Richard Virenque et au procès Festina, qui est en fait le procès du Tour de France.

  • Le destin de fureur et de sang de la droite française implosée, anéantie par les scandales politico-judiciaires. De 2012 à aujourd'hui, huit ans de malheurs et de trahisons, mettant en scène deux protagonistes principaux, Nicolas Sarkozy et François Fillon.
    Gagner. Tuer. Survivre. Quand les cannibales se dévorent entre eux, à la fin, il ne reste plus personne.

    Tout est vrai, au détail près, dans ce thriller politique haletant, raconté par Gérard Davet et Fabrice Lhomme : voici l'histoire secrète de la droite française et de son implosion sur fond d'affaires judiciaires. Du dossier Bygmalion au scandale Fillon, huit ans de malheurs et de coups bas, de trahisons et de vengeances, autour de deux protagonistes principaux, Nicolas Sarkozy et François Fillon. Deux hommes aveuglés par la haine qu'ils se vouent mutuellement, au point d'entraîner leur famille politique dans la chute.

    La Haine et Apocalypse, les deux enquêtes spectaculaires des auteurs, sont ici regroupées pour former une saga exceptionnelle, celle de la France politique du début du XXIe siècle. Les témoignages sans filtre et les documents exclusifs apportent un éclairage sidérant sur les dessous de cette guerre ouverte, d'une violence rarement vue en France depuis l'avènement de la Ve République.

    Ajouter au panier
    En stock
  • La suite de l'histoire secrète, riche en témoignages et en documents inédits, de la droite française, de 2014 à aujourd'hui, qui débute par l'« exécution » du soldat Copé, se poursuit par le décisif déjeuner Jouyet-Fillon et son corollaire, la « providentielle » affaire Fillon, pour déboucher sur le paysage dévasté de la droite française...
    1 306 400 euros ; soit le montant global des sommes perçues indûment par le couple Fillon depuis 1981, selon les enquêteurs.
    Cet argent a le goût de la défaite en 2017, pour la droite française.
    De la débâcle, plutôt.
    Après La Haine. Les années Sarko, voici donc le second tome de notre fresque politique, relatant cette fois la période 2014-2019.
    L'affaire Fillon sera jugée à partir de février 2020, les dossiers Bygmalion, Azibert et d'autres encore suivront bientôt. La droite ne s'en remettra pas, déballage de linge sale garanti. Car tous ces scandales politico-judiciaires sont nés de guerres fratricides, notre enquête l'atteste. Elle est nourrie de témoignages sans filtre, de documents exclusifs et, aussi, de spectaculaires révélations.
    C'est la fin d'une époque, de fureur et de sang, laissant la droite française vitrifiée.
    Apocalypse Now.

  • Cinq années passées à traquer la vérité au coeur du pouvoir suprême.
    Voici le récit d'une enquête sans concession, d'une confrontation inédite entre deux journalistes d'investigation et un chef d'État, François Hollande. Une étrange relation, émaillée d'agacements réciproques et de fortes tensions. À l'arrivée, des révélations incroyables, des secrets éventés, des déclarations stupéfiantes. Jamais un président de la République n'avait été poussé à se livrer à ce point. Langue de bois proscrite, conseillers restés à la porte, relecture refusée.

  • Gagner. Tuer. Survivre.
    Quand les cannibales se dévorent entre eux, à la fin, il ne reste plus personne. C'est le destin de la droite française, nécrosée.
    Tout est vrai, au détail près, dans ce thriller politique haletant  : scènes bluffantes, révélations incroyables, dialogues crus.
    Mais si nous avions eu accès aux dossiers judiciaires, aux documents inédits, il nous fallait aussi recouper ces informations.
    Sarkozy, Hollande, Fillon, Bertrand, Dati, Baroin, Pécresse, Guaino, Bachelot, Solère, Borloo, Debré, Copé, Wauquiez, Guéant, Hortefeux  : les acteurs de premier plan se sont mis à table  ; devant les juges, parfois, devant nous, souvent.
    Et nous avions un atout, un guide, exclusif  : c'est Jérôme Lavrilleux, l'affranchi-repenti, le héros maudit. Pour nous, pour vous, il est le Professeur, expert ès coups montés et démontés. Il sait tout. Du quinquennat Sarkozy à l'affaire Bygmalion, en passant par la guerre Copé-Fillon.
    Voyage au pays de la haine, tome 1 (2007-2014).

