Presses universitaires de Namur

  • La Bibliothèque Universitaire Moretus Plantin (Namur) possède une prestigieuse collection d'ouvrages anciens de botanique. Des éditions rares, voire uniques, la plupart finement illustrées, couvrent toutes les périodes importantes de l'histoire de l'illustration botanique depuis le xvie siècle. Ce livre rend un vibrant hommage au talent de leurs auteurs, ces "artistes sur papier". Du dessin à la gravure, jusqu'à la photo, il retrace l'histoire de l'illustration botanique du xvie au xxe siècle. Quelques thèmes complètent ce parcours : la tulipe, l'orchidée et la fougère, qui éveillèrent toutes trois de vives passions à l'un ou l'autre moment du temps passé. Les techniques de gravure et d'impression utilisées au cours des âges sont expliquées à travers la tulipe et ses représentations. Paru pour la première fois en 1984, cet ouvrage totalement novateur à l'époque reste une référence en français sur le sujet. Avec cette nouvelle édition enrichie de nombreuses reproductions en couleur, la Bibliothèque a la chance de pouvoir à nouveau mettre en valeur quelques-unes des nombreuses merveilles conservées en ses Réserves précieuses. Pour le plaisir des yeux et de la découverte, un livre qui s'adresse à tous, de l'expert en botanique au lecteur passionné.

  • S'inscrivant dans la continuité de publications précédentes, cet ouvrage réunit onze articles qui interrogent la progression de l'enseignement de la lecture au long de la scolarité obligatoire dans les quatre pays francophones (Belgique, France, Québec, Suisse). Plusieurs de ces articles portent sur différents cycles d'enseignement, dont ils soulignent les spécificités et les continuités. D'autres abordent la question de la progression en confrontant textes institutionnels et pratiques effectives, ou encore en comparant différents programmes nationaux. Une partie importante des articles, enfin, traite de situations d'apprentissage effectives ou de performances d'élèves, fournissant ainsi des savoirs empiriques nouveaux. L'ouvrage rassemble des contributions d'équipes de recherche confirmées ou qui travaillent depuis plusieurs années sur le sujet. Plusieurs de ces études constituent dès lors des recherches d'envergure, qui, à bien des égards, entrent en dialogue et se complètent mutuellement. Témoin d'un courant important de la recherche actuelle en didactique du français, ce livre n'esquive aucune des problématiques soulevées par le sujet, qu'il s'agisse de l'apprentissage continué de la lecture entre les différents cycles, de la progression curriculaire du lecteur, des comparaisons internationales de pratiques d'enseignement et d'apprentissage, ou encore des différents types de compétences mobilisées en lecture. Il constitue à ce titre un ouvrage de référence pour tout chercheur qui s'intéresse à la progression en lecture et désire s'appuyer sur les travaux les plus récents en la matière.

  • Le lecteur est invité à une balade patrimoniale à la découverte d'ouvrages anciens et précieux couvrant les domaines de la médecine, de la pharmacie et des sciences biomédicales. Parmi ces trésors, on peut pointer une édition grecque de 1538 d'Hippocrate, un ouvrage d'exception en couleurs de 1549 de Dioscoride, deux atlas d'anatomie à feuillets mobiles, de très beaux ouvrages de botanique médicale, etc. Grâce à une iconographie variée et grâce aux commentaires rédigés pour la plupart par des membres de la Faculté de Médecine, le lecteur pourra notamment se rendre compte des progrès considérables qui ont été réalisés dans divers secteurs de la santé. Un beau livre richement illustré, pour toute personne désireuse de s'informer sur la médecine d'autrefois. Ce catalogue, complément à l'exposition Quand la médecine rencontre son patrimoine (18 novembre 2017 - 31 janvier 2018) est le fruit d'une collaboration entre la Bibliothèque Universitaire Moretus Plantin (BUMP) et la Faculté de Médecine de l'Université de Namur.

