Pluriel

  • Le Japon

    Collectif

    • Pluriel
    • 11 May 2011

    Comprendre l'histoire du Japon, c'est d'abord prendre la mesure des contraintes qui ont façonné son histoire : un territoire utile exigu, une population tour à tour peu ou trop nombreuse, des voisins jugés menaçants.
    C'est ensuite raconter la manière dont elles ont été - parfois provisoirement - surmontées et expliquer la nature des cycles, entre repli et ouverture, qui la scandent. Les spécialistes ici rassemblés - notamment Pierre-François Souyri, Guillaume Carré, Christian Kessler, Jean-Marie Bouissou et Jean-Louis Margolin - décryptent aussi bien les conséquences d'un démarrage toujours tardif - au VIe siècle comme au XIe, au tournant au XIXe ou après 1945 -, que l'énergie mise à façonner une société capable de se mobiliser toute entière au service de la nation et, en même temps, profondément divisée et hiérarchisée.
    On saisit ainsi pourquoi le Japon apparaît tout autant comme un modèle que comme anti-modèle.

  • L'Iran des Perses à nos jours

    Collectif

    • Pluriel
    • 8 February 2012

    L'Iran fait peur, l'Iran nous fait rêver. Pour comprendre le phénomène Iran, il faut remonter au-delà de l'islamisation. A commencer par le creuset mésopotamien sous domination perse, capital pour la formation du judaïsme. Mais aussi l´affrontement avec les Grecs, la conquête d´Alexandre et les quatre siècles de lutte entre les Sassanides et Rome. Il fallait également prendre la mesure de ces vagues venues de l´est - à peu près une par siècle - qui toutes sont devenues iraniennes de culture. Aux Safavides, on doit Ispahan, longtemps la capitale ; aux qâdjârs, la modernité ; aux Pahlavis du XXe siècle, une trajectoire aussi réformiste que dictatoriale,, comparable à la Turquie kémaliste, le pétrole en plus. ; Et s´interroger pour finir sur la réaction religieuse qui dure depuis 30 ans et a paradoxalement conforté le rôle régional de l´Iran, mais cette fois dans le registre de la menace. Inédit.

  • Celte, romaine, puis wisigothique, musulmane et chrétienne, théâtre de l´Inquisition, première puissance coloniale du monde à la Renaissance, patrie du Cid, de Cervantès, de la corrida et de la movida, l´Espagne est le berceau d´une histoire d´une extraordinaire richesse. Ce pays si voisin du nôtre et apparemment si familier a connu un destin singulier en Europe. La présence prolongée de l´islam en son coeur, la force séculaire des identités régionales, la forme sombre et exclusive que le catholicisme y a prise à la fin du Moyen Âge, l´incapacité de la monarchie à se réformer, la guerre civile qui s´étend du début du XIXe siècle jusqu´à ce que nous appelons la guerre d´Espagne, la transition démocratique imposée de manière quasi autoritaire par le roi Juan Carlos à partir de 1975 : autant de traits qui ont modelé l´Espagne et que ce livre explore en compagnie des meilleurs spécialistes, français et espagnols.