  • Ils devaient répondre à une question, sensible : l'islamisation de la Seine-Saint-Denis est-elle un fait ou une fake news ?
    Cette enquête choc est née du désir des grands reporters du Monde Gérard Davet et Fabrice Lhomme de former une cellule d'investigateurs, baptisée « Spotlight », avec l'appui des éditions Fayard et, pour cette première année, du Centre de formation des journalistes (CFJ).
    Ivanne Trippenbach, Célia Mebroukine, Romain Gaspar, Hugo Wintrebert et Charles Delouche, jeunes journalistes, ont cherché « la » réponse, avec leurs doutes parfois, leur sincérité toujours.
    Leurs découvertes ? Une « université » islamique infiltrée par un réseau djihadiste, un dépôt de la RATP où la pratique religieuse, officiellement interdite, devient la norme, des élus prêts à toutes les compromissions, des fonctionnaires désemparés, de l'argent qui coule à flots en toute opacité, un communautarisme en pleine expansion...
    L'islamisation progressive du 9-3 est bien une réalité.
    En voici la preuve.

  • Sarko m'a tuer

    ,

    • Stock
    • 31 August 2011

    David Sénat, Aurélie Filippetti, Jean-Hugues Matelly, Jean Charbonniaud, Christine Boutin, Pierre de Bousquet de Florian, Alain Genestar, Jacques Espérandieu, Marc Robert, Yannick Blanc, Isabelle Prévost-Desprez, Yves Bertrand, Claire Thibout, Éric Delzant, Julien Dray, Jean-Pierre Havrin, Gérard Dubois, Valérie Domain, Daniel Bouton, Abderrahmane Dahmane, Didier Porte, Dominique Rossi, Jacques Dupuydauby, Renaud Van Ruymbeke, Patrick Poivre d'Arvor, Patrick Devedjian, Dominique de Villepin. Pour la première fois, des victimes du sarkozysme parlent. Révélations sur la face cachée du pouvoir en place.

  • La clef

    ,

    • Stock
    • 3 June 2015

    180 milliards d'euros, enfouis dans une clef USB. uit personnes, dont un juge, un espion, un agent du fisc, écidées à briser l'omerta financière. Deux enquêteurs du Monde à l'affût d'un scoop mondial : 106 000 comptes cachés chez HSBC, en Suisse, la plus grande fraude fiscale jamais révélée. Et, bien sûr, une source providentielle. Voici, enfin, les dessous de l'affaire SwissLeaks. Les auteurs produisent des documents inédits, issus de cette petite clef USB rouge dont ils ne se séparent jamais. Elle est loin d'avoir livré tous ses secrets. Oui, l'affaire n'en est qu'à ses débuts.

  • Ce furent de folles années, au parfum de sexe, de sang et d'argent. De 1991 à 2004, le sénateur Gaston Flosse s'est comporté tel un monarque absolu, régnant sans partage sur un immense territoire, la Polynésie française, protégé par son ami, son frère, Jacques Chirac. Il a été entretenu, gavé même, jusqu'à l'excès par l'argent du contribuable français. À 18 000 kilomètres de Paris, il a instauré un pouvoir total, corrompant les moeurs comme les esprits. Flosse a piégé, acheté, racketté. En toute impunité. Journalistes bâillonnés, rivaux surveillés, opposants et témoins gênants réduits au silence...
    Une RDA sous les tropiques, à des années-lumière de l'image idyllique que renvoie habituellement Tahiti. Une histoire incroyable qui n'est peut-être pas terminée car, à quatre-vingt-un ans, l'indéboulonnable parlementaire rêve encore de récupérer son trône.
    Ce livre, fruit d'une enquête serrée, est le noir récit d'une épopée, la face obscure d'un paradis. Un thriller politique glaçant...

