Cécile Pérès

  • Cet ouvrage constitue la publication du rapport officiel du groupe de travail relatif à La réserve héréditaire remis à la ministre de la Justice, garde des Sceaux, le 13 décembre 2019. Après avoir mis en lumière les fondements de la réserve héréditaire aujourd'hui, l'ouvrage formule une série de propositions dont le législateur pourrait demain s'inspirer. Dirigé par Cécile Pérès et Philippe Potentier, le groupe de travail a procédé à de nombreuses consultations, pour la plupart reproduites dans le présent ouvrage, auprès de juristes - universitaires, notaires, avocats, magistrats -, de philosophes, sociologues, économistes et psychologues, ce qui offre sur le sujet une large gamme de points de vue.

  • L'ouvrage traite chronologiquement les règles de dévolution, d'acquisition, de liquidation et de partage d'une succession. Tout en mettant l'accent sur l'essentiel, il donne de multiples pistes de réflexion sur l'application et l'avenir du droit actuel. Dans l'esprit de la collection « Thémis », il contient donc l'état des questions et les développements, non seulement proprement juridiques, mais aussi d'ordres historique et sociologique avec une ouverture importante vers le droit comparé.

  • Ce livre de Jeunesse nous présente la vie de François de Fatima, premier enfant non-martyr que le Saint-Père Jean Paul II a béatifié, le 13 mai 2000. Figure étonnante et entrainante, ce jeune saint de 10 ans, épris de Jésus-caché, est un contemplatif. Il regarde, il médite et il transmet sa foi et son amour pour son Jésus qu'il rève de revoir dans le Ciel, pour l'aimer et le consoler pendant l'éternité ! En refermant ce livre, on est tout autre, car la sainteté découverte dans cette âme d'enfant a quelque chose qui ne laisse pas indifférent.

  • Cet ouvrage est issu d'un colloque organisé le 15 mai 2008 par le Centre d'études juridiques sur l'efficacité des systèmes continentaux (CEJESCO) de l'Université de Reims Champagne-Ardenne.
    Il réunit les contributions préparées pour cette manifestation ainsi que diverses études complémentaires. Ces recherches éclairent sous un jour nouveau la place qu'occupe la quête d'efficacité économique en droit. L'analyse est menée de deux manières. L'une, générale, aborde les données fondamentales du rapport entre droit et économie en présentant successivement le point de vue du juriste, de l'historien et de l'économiste.
    L'autre, spéciale, s'interroge sur l'influence que l'exigence d'efficacité économique prétend exercer dans des domaines aussi divers que le droit comparé. le droit des obligations, le droit fiscal, le droit communautaire, le droit international privé et le droit bancaire. L'originalité des contributions réunies dans ce volume permettra à chacun d'enrichir ses propres réflexions sur un thème à l'actualité incontestable.

  • Jusqu'à présent, aucune étude d'ensemble n'avait été consacrée à la règle supplétive. Parée des signes de l'évidence, la règle supplétive est habituellement définie de manière purement négative comme la règle de droit qui, n'étant pas impérative, ne s'applique que lorsque les particuliers ne l'ont pas écartée. À ce titre, elle épuiserait à elle seule l'ensemble des manifestations de la liberté dont jouissent les sujets de droit dans l'application des règles de droit et elle donnerait à voir une liberté absolue, cette forme de règles n'érigeant, par hypothèse, aucun obstacle à l'expression, souhaitée et conçue le plus largement possible, de la volonté individuelle.

    Cependant, sous ce double aspect, la présentation traditionnelle de la matière mérite d'être sensiblement nuancée. L'étude révèle en effet que, fruit d'une reconnaissance tardive, l'opposition des règles supplétives et impératives n'est pas absolue mais relative. Elle montre également que si elle assume avant tout une fonction de suppléance de la volonté individuelle, remédiant ainsi à l'étendue circonscrite de la prévoyance humaine, la règle supplétive exprime aussi un modèle idéal au respect duquel le droit ne peut rester indifférent. Corrélativement, elle remplit, à sa manière, une fonction de limitation de la liberté individuelle.

    À travers le prisme de la règle supplétive, l'étude apporte ainsi une contribution nouvelle à l'analyse des rapports de la liberté individuelle et de la règle de droit.

  • Cet ouvrage, en parfaite conformité avec l'esprit de la transformation de la voie professionnelle et la création de la famille des métiers de la beauté et du bien-être, prépare les élèves de 2de à acquérir un socle de compétences utiles et nécessaires dans la poursuite de leur parcours de formation en 1re Bac Pro ECP ou 1re Bac Pro Métiers de la coiffure.
    L'ouvrage se divise en 10 chapitres qui s'ancrent dans une situation professionnelle précise et diversifiée en termes d'entreprises et qui traitent des 5 compétences communes identifiées dans le vadémécum.
    Chaque chapitre se découpe en différentes missions pour faciliter la mise en activité des élèves, et se termine par une page de synthèse sous la forme de schémas et d'audio, ainsi que par une page « Je m'évalue à travers une nouvelle activité » pour évaluer ses connaissances dans un autre contexte.
    La dernière partie de l'ouvrage est consacrée aux savoirs associés très nombreux en biologie, traités sous la forme de fiches ressource thématiques (80 pages).
    Chaque chapitre et chaque fiche ressource se termine par un exercice interactif pour s'auto-évaluer et suivre sa progression.

empty