  • La guerre de Cent ans

    Collectif

    • Pluriel
    • 21 November 2012

    La guerre de cent ans est un des épisodes le plus fortement fondateur de la cohérence du royaume de France. Entre 1337 et 1453, elle a opposé la dynastie des Valois aux rois d´Angleterre qui prétendait régner sur le pays au nom d´un droit de succession.Tant de batailles et d´événements sont entrés dans notre imaginaire national, telles les victoires de Du Guesclin et les défaites, comme la terrible bataille d´Azincourt. Ce fut aussi l´époque d´Etienne Marcel guidant une révolte, un temps où bientôt un roi fou, Charles VI, gouverna le pays avant d´être placé sous la tutelle de sa femme. Divisé, le royaume tomba dans une terrible guerre civile, alors que s´établissait pour la première fois à Paris un roi britannique, encore enfant, couronné sous le nom d´Henry VI. Shakespeare écrira de belles pages sur cette domination anglaise et son occupation du territoire. Et Jeanne d´Arc émerge de ce tourbillon. Le magazine l´Histoire dès sa création a demandé à des spécialistes d´éclairer cet immense chantier intellectuel. Plus récemment, il a élaboré un dossier sur ce sujet qui permet de mesurer les changements historiographiques. Ces articles forment la trame de ce nouveau livre. Les signatures de grands historiens comme Philippe Contamine, Jean-Philippe Genet, Bernard Guené ou Nicolas Offenstadt apparaissent dans ces pages. Elles montrent la vitalité d´une de la réflexion sur une période qui, encore en 2013, figure au programme de l´agrégation. Christopher Allmand, Colette Beaune, Patrick Boucheron, Boris Bove, Philippe Contamine, Christopher Fletcher, Jean-Philippe Genet, Bernard Guénee, Nicolas Offenstadt...

  • Versailles

    Collectif

    • Pluriel
    • 18 April 2012

    Discours politique par architecture interposée, Versailles s´identifie au long règne de Louis XIV (1643-1715). Trois grands thèmes - le château, le Roi absolu, la vie de cour - rythment ce volume. Le château : comment comprendre l´obstination et l´implication personnelle d´un monarque à vouloir transformer un espace « sans vue, sans bois, sans eau, sans terre » comme l´explique Saint-Simon, en un palais d´une ampleur et d´une richesse inédites ? Par ses dimensions, par son opulence, par sa richesse iconographique, ce palais du « plus grand roi du monde » a en effet fasciné tous les souverains de l´Europe des Lumières et fascine encore chaque année des millions de visiteurs venus du monde entier. C´est que la forme même ici symbolise le pouvoir, un pouvoir absolu, qui se montre à travers la magnificence des décors, mais aussi l´ordonnancement des bâtiments. Jusqu´à la nature qui se plie à la volonté royale en une variété de jardins et de plans d´eau qui témoignent de leur soumission à l´ordre voulu. Quand viendra le temps de la contestation de ce pouvoir absolu, les révolutionnaires de 1789 contraindront le roi et sa famille à regagner Paris. Mais la grande histoire ne doit pas masquer les manifestations moins connues de la vie quotidienne à Versailles, les problèmes d´intendance, le rituel contraignant de la cour, les intrigues, cabales et scandales qui émaillent la vie des courtisans... Sans doute la France républicaine s´inscrit elle aussi dans la continuité de cet héritage, elle qui ne déteste pas les fastes des palis nationaux et dont la président s´attachent à laisser une empreinte de bâtisseurs.

  • MARTIN AURELL, DOMINIQUE BARTHÉLEMY, PATRICK BOUCHERON, DAMIEN CARRAZ, PHILIPPE CONTAMINE, PHILIPPE DOLLINGER, GEORGES DUBY, JEAN FLORI, NATALIE FRYDE, LAURENCE HARF-LANCNER, ARLETTE JOUANNA, MICHEL PASTOUREAU, DANIELLE RÉGNIER-BOHLER.Arthur, Lancelot, Perceval, Du Guesclin. Les chevaliers continuent de faire rêver plusieurs siècles après leur disparition.Être chevalier, c'est à la fois bénéficier d'un statut, d'un armement particulier et observer une conduite originale dans la manière de combattre, dans les rîtes d'adoubement, dans les jeux, les parades ou les tournois. Cela va jusqu'aux discours politiques - qu'il s'agisse de la protection des églises, des pauvres, des femmes ou des croisades. Peu à peu, à partir du XVIIe siècle, cet idéal se fixe, des épopées et des romans l'exaltent. De cette mutation majeure témoignent les châteaux conçus comme les manifestations d'une puissance territoriale et sociale, mais aussi comme les lieux d'une civilité chevaleresque.Ce livre, écrit notamment par Philippe Contamine, Georges Duby, Dominique Barthélémy et Patrick Boucheron, propose un passionnant voyage dans le temps, en même temps qu'une synthèse accessible à tous les publics.