  • L'objectif de cet ouvrage est d'approfondir la réflexion sur l'écriture et son évaluation de l'école élémentaire au lycée. Les auteurs abordent plusieurs questions et étudient, pour y répondre, des dispositifs variés, des publics contrastés, des contextes scolaires divers. Quelles ont été et quelles sont les entrées privilégiées et les points aveugles dans les pratiques d'évaluation ? Comment analyser, en recherche, en formation ou en classe, les écrits des élèves ? Comment concevoir des situations d'enseignement qui permettent aux élèves de construire les compétences scripturales attendues ? Au travers d'orientations méthodologiques et théoriques différentes et complémentaires, les travaux de recherche présentés invitent à considérer plusieurs dimensions ou facettes de l'activité scripturale : culturelle, linguistique, métalinguistique, dialogique, temporelle... Au final, cet ouvrage, ancré dans l'observation du terrain et étudiant de façon plurielle l'écriture à l'école, contribue à renouveler la réflexion didactique engagée depuis les années 1980-1990 par nombre de didacticiens ou d'auteurs situés à l'interface entre la didactique et des disciplines contributoires.

  • L'influence grandissante du monde économique sur l'école occidentale a favorisé la création d'une multitude d'indicateurs et d'évaluations censés rendre compte de l'efficacité des systèmes éducatifs. Les résultats des épreuves internationales comme PISA ainsi que les classements internationaux qu'ils entraînent influencent les politiques éducatives et les pratiques enseignantes. En français, discipline scolaire particulièrement sensible politiquement, les pratiques d'évaluation sommative prennent ainsi souvent le pas sur les évaluations formatives, davantage centrées sur les apprentissages des élèves et sur les indices de leur progression. Les contributeurs de cet ouvrage mettent en tension ces différents volets de l'évaluation en français, étudiant à travers les tâches langagières spécifiques à cette discipline la façon dont les enseignants et les institutions interprètent leur mandat d'évaluation. Deux ensembles de travaux structurent cet ouvrage : ceux portant sur les pratiques d'évaluation en classe et ceux qui abordent les tests d'évaluation certificative, dans une perspective nationale ou internationale.

  • Ancrée initialement dans le domaine des études littéraires et linguistiques, la notion de genre a fait, depuis les années 1980, l'objet de nombreuses recherches en didactique du français. Dans ce domaine, les genres ont d'abord fait l'objet de classements conçus essentiellement comme des outils de guidage de la lecture et de l'écriture. Des recherches plus récentes se sont également interrogées sur les situations de production et réception langagières ainsi que les différentes transformations que connaissent les genres lorsqu'ils deviennent des outils ou des objets d'enseignement et d'apprentissage de la classe de français.Dans ce volume de la collection « Recherches en didactique du français », nous avons voulu prolonger la réflexion critique et didactique sur les rôles des genres dans l'enseignement du français selon deux axes. Le premier axe regroupe des contributions visant à établir un état des lieux concernant la place et le statut accordés aux genres dans la recherche en didactique et, plus spécifiquement encore, dans les instructions officielles et programmes actuels de français des différents pays francophones. Le deuxième axe est consacré aux travaux portant sur les genres et leur statut dans la formation et/ou dans les pratiques enseignantes. Il rassemble des recherches qui thématisent la notion de genre comme outil et/ou objet d'enseignement dans différents contextes scolaires, du primaire à l'université.Auteurs:Glais SALES CORDEIRODavid VRYDAGHSNathalie DENIZOTSuzanne G.-CHARTRANDBernard SCHNEUWLYMagali BRUNELAnne PRUNETChloé GABATHULERChristophe RONVEAUXFrancine FALLENBACHERSébastien OUELLETMarianne JACQUINChiara BEMPORADStéphanie PAHUDMarie-Élaine LEBELUsha VISWANATHANChristiane BLASERLucie LIBERSANJean-Philippe BOUDREAURoselyne LAMPRON

empty