  • Sarko s'est tuer

    ,

    • Stock
    • 5 November 2014

    Abus de biens sociaux Trafic d´influence Faux et usage de faux Abus de confiance Escroquerie en bande organisée Prise illégale d´intérêts Blanchiment en bande organisée Favoritisme Corruption Détournement de fonds publics Abus de faiblesse Comment et pourquoi Nicolas Sarkozy, qui a construit sa carrière sur une image de « Monsieur Propre », se trouve aujourd´hui menacé par onze affaires en cours.

  • Dans ce dossier gratuit, retrouvez les premiers chapitres de 10 romans du catalogue numérique de Gallimard Jeunesse. Vous pouvez accéder directement à chaque extrait par la table des matières de ce dossier ou lire les extraits à la suite. Tous ces livres numériques sont en vente chez votre libraire.

  • Ils ont menti. Ils mentent encore.Depuis des décennies, ils trompent les juges, manipulent les médias, trahissent les électeurs. Une seule drogue : le pouvoir. Et l´argent qui va avec. Ils forment un clan, une poignée d´hommes shootés à la politique, à l´affut d´un siège, d´une élection. Cette bande, c´est celle de l´ex-RPR, de Patrick Balkany à Jacques Chirac, de Nicolas Sarkozy à Charles Pasqua. Un homme les a beaucoup fréquentés, aidés parfois. Il en a payé le prix, bon soldat, parfait exécutant des basses oeuvres dans les Hauts-de-Seine, le bastion, le Fort Knox du mouvement gaulliste. Il connaît leurs secrets les plus inavouables. Cet homme de l´ombre, c´est Didier Schuller, l´ancien conseiller général de Clichy-la-Garenne. Longtemps il s´est tu, lui aussi a dupé les juges. Mais aujourd´hui, il parle.Voici ses confessions, explosives. Il a fallu cinq ans aux auteurs pour recueillir ses déclarations, puis les conforter par des investigations poussées, en France, en Suisse, en République dominicaine ou au Liechtenstein.  Et mettre des noms sur la French corruption...

  • L'affaire Bettencourt n'est pas qu'un conflit familial opposant la femme la plus riche de France à sa fille. Depuis les premières révélations de Mediapart, l'affaire Bettencourt est devenue l'affaire Woerth, recelant possiblement une affaire Sarkozy. Autrement dit, une affaire d'État.

    Ce livre démêle une affaire tentaculaire qui devrait prendre un nouveau tournant judiciaire.

    L'enquête en cours a déjà révélé :

    - Une fraude fiscale massive organisée par le gestionnaire de fortune de Mme Bettencourt, laquelle a bénéficié d'un remboursement de 30 millions d'euros au titre du bouclier fiscal.

    - Le financement par la milliardaire de personnalités politiques comme Valérie Pécresse, Éric Woerth - et peut-être N. Sarkozy.

    - L'existence d'un système des micros partis permettant de contourner la loi sur le financement des campagnes et partis politiques, et aussi le fonctionnement du « Premier Cercle », structure de l'UMP où se retrouvent les plus grandes fortunes de France.

    - Un conflit d'intérêts majeur concernant le ministre du Budget, puis du Travail, M. Woerth, par ailleurs trésorier de l'UMP, dont la femme travaillait chez Liliane Bettencourt.

    - Une obstruction de la justice : en l'absence de la nomination d'un juge d'instruction, le procureur de Nanterre, Philippe Courroye, s'arroge toutes les prérogatives de l'enquêteur alors qu'il est l'un des protagonistes des enregistrements clandestins. Ce même procureur, comme on l'entend dans les enregistrements clandestins faits par le majordome de Mme Bettencourt, a fait cause commune avec la présidence de la République pour soutenir Mme Bettencourt contre sa fille, dans le différend qui les oppose.

    Les divers protagonistes mis en cause ont tenté de museler Mediapart en intentant une action en justice. En vain. La cour d'appel a reconnu le droit au journal de publier ces enregistrements en raison de leur utilité publique.

empty