  • "Célèbre Visages a pour ambition de présenter un diaporama du portrait, réunissant plusieurs photographes contemporains autour de ce thème commun. Photographies plasticiennes posées ou instantanées. Succession de visages de personnages connus et inconnus, où priment l'expression et l'intention recherchées par le photographe pour une représentation du Soi. Certaines photographies sont accompagnées d'écrits des artistes, illustrant de façon singulière une photo choisie et éclairant par leurs mots la particularité des images créées. Le portrait, naguère rare, est devenu banal. Les Anciens le réservaient aux plus méritants. Les plus puissants l'arboraient comme un signe et un supplément de leur puissance. Les bourgeois y vérifiaient leur réussite matérielle et individuelle. Aujourd'hui, le portrait est à chacun obligatoire. Il prouve l'identité en cas de contrôle. Notre visage se dépose dans la mémoire des forêts de caméras qui en tout lieu et à toute heure nous surveillent, souvent à notre insu. Dans la sphère privée, la trace des événements que nous vivons et des êtres que nous aimons se cristallise sur une photographie. Toujours plus facile et bon marché, elle rejoint la marée d'images qui nous submerge. Même les situations les plus exceptionnelles, les plus cachées, les plus intimes nous sont dévoilées au prix de reportages de plus en plus audacieux, risqués ou impudiques. Dans de telles conditions d'inflation et de surenchère, attirer l'attention du public sur de simples portraits, que rien de tapageur ne distingue, qui ne procèdent ni de l'unité du thème, de la série, du style, ni de l'oeuvre d'un auteur unique, semblera une gageure, sauf si ensemble, ils disent une vérité supérieure. Nos yeux sont peut-être épuisés à force de sollicitations, mais l'art ne l'est pas. C'est le témoignage que porte la sélection des cent-douze portraits réunis dans ces pages."

  • Les collabos

    Collectif

    • Pluriel
    • 9 November 2011

    « Collabo » : un mot qui claque comme une insulte. Pas si facile à définir pourtant. Béret basque bien planté sur l´oreille droite, un pain de marché noir sous le bras, faisant la queue devant la Kommandantur pour dénoncer son voisin : le portrait caricatural du collaborateur moyen ne permet pas de saisir une attitude aux motivations diverses et parfois contradictoires. Les plus éminents spécialistes de la question, comme Henry Rousso, Jean-Pierre Azéma, Philippe Burrin et Michel Winock, nous aident à y voir plus clair. Faut-il distinguer collaboration et « collaborationnisme » ? La collaboration est-elle une spécialité française ? Comment se sont comportées les populations et les élites dans les différents pays de l´Europe occupée ? Quelles sont les responsabilités des écrivains et des intellectuels ? Les jeunes gens partis en 1943 au STO sont-ils des collaborateurs ? Sans oublier les jugements après-guerre, dont le plus sévère peut-être, est celui de la mémoire. Ce livre offre la seule synthèse en collection de poche sur la collaboration européenne.

  • Ce coffret réunit cinq ouvrages de la collection Librement, conditionné dans un étui carton : Larmes salées, de Munem Wasif ; Seeuropeans de Albert & Verzone ; Célèbre visages des photographes de l'agence Vu' ; Europa inch'Allah de Stephanos Mangriotis ; Notes de voyage de Pedro Tzontémoc.

  • FABRICE D'ALMEIDA, COLETTE BEAUNE, PIERRE COSME, STEPHANE COURTOIS, CHRISTIAN DESTREMEAU, ÉRIC DIOR, VINCENT DUCLERT, HERVE NATHAN, JEAN-CHRISTIAN PETITFILS, CHRISTOPHE PROCHASSON, ANTHONY ROWLEY, PIERRE-ANDRE TAGUIEFF, GILLES VERGNON, NICOLAS WERTH.L'histoire est un récit des origines, toujours mythifié, sans cesse repris et réécrit, autour duquel les nations se rassemblent. Raison de plus pour analyser et déconstruire ces récits lorsqu'ils sont tissés de vérités approximatives ou de mensonges.Du faux testament de l'empereur Constantin au célèbre « Je vous ai compris » lancé à Alger par le générale de Gaulle, les historiens ici réunis dévoilent aussi bien les mensonges pour la foi, ceux commis au nom de l'État ou les rumeurs et silences colportés par l'opinion.Parmi d'autres, Jean-Christian Petitfils élucide le mystère Ravaillac, Colette Beaune décortique l'affaire Jeanne d'Arc, Nicolas Wert celle des « blouses blanches » ; Vincent Duclert montre les ressorts du « faux Henry » dans l'Affaire Dreyfus et Pierre André-Taguieff, ceux du « Protocole des Sages de Sion ».

