Céline Marange

  • Conquérir le Sud du pays en 1975 ? Quel projet politique les animait et quelles relations entretenaient-ils avec les deux " grands frères ", l'Union soviétique et la Chine? Dans une langue claire et vivante, enrichie de nombreuses anecdotes, Céline Marangé répond à toutes ces questions en s'appuyant sur des sources originales et des documents exceptionnels en quatre langues (russe, français, chinois et américain) pour la plupart inédits ou classés " secret " : affiches, documents de propagande, archives, mémoires.
    Ils permettent de mettre en lumière une " voie vietnamienne " relativement autonome, fondée sur l'anticolonialisme et la conduite de la guerre de libération nationale, puis sur une stratégie d'influence régionale. Car, par ailleurs, en dépit des crises intermittentes dans leurs relations avec Pékin et Moscou, les communistes vietnamiens se sont inspirés des modèles soviétiques et chinois de conquête du pouvoir et d'organisation de la vie politique et sociale.
    Finalement la diffusion du communisme au Vietnam n'apparaît ni comme le résultat d'une imposition extérieure, ni comme le fruit d'une histoire purement nationale. Disant cela, le livre nuance l'historiographie française du communisme international et rompt avec l'historiographie nationaliste vietnamienne. Enfin, au-delà du cas vietnamien, Céline Marangé s'intéresse à l'histoire longue du politique, à la circulation des idées, aux transferts de modèles politiques, proposant une réflexion d'histoire globale tant sur les conditions d'imposition que d'appropriation ou de reproduction des modes de gouvernance étrangers.
    Eclairage inédit sur l'histoire du communisme vietnamien, sur celle des guerres d'Indochine, sur les relations entre les pays communistes et l'origine de leurs conflits, et plus généralement sur les politiques étrangères vietnamienne, soviétique et chinoise, cet ouvrage restitue la culture politique de différentes époques en faisant revivre les multiples acteurs d'une histoire complexe, qu'ils soient passés à la postérité ou tombés dans l'oubli.
    Une somme exemplaire qui ne manquera pas de s'imposer comme la référence sur le sujet.

  • Depuis la révolution numérique, les conflits géopolitiques se déploient dans des espaces virtuels dont la nature est en constante évolution. Qu'ils soient démocratiques ou autoritaires, les Etats adaptent leur stratégie de puissance de façon à mieux maîtriser les effets de la propagation instantanée de l'information, ainsi que ses nouvelles possibilités de manipulation. Certains utilisent le cyber et les médias pour porter atteinte à la souveraineté de leurs adversaires et perturber le fonctionnement de leur société et de leurs infrastructures de défense.
    Cet ouvrage étudie les trois dimensions qui caractérisent les guerres de l'information. Il explore le fonctionnement technique des conflits informationnels (couches basses de l'Internet, ciblage et amplification). Il examine ensuite les stratégies de plusieurs acteurs-clef de la scène internationale (Chine, Russie, Etats-Unis, Grande Bretagne, France, Japon), mais aussi d'Etats pivots (Iran, Israël) et de pays relativement isolés (Corée du Nord, Qatar).
    Enfin, il s'interroge sur les réponses juridiques et institutionnelles apportées pour répondre à la désinformation et réguler ces nouveaux espaces de conflictualité.

empty