  • Les francs-maçons ; l'histoire

    Collectif

    • Pluriel
    • 7 September 2011

    Avec ses « secrets », ses « mystères », voire pour certains ses « forfaits obscurs », la Franc-maçonnerie ne cesse de fasciner. Ce livre permet de comprendre pourquoi. En reprenant notamment les archives saisies par les nazies puis transférées à Moscou, les historiens ici rassemblés - Michel Winock, Pierre Mollier, Daniel Roche, André Combes - retracent l´histoire des origines de la Franc-maçonnerie, son rôle complexe dans la Révolution française, la participation active qu´elle a prise dans l´établissement et la défense de la République. Mais ils montrent aussi les faiblesses de l´organisation - notamment sous Vichy -, son antiféminisme et, parfois, la compromission de certains membres dans les scandales de la République. Sur un sujet qui a inspiré tant de fantasmes, ce livre servira de référence.

  • Cet ouvrage donne à lire dans son intégralité la version définitive du projet de Constitution européenne adopté en octobre 2004 pour être soumis à ratification dans les différents pays de l'Union européenne. Il propose, dans une introduction fournie de près de cent pages, de guider le lecteur dans le décryptage de ce texte aride et de répondre à la question : pourquoi une constitution aussi touffue et abondante ?
    Expliquant les diverses étapes de la rédaction du texte, les auteurs montrent que la Constitution européenne ne saurait jouer le même rôle que les constitutions des États, puisqu'elle récapitule, en quelque sorte, toutes les étapes précédentes et, en particulier, les principaux traités qui ont fait l'Europe. S'attardant sur les principaux points controversés du texte - les politiques sociales, la place du libéralisme, le rôle des Églises, les modalités de la révision -, les auteurs montrent sans esprit partisan ce qu'on peut raisonnablement en dire et quels sont les arguments qui peuvent étayer sérieusement le choix des électeurs pour ou contre le projet. Au-delà de la conjoncture, un outil indispensable pour tous ceux qui veulent comprendre ce texte difficile et s'initier à la complexité des mécanismes institutionnels de l'Union européenne.

  • Amour et sexualité

    Collectif

    • Pluriel
    • 30 May 2012

    L´histoire du plaisir, des corps et des émotions est toujours sulfureuse. Elle touche aux mécanismes les plus importants de la vie en société. Pourtant les sciences humaines ont tardé à en prendre la mesure et à en questionner les aspects autres que ceux de la paternité et de l´héritage. Depuis vingt ans, le magazine l´Histoire contribue à rendre à l´amour et à la sexualité leurs lettres de noblesses intellectuelles. Il a invité les plus grands historiens à révéler les secrets intimes du monde occidental et à pénétrer les alcôves pour comprendre les métamorphoses des relations humaines depuis les origines bibliques. Perversions, amours conjugales, adultères, homosexualité, prescriptions et interdits, de Babylone à la révolution de la pilule, un aspect fondamental de notre culture est dévoilé. Ce livre est l´occasion de repenser les rapports entre femmes et hommes. À l´heure où l´homme, grâce au Viagra, n´est plus dépendant des aléas du désir, les enquêtes réunies ici pointent les alternances de rigueur morale et de libertinage et le poids que la religion fait encore peser sur le plaisir. Inédit.

  • La cuisine et la table

    Collectif

    • Pluriel
    • 12 September 2012

    Escargots, tête de veau, beurre et fromages ne sont pas seulement des aliments. Ce sont aussi des nourritures spirituelles. Car, de l´Egypte à nos jours, pharaons, moines, gastronomes et hommes du peuple ont organisé soigneusement leur façon de manger. Ils ont cherché à garantir une production saine, afin de fournir les tables des familles et des princes. Il fallait assurer la survie. Puis nos cuisiniers historiques et les prêtres ont établi des rituels pour savoir dans quel ordre manger une viande ou un légume et surtout quand il fallait faire maigre. Progressivement, les sociétés ont transféré d´un continent à l´autre des mets délicieux et des techniques pour les accommoder. Depuis, des révolutions du goût sont en marche. Ce livre, rassemblant les contributions des meilleurs spécialistes d´histoire de la gastronomie, nous plonge donc au coeur de traditions culinaires parfois vieilles de plusieurs millénaires. Il révèle la gourmandise de leurs penseurs ainsi que les traces et les reliefs des anciens festins, afin de percer un mystère : ce que manger veut dire !

  • Le nazisme en questions

    Collectif

    • Pluriel
    • 8 June 2011

    FABRICE D'ALMEIDA, JEAN-PIERRE AZÉMA, SERGE BERSTEIN, HENRI BURGELIN, PHILIPPE BURRIN, SAUL FRIEDLÄNDER, IAN KERSHAW, HANS MOMMSEN, HENRY ROUSSO, MARLIS STEINERT.Aucune idéologie n'a suscité autant de débats et de controverses que le nazisme. Ce livre, le premier d'une série consacrée à l'Allemagne de Hitler, propose une mise au point originale sur les origines du IIIe Reich. Comment Hitler a-t-il conquis le pouvoir ? Tous les Allemands étaient-ils nazis ? Le Grand Capital l'a-t-il soutenu ? L'antisémitisme allemand menait-il à l'extermination ? Les réponses des plus grands spécialistes, parmi lesquels Philippe Burrin, Ian Kershaw, Saul Friedländer et Jean-Pierre Azéma.

  • À travers cet ouvrage collectif fait de photographies et de textes, les élèves du Lycée La Cabucelle (Marseille 15ème) partagent leur vision de Marseille en laissant libre cours à leur imaginaire. Cet ouvrage rend possible la transversalité entre les lettres, l'histoire, la géographie et les arts plastiques. Il décloisonne les différents apprentissages de façon à ce que l'enseignement, au lycée, prenne soudain tout son sens.

  • Pendant un an, cité Montgrand, Marseille 11ème, des enfants ont photographié et écrit leur maison, leur famille, avec le concours d'artistes. La cité des enfants, véritable coquille. Ils nous la livrent. Ni anecdote, ni aventure, ni infini, ni fermeture. Juste l'espace privilégié de leur réserve de rêves. Images du quotidien saupoudré de la magie du regard qui déniche la racine impondérable, le quotidien inattendu. Images qui deviennent un bienfait du langage, profondément ancrées dans la vie vécue, source de réminiscences pour le lecteur/voyeur. Comme un vol de moineaux résume le paradoxe suivant : les choses n'existaient pas avant, elle sur-existent aujourd'hui, montrées, parlées, alors même que cette cité est vouée à la destruction. Ce travail, réalisation collective, où les enfants ont posé leur regard ici et là rend impossible d'oublier qu'ici on est pour soi, en soi et chez soi. C'est en collaboration avec ATD Quart Monde et Images Plurielles qui a initié le travail photographique, qu'un groupe d'enfants âgés de six à douze ans, a, pendant une année approché son environnement quotidien. La démarche voulue par les instigateurs de ce projet est avant toute choses basée sur la rencontre entre l'univers de la photographie et un public qui ne la pratique pas ou très peu. Entre textes et photographies, Comme un vol de moineaux, mêle le rêve et le quotidien d'enfants ayant, travaillé avec un artiste photographe. Une exposition réalisée à partir des images du livre est présentée.

empty